'Arafa

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

‘Arafa (en arabe : عَرَفَة) est le 9e jour du mois Dhu al-Hijja dans le calendrier hégirien lunaire et un jour avant la fête du sacrifice. D’après le fiqh chiite, en ce jour, les pèlerins doivent rester depuis le midi jusqu’au coucher du soleil à ‘Arafât. Les musulmans apprécient beaucoup le jour de ‘Arafa et d’après les hadiths, en ce jour, il est conseillé d’effectuer certains actes comme : l’invocation et se repentir auprès d’Allah. Aussi, la visite pieuse de l’Imam Husayn (a) et la récitation de l’invocation de ‘Arafa sont très conseillées.

Appellation

« ‘Arafa » est un mot arabe qui provient de la racine « ‘ R F (ع ر ف) ». Ce mot signifie la compréhension et la connaissance d’une chose avec la méditation sur ses effets.[1] Le nom de ‘Arafa provient du nom d’un endroit, nommé ‘Arafât, où tous les pèlerins doivent camper en ce jour.[2]

Importance

Le jour de ‘Arafa est le début des rites du pèlerinage. Au jour de ‘Arafa, les pèlerins se réunissent à ‘Arafât, remercient Allah et se repentent auprès de Lui. Du fait de l’importance de ce jour, il est rapporté plusieurs invocations à réciter en ce jour. Aussi, il est rapporté une invocation du Prophète (s), spécial pour le jour de ‘Arafa.[3] Parmi les invocations les plus connues de ce jour, on peut citer l’invocation de l’Imam Husayn (a) et l’invocation de l’Imam Sajjâd (a) au jour de ‘Arafa.[4]
D’après plusieurs hadiths, le jour de ‘Arafa est un jour spécial, dans lequel, Allah pardonne aux croyants et à ceux qui se repentent auprès de Lui.[5]
Le jour de ‘Arafa est le jour de l’exaucement des implorations.[6] Les Imams des chiites estimaient beaucoup le jour de ‘Arafa, appelaient les gens à le célébrer et ne refusaient jamais les demandes de la part des pauvres.[7]

Préceptes juridiques

D’après le fiqh chiite, il est obligatoire que les pèlerins restent en ce jour à ‘Arafât, depuis midi jusqu’au coucher du soleil. Donc, il est interdit d’en sortir. Cet acte fait partie des piliers du pèlerinage, ça veut dire que si un pèlerin accomplit les rites du pèlerinage sans rester à ‘Arafât au jour déterminé, son pèlerinage est invalide.[8]
Il y a trois opinions sur le temps du campement à ‘Arafât parmi les courants sunnites :

Actes recommandés au jour de ‘Arafa

Plusieurs actes sont conseillés au jour de ‘Arafa, dont :

Voir aussi

Références

  1. Râghib Isphahânî, Al-Mufradât, p 560
  2. Mustafawî, At-Tahqîq li Kalimât Qur’ân Karîm, v 8 p 120
  3. Cheikh Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 2 p 542 - 543
  4. As-Sahîfa as-Sajjâdîyya, p 210
  5. Kulaynî, Al-Kâfî, v 4 p 146, 541
  6. Cheikh Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 2 p 211
  7. Cheikh Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 2 p 211
  8. Mousavi Shahroudi, Jâmi’ al-Fatâwâ, p 173 - 174
  9. Mughnîya, Al-Fiqh ‘ala al-Madhâhib al-Khamsa, v 1 p 278
  10. Hurr ‘Âmilî, Wasâ’il ash-Shî’a, v 13 p 559 - 560
  11. Cheikh Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 1 p 77
  12. Kulaynî, Al-Kâfî, v 4 p 580
  13. Cheikh Sadûq, Ma’ânî al-Akhbâr, p 296
  14. Cheikh Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 3 p 113
  15. Cheikh At-Tûsî, Al-Istibsâr, v 2 p 133