Du'â' Umm Dâwûd : Différence entre versions

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
(Sources)
m
Ligne 54 : Ligne 54 :
 
* Kaf’amî, Ibrâhîm b. Ali al-’ milî, Misbâh d’al-Kaf’amî, Qom, Dâr ar-RAdî, edition 2, 1405 H
 
* Kaf’amî, Ibrâhîm b. Ali al-’ milî, Misbâh d’al-Kaf’amî, Qom, Dâr ar-RAdî, edition 2, 1405 H
 
* Al-’Allâma al-Majlisî, Muhammad Bâqir, Bihâr al-Anwâr al-Jâmi’at li Durar Akhbâr al-A’immat al-At’hâr, chercheur un groupe de chercheurs, Beyrouth, Dâr Ihyâ’ at-Turâth al-Arabî, edition 2, 1403 H
 
* Al-’Allâma al-Majlisî, Muhammad Bâqir, Bihâr al-Anwâr al-Jâmi’at li Durar Akhbâr al-A’immat al-At’hâr, chercheur un groupe de chercheurs, Beyrouth, Dâr Ihyâ’ at-Turâth al-Arabî, edition 2, 1403 H
 +
 +
[[fa:دعای ام‌داوود]]
 +
[[en:Umm Dawud supplication]]
 +
[[ur:دعائے ام داؤد]]

Version du 13 juillet 2019 à 06:55

Du'â Umm Dâwûd (en arabe : دعاء أم داود ) ou Du'â Istiftâh (en arabe : دعاء إستِفتاح) est une invocation al-Ma'thûr (Invocations rapportées par les Imams (a)) et fait partie des pratiques d'Umm Dâwûd. Ces pratiques s'effectuent au 15 Rajab et le Du'â d'Umm Dâwûd est sa dernière partie.

Cette invocation est connue sous le nom de Du'â Umm Dâwûd, car elle est rapportée par Umm Dâwûd, la mère de lait de l'Imam as-Sâdiq (a).

Selon le rapport de Cheikh as-Sadûq, l'Imam as-Sadiq (a) considéra cette invocation comme très précieuse. Fadâ'il al-Ashhur ath-Thalâtha de Cheikh as-Sadûq, Misbâh al-Mutahajjid de Cheikh at-Tûsî et Iqbâl al-A'mâl de Sayyid b. Tâwûs font partie des sources de hadith pour le Du'â Umm Dâwûd. Cette invocation est également mentionnée dans une source de hadith sunnite.

Umm Dâwûd

Article connexe : Umm Dâwûd.

Le nom d'Umm Dâwûd fut Fatima ou Habîba[1]. À cause de son fils Dâwûd b. al-Hasan, elle fut connue sous le titre d'Umm Dâwûd[2].

Dâwûd fut considéré comme un des compagnons de l'Imam al-Bâqir (a) et de l'Imam as-Sâdiq (a)[3]. Umm Dâwûd fut l'épouse d'al-Hasan al-Muthannâ et la mère de lait de l'Imam as-Sâdiq (a)[4].

Histoire

L'histoire du rapport de Du'â Umm Dâwûd est mentionnée dans le livre de Fadâ'il al-Ashhur ath-Thalâtha (les mérites des trois mois) et dans le livre d'Iqbâl al-A'mâl de Sayyid b. Tâwûs.

Cette histoire est mentionnée ci-dessous en bref : Dâwûd, le fils d'Umm Dâwûd, fut capturé par le calife abbasside al-Mansur ad-Dawânîqî et emmené en Irak. Il n'y avait aucune nouvelle de lui pendant longtemps. Dans l’espoir de libérer son fils, Umm Dâwûd faisait fréquemment des invocations devant Dieu et demandait également de l'aide aux croyants, mais il n'y eut aucun avantage. Un jour, elle se rendit chez l'Imam as-Sâdiq (a).

L'Imam (a) lui demanda des nouvelles de son fils. Umm Dâwûd raconta l'histoire. L'Imam as-Sâdiq (a) la conseilla de jeûner les trois jours, les 13, 14 et 15 Rajab et d'effectuer certaines pratiques le midi du 15 Rajab qui devint connues plus tard sous le nom des pratiques d'Umm Dâwûd et le Du'â d'Umm Dâwûd ou al-Istiftâh est sa dernière partie que l’Imam (a) lui enseigna[5].

Selon ces deux rapports ; après avoir terminé ces pratiques (les pratiques d'Umm Dâwûd), Umm Dâwûd rencontra le Prophète (s) dans le rêve et il (s) lui annonça la bonne nouvelle à propos de la liberté de son fils. Après certains jours, son fils est rentré chez lui et déclarant qu'il fut libéré au 15 Rajab[6].

Mérites

D'après le rapport de Cheikh as-Sadûq, l'Imam as-Sâdiq (a) avant de l'enseigner le Du'â Umm Dâwûd ; mentionna les mérites de ce Du'â à Umm Dâwûd, dont Dieu ouvrait les portes du ciel, les anges donnent de bonnes nouvelles de l'acceptation de son Du'â et de sa récompense ne sera pas moins que le Paradis[7].

Certains ulémas chiites comme Cheikh at-Tûsî, Sayyid b. Tâwûs et al-'Allâma al-Majlisî crurent que le Du'â Umm Dâwûd était efficace pour éliminer les souffrances et l'oppression et satisfaire les demandes[8].

Manière de récitation

Le Du'â Umm Dâwûd fait partie des pratiques d'Umm Dâwûd qui effectue le 15 Rajab. Ce Du'â est la dernière partie de ces pratiques qui récite après l'exécution d'autres pratiques[9].

Pour effectuer les pratiques d'Umm Dâwûd, il faut d'abord jeûner Ayyâm al-Bîd (les jours blancs, les 13, 14 et 15 Rajab) et fait al-Ghusl à midi le troisième jour. Ensuite, après avoir fait les prières Zuhr et 'Asr et récité quelques sourates du Coran, il doit réciter le Du'â Umm Dâwûd ou al-Istiftâh[10].

Sources

Le Du'â Umma Dâwûd rapporté dans différentes sources de hadiths chiites et une source de hadith sunnite. La source la plus ancienne est Fadâ'il al-Ashhur ath-Thalâtha de Cheikh as-Sadûq (m 381 H). Mais dans ce livre mentionné seulement la chaîne de transmission et l'histoire de ce Du'â.

Pour réciter le texte de ce Du'â, Cheikh as-Sadûq se réfère à son autre livre, Amal as-Sunna qui avait été perdu[11].

Une autre source est le livre de Misbâh al-Mutahajjid de Cheikh at-Tûsî (m 460 H) qui, contrairement au livre précédent, ne contient pas l'histoire de ce Du'â, mais le texte de Du'â est mentionné en tant que l'une des pratiques du 15 Rajab. Dans le livre d’Iqbâl al-A'mâl de Sayyid b. Tâwûs mentionné l'histoire et le texte de Du'â Umm Dâwûd[12].

Al-Hâkim al-Hasakanî (m 490 H), un érudit sunnite, rapporta le Du'â Umm Dâwûd dans le livre de Fadâ'ilu Shahri Rajab[13].

Balad al-Amîn et Misbâh d'al-Kaf'amî[14], Bihâr al-Anwâr d'Al-'Allâma al-Majlisî[15] et Mafâtîh al-Jinân[16] de Cheikh Abbas al-Qummî sont parmi les sources qui rapportèrent ce Du'â[17].

Références

  1. Al-Amîn, A’yân ash-Shî’a, vol 3, p 476, 1406 H
  2. Al-Amîn, A’yân ash-Shî’a, vol 3, p 746, 1406 H
  3. Al-Amîn, A’yân ash-Shî’a, vol 6, p 368, 1406 H
  4. Al-Amîn, A’yân ash-Shî’a, vol 6, p 368, 1406 H
  5. Cheikh as-Sadûq, Fadâ’il al-Ashhur ath-Thalâtha, p 33-34, 1396 H ; Sayyid ibn Tâwûs, Iqbâl al-A’mâl, vol 3, p 241-242, 1376 HS
  6. Sayyid ibn Tâwûs, Iqbâl al-A’mâl, vol 3, p 241-242, 1376 HS
  7. Cheikh as-Sadûq, Fadâ’il al-Ashhur ath-Thalâtha, p 33-34, 1396 H
  8. Akbarî et Rabî’ Natâj, Kâvushî Dar Du’âyi Umm Dâwûd, p 82
  9. Qummî, Cheikh Abbas, Mafâtih al-Jinân, Du’â Umm Dâwûd
  10. Qummî, Cheikh Abbas, Mafâtih al-Jinân, Du’â Umm Dâwûd
  11. Akbarî et Rabî’ Natâj, Kâvushî Dar Du’âyi Umm Dâwûd, p 88
  12. Cheikh at-Tûsî, Misbâh al-Mutahajjid, vol 2, p 807-812, 1376 HS
  13. Akbarî et Rabî’ Natâj, Kâvushî Dar Du’âyi Umm Dâwûd, p 88-91
  14. Al-Kaf’amî, al-Misbâh d’al-Kaf’amî, p 530-535, 1405 H
  15. Al-’Allâma Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 95, p 400-403, 1403 H
  16. al-Qummî, Cheikh Abbas al-Qummî, Mafâtîh al-Jinân, Du’â Umm Dâwûd
  17. Akbarî et Rabî’ Natâj, Kâvushî Dar Du’âyi Umm Dâwûd, p 90-91

Bibliographie

  • Akbarî, Zahrâ’ et Sayyid Ali Akbarî, Rabî’ Natâj, Kâwushî Dar Du’âyi Umm Dâwûd, Magazine de Safîna, Téhéran, Mu’assassat Farhangî Naba’ Mubîn, n 36n, 1391 HS
  • Al-Amîn, Sayyid Muhsin, A’yân ash-Shî’a, checheur Hasan al-Amîn, Beyrouth, Dâr at-Ta’âruf, 1406 H
  • Sayyid ibn Tâwûs, Ali b. Mûsâ, al-Iqbâl bi A’mâl al-Hasana, checheur Jawâd Qayyûmî Isfahânî, Qom, Daftar Tablîghât Islâmî, edition 1, 1376 HS
  • Cheikh as-Sadûq, Muhammad b. Ali, Fadâ’il al-Ashhur ath-Thalâth, chercheur et correcteur Ghulâm Ridâ ‘Irfânîyân Yazdî, Qom, bibliothèque de Dâwarî, édition 1, 1396 H
  • Cheikh at-Tûsî, Muhammad b. al-Hasan, Misbâh al-Mutahajjid e Silâ al-Muta’abbid, Beyrouth, Mu’assassat Fiqh ash-Shî’a, 1411 H
  • Al-Qummî, Cheikh Abbas, Mafâtîh al-Jinân, Qom, Uswa
  • Kaf’amî, Ibrâhîm b. Ali al-’ milî, al-Balad al-Amîn wa ad-Dar’ al-Hasîn, Beyrouth, Mu’assassat al-A’lamî li al-Matbû’ât, editon 1, 1418 H
  • Kaf’amî, Ibrâhîm b. Ali al-’ milî, Misbâh d’al-Kaf’amî, Qom, Dâr ar-RAdî, edition 2, 1405 H
  • Al-’Allâma al-Majlisî, Muhammad Bâqir, Bihâr al-Anwâr al-Jâmi’at li Durar Akhbâr al-A’immat al-At’hâr, chercheur un groupe de chercheurs, Beyrouth, Dâr Ihyâ’ at-Turâth al-Arabî, edition 2, 1403 H