Aïd al-Ghadîr

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Dessin concernant le moment du sermon du Prophète (s)

Aïd al-Ghadîr (en arabe : عيد الغدير) ou la fête d’Al-Ghadîr est le 18e jour du mois de Dhu al-Hijja et l’une des fêtes les plus grandes parmi les chiites. D’après les hadiths, au 18e jour du mois de Dhu al-Hijja, le Prophète (s) reçut une révélation divine, lui ordonnant de présenter l’Imam Ali (a) comme son premier successeur et il le fit.

Cet événement fut nommé : l’événement de Ghadîr Khumm et se déroula lorsque le Prophète (s) fut de retour du pèlerinage de l’Adieu, en l’an 10 de l’Hégire et dans un endroit, nommé Ghadîr Khumm.

Dans les sources chiites, il est attribué plusieurs titres à ce jour, comme : Aïd Allah al-Akbar (la plus grande des fêtes divines), Aïd Ahl al-Bayt (a) (la fête des Ahl al-Bayt (a) et Ashraf al-A’yâd (la plus honorée des fêtes). Les chiites de quatre coins du monde célèbrent ce jour et le considèrent comme leur slogan.

Evénement d’Al-Ghadîr

Imam Ali (a)
premier l'Imam des chiites

حرم امام علی.jpg


Vie
Hadith Yawm ad-DârShi'b Abî TalibLaylat al-MabîtEvénement de GhadirChronologie de la vie


Héritage
Nahj al-BalaghaGhurar al-hikamSermon d'ash-Shiqshiqîyya


Vertus
Verset d’al-WilâyaVerset de Ahl adh-DhikrVerset d'ash-Shirâ'Verset de Uli al-AmrVerset d'at-Tat'hîrVerset d'al-MubâhalaVerset de al-MawaddatVerset as-SâdiqînHadith de Madînat al-‘IlmHadith ar-RâyaHadith as-SafînaHadith al-Kisâ'Prêche d'Al-GhadîrHadith al-ManzilaHadith Yawm ad-DârHadith al-WilâyaHadith Sadd al-AbwâbHadith al-WisâyaLâ Fatâ Illâ Ali


Compagnons
'Ammâr b. YâsirMâlik al-AshtarAbû Dhar al-GhifârîHujr ibn 'Adî


Autres
Sanctuaire

Article connexe : Evénement d'Al-Ghadîr.

Le 24 ou 25 du mois de Dhu al-Qa’da en l’an 10 de l’Hégire, le Prophète (s) quitta Médine, accompagné de milliers musulmans, et alla vers La Mecque pour accomplir les rites du pèlerinage.[1] Puisque ce fut le dernier pèlerinage du Prophète (s), il fut nommé le Pèlerinage de l’Adieu.

Après avoir accompli tous les rites du pèlerinage, le Prophète (s) et les musulmans quittèrent La Mecque et prirent la route de Médine. Le 18 du mois de Dhu al-Hijja, ils arrivèrent à Ghadîr Khumm[2]. Là, l’ange Gabriel, révéla le verset de Tablîgh au Prophète (s), lui transmit l’ordre divin et lui ordonna de présenter l’Imam Ali (a) comme son successeur.[3]

Sermon d’Al-Ghadîr

Article connexe : Sermon d'Al-Ghadîr.

Après avoir reçu l’ordre divin, le Prophète (s) réunit tous les pèlerins dans un endroit, nommé Ghadîr Khumm, enleva la main de l’Imam Ali (a) pour que tout le monde le voie et dit :

« Ô homme ! Mon autorité sur vous n’est-elle pas plus que les vôtres ? »

Les musulmans répondirent :

« Si, ô Envoyé d’Allah »

Le Prophète (s) leur dit :

« Allah est mon Maître, et moi, je suis le maître des croyants et j’ai l’autorité sur eux plus qu’eux-mêmes. Donc, quiconque dont je suis le maître, Ali sera son maître ».

Le Prophète (s) répéta trois fois cette phrase et dit :

« Ô Allah, Aime et sois le Maître de tous ceux qui considèrent Ali comme leur maître et qui l’aiment et sois l’ennemi de tous ses ennemis. Aide tous ceux qui aident Ali et abandonne tous ceux qui l’abandonnent ».

Puis, il s’adressa à tout le monde, en disant :

« Les présents doivent informer les absents de mon sermon ».[4]

Aïd al-Ghadîr dans les hadiths

Il est rapporté d’après les sources sunnites que quiconque jeûne le 18e jour du mois de Dhu al-Hijja, Allah lui accordera la récompense du jeûne de six mois ; et ce jour est le jour de l’Aïd d’Al-Ghadîr.[5]

D’après Cheikh as-Sadûq, le Prophète (s) dit :

« Le jour d’Al-Ghadîr est le meilleur des jours pour mon peuple et ceci est le jour où Allah m’a ordonné d’élire mon frère, Ali b. Abi Talib comme calife de ma communauté, pour que les gens soient guidés par lui. Aussi, c’est le jour dans lequel Allah a parachevé la religion et a agréé l’islam comme religion de ma communauté ».[6]

L’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Le jour de Ghadîr Khumm est la grande fête d’Allah. Tous les prophètes célébrèrent ce jour et connaissaient bien sa valeur. Ce jour est nommé dans le ciel, le jour du serment et de la promesse ; et sur terre, le jour de la promesse et l’assemblée des musulmans ».[7]

Dans un autre hadith, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

  • Ce jour est la fête la plus grande et la plus honorée des musulmans
  • Le jeûne de ce jour a la récompense de soixante ans d’actes d’adoration.
  • Il est conseillé de remercier Allah pendant ce jour pour le grand bienfait qu’Il nous a accordé.[8]

L’Imam ar-Ridâ (a) dit :

« Le jour d’Al-Ghadîr est parmi les gens du ciel, plus connu que parmi ceux de la terre. Si les gens connaissaient la valeur de ce jour, les anges les embrasseraient sans doute, dix fois par jour ».[9]

Célébration d’Al-Ghadîr

Chronologie de la vie de l'Imam Ali (a)
Mecque
599 C Naissance
610 C Première personne qui embrasse l'islam
619 C Décès d'Abu Talib (père)
622 C Laylat al-Mabît : Dormir dans le lit du Prophète (s)
Médine
622 C Émigration à Médine
623/2 Mariage avec la fille du Prophète (s), Sayyida Fatima (a)
624/2 Participer à la Bataille de Badr
625/3 Participer à la Bataille d'Uhud
626/4 Décès de Fatima bint Asad (mère)
627/5 Participer à la Bataille d'al-Khandaq et tuer 'Amr b. 'Abdiwadd
628/6 Écrire le texte du Traité de paix d'al-Hudaybîyya sur l'ordre du Prophète (s)
629/7 Conquête de la forteresse de Khaybar au cours de la bataille de Khaybar
630/8 Participer à la conquête de La Mecque et briser des idoles sur l'ordre du Prophète (a)
630/9 Successeur du Prophète (s) à Médine pendant la bataille de Tabûk
632/10 Participer à Hijjat al-Wadâ'
632/10 Evénement de Ghadir
632/11 ِDécès du Prophète (s) et al-Ghusl (les grandes ablutions du mort) et l'enterrement du noble Prophète (s) par l'Imam Ali (a)
Période des trois califes
632/11 Evénement de Saqîfa Banî Sâ'ida et le début du califat d'Abu Bakr
632/11 Martyre de Sayyida Fatima (a) (épouse)
634/13 Début du califat d'Umar ibn al-Khattab
644/23 Participer au Conseil composé de six membres pour nommer le calife
644/23 Début du califat d'Uthman bin Affan
califat
655/35 Faire allégeance les gens et le début du califat
656/36 Bataille d'al-Jamal
657/37 Bataille de Siffîn
658/38 Bataille d'an-Nahrawan
661/40 Martyre


Pendant des siècles, tous les musulmans, surtout les chiites considéraient l’Aïd d’Al-Ghadîr comme une des grandes fêtes de l’islam.

Cheikh al-Kulaynî (M 328 H) rapporta dans un rapport, la célébration de la fête d’Al-Ghadîr parmi les chiites.[10]

Al-Mas’ûdî (M 346 H) dit :

« Les descendants et les partisans de l’Imam Ali (a) célèbrent ce jour ».[11]

Les deux rapports ci-dessus, prouvent que la célébration de la fête d’Al-Ghadîr fut courant pendant le troisième et le quatrième siècle de l’Hégire. Il y a également un rapport qui prouve que l’Imam ar-Ridâ (a) célébrait ce jour.[12] Aussi, les fatimides et les séfévides célébraient la fête d’Al-Ghadîr.[13]

Actes conseillés

Il est conseillé d’effectuer certains actes pendant le jour de l’Aïd d’al-Ghadîr, comme :

اَلحمدُ لِلهِ الّذی جَعَلَنا مِنَاَلحمدُ لِلهِ الّذی جَعَلَنا مِنَ المُتَمَسّکینَ بِولایةِ اَمیرِالمؤمنینَ و الائمةِ المَعصومینَ علیهم السلام
Louange à Allah, Qui nous a mis parmi les suivants de la Wilâyat du Prince des croyants, l’Imam Ali (a) et des Imams infaillibles
  • Porter ses meilleurs vêtements
  • S’embellir (se coiffer, etc.)
  • Prendre du parfum
  • Visiter ses proches
  • Inviter les croyants à manger[14]

Voir aussi

Références

  1. Cheikh at-Tabrasî, Al-Ihtijâj, vol 1, p 56 ; al-Halabî, As-Sîrat al-Halabîyya, vol 3, p 360 - 361
  2. Al-Ya’qûbî, Târîkh Ya’qûbî, vol 2, p 112
  3. Al-‘Ayyâshî, Tafsîr al-‘Ayyâshî, vol 1, p 332
  4. Ibn Athîr, Usd al-Ghâba, vol 3, p 605 ; Cheikh al-Kulaynî, al-Kâfî, vol 1, p 295 ; al-Balâdhurî, Ansâb al-Ashrâf, vol 2, p 110 - 111
  5. Khatîb Baghdâdî, Târîkh Baghdâd, vol 8, p 284
  6. Cheikh as-Sadûq, al-Amâlî, p 125
  7. Al-Hurr al-‘Âmilî, Wasâ’il ash-Shî’a, vol 8, p 89
  8. Al-Hurr al-‘Âmilî, Wasâ’il ash-Shî’a, vol 10, p 443
  9. Cheikh at-Tûsî, Tahdhîb al-Ahkâm, vol 6, p 24
  10. Cheikh al-Kulaynî, Al-Kâfî, v 4 p 149
  11. Al-Mas’ûdî, At-Tanbîh wa al-Ishrâf, p 221
  12. Al-'Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 95 p 322
  13. Ibn Khallakân, Wafayât al-A’yân, v 1 p 180
  14. Cheikh Abbas Qummî, Mafâtîh al-Jinân, les actes du 18 Dhu al-Hijja

Bibliographie

  • Al-‘Allâma al-Majlisî, Muhammad Bâqir, Bihâr al-Anwâr, Beyrouth, institut al-Wafâ’
  • Al-‘Ayyâshî, Muhammad b. Mas’ûd, Tafsîr al-‘Ayyâshî, chercheur : Rasûlî Mahallâtî, Téhéran, Maktabat ‘Ilmîyya Islâmîyya
  • Al-Balâdhurî, Ahmad b. Yahyâ, Ansâb al-Ashrâf, chercheur : Suhayl Zakâr et Rîyâd az-Ziriklî, Beyrouth, Dâr al-Fikr, 1417 H
  • Al-Hurr al-‘Âmilî, Muhammad b. Hasan, Wasâ’il ash-Shî’a, Qom, institut Âl al-Bayt (a) li Ihyâ’ at-Turâth, 1416 H
  • Al-Mas’ûdî, At-Tanbîh wa al-Ishrâf, Le Caire, 1357 H
  • Al-Qummî, Cheikh Abbâs, Mafâtîh al-Jinân
  • Al-Ya’qûbî, Ahmad b. Abî Ya’qûb, Târîkh Ya’qûbî, Beyrouth, Dâr Sâdir
  • Cheikh al-Kulaynî, Muhammad b. Ya’qûb, al-Kâfî, correcteur : Ali Akbar Ghaffârî, Téhéran, Dâr al-Kutub al-Islâmîyya, 1407 H
  • Cheikh at-Tûusî, Muhammad b. al-Hasan, Tahdhîb al-Akhâm, chercheur : Sayyid Hasan Mûsawî Khurâsân, Téhéran, Dâr al-Kutub alIslâmîyya
  • Cheiklh as-Sadûq, Muhammad b. Ali, al-Amâlî, traduction de Muhammad Bâqir Kûh Kamari’î, Téhéran, Kitâbchî, 1376 HS
  • Chekh at-Tabrisî, Ahmad b. Ali, al-Ihtijâj, chercheur : Muhammad Bâqir Mûsawî Khurâsân, Mechhed, NAshr al-Murtadâ
  • Ibn Athîr, Ali b. Muhammad, Usd al-Ghâba fî Ma’rifat as-Sahâba, Beyrouth, Dâr al-Fikr, 1409 H
  • Ibn Khallakân, Ahmad b. Muhammad, Wafayât al-A’yân, cheurcheur : Ihsân Abbas, Qom, ash-Sharîf ar-Radî, 1364 HS
  • Khatîb al-Baghdâdî, Târîkh Bagdad, chercheur : Mustafâ Abd al-Qâdir ‘Atâ, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-‘Ilmîyya,