Al-Îstibçâr fi mâ Îkhtalafa min Al-Akhbâr (livre)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Al-Istibsâr)
Aller à : navigation, rechercher
Al-Îstibçâr fi mâ Îkhtalafa min Al-Akhbâr
Description de l'image Istibssar.jpg.
Auteur Chaykh Al-Toussi
Genre Hadith
Titre original الإستبصار فيما اختلف من الأخبار
Date Cinquième siècle de l'hégire
Langue Arabe
Volumes 4
Hadiths 5511

Chapitres principaux

  • Les deux premières parties: les actes d’adoration
  • La dernière partie: les propos juridiques comme les contrats, les punitions (Al-Hôdoud), le prix du sang versé etc.

Al-Îstibçâr fi mâ Îkhtalafa min Al-Akhbâr (en arabe: الإستبصار فيما اختلف من الأخبار), écrit par Abou Ja’far Mohammed ibn Hassan Al-Toussi (460 H), connu sous le nom Chaykh Al-Ta’îfâ, est un recueil de hadith et est le quatrième livre parmi les quatre livres de hadith chiite.

Le contenu du livre

Ce livre comprend les hadiths juridiques et est plus résumé que le livre Tahdhib Al-Ahkâm.

Les deux premières parties de ce livre concernent les actes d’adoration (pratiques de prière) et la troisième partie (la dernière) concerne les propos juridiques comme les contrats, les punitions (Al-Hôdoud), le prix du sang versé etc.

D’après l’auteur, ce livre contient 5511 hadiths[1]. Dans les deux premiers volumes, il a entièrement rapporté les chaînes de transmission des hadiths, mais dans le dernier volume il les a mentionnés en résumé et selon le style de Tahdhib Al-Ahkâm et celle de Man la yahdhuruhu Al-Faqîh, il a rapporté les noms des narrateurs de manière narrative (rawâ'i) à la fin de son livre.[2]

Le but du recueil

Certains savants et disciples du Chaykh Al-Toussi lui ont demandé d’écrire un livre qui rassemblerait les hadiths contradictoires et paradoxales, et les analyser et commenter et distinguer entre les authentiques et les inauthentiques.

Chaykh Al-Toussi a rapporté dans ce livre, d'abord, les hadiths dont il considérait comme authentiques. Puis il a cité les hadiths et les récits qui contredisaient les premiers. En essayant de ne rein oublier, il a étudié et analysé l'ensemble de ces hadiths.

La méthode de l’écrit

On ne peut pas considérer ce livre seulement comme un livre de hadith. C’est un livre de hadith et de la jurisprudence. Après avoir rapporté les hadiths de chaque chapitre, l’auteur parle du contenu des hadiths, de leurs chaînes de transmission et il essaye, chapitre par chapitre, de donner des propositions pour résoudre le problème de contradiction (apparente) entre certains hadiths, où des clés de la supériorité de certains hadiths contre d'autres.

L'importance de ce livre est que c'est ici qu'on trouve les méthode de rassemblement entre les hadiths et des solutions pour résoudre le problème de discordance entre eux. C'est un problème qui occupe une place très importante dans fiqh du Chaykh al-Toussi.

Le classement des chapitres de ce livre ressemble aux autres œuvres juridiques.

Bien que ce livre ressemble beaucoup au un livre de l’auteur Al-Tahdhib, il a sa propre méthode dans son but et le classement des chapitres et des hadiths.

Les particularités de ce livre

  • C’était le premier livre qui a été écrit pour réunir les hadiths contradictoires.
  • Ce livre, en plus de son grande authenticité, constitue un livre d'une intégralité très convenable a tel point que

Ibn Tawouss a dit à ce propos : « Si il y a un hadith opposant à un problème, on peut sûrement le trouver dans le livre Al-Îstibçar".

  • au début de chaque chapitre, d'abord les récits et les hadiths authentiques sont mentionnées, et les autres viennent ensuite.
  • Ce livre ne contient pas tous les chapitres juridiques, mais seuls ceux dans lesquels il y a des hadiths qui se contredisent. Mais l'ordre des chapitres commence d'abord par les chapitres juridiques (Kitâb Tahârat) et arrive ensuite aux chapitres sur le prix du sang (Diyât).

Le statut de ce livre

Ce livre est un des ouvrages chiites les plus authentiques de sorte que chaque jurisconsulte, pour déduisant un précepte, doit le lire et le tenir en considération.

Ce livre partie des Quatre livres de hadiths chiites et est placé au même niveau que Al-Kafi, Man la Yuhdhuruhu, ainsi que le Tahdhib Al-Ahkâm, un autre livre du même auteur, le Chaykh al-Toussi.

Les anciens exemplaires

Agha Bôzorg Al-Téhérani a dit qu’il y avait un exemplaire dans la bibliothèque de Sayed Hadi Kachîf Al-Ghîta à Najaf. Cet exemplaire avait été comparé avec l'écriture (manuelle) de Chaykh Al-Toussi.[3] Il y a un autre exemplaire de ce livre dans la bibliothèque de Ayatollah Mar’âchi Al-Najâfi qui appartient au huitième siècle.[4]

Les commentaires

Plusieurs livres de commentaire ont été écrit pour ce livre surtout pendant le dixième siècle de l’hégire dont les plus importants sont:

  • Le commentaire de Mohammed ibn Ali ibn Hussayn Al-Âmîli, l’auteur du livre « Madârîk Al-Ahkâm »[5]
  • Le commentaire de Hassan ibn Zayn Al-Dine Al-Âmîli, l’auteur du livre « Ma’âlîm Al-Dine[6]
  • Le commentaire de Mirza Mohammed Îstar Abadi, l’auteur du livre « Manhaj Al-Maqâl »[7]
  • Îstiqça’ Al-Î’tibar, Mohammed ibn Hassan ibn Zayn Al-Dine Al-Âmîli[8]
  • Manahîj Al-Âkhbar, Ahmad ibn Zayn Al-Âbîdine Al-Âmîli[9]
  • Le commentaire de Môlla Mohammed Amin Al-Îstar Abadi[10]
  • Le commentaire de Mîrdamâd[11]
  • Jamî’ Al-Âkhbar fi îdhah Al-Îstibçâr, de l’élève de Chaykh Al-Bahâ’î, Chaykh Abd Al-Latif ibn Ali ibn Ahmad ibn Abi Jami’ Harîthi[12]
  • Kachfoul Asrâr fi Charh Al-Îstibçâr[13]
  • Noukat Al-Îrchâd, Chahid Al-Awwal
  • Charh Al-Îstibçâr, Zônnouzi
  • Charh Al-Îstibçâr, Amir Mohammed Khatoun Abâdi[14]

Références

  1. Al-Îstibçâr, v 4 p 342
  2. Khulaçatoul Aghwal, v 2 276
  3. Al-Dhari'â, v 2 p 14-15
  4. Nuçakh Khatti, Mar'âchi, v 4 p 386
  5. Al-Dhari'â, v 2 p 16
  6. Riyâdh Al-Oulamâ, v 1 p 232
  7. Fihrist Nouskhé haye KHati Masjîd Gôharchâd, v 1 p 219
  8. Al-Dhari'â, v2 p 30
  9. Kétabkhanéyé Astân Quds, Fihrist, v 5 p 182
  10. Al-Dhari'â, v 13 p 83
  11. Al-Dhari'â, v 13 p 83
  12. Al-Dhari'â, v 5 p 37
  13. Al-Dhari'â, v 18 p 17
  14. Da'îratoul Ma'ârif Îslami, le mot Al-Îstibçar