Célébration de la naissance du Prophète (s)

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Célébration de la naissance du Prophète (s) (en arabe : مولِد النبي صلي الله عليه و آله) est connu parmi les musulmans sous le nom de Mawlid an-Nabî. Chaque année, les musulmans célèbrent la naissance du Prophète (s) en le glorifiant, en citant ses mérites et son histoire et en remerciant Allah pour leur accorder une telle miséricorde.
Depuis des siècles précédents, les salafistes, les wahhabites en particulier, rejettent la licéité de cette célébration et la considèrent comme une innovation. En revanche, la majorité des musulmans l'autorise et déclare même qu'elle est fortement conseillée.

Preuve coranique

La majorité des musulmans déclare que la célébration de la naissance du Prophète (s) est autorisée. Voici l'argumentation coranique de leur idée :

D’après le Coran, la célébration de la Naissance du Prophète (s) est fortement conseillée. D’abord, Allah nous ordonne de se réjouir de Sa Miséricorde et dit :

« Dis : « [Ceci provient] de la grâce d'Allah et de Sa Miséricorde; Voilà de quoi ils devraient se réjouir. » »[1]

Puis, Il considère le Prophète Mohammad (s) comme une immense Miséricorde pour l’Univers et dit dans le Coran :

« Nous ne t’avons envoyé qu’en Miséricorde pour l’Univers ».[2]

Donc, il faut se réjouir de la Miséricorde d’Allah, et le Prophète (s) est l’exemple parfait de cette Miséricorde. De ce fait, le jour de sa Naissance lors duquel Dieu nous a accordé cette immense Miséricorde, est une occasion pour manifester sa joie.   

Hadiths et les opinions des savants chiites

D’après un hadith rapporté par les Ahl al-Bayt (a) : 

« Quiconque jeûne le dix-septième jour du mois de Rabî’ al-Awwal (le jour de la Naissance du Prophète (s) ), Allah lui donne la récompense du jeûne de soixante ans ».[3] 

Ci-dessous, vous lisez les opinions de certains savants chiites à propos du dix-septième jour du mois de Rabî’ al-Awwal, le jour de la Naissance du Prophète (s) :

Shaykh al-Mufîd

Shaykh al-Mufîd, un savant chiite du cinquième siècle de l’hégire a dit :

« Les chiites n’ont jamais négligé le jeûne de ce jour … Il est le jour de la fête et de la joie pour la communauté musulmane  ».[4]

Shaykh at-Tûsî

Shaykh at-Tûsî, un savant chiite du cinquième siècle de l’hégire a dit :

« Il est un noble jour, avec une immense bénédiction. Le jeûne de ce jour a beaucoup de bienfaits et de récompenses ».[5]

Sayyed b. Tâwûs

Sayyed b. Tâwûs a dit :

« Il est un jour qui comporte une immense bénédiction. Depuis des siècles, les chiites l’honoraient, le respectaient, connaissaient sa valeur et ne négligeaient pas de jeûner durant ce jour […]. Pendant ce jour, il est conseillé de donner l’aumône (Sadaqa), de visiter la tombe du Prophète (s) ou celles des Imams, de dispenser des bienfaits et de réjouir les croyants ».[6]

L’opinion des savants sunnites

A part les savants salafistes, les Wahhabites en particulier, la majorité des savants sunnites déclare que la célébration de la Naissance du Prophète (s) est autorisée et même conseillée.

Vous lisez ci-dessous un résumé des preuves de la majorité sunnite qui l’autorise en réponse à une minorité salafiste :

  • Le fait que le Prophète (s) n’a pas célébré sa Naissance, ne prouve pas l’interdiction de cet acte, à plus forte raison ses compagnons.
  • Le Prophète (s), lui-même a célébré le jour où Allah a sauvé le Prophète Moïse et ses compagnons. Donc, notre Prophète (s) bien-aimé, a la priorité pour qu'on célèbre le jour de sa Naissance.
  • La célébration de la Naissance du Prophète (s) est un remerciement à Allah, car Il nous a envoyé Son Messager, grâce auquel Il ne nous châtie pas. D'après les hadiths, Allah aime beaucoup ce genre de rassemblement.[7]
  • Pour célébrer ce jour béni, on récite le Coran, on invoque Allah et on rapporte des hadiths à propos des mérites de notre Prophète bien-aimé (s). Tout cela, est conseillé dans l'islam.
  • Allah nous a demandé d'invoquer les bénédictions sur le Prophète (s) et c'est ce que nous faisons au cours de la célébration de sa Naissance.[8]

  Ainsi, plusieurs savants sunnites ont écrit des livres pour prouver que la célébration de la Naissance du Prophète (s) est autorisée et même conseillée.  En voici quelques uns :

  1. Al-Kawkab al-Anwar fî Sharh al-Jawhar, Barzanjî
  2. An-Ni'mat al-Kubrâ, Ibn Hajar Haytamî
  3. Husn al-Maqsad fi 'Amal al-Mawlid, Suyûtî
  4. Al-Bayân an-Nabawî 'An Fadl al-Ihtifâl bi Mawlid an-Nabî, Shaykh Mahmûd Zayn
  5. Ahdâf al-Ihtifâl bi Mawlid Sayyed al-'Anâm, Ramadân al-Boutî.

Le jour de la naissance

Il y a une divergence sur le jour de la Naissance du Prophète (s). La majorité des sunnites et une minorité de chiites (comme Kulayni, l'auteur du livre al-Kâfi) croient qu'il est né le 12 du mois de Rabî' al-Awwal, mais la majorité des chiites, croient qu'il est né le 17 du mois de Rabî' al-Awwal

Références

  1. Coran, s 10, v 58
  2. Coran, s 21 v 107
  3. Al-Muqni’a, Shaykh al-Mufîd, p 371
  4. Al-Muqni’a, Shaykh al-Mufîd, p 371; Masâr ash-Shî’a, Shaykh al-Mufîd, p 24
  5. Misbâh al-Mutahajjid, v 2 p 791
  6. ‘Iqbâl al-‘A’mâl, v 2 p 603
  7. Coran, s 8 v 33; Sahîh Muslim, hadith 746
  8. Coran, s 33 v 56