Bataille de Banî al-Mustaliq

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Bataille de Banî al-Mustaliq (en arabe : غَزوَة بَني ‌المُصْطَلِق) ou Al-Muraysîʻ (en arabe : المُرَیسیع) faisait partie des batailles du Prophète (s) avec l’une des tribus de la région d’Al-Qudayd sur le chemin entre Médine et La Mecque en 5 H / 627 ou 6 H / 628.

Banû al-Mustaliq fut une tribu juive qui vivait près de La Mecque. Après l'émergence de l’Islam, ils tourmentèrent les musulmans de la même manière que les polythéistes de La Mecque. Lors d'une bataille appelée plus tard Bataille de Banû al-Mustaliq, les musulmans les vainquirent.

L'un des points remarquables de cette bataille était le complot et les tentatives d'hypocrites pour semer la discorde et c'est ainsi qu'après cette bataille la sourate al-Munâfiqûn fut révélée au Prophète (s).

Tribu Banî al-Mustaliq

Article connexe : Banû al-Mustaliq.

La lignée de cette tribu atteint la tribu Al-Khuzâʻa. ils vivaient près des eaux de Muraysîʻ dans la région d'Al-Qudayd et, étant alliés avec Quraysh (à cause de leurs relations commerciales proches), ils refusèrent de convertir à l’islam. Le Prophète (s) aussi fut tolérant envers eux.

Cause de l'occurrence de la guerre

La bataille de Banî al-Mustaliq ou la bataille d'Al-Muraysîʻ eut lieu à Shaʻbân du 5 H ou du 6 H (627-628). Le noble Prophète (s) a été informé que Hârith b. Abî Dirâr, le chef de la tribu Banî Mustaliq, avait rassemblé sa tribu et certains groupes de tribus arabes et s'était préparé à se battre avec des musulmans. Puis, après que le Prophète (s) eut ratifié la vérité du rapport, déplaça l'armée des musulmans vers eux.

En raison de la proximité du champ de bataille et de gagner des butins, certains des hypocrites rejoignit l'armée du Prophète (s). Le meurtre d'un espion de Banû al-Mustaliq par l'ordre du Prophète (s) à Al-Baqʻâ’ près de Médine effraya les infidèles et en dispersa quelques-uns. Le Prophète (s) prépara pour la guerre près des eaux d'Al-Muraysîʻ. Dans cette bataille, le porte-drapeau des Ansâr fut Saʻd b. ʻUbâda et le Porte-drapeau des Immigrants fut Abu Bakr ou 'Ammâr b. Yâsir.

Fin de la guerre

Dès que la bataille eut commencé sous l'ordre du Prophète (s), les membres de la tribu Banû al-Mustaliq s'échappèrent. Certains d'entre eux ont été tués et leurs femmes, leurs enfants et leurs propriétés ont été laissés à l'armée de l'islam.

Après la fin de la guerre, le Prophète (s) ordonna aux soldats musulmans de traiter les captifs avec pitié et clémence. Juwayrîyya fille de Al-Hârith b. Abî Dirâr qui était parmi les captifs, devint la part de Thâbit b. Qays (ou son cousin). Juwayrîyya demanda au Prophète (s) sa liberté. Le Prophète (s) paya le paiement égal pour libérer un esclave et l'épousa. Après ce mariage, en respectant le Prophète (s), les musulmans libérèrent les captifs de Banû al-Mustaliq.

Révélation de la sourate al-Munâfiqûn

L'histoire des hypocrites se produisit après cette bataille. Dans cet événement, Abd Allah b. Ubayy fit des divisions entre les Immigrants et les Ansâr et mit le Prophète (s) en colère. Cependant, il a par la suite été pardonné en raison de son rejet apparent de ses paroles. La sourate al-Munâfiqûn a été révélée au Prophète (s) à propos de cet événement.

L'Ifk se produisit également au retour de cette bataille.

Voir aussi

Références

Bibliographie