Al-Ghadîr (livre)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Al-Ghadir)
Aller à : navigation, rechercher
Al-Ghadîr fî al-Kitâb wa as-Sunna wa al-Adab
Description de l'image جلد الغدیر چاپ بیروت.jpg.
Auteur Al-‘Allâmat al-Amînî
Genre Théologie, l'Imamat
Titre original اَلْغَدیر فِی الْکِتابِ وَ السُّنّة وَ الْاَدَب
Date 14e siècle de l'Hégire
Langue Arabe
Volumes 11

Al-Ghadîr fî al-Kitâb wa as-Sunna wa al-Adab (en arabe : اَلْغَدیر فِی الْکِتابِ وَ السُّنّة وَ الْاَدَب ), connu sous le nom d’Al-Ghadîr est un livre en arabe, écrit par Al-‘Allâmat al-Amînî, à propos de la démonstration de l’Imamat et de la succession de l’Imam Ali (a) du Prophète (s), en se basant sur l’événement d’Al-Ghadîr. Ce livre a 11 volumes. Le premier volume concerne la chaîne de transmission du hadith d’Al-Ghadîr. D’après ‘Allâma Amînî, le hadith d’Al-Ghadîr est le hadith le plus authentique et le plus fiable parmi les hadiths, rapportés du Prophète (s).
En se basant sur les sources sunnites, l’auteur cite le nom des narrateurs de ce hadith depuis l’époque des compagnons du Prophète (s) jusqu’au quatorzième siècle. Dans le premier volume, il cite le nom de 110 compagnons du Prophète (s) et de 84 personnes de leurs élèves (Tâbi’în) qui rapportèrent l’événement d’Al-Ghadîr. Dans les 6 volumes suivants, l’auteur mentionne le nom des poètes qui récitèrent des vers à propos de cet événement et rapporte leurs poèmes. Dans les derniers volumes, il continue à rapporter les poèmes à propos de l’événement d’Al-Ghadîr et parle aussi de certaines divergences entre les chiites et les sunnites, notamment : le statut de trois premiers califes et l’opinion des chiites à ce sujet, Fadak, la foi d’Abu Talib, les actes de Muawiya, etc.
Pour préparer le contenu de ce livre, ‘Allâma Amînî voyagea à plusieurs pays comme l’Inde, l’Egypte et la Syrie pour trouver des sources dans différentes bibliothèques. L’auteur dit : « J’ai observé plus de 100 000 livres et j’ai lu plus de 10 000 livres entièrement ».
La rédaction du livre Al-Ghadîr dura plus de 40 ans. Du fait de son importance, beaucoup de livres, de thèses et d’articles ont été écrits à ce propos.

Auteur

Article connexe : Al-'Allâmat al-Amînî.

‘Abd Al-Husayn al-Amînî naquit en l’an 1320 H à Tabriz (en Iran) et y étudia à l’école primaire. Puis, il alla à Nadjaf et apprit les sciences islamiques avec les grands savants. Pendant sa jeunesse, il réussit à atteindre le niveau d’Ijtihâd (le statut qu’un savant peut déduire lui-même des préceptes et donne des Fatwa) et certains grands savants comme : Sayyid Abu al-Hasan Isphahânî (1364 H), Mîrzâ Muhammad Husayn Nâ’înî (1355 H) et Cheikh ‘Abd al-Karîm Hâ’irî Yazdî (1361 H) lui donnèrent l’attestation prouvant son niveau d’Ijtihâd. Aussi, plusieurs érudits chiites lui donnèrent l’autorisation de leur rapporter des hadiths et dans les autorisation, les ulémas écrivirent beaucoup de compliments sur ‘Allâma Amînî.[1]

Al-Ghadîr

« Al-Ghadîr fî al-Kitâb wa as-Sunna wa al-Adab » est le titre complet de ce livre. L’auteur choisit ce titre pour déclarer que l’événement d’Al-Ghadîr provient de toutes les sources authentiques de l’islam.
Pour la rédaction du livre d’Al-Ghadîr, ‘Allâma Amînî fit beaucoup de voyages, à la recherche des bibliothèques.
A part la visite des bibliothèques, il rencontrait des ulémas, faisait des prêches et participait aux prières collectives. Certaines villes qu’il visita pour réaliser le projet de la rédaction de son livre sont les suivants :

  • Deccan Hyderabad
  • Aligarh
  • Lucknow
  • Kanpur
  • Jalali (en Inde)
  • Rampur
  • Al-Fu’ah
  • Le Caire
  • Alep
  • Damas

Premier volume

Dans ce volume, après avoir rapporté le hadith d’Al-Ghadîr, l’auteur cite le nom de 110 compagnons du Prophète (s) qui rapportèrent ce hadith, et donne des sources sunnites comme références.[2] Après les compagnons du Prophète (s), il cite le nom de 84 Tâbi’în (les élèves des compagnons) qui rapportèrent ce hadith et écrit également l’avis des biographes sunnites sur leur fidélité.[3]
Après les Tâbi’în, il cite le nom de 360 savants et narrateurs de hadiths sunnites du deuxième siècle de l’Hégire au quatorzième siècle.[4] Dans le chapitre suivant, l’auteur mentionne le nom des ulémas qui écrivirent des livres concernant l’événement d’Al-Ghadîr.[5] Dans un autre chapitre, il rapporte les argumentations à propos du hadith d’Al-Ghadîr.[6]
Dans le chapitre suivant, il parle des versets coraniques à propos d’Al-Ghadîr, de la fête d’Al-Ghadîr, des félicitations d’Abu Bakr et de Umar à l’Imam Ali (a) après le discours du Prophète (s) en ce jour, du statut de cette fête auprès des Ahl al-Bayt (a), des avis des savants sunnites à propos de ce hadith et de la chaîne de transmission de hadith d’Al-Ghadîr.[7]
A la fin de ce volume, l’auteur parle du contenu de hadith d’Al-Ghadîr et de son interprétation. Aussi, il rapporte des avis des savants sunnites à ce sujet et leur répond.[8]

Deuxième volume

Le deuxième volume du livre d’Al-Ghadîr concerne les poèmes à propos de l’événement d’Al-Ghadîr. Au début, l’auteur parle du statut du poème et des poètes d’après le Coran et la Sunna. Puis, il parle des poètes du premier siècle de l’Hégire qui furent présents à Ghadîr Khum. Donc, il rapporte des poèmes de l’Imam Ali (a), Hassân b. Thâbit, Qays b. Sa’d b. ‘Ubâda, Amr ibn al-As et Muhammad b. ‘Abd Allah Himyarî avec des chaînes de transmission authentiques pour prouver la succession de l’Imam Ali (a) après le Prophète (s).[9]
Après ces personnes, les poètes du deuxième siècle de l’Hégire qui récitèrent des vers à propos d’Al-Ghadîr, comme Kumayt, Sayyid Himyarî, ‘Abdî Kûfî et après eux, les poètes du troisième siècle de l’Hégire, comme Abû Tamâm Tâ’î et Di’bil Khuzâ’î furent mentionnés dans ce volume.[10]

Troisième volume

Ce volume débute par les poèmes des poètes du troisième siècle de l’Hégire. Puis, il analyse certaines œuvres des orientalistes.[11] Enfin, il parle de Zayd ash-Shahîd (Zayd b. Ali) et répond aux questions des ulémas sunnites à ce sujet.[12] Là, l’auteur rapporte certains mensonges, attribués aux chiites à propos des sujets comme : le Coran, les Ahl al-Bayt (a), la falsification du Coran et le mariage temporaire et leur répond.[13]
Aussi, il rapporte des poèmes des poètes du quatrième siècle de l’Hégire, comme :

  • Ibn Tabâ Tabâ Isphahânî
  • Ibn ‘Alawîyya Isphahânî
  • Mufajja’
  • Abu al-Qâsim Sinawbarî
  • Qâdî Tanûkhî
  • Abu al-Qâsim Zâhî
  • Abû Farâs Hamdânî[14]

Quatrième volume

Ce volume concerne la suite des poèmes des poètes du quatrième siècle et rapporte ceux des poètes du cinquième et du sixième siècle de l’Hégire. Parmi ces derniers, on voit le nom de : Abu al-Fat’h Kashâjim, Sâhib b. ‘Ubbâd, Sharîf Radîyy, Sharîf Murtadâ, Abu al-‘Alâ’ Mu’arrî et Khatîb Khârazmî.

Cinquième volume

Dans ce volume, il rapporte la suite des poèmes des poètes du sixième siècle et rapporte ceux des poètes du septième siècle de l’Hégire. Les autres sujets, dont l’auteur parle dans ce volume sont :

Dans tous les sujets ci-dessus, l’auteur répond aux questions des ulémas sunnites d’après leurs propres sources.[15]

Sixième volume

Ce volume concerne les poètes du huitième siècle de l’Hégire qui récitèrent des vers à propos d’Al-Ghadîr, comme Imam Shaybânî Shâfiî, Shams ad-Dîn Mâlikî et ‘Alâ’ ad-Dîne Hillî. Aussi, l’auteur parle des erreurs de Umar b. al-Khattab au cours de ses jugements, le niveau de son savoir et l’interdiction qu’il fit par rapport à deux Mut’a (Mut’a du pèlerinage et le mariage temporaire).[16]

Septième volume

Ce volume commence par les poèmes des poètes du neuvième siècle de l’Hégire, puis l’auteur parle des paroles exagérées, à propos des mérites d’Abu Bakr. Aussi, il parle du niveau de la connaissance religieuse d’Abu Bakr et l’événement de Fadak.
Le dernier chapitre de ce volume, concerne la question de la foi d’Abu Talib (le père de l’Imam Ali (a) ). D’après les hadiths des Imams, les preuves historiques et les poèmes qui appartiennent à son époque, l’auteur confirment qu’Abu Talib croyait au Prophète Muhammad (s).[17]

Huitième volume

Le début de ce volume est la suite de la question de la foi d’Abu Talib.[18] Puis, l’auteur parle des paroles exagérées à propos des mérites d’Abu Bakr, de ceux de Umar et de ceux de Uthman. Aussi, l’auteur parle du savoir d’Uthman, de sa mauvaise façon de profiter du trésor public et de la déportation d’Abû Dhar à Rabadha à l’époque du troisième calife.

Neuvième volume

Dans ce volume, l’auteur continue le sujet concernant l’époque d’Uthman. Il analyse les mauvais actes du troisième calife, comme :

Il rapporte également l’avis des compagnons du Prophète (s) sur Uthman et analyse l’événement de son assassinat.

Dixième volume

Au début, il continue la question d’exagération par rapport aux trois premiers califes. Puis, il parle d’Ibn Umar (fils de Umar) et de ses mauvais actes, dont l’allégeance avec Yazid ibn Muawiya. Dans les chapitres suivants, l’auteur parle des sujets ci-dessous :

Onzième volume

Le premier chapitre de ce volume concerne le comportement de Muawiya avec l’Imam Hasan (a). Dans les chapitres suivants, ‘Allâma Amînî parle de :

  • Le mauvais comportement de Muawiya avec les partisans de l’Imam Ali (a)
  • La persécution de Hujr b. ‘Adîyy et ses partisans par Muawiya
  • L’analyse des mérites inventés de Muawiya dans les sources
  • L’exagération et les faux récits à propos des mérites de certains musulmans à l’époque des Omeyyades
  • Les poètes du neuvième siècle jusqu’au douzième siècle de l’Hégire qui récitèrent des vers à propos d’Al-Ghadîr

A la fin de ce volume, l’auteur promit d’écrire le nom et les poèmes des autres poètes dans le douzième volume, mais du fait de son décès, il ne put pas terminer son livre.[19]

Rang scientifique d’Al-Ghadîr

Les chercheurs considèrent le livre d’Al-Ghadîr, comme une encyclopédie qui est remplie des points scientifiques dans l’histoire, la théologie, le hadith, la Dirâya, le Rijâl (l’évolution biographique des narrateurs des hadiths), l’exégèse du Coran, la date de la révélation des versets coraniques, l’histoire des poèmes concernant Al-Ghadîr, la bibliographie, etc. Ils déclarent que ce livre a été écrit avec un ordre, des arguments logiques, pleines de sources et la fidélité à l’égard des sources.[20]
Dans ce livre, on lit des points scientifiques dont tous les chercheurs dans ce domaine ont besoin. Par exemple, le cinquième volume de ce livre, concerne les narrateurs qui inventèrent des hadiths dans les sources. Ceci est un sujet très important dont tous les chercheurs dans les sciences du hadith ont besoin.
Aussi, le troisième volume concerne les courants, les sectes et les religions. Le premier, le deuxième et le septième volume concernent la source et les principes du chiisme.[21] Voici quelques avis à propos du livre d’Al-Ghadîr :
Dr. Muhammad Ghallâb al-Misrî :

« Al-Ghadîr est le pays de rêve des chercheurs ».

Dr. Muhammad ‘Abd al-Ghanîyy Hasan al-Misrî :

« Al-Ghadîr est une grande encyclopédie ».

Dr. ‘Abd ar-Rahmân Kayâlî al-Halabî :

« Al-Ghadîr est un livre que tous les musulmans doivent avoir ».

Dr. Tawfîq al-Fakîkî al-Baghdâdî :

« Al-Ghadîr est l’eau agréable et une encyclopédie rare ».

'Abd al-Fattâh 'Abd al-Maqsûd al-Misrî :

« Al-Ghadîr est l’univers vaste de la connaissance ».

Dr. Bulis Salâma al-Bayrûtî :

« Al-Ghadîr est un livre historique fiable et ouvre l’horizon de la connaissance ».

Dr. 'Alî Akbar Fayyâd :

« Al-Ghadîr est l’océan ondoyant ».

Cheikh Muhammad Sa'îd ad-Dahdûh al-Halabî :

« Al-Ghadîr comprend tous les événements de l’histoire et le changement du temps ».

‘Allâma Sharaf ad-Dîn :

« Al-Ghadîr est un effort scientifique unique ».

'Alâ' ad-Dîn Khrûfa al-Azharî :

« Al-Ghadîr est un livre effrayant ».

Muhammad Taysîr al-Makhzûmi ash-Shâmî :

« Al-Ghadîr est un livre incomparable aux autres ».[22]

Traductions

Le livre d’Al-Ghadîr est traduit en persan, en urdu et en anglais et le résumé de ce livre est imprimé en arabe, en persan, en urdu et en turc.[23] Aussi, certaines parties de ce livre, comme le chapitre qui concerne la Mut’a, ont été imprimées séparément.[24]

Annexes d’Al-Ghadîr

« Takmilat al-Ghadîr fî al-Kitâb wa as-Sunna wa al-Adab : Thamarât al-Asfâr ilâ al-Aqtâr » est le titre d’un livre de 4 volumes, qui, après le décès de l’auteur du livre d’Al-Ghadîr, a été imprimé d’après les manuscrits de ‘Allâma al-amînî. Les manuscrits de ‘Allâma al-Amînî eut en deux parties :

  • Les notes de ‘Allâma Amînî qu’il avait écrites pendant son voyage de 4 mois en Inde en l’an 1380 H/1960.[25]
  • Les notes de ‘Allâma Amînî qu’il avait écrites pendant son voyage en Syrie en l’an 1384 H/1964.[26]

L’auteur voulait imprimer ces deux parties comme les références d’Al-Ghadîr.[27]
Takmilat al-Ghadîr a quatre chapitres principaux qui sont imprimés en quatre volumes :
Premier chapitre :

Dans ce chapitre, il rapporte les versets coraniques qui sont à propos des mérites de l’Imam Ali (a). Puis, il parle à propos de différents sujets concernant l’événement d’Al-Ghadîr, mentionne de différentes chaînes de transmission pour le hadith d’Al-Ghadîr et rapporte les mérites communs parmi le Prophète (s) et les Ahl al-Bayt (a).
Deuxième chapitre :

Ce chapitre concerne les mérites des Ahl al-Bayt (a) et commence par les mérites de Fatima az-Zahrâ (s). Puis, il rapporte les mérites de l’Imam Hasan (a) et de l’Imam Husayn (a). Aussi, il rapporte certains des hadiths de l’Imam Sajjâd (a), de l’Imam Bâqir (a), de l’Imam Sâdiq (a) et de l’Imam Mahdi (a).[28]
Troisième chapitre :

Ce chapitre concerne le Prophète (s) et ses compagnons et rapporte des hadiths rare de la sunna du Prophète (s).
Quatrième chapitre :

Dans ce chapitre, ‘Allâma Amînî cite les références de ses notes qu’il avait écrites au cours de son voyage en Inde et en Syrie.[29]

Voir aussi

Références

  1. Hakîmî, ‘Allâma Amînî, Yadnamé-yé Allamé Amini, p 19
  2. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 41 - 144
  3. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 145 - 165
  4. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 167 - 311
  5. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 313 - 325
  6. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 327 - 422
  7. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 423 - 608
  8. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 1 p 609 - 707
  9. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 2
  10. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 2
  11. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 3 p 23 - 49
  12. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 3 p 105 - 114
  13. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 3 p 115 - 459
  14. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 3 p 463 - 566
  15. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 5
  16. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 6 p 278 - 338
  17. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 7 p 444 - 550
  18. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 8 p 11 - 45
  19. ‘Allâma Amînî, Al-Ghadîr, v 11 p 520
  20. Hakîmî, Hamâsé-yé Ghadîr, p 185
  21. Hakîmî, Hamâsé-yé Ghadîr, p 185 - 186
  22. Hakîmî, Hamasey-é Ghadir, p 186
  23. Abu al-Hasanî, Al-Ghadîr, p 233
  24. Abu al-Hasanî, Al-Ghadîr, p 334
  25. ‘Allâma Amînî, Takmilat al-Ghadîr, v 1 p 54
  26. ‘Allâma Amînî, Takmilat al-Ghadîr, v 1 p 54 - 55
  27. ‘Allâma Amînî, Takmilat al-Ghadîr, v 1 p 55
  28. ‘Allâma Amînî, Takmilat al-Ghadîr, v 2
  29. ‘Allâma Amînî, Takmilat al-Ghadîr, v 4