Zîyâra Amîn Allah : Différence entre versions

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
(Références)
(Voir aussi)
 
(2 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 62 : Ligne 62 :
 
|chapitre|Ensuite, il posa sa joue sur la tombe et dit:
 
|chapitre|Ensuite, il posa sa joue sur la tombe et dit:
 
|
 
|
 +
|للّهُمَّ اِنَّ قُلُوبَ الْمُخْبِتینَ اِلَیكَ والِهَةٌ وَسُبُلَ الرّاغِبینَ اِلَیكَ شارِعَةٌوَاَعْلامَ الْقاصِدینَ اِلَیكَ واضِحَةٌ وَاَفْئِدَةَ الْعارِفینَ مِنْكَ فازِعَةٌ وَاَصْواتَ الدّاعینَ اِلَیكَ صاعِدَةٌ وَاَبْوابَ الاِجابَةِ لَهُمْ مُفَتَّحَةٌ
 +
|Allâhumma inna qulûba-l-mukhbitîna ilayka wâlihatunn, wa subula-r-râghibîna ilayka shâri‘atunn wa a‘lâma-l-qâsidîna ilayka wâdihatunn, wa af’idata-l-‘ârifîna minka fâzi‘atunn, wa aswâta-d-dâ‘îna ilayka sâ‘idatunn wa abwâba-l-ijâbati lahum mufattahatunn,
 +
|Mon Dieu, les coeurs des humbles sont éperdus de Toi, les chemins pour ceux qui désirent sont tracés vers Toi, Les marques de ceux qui se dirigent vers Toi sont claires, les coeurs des gnostiques sont effrayés par Toi, les voix de ceux qui appellent, montent vers Toi, les portes des réponses sont ouvertes pour eux,
 +
|وَدَعْوَةَ مَنْ ناجاكَ مُسْتَجابَةٌ وَتَوْبَةَ مَنْ اَنابَ اِلَیكَ مَقْبُولَةٌ وَعَبْرَةَ مَنْ بَكی مِنْ خَوْفِكَ مَرْحُومَةٌ وَالاِغاثَةَ لِمَنِ اسْتَغاثَ بِكَ مَوْجُودَةٌ
 +
|wa da‘wata man nâjâka mustajâbatunn, wa tawbata man anâba ilayka maqbûlatunn wa ‘abrata man bakâ min khawfika marhûmatunn, wa-l-ighâthata li-man astaghâtha bi-ka mawjûdatunn
 +
|la prière de celui qui s’est confié à Toi est exaucée, le repentir de celui qui est revenu à Toi est accepté, les larmes de celui qui a pleuré de crainte de Toi sont prises en pitié, le secours est apporté à celui qui a appelé au secours,
 +
|وَالاِعانَةَ لِمَنِ اسْتَعانَ بِكَ مَبْذُولَةٌوَعِداتِكَ لِعِبادِكَ مُنْجَزَةٌوَزَلَلَ مَنِ اسْتَقالَكَ مُقالَةٌ وَاَعْمالَ الْعامِلینَ لَدَیكَ مَحْفُوظَةٌ وَاَرْزاقَكَ اِلَی الْخَلائِقِ مِنْ لَدُنْكَ نازِلَةٌ وَعَواَّئِدَ الْمَزیدِ اِلَیهِمْ واصِلَةٌ
 +
|wa-l-i‘ânata li-man asta‘âna bika mabdhûlatunn, wa‘idâtika li-‘ibâdika munjazatunn, wa zalala mani-staqâlaka muqâlatunn, wa a‘mâla-l-‘âmilîna ladayka mahfûzhatunn, wa arzâqaka ilâ-l-khalâ’iqi min ladunka nâzilatunn, wa ‘awâ’ida-lmazîdi ilayhim wâsilatunn,
 +
|l’aide est fournie à celui qui a appelé à l’aide, Tes Promesses sont réalisées pour Tes serviteurs, les faux pas de celui qui T’a demandé d’en être relevé, sont remis, les bonnes actions de ceux qui agissent sont conservées auprès de Toi, les moyens de subsistance descendent de chez Toi pour les créatures, les bénéfices supplémentaires leur sont parvenus,
 +
|وَذُنُوبَ الْمُسْتَغْفِرینَ مَغْفُورَةٌ وَحَواَئِجَ خَلْقِكَ عِنْدَكَ مَقْضِیةٌ وَجَواَئِزَ السّآئِلینَ عِنْدَكَ مُوَفَّرَةٌ وَ عَواَّئِدَ الْمَزیدِ مُتَواتِرَةٌ وَمَواَّئِدَ الْمُسْتَطْعِمینَ مُعَدَّةٌ وَمَناهِلَ الظِّماَءِ مُتْرَعَةٌ
 +
|wa dhunûba-l-mustaghfirîna maghfïïratunn, wa hawâ’ija khalqika ‘ indaka maqdiyyatunn wa jawâ’iza-s-sâ’ilîna ‘indaka muwaffaratunn, wa ‘awâ’ida-l-mazîdi mutawâtiratunn, wa mawâ’ida almustat‘imîna mu‘addatunn wa manâhila-zh-zhimâ’i mutra‘atunn.
 +
|les péchés de ceux qui demandent pardon sont pardonnés, les besoins de Tes créatures sont satisfaits auprès de Toi, les rétributions de ceux qui demandent sont prodiguées auprès de Toi, les bénéfices supplémentaires se répètent, les tables de ceux qui demandent à manger sont servies, les abreuvoirs des assoiffés sont remplis.
 +
|اَللّهُمَّ فَاسْتَجِبْ دُعاَئی وَاقْبَلْ ثَناَئیوَاجْمَعْ بَینی وَبَینَ اَوْلِیاَئی بِحَقِّ مُحَمَّدٍ وَعَلِی وَفاطِمَةَ وَالْحَسَنِ وَالْحُسَینِ اِنَّكَ وَلِی نَعْماَئی وَمُنْتَهی مُنای وَغایةُ رَجائی فی مُنْقَلَبی وَمَثْوای
 +
|Allâhumma fa-stajib du‘â’î waqbal thanâ’î wa-ajma‘ baynî wa bayna awliyâ’î bi-haqqi Muhammadinn wa ‘Aliyyinn wa Fâtimata wal-Hasani wa-l-Husayni, innaka waliyyu na‘mâ’î wa muntahâ munâya wa ghâyata rajâ’î fî munqalabî wa math- wâya.
 +
|Mon Dieu, exauce ma demande, accepte mon éloge, rassemble moi avec mes alliés par le droit de Mohammed, Ali, Fatimah, al-Hassan et al- Hussein, car Tu es le Maître des Bienfaits, l’Aboutissement de mes voeux, le Summum de mon espoir dans mon ‘renversement’ [dans L Au- delà] et dans ma halte [ma tombe].
 +
|chapitre|Dans le livre Kâmal az-ziyârat, il est ajouté:
 
|
 
|
|
+
|نْتَ اِلهی وَسَیدی وَمَوْلای اِغْفِرْ لاَوْلِیاَئِنا وَكُفَّ عَنّا اَعْداَئَنا وَاشْغَلْهُمْ عَنْ اَذانا وَاَظْهِرْ كَلِمَةَ الْحَقِّ وَاجْعَلْهَا الْعُلْیا وَاَدْحِضْ كَلِمَةَ الْباطِلِ وَاجْعَلْهَا السُّفْلی اِنَّكَ عَلی كُلِّ شَیءِ قَدیرٌ
|
+
|anta ilâhî, wa sayyidî, wa mawlâya, ighfir li-awliyâ’inâ wa kuffa ‘annâ a‘dâ’anâ washghalhum ‘an adhânâ, wa azhhir kalimata-l-haqqi wa-aj‘alhâ-l-‘ulyâ wa-ad’had kalimatal-bâtili wa-aj‘alhâ as-suflâ innaka ‘alâ kulla shay’inn qadîrunn.
|
+
|Tu es mon Dieu, mon Souverain et mon Maître, pardonne à nos alliés et écarte de nous nos ennemis, empêche les de nous nuire, fais apparaître le mot de la Vérité, rends-le le plus élevé, invalide le mot vain, rends-le vile, car Tu es Puissant sur toute chose.
|
+
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
|
 
 
}}
 
}}
  
 
==Voir aussi==
 
==Voir aussi==
[[Imam Sajjad (a)]]
+
* [[Imam as-Sajjâd (a)]]
 +
* [[Mafâtih al-Jinân]]
 +
* [[Kâmil az-Zîyârât]]
 +
 
 
=Références=
 
=Références=
 
{{Références|colonnes=2}}
 
{{Références|colonnes=2}}

Version actuelle datée du 13 juillet 2019 à 03:55

Zîyâra Amîn Allah (arabe : زيارة أمين الله) est un texte de la zîyâra attribué à l'Imam as-Sajjâd (a) pour la visite du sanctuaire sacré de l'Imam Ali (a).

Ce texte de zîyâra est considéré comme authentique et issu d'une chaîne de transmission reconnue, et a été rapporté dans des sources chiites authentiques. Zîyâra Amîn Allah est le texte de zîyâra spécial pour l'Imam Ali (a) à réciter à l'occasion de la Aïd al-Ghadir et aussi l'un des textes zîyâra généraux qui peuvent être récités près du sanctuaire de l'un des Imams (a).

Transmetteurs

Selon les récits de Ibn al-Mashhadî dans le livre d'al-Mazar al-kabir[1] et de Ibn Qûliwayh dans le livre de Kâmil az-Zîyârât [2], ce rapport a été raconté par Ahmad b. Ali de son père, et lui de l'Imam ar-Ridâ (a) de ses pères remontant à l'Imam as-Sajjâd (a). Al-'Allâma Al-Majlisi a rapporté ce texte avec la même chaîne de transmission dans son livre Bihâr al-Anwâr.

Cheikh at-Tûsî[3], Sayyid b. Tâwûs [4], Shahîd al-Awwal [5] et al-Kaf'amî [6] ont rapporte ce texte de Jâbir b. Yazid al-Ju'fî et lui de l'Imam al-Bâqir (a) ; ils mentionnent également une chaîne de transmission comme celle de Kâmil az-Zîyârât.

Authenticité

Dans Mafâtîh al-Jinân, Cheikh Abbas al-Qummî cite ce zîyâra comme le deuxième texte zîyâra de l'Imam Ali (a) et dit :

le deuxième ziyara, connu sous le nom de ziyara Amîn Allah, est de la plus grande authenticité et a été rapporté dans toutes les sources de ziyara et de supplications.

Al-'Allâma al-Majlisî a déclaré que c'est le meilleur des textes de ziyara, et qu'il est très crédible en termes de texte et de chaîne de transmission, et qu'il peut être récité dans tous les lieux saints [7].

Dans lel ivre de Bihâr al-Anwâr, al-Majlisi écrit :

"nous avons rapporté ce texte zâyâra et l'avons répété pour quelques raisons, 1- en termes de différences du texte 2- et aussi, en termes de chaîne de transmission, ce zâyâra est un des plus authentiques. 3- En ce qui concerne le large éventail de lieux et de situations dans lesquels ce ziyara peut être récité. C'est le texte plus complet et il peut être récité dans tous les sanctuaires sacrés.

Importance

L'Imam al-Bâqir (a) parle de la signification de ce zîyâra et dit :

"Quiconque parmi les chiites récite ce texte zîyâra près de la tombe de l'Imam Ali (a) ou près de la tombe de l'un des Imams (a), Allah, le Très Haut, prend le reçoit au ciel dans une enveloppe de lumière, et le signe avec le sceau du Prophète Muhammad (s) et il sera conservé jusqu'au moment où il sera donné à al-Qâ'im de la lignée de Muhammad (s), et ensuite il accueille son propriétaire avec joie, salutations et honneur"[8].

Ce zîyâra est à la fois un zîyâra spécial de l'Imam Ali (a) pour la Aïd al-Ghadir et l'un des zîyârât généraux qui peuvent être récités près des sanctuaires de tous les Imams (a)[9].

Comment le réciter?

Le célèbre récit qui a été rapporté dans Mafâtîh al-Jinân, est celui de Jâbir b. Yazid al-Ju'fi rapporté de l'Imam al-Bâqir (a) qui dit :

"L'Imam as-Sajjâd (a) est allé visiter le sanctuaire de l'Imam Ali (a), il s'est tenu près de sa tombe, a récité ce zîyâra pendant qu'il coulait des larmes."

Selon le rapport, l'Imam as-Sajjâd (a) a récité ce zîyâra en deux endroits près de la tombe de l'Imam Ali (a) :

  • Il récitait la première partie en se tenant debout et en pleurant
  • La deuxième partie, qui commence par cette phrase :
Allah, les coeurs des humbles t'aiment..." jusqu'à la fin,

L'Imam as-Sajjâd (a) récitait cette partie alors qu'il avait posé son visage sur la tombe de l'Imam Ali (a)[10].

Contenu

Ce texte de zîyâra a été rapporté par différentes chaînes de transmission. Presque tous partagent le même contenu alors qu'il y a de légères différences dans certaines expressions.

  • Au début, il y a quelques courtes phrases de salutations et notamment de salutations à l'Imam infaillible, suivies de témoignages sur certaines caractéristiques de l'Imam.
  • Une partie remarquable du zîyâra a été consacrée aux supplications à Dieu, aux supplications pour le bonheur et la perfection humaine.
  • Ensuite, il y a d'autres passages de supplications avec le contenu éducatif[11].

Texte et la traduction de l'invocation

traduction Phonétique Texte arabe
Que la paix soit sur toi, ô Dépositaire de Dieu sur Sa terre et Son argument envers Ses serviteurs ! Que la paix soit sur toi, ô Prince des croyants ! J’atteste que tu as combattu en Dieu d’un combat à sa juste valeur, que tu as agi en fonction de Son Livre, que tu as suivi les traditions de Son Prophète (que Dieu prie sur lui et sur sa famille), jusqu’à ce que Dieu t’ait appelé à Ses Côtés, ayant alors pris à Lui ton âme par Son Choix, et ait imposé à tes ennemis l’argument en plus de ceux évidents à l’ensemble des créatures. As-salâmu ‘alayka yâ amîna-Ilâhi fî ardihi wa hujjatihi ‘alâ ‘ibâdihi. As-salâmu ‘alayka yâ bna amîri-l-mu ’minîna. Ashhadu annaka jâhadta fî-Ilâhi haqqa jihâdihi, wa ‘amilta bikitâbihi, wa attaba‘ta sunana nabiyyihi, sallâ-Ilâhu ‘alayhi wa âlihi, hattâ da‘âka-Ilâhu ilâ jiwârihi, fa-qabadaka ilayhi bi-ikhtiyârihi wa alzama a‘dâ’aka al-hujjata ma‘a mâ laka mina-l-hujaji al-bâlighati ‘alâ jamî‘i khalqihi. اَلسَّلامُ عَلَیكَ یا امینَ اللهِ فی اَرْضِهِ وَحُجَّتَهُ عَلی عِبادِهِ اَلسَّلامُ عَلَیكَ یا اَمیرَالْمُؤْمِنینَ اَشْهَدُ اَنَّكَ جاهَدْتَ فِی اللهِ حَقَّ جِهادِهِ وَعَمِلْتَ بِكِتابِهِ وَاتَّبَعْتَ سُنَنَ نَبِیهِ صَلَّی اللهُ عَلَیهِ وَآلِهِ حَتّی دَعاكَ الله اِلی جِوارِهِ فَقَبَضَكَ اِلَیهِ بِاخْتِیارِهِ وَاَلْزَمَ اَعْدائَكَ الْحُجَّةَ مَعَ مالَكَ مِنَ الْحُجَجِ الْبالِغَةِ عَلی جَمیعِ خَلْقِهِ
Mon Dieu, rends mon âme rassurée de Ton Décret, satisfaite de Ton Décret Arrêté, passionnée par Ton évocation et Ton invocation, aimant l’élite de Tes Elus, aimée sur Ta terre et dans Ton ciel, patiente devant la descente des épreuves, remerciant les faveurs de Tes Bienfaits, reconnaissante devant l’abondance de Tes Dons, impatiente devant la joie de Ta Rencontre, approvisionnée de piété pour le Jour de Ta Rétribution, suivant les règles de Tes élus, se dissociant de la morale de Tes ennemis, occupée à Te louer et à faire Ton Eloge, délaissant le monde d’ici-bas. Allâhumma, fa-aj‘al nafsî mutma’innatann bi-qadarika, râdiyatann bi-qadâ’ika, mûla‘atann bi-dhikrika wa du‘â’ika, muhibbatann li-safwati awliyâ’ika, majbûbatann fî ardika, wa samâ’ika, sâbiratann ‘alâ nuzûli balâ’ika, shâkiratann li-fawâdili na‘mâ’ika, dhâkiratann li-sawâbighi âlâ’ika, mushtâqatann ilâfarhati liqâ’ika, mutazawwidatann attaqwâ li-yawmi jazâ’ika, mustannatann bi-sunani awliyâ’ika, mufâriqatann li-akhlâqi a‘dâ’ika, mashghûlatann ‘ani-d-dunyâ bi-hamdika wa thanâ’ika. اَللّهُمَّ فَاجْعَلْ نَفْسی مُطْمَئِنَّةً بِقَدَرِكَ راضِیةً بِقَضاَئِكَ مُولَعَةً بِذِكْرِكَ وَدُعاَئِكَ مُحِبَّةً لِصَفْوَةِ اَوْلِیاَئِكَ مَحْبُوبَةً فی اَرْضِكَ وَسَماَئِكَ صابِرَةً عَلی نُزُولِ بَلاَّئِكَ شاكِرَةً لِفَواضِلِ نَعْماَئِكَ ذاكِرَةً لِسَوابِغِ آلا ئِكَ مُشْتاقَةً اِلی فَرْحَةِ لِقاَئِكَ مُتَزَوِّدَةً التَّقْوی لِیوْمِ جَزاَئِكَ مُسْتَنَّةً بِسُنَنِ اَوْلِیاَئِكَ مُفارِقَةً لِاَخْلاقِ اَعْدائِكَ مَشْغُولَةً عَنِ الدُّنْیا بِحَمْدِكَ وَثَناَئِكَ
Ensuite, il posa sa joue sur la tombe et dit:
Mon Dieu, les coeurs des humbles sont éperdus de Toi, les chemins pour ceux qui désirent sont tracés vers Toi, Les marques de ceux qui se dirigent vers Toi sont claires, les coeurs des gnostiques sont effrayés par Toi, les voix de ceux qui appellent, montent vers Toi, les portes des réponses sont ouvertes pour eux, Allâhumma inna qulûba-l-mukhbitîna ilayka wâlihatunn, wa subula-r-râghibîna ilayka shâri‘atunn wa a‘lâma-l-qâsidîna ilayka wâdihatunn, wa af’idata-l-‘ârifîna minka fâzi‘atunn, wa aswâta-d-dâ‘îna ilayka sâ‘idatunn wa abwâba-l-ijâbati lahum mufattahatunn, للّهُمَّ اِنَّ قُلُوبَ الْمُخْبِتینَ اِلَیكَ والِهَةٌ وَسُبُلَ الرّاغِبینَ اِلَیكَ شارِعَةٌوَاَعْلامَ الْقاصِدینَ اِلَیكَ واضِحَةٌ وَاَفْئِدَةَ الْعارِفینَ مِنْكَ فازِعَةٌ وَاَصْواتَ الدّاعینَ اِلَیكَ صاعِدَةٌ وَاَبْوابَ الاِجابَةِ لَهُمْ مُفَتَّحَةٌ
la prière de celui qui s’est confié à Toi est exaucée, le repentir de celui qui est revenu à Toi est accepté, les larmes de celui qui a pleuré de crainte de Toi sont prises en pitié, le secours est apporté à celui qui a appelé au secours, wa da‘wata man nâjâka mustajâbatunn, wa tawbata man anâba ilayka maqbûlatunn wa ‘abrata man bakâ min khawfika marhûmatunn, wa-l-ighâthata li-man astaghâtha bi-ka mawjûdatunn وَدَعْوَةَ مَنْ ناجاكَ مُسْتَجابَةٌ وَتَوْبَةَ مَنْ اَنابَ اِلَیكَ مَقْبُولَةٌ وَعَبْرَةَ مَنْ بَكی مِنْ خَوْفِكَ مَرْحُومَةٌ وَالاِغاثَةَ لِمَنِ اسْتَغاثَ بِكَ مَوْجُودَةٌ
l’aide est fournie à celui qui a appelé à l’aide, Tes Promesses sont réalisées pour Tes serviteurs, les faux pas de celui qui T’a demandé d’en être relevé, sont remis, les bonnes actions de ceux qui agissent sont conservées auprès de Toi, les moyens de subsistance descendent de chez Toi pour les créatures, les bénéfices supplémentaires leur sont parvenus, wa-l-i‘ânata li-man asta‘âna bika mabdhûlatunn, wa‘idâtika li-‘ibâdika munjazatunn, wa zalala mani-staqâlaka muqâlatunn, wa a‘mâla-l-‘âmilîna ladayka mahfûzhatunn, wa arzâqaka ilâ-l-khalâ’iqi min ladunka nâzilatunn, wa ‘awâ’ida-lmazîdi ilayhim wâsilatunn, وَالاِعانَةَ لِمَنِ اسْتَعانَ بِكَ مَبْذُولَةٌوَعِداتِكَ لِعِبادِكَ مُنْجَزَةٌوَزَلَلَ مَنِ اسْتَقالَكَ مُقالَةٌ وَاَعْمالَ الْعامِلینَ لَدَیكَ مَحْفُوظَةٌ وَاَرْزاقَكَ اِلَی الْخَلائِقِ مِنْ لَدُنْكَ نازِلَةٌ وَعَواَّئِدَ الْمَزیدِ اِلَیهِمْ واصِلَةٌ
les péchés de ceux qui demandent pardon sont pardonnés, les besoins de Tes créatures sont satisfaits auprès de Toi, les rétributions de ceux qui demandent sont prodiguées auprès de Toi, les bénéfices supplémentaires se répètent, les tables de ceux qui demandent à manger sont servies, les abreuvoirs des assoiffés sont remplis. wa dhunûba-l-mustaghfirîna maghfïïratunn, wa hawâ’ija khalqika ‘ indaka maqdiyyatunn wa jawâ’iza-s-sâ’ilîna ‘indaka muwaffaratunn, wa ‘awâ’ida-l-mazîdi mutawâtiratunn, wa mawâ’ida almustat‘imîna mu‘addatunn wa manâhila-zh-zhimâ’i mutra‘atunn. وَذُنُوبَ الْمُسْتَغْفِرینَ مَغْفُورَةٌ وَحَواَئِجَ خَلْقِكَ عِنْدَكَ مَقْضِیةٌ وَجَواَئِزَ السّآئِلینَ عِنْدَكَ مُوَفَّرَةٌ وَ عَواَّئِدَ الْمَزیدِ مُتَواتِرَةٌ وَمَواَّئِدَ الْمُسْتَطْعِمینَ مُعَدَّةٌ وَمَناهِلَ الظِّماَءِ مُتْرَعَةٌ
Mon Dieu, exauce ma demande, accepte mon éloge, rassemble moi avec mes alliés par le droit de Mohammed, Ali, Fatimah, al-Hassan et al- Hussein, car Tu es le Maître des Bienfaits, l’Aboutissement de mes voeux, le Summum de mon espoir dans mon ‘renversement’ [dans L Au- delà] et dans ma halte [ma tombe]. Allâhumma fa-stajib du‘â’î waqbal thanâ’î wa-ajma‘ baynî wa bayna awliyâ’î bi-haqqi Muhammadinn wa ‘Aliyyinn wa Fâtimata wal-Hasani wa-l-Husayni, innaka waliyyu na‘mâ’î wa muntahâ munâya wa ghâyata rajâ’î fî munqalabî wa math- wâya. اَللّهُمَّ فَاسْتَجِبْ دُعاَئی وَاقْبَلْ ثَناَئیوَاجْمَعْ بَینی وَبَینَ اَوْلِیاَئی بِحَقِّ مُحَمَّدٍ وَعَلِی وَفاطِمَةَ وَالْحَسَنِ وَالْحُسَینِ اِنَّكَ وَلِی نَعْماَئی وَمُنْتَهی مُنای وَغایةُ رَجائی فی مُنْقَلَبی وَمَثْوای
Dans le livre Kâmal az-ziyârat, il est ajouté:
Tu es mon Dieu, mon Souverain et mon Maître, pardonne à nos alliés et écarte de nous nos ennemis, empêche les de nous nuire, fais apparaître le mot de la Vérité, rends-le le plus élevé, invalide le mot vain, rends-le vile, car Tu es Puissant sur toute chose.


anta ilâhî, wa sayyidî, wa mawlâya, ighfir li-awliyâ’inâ wa kuffa ‘annâ a‘dâ’anâ washghalhum ‘an adhânâ, wa azhhir kalimata-l-haqqi wa-aj‘alhâ-l-‘ulyâ wa-ad’had kalimatal-bâtili wa-aj‘alhâ as-suflâ innaka ‘alâ kulla shay’inn qadîrunn. نْتَ اِلهی وَسَیدی وَمَوْلای اِغْفِرْ لاَوْلِیاَئِنا وَكُفَّ عَنّا اَعْداَئَنا وَاشْغَلْهُمْ عَنْ اَذانا وَاَظْهِرْ كَلِمَةَ الْحَقِّ وَاجْعَلْهَا الْعُلْیا وَاَدْحِضْ كَلِمَةَ الْباطِلِ وَاجْعَلْهَا السُّفْلی اِنَّكَ عَلی كُلِّ شَیءِ قَدیرٌ


Voir aussi

Références

  1. Ibn Mashhadî, al-Mazar al-kabir, p. 285.
  2. Ibn Qûliwayh, Kâmil az-Zîyârât, p 39.
  3. Tusi, Misbah al-mutahajjid, vol. 2, p. 738.
  4. Sayyid b. Tâwûs, Misbâh al-Zâʾir, p. 474.
  5. Shahid al-Awwal, al-Mazâr, p. 114.
  6. Al-Kaf'amî, al-Misbah, p. 480.
  7. Qummi, Mafatih al-jinan, Chapitre de Zayara Amin Allah
  8. Qummi, Mafatih al-jinan, Chapitre de Zayara Amin Allah
  9. Qummi, Mafatih al-jinan, Chapitre de Zayara Amin Allah
  10. Qummi, Mafatih al-jinan, Chapitre de Zayara Amin Allah
  11. Rasuli Mahallati, Ziyarat Amin Allah, p. 15