Sourate al-Qadr

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-'Alaq Sourate al-Qadr Al-Bayyina
سوره قدر.jpg
Nombre de la sourate : 97
Juz' : 30
Révélation
Ordre de la révélation : 25
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 5
Nombre des mots : 30
Nombre des lettres : 114

Sourate al-Qadr (en arabe : سورة القدر), sourate (XCVII.) dans l'ordre du Coran, et en français, on l'a nommée La Destinée.[1] C'est une sourate mecquoise.

On l'a appelé al-Qadr, car ce mot est mentionné dans le premier verset de cette sourate.

Cette sourate fait partie, compte tenu de son volume, des sourates "al-Mufassalât" et des petites sourates de la fin du Coran. Elle contient 5 versets, 30 mots et 114 lettres.

Dans l'ordre du Coran elle est après la sourate al-'Alaq (L'Adhérence), et avant la sourate al-Bayyina (La Preuve).

Cette sourate est d'une importance majeure pour les chiites, parce que de par son énoncé, la nécessité de la présence de l'Imam Impeccable sur terre jusqu'à la fin des temps, a été mentionnée.

Autres noms de la sourate

Son nom est al-Qadr (la Destinée), puisque la sourate commence par ce verset  : "انا انزلناه فی لیلة القدر". Traduction : Nous l'avons fait descendre durant la Nuit de la Destinée.

On la nomme également Innâ Anzalnâ, ("Nous avons fait descendre").

Caractéristiques de la sourate

Dans l'ordre du Coran elle est la 97e sourate, et la 25e dans l'ordre de la révélation. Cette sourate fait partie, compte tenu de son volume, des sourates dites al-Mufassalât et des petites sourates de la fin du Coran. Elle contient 5 versets, 30 mots et 114 lettres.

Contenu de la sourate

Cette sourate est d'une importance majeure pour les chiites. Outre le fait qu'elle parle de l'événement majeur de la descente du Coran dans la Nuit de Qadr, elle est considérée parmi les chiites comme une preuve pour la présence de l'Imam dans tous les temps après le Prophète (s).

Dans les exégèses du Coran chiites de cette sourate, on parle de la capacité de l'Imam Impeccable à recevoir les destinées des créatures durant cette importante nuit. De divers récits et hadiths attribués aux Imams parlent de ce fait, et deux sources importantes portant ces hadiths sont al-Kâfî de al-Kulayni et Basâ'ir ad-Darajât de Saffâr al-Qummî.[2]

D'après les savants chiites la Nuit de la Destinée, ou le Coran avait été révélé, est une des nuits dont le lendemain correspond au 19, 21 ou 23 du mois de Ramadan.

Sourate al-Qadr et la question de l'Imamat

Article connexe : Imamat.

Il est important de préciser que selon les traditions chiites, la Nuit de la Destinée et son caractère sont en cours partout, tous les ans, ainsi son caractère n'est pas exclusif au Prophète (s) et son époque. Ainsi, d'après les traditions chiites, après le Messager de Dieu, les anges continuent à descendre chaque année, durant la Nuit de Qadr, sur le successeur du Prophète (wasîy), à savoir l'Imam infaillible.

Et comme, d'après les dogmes chiites, la Nuit de Qadr a lieu et aura lieu tous les ans jusqu'à la fin du temps et que les anges descendent uniquement sur un Imam Ma'sûm c'est-à-dire (Impeccable), donc un Imam devrait être tout le temps présent. Cet Imam, d'après les chiites duodécimains, est le douzième Imam, Imam al-Mahdi (a), qui est maintenant en vie, mais occulté et apparaîtra à la fin du temps pour propager la justice dans un monde rempli alors de l'injustice et totalement corrompu.

Texte et la traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte de la sourate
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Nous l'avons fait descendre durant la Nuit de la Destinée ﴾1﴿ Qu'est-ce qui t'apprendra ce qu'est la Nuit de la Destinée ? ﴾2﴿ La Nuit de la Destinée vaut mieux que mille mois ﴾3﴿ Les Anges et l'Esprit y descendent avec la permission de leur Seigneur, pour tout ordre ﴾4﴿ Salut elle est jusqu'au lever de l'aube ﴾5﴿


'Innā 'Anzalnāhu Fī Laylati Al-Qadri ﴾1﴿ Wa Mā 'Adrāka Mā Laylatu Al-Qadri ﴾2﴿ Laylatu Al-Qadri Khayrun Min 'Alfi Shahrin ﴾3﴿ Tanazzalu Al-Malā'ikatu Wa Ar-Rūĥu Fīhā Bi'idhni Rabbihim Min Kulli 'Amrin ﴾4﴿ Salāmun Hiya Ĥattá Maţla`i Al-Fajri ﴾5﴿ إِنَّا أَنزَلْنَاهُ فِى لَيْلَةِ الْقَدْرِ‌ ﴿١﴾ وَمَا أَدْرَ‌اكَ مَا لَيْلَةُ الْقَدْرِ‌ ﴿٢﴾ لَيْلَةُ الْقَدْرِ‌ خَيْرٌ‌ مِّنْ أَلْفِ شَهْرٍ‌ ﴿٣﴾ تَنَزَّلُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّ‌وحُ فِيهَا بِإِذْنِ رَ‌بِّهِم مِّن كُلِّ أَمْرٍ‌ ﴿٤﴾ سَلَامٌ هِىَ حَتَّىٰ مَطْلَعِ الْفَجْرِ‌ ﴿٥﴾
Le Coran, Sourate XCVII ; traduction de Régis Blachère, 1966


Sourate précédente :
Al-'Alaq
Sourate al-Qadr
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Surate suivante:
Al-Bayyina

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl 'Imrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-A'râf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-'Isrâ' 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâʻ 22.Al-Hajj 23.Al-Muʻminûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shu'arâ' 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Sabâ' 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu'a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma'ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A’lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs

Références

  1. R. Blachère, 1999, p.658
  2. Basâ'ir ad-Darajât, section 5, bâb 3,pp 220-225; An-Nu'mânî al-ghayba, pp 94-95; al-Kulaynî, al-Kâfî, v 1 p 242; bâb : فی شان انا انزلناه فی لیلة القدر