Ibn Muljam

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Ibn Muljam est le nom d'usage de 'Abd al-Rahmān b. 'Amr b. Muljam al-Murādī, connu également sous le nom de Ibn Muljam al-Muradï (en arabe : عبدالرحمن بن عمرو بن ملجم المرادي). Il était l'assassin Kharijites de Ali b. Abi Talib (a), le premier Imam des chiites.

Il prêta le serment d'allégeance à l'Imam Ali (a), quand il devint le calife des musulmans. Il a aussi combattu au côté de l'Imam Ali (a) dans la bataille de Jamal. Cependant après l'Arbitrage (événémént de Hakamîyyat) qui a eu lieu après la bataille de Siffin, Ibn Muljam a rejoint les kharidjites. Il a combattu contre l’Imam 'Ali (a) dans la bataille de Nahrawân, où il a été parmi les quelques kharidjites survivants.

Il a frappé Ali b. Abi Talib (a) le 19 Ramadan, ce qui a abouti au martyre de ce dernier deux jours plus tard. Puis il a été exécuté par un seul coup de l'épée de l'Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a). Il est connu comme « le premier et le dernier malheureux » et «le plus malheureux parmi les infortunés » dans les hadiths des Ahl al-Bayt (a).

Naissance et lignage

L'année et la date de sa naissance sont inconnues, mais on dit qu'il est né avant l'islam pendant la Jâhilîyya (l'âge de l'ignorance).[1] Selon Ibn Sa'd :

«Il était un des membres de la tribu Murâd qui étaient des alliés de la tribu Kinda[2]

Dans un certain nombre de sources, il a été considéré comme un des membres de la tribu Tajub, une tribu de la famille Humayr, qui étaient des alliés de la tribu Murâd.[3] Comme Al-Balâdhurï dit :

«Tajub était le grand-père d'Ibn Muljam.»[4]

Les motifs de l'assassinat

De nombreuses raisons ont été mentionnées comme motif pour l'assassinat de l'Imam 'Ali (a).

Selon Ibn Sa'd, Ibn Muljam a assassiné l'Imam 'Ali (a) afin de se venger. Lorsque les kharidjites ont été vaincus dans la bataille de Nahrawân, trois membres survivants, 'Abd al-Rahmân b. Muljam, Ibn 'Abd Allah at-Tamîmî et 'Amr b. Bukayr at-Tamîmî se sont réunis à La Mecque et ont prévu d'assassiner simultanément l'Imam 'Ali (a), Muawîya et Amr ibn al-As.

'Abd al-Rahmân a été assigné pour assassiner l'Imam Ali (a). Alors il a voyagé à Koufa, où il a rencontré ses alliés Kharidjites. Il est tombé amoureux de Qutâm, la charmante fille de Shajna b. 'Adyy, et lui proposa le mariage. Le père et le frère de Qutâm ont été tués dans la bataille de Nahrrawan, donc elle a accepté sa proposition sous certaines conditions ; l'une d'entre elles était l'assassinat de l'Imam Ali (a).[5]


Selon Ahmad b. A'tham al-Koufî, Ibn Muljam a assassiné l'Imam Ali (a) uniquement à cause de la condition que Qutâm lui avait mise pour leur mariage. Il rapporta ainsi l'histoire :

Après la bataille de Nahrawân, juste avant l'arrivée de l'Imam Ali (a) à la ville, Ibn Muljam a informé les kharidjites de leur défaite face à l'armée de l'Imam Ali (a). À Koufa, il tomba amoureux d'une femme qui s'appelait Qutâm, la fille d'Asbagh at-Tamîmî, et lui a propose le mariage. Le 23 Ramadan, 'Abd al-Rahmân avait bu et dormait dans la maison de Qutâm. Elle l'a réveillé pour la prière du matin et l'a envoyé à la mosquée de Koufa. Ce fut là qu'Ibn Muljam frappa l'Imam Ali (a) avec une épée empoisonnée, tandis que l'Imam était au sajda (prostration) dans sa prière du matin.[6]

L’assassinat de l'Imam 'Ali (a)

Selon des sources chiites, Ibn Muljam al-Muradî a assassiné l'Imam Ali (a) à l'aube du 19 Ramadan, 40 H/ (le 29 janvier, 661) avec une épée empoisonnée. Il a frappé la tête de l'Imam alors qu'il effectuait le sajda de la prière du matin.

Son sort

Différents destins ont été mentionnés pour Ibn Muljam al-Muradî dans les livres historiques. Cependant, c'est bien connu que l'Imam Ali (a) a ordonné à ses fils de se comporter avec lui de manière équitable et égale. Après le martyre de l'Imam Ali (a), Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a) a exécuté une peine égale à Ibn Muljam. Il a été tombé par un seul coup d'épée, le 21 Ramadan / janvier 31. C' est aussi bien connu que Umm al-Haytham, la fille d'Aswad al-Nakha'î prit le corps d'Ibn Muljam et le brula dans le feu.[7]

Sa tombe

Ibn Battûta écrit :

Quand je suis allé à Koufa, du côté ouest du cimetière de Koufa, j'ai vu une tache noire sur une vaste terre blanche. J'ai demandé la raison, les gens m'ont dit que c'est la tombe de l'assassin de Imam Ali (a), Ibn Muljam. Ils ont expliqué qu'il y est de coutume que chaque année, les habitants de Koufa rassemblent une du bois sur sa tombe et les brulent pendant sept jours consécutifs.[8]

Références

  1. Ibn Hajar,al-Isaba, vol. V, p. 85.
  2. Ibn Sa'd, Tabaqat al-kubra, vol. III, p. 35.
  3. al-Baghdadi, Asma' al-mughtalin, p. 119.
  4. Al-Balâdhuri, Ansab al-ashraf, p. 507.
  5. Ibn Sa'd, Tabaqat al-kubra, vol. III, p. 35-36.
  6. Ibn Atham, Kibab al-futuh, vol. IV, pp. 276-278.
  7. al-Mufid, al-Irchad, vol. I, p. 22.
  8. Ibn Battuta, al-Rihla, vol. I, p. 167.