Hafsa bint Umar ibn al-Khattab

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Hafsa)
Aller à : navigation, rechercher
Hafsa bint Umar ibn al-Khattab
Description de cette image, également commentée ci-après

Tombe attribuée à Hafsa, Cimetière Bâb as-Saghîr, Damas

Femme du Prophète (s)
Naissance 5 avant l’Hégire (605-6 C)
Décès 45 H (605-6 C)
Médine
Pays de résidence Péninsule Arabique
Sépulture Médine
Famille
Père Umar ibn al-Khattab
Mère Zaynab

Informations religieuses
Rôles importants Femme du Prophète (s), Narratrice de Hadiths du Prophète (s), Hostilité à l'égard de l'Imam Ali (a)

Les successeurs du Prophète (s)

L'Imam AliL'Imam HassanL'Imam Hussayn
L'Imam SajjadL'Imam BaqirL'Imam Sadiq
L'Imam KadhimL'Imam RidhaL'Imam Jawad
L'Imam HadiL'Imam Hassan Al-AskariL'Imam Mahdi

Hafsa bint Umar ibn al-Khattab (en arabe: حَفْصه بنت عُمَر بْن خَطّاب) (naissance : 5 avant l’Hégire/605-6 C. – décès : 45 H/605-6 C.), fut l’une des épouses du Prophète (s), qui se maria avec lui au mois de Sha’bân, l’an 3 de l’Hégire (625 C), après la mort de son premier mari.

D'après certains récits, elle et Aïcha, une autre épouse du Prophète (s), ont causé des dérangements au Prophète (s) et cela est mentionné dans les premier et quatrième versets de la Sourate at-Tahrîm.

Un autre événement de la vie de Hafsa est sa décision d’accompagner Aïcha dans le soulèvement contre l’Imam Ali (a) lors de la bataille de Chameau ; mais découragée par son frère, elle y renonça plus tard.

Hafsa est également comptée parmi les transmetteurs de hadiths prophétiques dont la plupart concernent des thématiques comme  : le Hajj, la prière, le jeûne et le mariage.

Biographie

Sont père fut Umar ibn al-Khattab, le deuxième calife, et sa mère fut Zaynab, la sœur de Uthman b. Maz'un, l’un des Compagnons du Prophète (s).[1] Elle naquit cinq ans avant le Bi’tha (la Révélation), l'année où la Ka'ba fut reconstruite.[2]

Elle se maria d’abord avec Khunays b. Hudhafa ash-Shâmî[3]et elle immigra à Médine avec son mari.[4] Mais Khunays décéda après la bataille de Badr.[5]

Mariage avec le Prophète (s)

Après le décès de son mari, elle se remaria avec le Prophète (s), deux[6] ou trois mois avant la bataille de Uhud,[7] au mois de Sha’bân, 3 H (625 C).[8] Il est rapporté dans les sources historiques qu’avant son mariage avec le Prophète (s), Abu Bakr et Uthman ibn Affan aussi, lui firent la demande en mariage ; mais ces rapports ne sont pas très authentiques.[9] Sur l’ordre du Prophète (s), Shafâ, la fille d’Abd Allah b. ‘Adwiyya, qui savait lire et écrire depuis Jâhiliyya ( l'ère de l'ignorance/l'ère prè-islmaique), le lui a appris et l'instruite.[10]

Dérangements au Prophète (s)

Selon des hadiths, Hafsa et Aïcha causèrent des dérangements au Prophète (s). Dans le livre Sahîh Muslim, un récit à ce propos est rapporté du deuxième calife. Le voici :

«Je suis allé chez Aïcha et je lui ai dit: Ô fille d’Abu Bakr, comment oses-tu d’ennuyer le Prophète (s)? Elle m’a répondu : Ô fils de Khattab, ne t’interfère pas dans ma vie, occupe toi des affaires de ta propre fille. Je suis allé ensuite chez Hafsa et je lui ai dit: pourquoi tu gênes le Prophète (s)? je jure par Dieu que tu sais bien que le Prophète (s) ne t’aime plus, et si ce n'était pas grâce à moi, il t'aurait divorcé»[11]

Selon certaines sources, le Prophète (s) la divorça[12] mais l'épousa à nouveau plus tard.[13] Il est rapporté dans d’autres sources que le Prophète (s) décida de divorcer Hafsa mais l’Ange Gabriel l’en empêcha.[14] Dans les rapports concernant le divorce de Hasfa, il est dit également que c’est Gabriel qui conseilla le Prophète (s) de se remarier avec elle.[15] Cependant, la plupart de ces rapports ne sont pas fiables car ils se trouvent plutôt dans les sources des Hanbalis et des "Gens de hadiths" (les Ahl al-hadith) (un groupe de traditionalistes érudits sunnites des premiers siècles de l’islam qui s’engageaient dans l’enseignement de Hadith et les suivaient strictement).[16]

Le fait qu’Aïcha et Hafsa aient causé des dérangements au Prophète (s), fut rapporté dans plusieurs sources sunnites[17] c'est ce que al-Boukhari[18] confirma aussi. Ce dernier, rapporte une autre narration de la part du deuxième calife, selon laquelle, Aïcha et Hafsa conspirèrent contre le Prophète (s).[19] Ibn Qayyim[20] et al-Qurtubî[21], croient même que le dixième verset de la sourate at-Tahrîm fut révélé afin d’effrayer Aïcha et Hafsa.[22]

Au sujet de leur hostilité à l’égard de l’ Imam Ali (a), il est rapporté aussi que le Prophète (s) étant malade, décida d’envoyer l'Imam Ali (s) à sa place à la Mosquée; une fois informées de cette décision, elles allèrent chercher leurs pères (Abu Bakr et Umar b. Khattab) et les emmenèrent chez le Prophète (s).[23]

A l’époque de Uthman

Durant l'époque de 'Uthmân, Hafsa ordonna l'assassinat de sa servante à cause de la sorcellerie. Uthman b. Affan fut troublé de cette décision.[24]

Il fut rapporté que Hafsa avait demandé à l'un des Mus’haf (les scribes en charge de mémoriser, de rédiger ou d’enseigner les versets coraniques révélée au Prophète (s)) de l'informer lorsqu’il arriverait à l'inscription du verset 238 de la Sourate al-Baqara, afin qu’il écrive le verset d'après la dictée de celle-ci.[25]

D'après le testament de son père, Umar, elle conservait chez elle les manuscrits coraniques compilés pendant le califat d'Abu Bakr. Au cours du processus de la compilation finale du Coran, elle fournit ces manuscrits à Uthman. Ce dernier les lui rendit après avoir fini la compilation.[26]

Bataille de Chameau

Article principal : Bataille de Jamal.

Au cours de la bataille de Chameau, Hafsa décida d'accompagner Aïcha à se rebeller contre Ali b. Abi Talib (a), mais elle en renonça, suite aux efforts de découragement de son frère.[27]

Lorsque l'Imam Ali (a) arriva à Ziqâr, Aïcha envoya une lettre à Hafsa pour lui dire que l'Imam Ali (a) et ses forces étaient encerclés. Hafsa rassembla les enfants des tribus Banu Taym et Banu 'Adi et ordonna à ses servantes de réciter les poèmes et de jouer de la musique afin de manifester leur joie. Umm Salama, une autre épouse du Prophète (s), devint trop bouleversée lorsqu'elle s’en rendit compte. Elle demanda à Umm Kulthum, la fille de l'Imam Ali, d’aller anonymement à la fête de Hasfa et la blâmer au nom de Umm Salama. Hafsa eut honte et mit fin à la fête.[28]

Statut de Hafsa chez les sunnites

Dans les sources sunnites, elle connue surtout comme rapporteur de plusieurs hadiths du Prophète (s) concernant Hajj, le jeûne, la prière et le mariage.[29] Les personnes telles que son frère, Abd Allah b. Umar, Abd Allah b. Safwân Jamhayî et ‘Amr b. Râf’i rapportèrent des hadiths du Prophète (s) par son intermédiaire.[30] Baqî b. Makhlad , cita soixante hadiths dans son livre, Masnad, rapportés par Hafsa.[31]

Dans les sources juridiques des sunnites, quelques préceptes juridiques (ijtihâds) de Hafsa sont également mentionnés.[32]

Ibn Abî Tâhir (Ibn Tayfûr)[33] mentionne deux sermons attribués à Hafsa, [34] et Ibn Shahrâshûb,[35] cite deux poèmes de Hafsa dans lesquels elle admire Fatima (s).

Décès

Il n’y pas d’informations exactes sur la date de son décès.[36]Selon certaines sources historiques, elle est décédée l’an 27 de l’Hégire[37] et dans d’autres sources, l'an 41 H fut mentionné.[38]

La pluparts des historiens tels que Ibn Sa’d[39] et Zubayr b. Bakkâr,[40] mentionnèrent l’an 45 de l’Hégire, comme l'année de sa mort. Il est rapporté que ce fut Marwân b. Hakam, l’émir de Médine de cette époque-là, qui fit la prière sur son corps.[41] Elle fut enterrée au cimetière Baqî’.[42] Il y a également une tombe attribuée à elle, au cimetière Bâb as-Saghîr à Damas.[43]

Voir aussi

Références

  1. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Edition Ihsân ‘Abbâs, Vol. VIII, p. 81, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Blâdharî Ahmad b. Yahyâ, Kîtâb Jumal min Ansâb al-Ashrâf, Vol. II, p 54, Edition Suheyl Zakâr, Beyrouth, 1417 H (1996 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.186, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H
  2. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII, p.81 ; Edition Ihsân ‘Abbâs, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Amina Kharrât, Umm ul-Mu’minîn Hafsa bint Umar, pp. 12-15, As-Sawam al-Qawama, Damas, 1421 H (2000 C)
  3. Abû Ubayda, Mu’ammar b. Musanna,Tasmiyya Azwâj an-Nabî (s) wa Awlâda, p.59, Edition Kamâl Yûsuf Hût, Beyrouth, 1410 H (1990 C) ; Zubayr b. Bakkâr, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p. 39, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth, 1403 H (1983 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.186, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H
  4. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII p.81 ; Edition Ihsân ‘Abbâs, Beyrouth, 1405 H (1985 C)
  5. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ,Vol.III, p. 393; Edition Ihsân,‘Abbâs, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Ibn Qutayba, Al-Ma’ârif, p. 135, Edition Sirva ‘Akâsha, Cairo 1960 C; Zubayr b. Bakkâr, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p. 39, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth,1403 H (1983 C)
  6. Ibn Qutayba, Al-Ma’ârif, p. 157, Edition Sirva ‘Akâsha, Cairo 1960 C ; Balâdharî Ahmad b. Yahyâ, Kîtâb Jumal min Ansâb al-Ashrâf, Vol. II, p. 54, Edition Suheyl Zakâr, Beyrouth, 1417 H (1996 C)
  7. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII, p. 83, p. 217 ; Edition Ihsân ‘Abbâs, Beyrouth, 1405 H (1985 C)
  8. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII, p. 81, p. 83 ; Edition Ihsân ‘Abbâs, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Balâdharî Ahmad b. Yahyâ, Kîtâb Jumal min Ansâb al-Ashrâf, Vol. II, p54-55, Edition Suheyl Zakâr, Beyrouth, 1417 H (1996 C) ; At-Tabarî Ahmad b. Abd Allah, As-Samt ath-Thamîn fi Manâqib Ummahât al-Mu’minîn, pp. 67-68, Cairo, 1402 H (1984 C)
  9. Abû Ubayda, Mu’ammar b. Musanna, Tasmiyya Azwâj an-Nabî (s) wa Awlâda, p.60, Edition Kamâl Yûsuf Hût, Beyrouth, 1410 H (1990 C) ; Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Edition Ihsân ‘Abbâs, Vol. VIII, p 83, 217, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, pp.186-187, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H ; Ibn ‘Abd al-Barr, Al-Isti’âb fi Ma’rifat al-As’hâb, Vol. IV, pp.11-18, Edition Ali Muhammad Bijâwî, Cairo, 360 HS (1980 C)
  10. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII, p. 84; Edition Ihsân Abbas, , Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Balâdharî Ahmad b.Yahyâ, Futûh al-Baldân, p. 661, Edition Abd Allah Anîs Tabbâ’ wa Umar Anîs Tabbâ’, Beyrouth, 1407 H (1997 C)
  11. Muslîm Neyshâbûrî Muslîm b. al-Hujaj, Sahih Muslîm, Une recherche de Muhammad Fuâd Abd al-Bâqî, Vol II, p.1105, Edition Dâr Ahyâ’ at-Turâth al-‘Arabî, Beyrouth.
  12. Abû Ubayda, Mu’ammar b. Musanna, Tasmiyya Azwâj an-Nabî (s) wa Awlâda, p.77, Edition Kamâl Yûsuf Hût, Beyrouth, 1410 H (1990 C) ; Zubayr b. Bakkar, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p.40, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth,1403 H (1983 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.187-188, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H ; Ibn Hanbal, Mustand al-Imâm Ahmad b. Hanbal, Vol. III, p. 478 , Dâr Sâdir, Beyrouth.
  13. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Vol. VIII. p. 84; Edition Ihsân Abbas, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Ibn Hanbal, Mustand al-Imâm Ahmad b. Hanbal, Vol. III, p. 478, Dâr Sâdir, Beyrouth
  14. Balâdharî Ahmad b. Yahyâ, Kîtâb Jumal min Ansâb al-Ashrâf, Vol. II, pp. 54-55, Edition Suheyl Zakâr, Beyrouth, 1417 H (1996 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.188, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H
  15. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ,Vol. VIII, pp. 84- 85, Edition Ihsân ‘Abbâs, , Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Zubayr b. Bakkar, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p.40, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth, 1403 H (1983 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.188, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H
  16. Amina Kharrât, Umm ul-Mu’minîn Hafsa bint Umar, As-Sawam al-Qawama, Damas, pp. 43-57, 1421 H (2000 C)
  17. Hoseinî Fâtimî, Naghd wa Barrisi-yi Didgâhhâyi Mujûd Darbârihyi Ifshâyi Râzi Pîyâmbar (s) dar Âyâti Ibtidâyîyi Sûriyi Tahrîm.
  18. Al-Boukhari, Muhammad b. Ismâil, (256 H), Sahîh Al-Boukhâri, une recherche de Mustafâ dib al-Baqâ, Vol. V, pp. 49-64, Kitâb at-Talâq, Dâr ibn Kathir, Al-Yîmâya, Beyrouth, At-Tab’a as-Sâlisa, 1407 H,
  19. Al-Boukhari, Muhammad b. Ismâil, (256 H), Sahîh Al-Boukhâri, une recherche de Mustafâ dib al-Baqâ, Vol. IV, pp. 18-68, Kitâb at-Tafsîr, Dâr ibn Kathir, Al-Yîmâya, Beyrouth, At-Tab’a as-Sâlisa, 1407 H
  20. Ibn Qayyim, Muhammad b. Abî Bakr, I’lâm al-Muqa’în ‘An Rabbil ‘Âlamîn, Vol.I, p.89 une recherche de Tâhâ ‘Abd ar-Ra’ûf Sa’d, Dâr al-Jalîl , Beyrouth, 1973
  21. Al-Qurtubî, Abu Abd d’Allah Muhammad b. Ahmad (671H), Al-Jâmi’ al-Ahkâm al-Qurân, Vol. XVIII, p. 202, Dâr ash-Sha’b al-Qâhira
  22. Sourate at-Tahrîm, Verset 10
  23. al-Cheikh Mufid, Muhammad b. Muhammad, al- Jumal wa al- Nusra, li Sayyid ul-‘Utra fi Harb al-Basra, p. 428, Edition Ali Mîrsharîfî, Qom, 1374 HS
  24. Mâlik b. Ans, al- Muwatta’, Vol II, p. 87, Shâfi’î ; Muhammad b. Idrîs, Al-Umm, Vol.I, p. 239, Beyrouth,1403 H ;Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, vol. XXIII, p. 187, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H,
  25. Ibn Abî Dâwûd, Kitâb al-Masâhif, pp. 95-96, Beyrouth, 1405 H,
  26. Al-Boukhari, Muhammad b. Ismâil, (256 H), Sahîh Al-Boukhâri, une recherche de Mustafâ dib al-Baqâ, Vol.V, pp. 210-211; Ibn Abî Dâwûd, Kitâb al-Masâhif, p. 26, pp.15-16, Beyrouth, 1405 H
  27. At-Tabarî, Muhammad b. Jarîr, Târîkh at-Tabarî, Târîkh al-Umam wa al-Mulûk, Vol. IV, pp. 451-454, Cairo, Edition Muhammad b. Abu al Fadl Ibrâhîm, Beyrouth 1967 C ; Ibn AbÎ al-Hadîd, Sharhî Nahjul Balâqa, Vol.VI, p.255, Edition Muhammad Abu al-Fadl Ibrâhîm, Cairo, 1965
  28. al-Cheikh Mufid, Muhammad b. Muhammad, Al- Jumal wa an-Nusra, li Sayyid ul-‘Utra fi Harb al-Basra, p. 428, Edition Ali Mîrsharîfî, Qom, 1374 HS; Ibn Abî al-Hadîd, Sharhî Nahjul Balâqa, Vol.VI, p. 255, Edition Muhammad Abu al-Fadl Ibrâhîm, Cairo, 1965
  29. Ibn Hanbal, Mustand al-Imâm Ahmad b. Hanbal, Vol. III, pp.283-288 , Edition Dâr Sâdir, Beyrouth; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p. 189-218 , Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H; Ibn Kathir, Jâmi’ al-Masânid wa al-Sunan al- Hâdî, li Qawm as-Sunan, Vol XV, p. 361,p. 385, Edition Abd al-Ma’tâ Amîn Qal’ajî, Beyrouth 1415 H
  30. Mizzî, Yusuf b. ‘Abd ar-Rahmân, Tahzîb al-Kamâl fi Ashâb ar-Rijâl, Vol.XXXV, p.154, Edition Bashâr ‘Awad Ma’rûf, Beyrouth 1422 H
  31. Zahabî, Muhammad b. Ahmad, Sayr Aa’lâm al-Binâ’, Vol. II, p. 230, Edition Shu’ayb, Beyrouth, 1409 H
  32. Amina Kharrât, Umm ul-Mu’minîn Hafsa bint Umar, pp. 85-92, As-Sawam al-Qawama, Damas, 1421 H (2000 C)
  33. Ibn Abi Tâhir, Balâqât an-Nisa', Vol. 3, pp. 36-38, Edition Yûsuf Baqâyi, Beyrouth, 1405 H
  34. Amina Kharrât, Umm ul-Mu’minîn Hafsa bint Umar, pp. 94-108, As-Sawam al-Qawama, Damas, 1421 H (2000 C)
  35. Ibn ShahrÂshûb, Manâqîb Âli Abî Tâlîb, Vol. III, p.403, Edition Yûsuf Baqâyî, Qom, 1385 HS
  36. Ibn ‘Abd al-Barr, Al-Isti’âb fi Ma’rifat al-As’hâb, Vol. IV, p. 12-18, Edition Ali Muhammad Bijâwî, Cairo, 360 HS (1980 C) ; Ibn Hajar Asqalânî, Al- Asâba fi Tamîz al Sahâba, Vol.VII, p. 583, Edition Muhammad Ali Bijâwî, Beyrouth,1412 H
  37. Ibn ‘Abd al-Barr, al-Isti’âb fi Ma’rifat al-As’hâb, Vol. IV, pp.12-18, Edition Ali Muhammad Bijâwî, Cairo, 360 HS (1980 C)
  38. Ibn ‘Abd al-Barr, al-Isti’âb fi Ma’rifat al-As’hâb, Vol. IV, pp.12-18, Edition Ali Muhammad Bijâwî, Cairo, 360 HS (1980 C)
  39. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Edition Ihsân ‘Abbâs, Vol. VIII, p.86, Beyrouth, 1405 H (1985 C)
  40. Zubayr b. Bakkâr, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p.40, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth, 1403 H (1983 C)
  41. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Edition Ihsân ‘Abbâs, Vol. VIII, p. 86, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; At-Tabarî Ahmad b. Abd Allah, As-Samt ath-Thamîn fi Manâqib Ummahât al-Mu’minîn, p.69, Cairo, 1402 H (1984 C)
  42. Ibn Sa’d, at-Tabaqât al-Kubrâ, Edition Ihsân ‘Abbâs, Vol. VIII, p. 86, Beyrouth, 1405 H (1985 C) ; Zubayr b. Bakkâr, al-Muntakhab min Kiâtb Azwâj an-Nabî, p. 39, Edition Sakîna Shahâbî, Beyrouth, 1403 H (1983 C) ; Tabrânî Suleymân b. Ahmad, al-Mu’jam al Kabîr, Vol. XXIII, p.189, Edition Hamdî ‘Abd al-Majid Salafî, Beyrouth, 1404 H
  43. Khâmihyâr, Ahmad, Ziyâratgâhhâyi Ahli Beyt wa Ashâb A’imma dar Suriyya