Imam Mûsâ Al-Kâzim (a)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Imam al-Kâzim (a))
Aller à : navigation, rechercher
Imâm Musâ Al-Kâzim (a)
Description de cette image, également commentée ci-après

Le mausolée de l'Imam Kazim et l'Imam Jawad (a), Kâzimîyya, Bagdad

Le septième Imam des chiites
Surnom(s) Kâzim
Titre(s)
  • Abu Al-Hasan (Al-Awwal)
  • Abd as-Salih
  • Abû 'Ali
  • Abû Ibrâhîm
Naissance Le 7 Safar 128 H/ 745
Abwâ, Médine
Martyre Le 25 Rajab 183 H/799
Bagdâd
Pays de résidence Péninsule Arabique, Irak
Sépulture Kâzimayn, Bagdâd, Irak
Âge 55 ans
Famille
Généalogie Ibn Imam Sâdiq b. Imam Bâqir b. Imam Sajjâd b. Imam Husayn b. Imam 'Ali (a)
Père Imam Sâdiq (a)
Mère Hamîda Al-Musaffâ
Frère(s)
  • Ishâq
  • Muhammad
  • Isma'îl
  • Abd Allah
  • 'Abbâs
  • 'Ali
Sœur(s)
  • Umm Farwa
  • Asma'
  • Fâtima
Femme(s) Najma et certaines d'autres
Enfant(s)

37 enfants y compris:

Imamat
Durée 35 ans
Début 148H/765
Fin 183H/799
Califes contemporains
Compagnons

Les Imams des chiites

L'Imâm AlïL'Imâm HassanL'Imâm Hussayn
L'Imâm SajjâdL'Imâm BaqirL'Imâm Sâdiq
L'Imâm KâzimL'Imâm RidaL'Imâm Jawâd
L'Imâm HadïImam al-Hasan al-'AskarîL'Imâm Mahdï

Imâm Mûsâ Al-Kâzim (a) (en arabe :(الإمام موسى الكاظم عليه السلام), Musâ b. Ja'far (حضرت موسی بن جعفر عليه السلام), connu sous le titre de Kâzim est le septième Imâm des chiites. Il est né en 128H. au village "Abwa", un endroit entre la Mecque et Médine. Il est devenu Imâm suite au martyre de son père l'Imâm Sâdiq (a). Il fut Imâm pendant 35 ans, entre 148H. et 183H. Il est mort le 25 rajab de l'an 183H, dans la prison de Baghdâd en martyre (empoisonné).

Ses titres et sa lignée

Voici la généalogie de l'Imâm Mûsâ Kâzim : Ibn Ja'far b. Muhammad b. 'Alï b. Husayn b. 'Alï b. Abû Tâlib. Le nom de sa mère est Hamïdat al-Musaffâ [1]; et de ses titres, nous pouvons mentionner : Abû Ibrâhïm, Abu l-Hasan al-Awwal, Abu l-Hasan al-Mâdhî et Abû 'Alî.

Il était connu sous le nom d'"al-'Abd al-Sâlih" par l'importance de son attitude ascétique et sa justesse. Son attribue fut Kâzim, lié à son caractère très patient (vis-à-vis des malfaiteurs), et sa maîtrise de soi et de sa colère. Un autre nom attribué à lui est "Bâb al-Hawâ'ij".

Sa naissance et son martyre

L'Imam Musâ al-Kazim est né un dimanche au 7 safar de l'an 128 H. dans un village entre la Mecque et Médine, nommé Abwâ. D'après certains, il est né à Médine. Il est mort en martyr le 25éme jour de l'an 182 h. à Baghdâd [2]. Il est rapporté qu'il était de taille moyenne et d'un visage très lumineux[3]. Shaykh Mufîd écrit à propos de lui :

"Il fut le plus pieux, le plus juste, le plus généreux et le plus honorable des hommes" [4].

Ses femmes et ses enfants

Le nombre des épouses de l'Imam Kâzim n'est pas clair, mais d'après les récits rapportés, la plupart de ses épouses étaient des esclaves qu'il achetait pour libérer ou épouser. Sa première épouse fut Najma, la mère du huitième Imam. A propos du nombre de ses enfants il y a différents avis ; d'après shaykh Mufîd il a eu 37 enfants dont 18 fils et 19 filles[5]. Voici une liste des enfants de l'Imâm Kâzim [6]:

  1. 'Ali b. Mûsâ Ridha (Riza)
  2. Ibrâhîm
  3. 'Abbâs
  4. Qâsim
  5. Ismâ'îl
  6. Ja'far
  7. Hârûn
  8. Husayn
  9. Ahmad
  10. Muhammad
  11. Hamzah
  12. 'Abd allah
  13. Is'hâq
  14. 'Abîd allah
  15. Zayd
  16. Hasan
  17. Fadhl
  18. Sulaymân
  19. Fâtima Kubrâ
  20. Fâtima Sughrâ
  21. Ruqayya
  22. Hakîma
  23. Umm abîhâ
  24. Ruqayya sughrâ
  25. Kulthûm
  26. Umm Ja'far
  27. Lubâba
  28. Zaynab
  29. Khadîja
  30. 'Ilîlya
  31. Âminah
  32. Hasana
  33. Bârîha
  34. 'A'isha
  35. Umm Salama
  36. Maymûna
  37. Umm Kulthûm

Précisons que parmi des filles, Fâtima Kubra repose à Qom (en Iran) et son sanctuaire est un des lieux importants de pèlerinage chiite. Dans certaines sources chiites anciennes comme celles de Shaykh Sadûq ou de Ibn. Qûliwayh al-Qummî (Kâmil al-zîyârât) l'importance de visite pieuse dans son mausolée a été mis en relief[7].

Son autre fille, Fâtima Sughrâ repose apparemment à Bakû [8] et est connue sous le mon de Bîbî Haybat[9].

Son Imâmat

L'Imam Mûsâ al-Kâzim devint Imam suite au martyre de son père en 148 H., et fut Imam des chiites pendant 35 ans. Précisons que l'Imâm Sâdiq (a) avait présenté cinq tuteurs (wasî) dont le calife 'abbâsîd lui-même, mais pour les chiites ce fut clair que l'Imam suivant, et par une désignation divine, fut Mûsâ Kâzim [10].

Les preuves de son imâmat

Certains disciples initiés très proches de l'Imâm Sâdiq (a) ont rapporté des paroles de celui-ci prouvant l'imâmat de l'Imam Kâzim (a). Nous pouvons mentionner en titre d'exemple les propos des disciples célèbres de l'Imam Sâdiq (a) comme: Mufadhal b. 'Umar Ju'fî (مفضل بن عمر جعفی), Mu'az b. Kathîr (معاذ بن کثیر), 'Abd ar-Rahmân b. Hajjâj (عبدالرحمن بن حجاج), Fiydh b. Mukhtâr (فیض بن مختار), Ya'qûb Sirâj (یعقوب سراج), Sulaymân b. Khâlid (سلیمان بن خالد) et Safwân Jammâl (صفوان جمال).

Il est rapporté de l'Imâm Sâdiq (a) :

"Dieu m'a offert un fils qui est le meilleur de ses créatures"[11].

Dans un autre hadith attribué à l'Imam Sâdiq (a), il dit :

"J'aurai aimé ne pas avoir d'autres enfants pour ne pas partager mon amour pour Mûsâ avec les autres"[12].

Les califes contemporains de son époque

L'Imam Kâzim (a) fut contemporain avec quatre califes abbasides, à savoir :

Les branches chiites

Certains chiites de l'époque de l'Imam Sâdiq (a) ont cru à l'imamat de Ismâ'îl, un autre fils de lui qui est décédé avant son père. Ces chiites n'ont pas admis la mort de Ismâ'îl et le croyait leur septième Imam.

Suite à la mort de l'Imam Sâdiq (a), certains de ces chiites ont accepté la mort de Ismâ'îl mais ont cru à l'imamat du fils de ce dernier, Muhammad b. Ismâ'îl et ont donc constitué une branche chiite connue sous le nom de Ismâ`îlisme.

D'autres adeptes de l'Imam Sâdiq (a), ont suivi, après la mort de ce dernier, 'Abd allah b. Aftah (عبدالله بن افطح), et ont constitué une branche chiite nommée Fat'hiîya (فطحیه).

Ainsi il existe d'autre branche chiite comme Nâwûsîyya les adeptes de Nâwûs; ou la branche Dîbâj, par les adeptes de Muhammad b. Ja'far, etc.

Précisons qu'après le martyre de l'Imam Kâzim (a), certains chiites n'ont pas cru à l'Imamat de l'Imam Ridhâ, et se sont arrêtés au septième Imam, et ont cru à son occultation, ils sont connus sous le nom de Wâqifîyya [14].

L'Imam et les révoltes chiites de son époque

Parmi les révoltes connues de l'époque de l'Imam Kâzim (a), on peut citer la révolte de Husayn b. 'Ali b. Hasan b. Hasan b.'Ali b. Abî Tâlib contre les califes 'abbâsîds. Il est connu sous le nom de Shahîd Fakhkh et sa révolte n'a pas abouti. Dans cette révolte, bien que ce ne fut pas l'Imam Kâzim (a) qui ordonna la révolte, mais il en était informé et était en contact avec Husayn b. 'Ali durant cet événement.

Les propos de l'Imam concernant l'effort au Jihâd, et sa connaissance du martyre de Husayn b. 'Ali, montre son rapport avec lui et sa révolte[15].

Parmi d'autres révoltes des descendants de l'Imam 'Ali (a), nous pouvons citer la révolte de Yahyâ b. 'Abd allah et celle de Idrîs b. 'Abd allah.

Son martyre

L'Imam Kâzim (a) est mort en martyre le 25 rajab de l'an 183 H. à Baghdâd dans la prison de Sindî b. Shâhak. Après son martyre, son cadavre avait été mis, selon l'ordre de Sindi, sur le pont de Baghdâd et avait été annoncé au peuple qu'il est mort naturellement[16].

A propos de la mort de l'Imam Kâzim de divers récits existent. La plupart des historiens pensent, qu'il a été empoisonné et son assassin est soit Sindi b. Shâhak, soit Yahyâ b. Khâlid[17]. D'autres pensent qu'il a été étranglé[18].

L'arrestation et l'emprisonnement

De divers récits ont été rapportés à propos de la raison de l'arrestation de l'Imam Kâzim (a) qui sont tous très éclairants par rapport au statut de celui-ci parmi les chiites.

D'après certains historiens, la raison de l'arrestation de l'Imam était les propos malveillants qu'une personne nommée Yahyâ Barmakî, ou un des frères de l'Imam, avait rapporté au Hârûn al-Rashid, le calife 'abbâsîd.

L'Imam Kâzim (a) fut arrêté et emprisonné deux fois par le gouvernement de Hârûn al-Rashîd. Il n'y a pas beaucoup d'information à propos de la première fois, mais la deuxième fois fut entre 179H. et 183H. Qui s'est terminé par la mort de l'Imam en prison.

La tombe de l'Imam et la visite pieuse à sa tombe

Les chiites, après avoir reçu le corps de l'Imam Kâzim (a), l'ont accompagné des rituels et l'ont enterré dans le cimetière de Quraysh dans la ville de Kâzimayn.

Le huitième Imâm des chiites, 'Ali b. Mûsâ Al-Ridhâ dit à propos de la tombe de son père :

" celui qui rend visite à la tombe de mon père, est comme s'il rendait visite à la tombe du Messager de Dieu (s) et celle de 'Ali b Abi Tâlib (a)[19].

Khatîb Baghdâdî a rapporté également de Hasan b. Ibrâhîm Abû 'Ali Khilâl - le shaykh des hanbalîte de son époque - que :
" J'ai pu avoir la réponse pour tous mes problèmes, auprès de la tombe de Mûsâ b. J'afar, et par son intercession"[20].

Ses compagnon et disciples initiés

Les noms des compagnons et disciples initiés de l'Imâm Kâzim, qui ont rapporté de ses hadiths et récits, sont mentionnés dans de nombreux livres.

Le shaykh Tûsî les compte 272 personnes [21], dont certains sont les suivants :

  • Hamâd b. 'Îsâ (حماد بن عیسی)
  • 'Ali b. Yaqtîn (علی بن یقطین)
  • Hishâm b. Hakam (هشام بن حکم)
  • Abû Salt b. Sâlih Hiravî (ابو صلت بن صالح هروی)
  • Safwân b. Mihrân (صفوان بن مهران)
  • Safwân b. Yahyâ( صفوان بن یحیی)
  • Abân b. Uthmân ( ابان بن عثمان)
  • Mufaddal b. 'Umar (مفضل بن عمر)

Références

  1. al-Mufîd, al-Irshâd, vol.2, p. 215
  2. al-Mufîd, al Irshâd, vol. 2, p. 215
  3. Sayed Muhsin al-Amîn, A'yân al-Shî'a , vol.2, p.6
  4. al-Mufîd, al-Irshâd, vol. 2, p. 231
  5. Mufîd, al-Irshâd, vol.2, p.244
  6. Mufîd, al-Irshâd, vol.2, p.244
  7. cf. Ibn. Qûliwayh al-Qummî, Kâmil al-Zîyârât, p. 536; Shaykh Sadûq, Thawâb al-'A'mâl wa 'Iqâb al-'A'mâl, p.98
  8. Bihâr al-anwâr, Majlisî, vol.48, p.317
  9. Munajjim Yazdî, vol.1, p.316
  10. Mahdi Pîshvâyî, Sîriyi pîshvâyân, p. 414
  11. Majlisî, Bihâr al-anwâr, vol.48, p.2
  12. Majlisî, Bihâr al-anwâr, vol.75, p.209
  13. Pishvaie, ibid. p.413
  14. Nawbakhtî, Firaqi shî'a, p.77
  15. Kulaynî, Kâfî, vol.1, p.366
  16. Mufîd, al-Irshâd, vol.2, p.215
  17. Bâqir Sharîf Qarashî, vol.2, p. 508-510
  18. Abu al-faraj Isfahânî, Maqâtil al-Tâlibî'în, p.336
  19. Kulaynî, ibid., vol. 4, p.583
  20. al-Amini, al-Ghâdir, vil. 5, p. 279
  21. Tûsî, Rijâl al-Tûsî, p. 329-347

Bibliographie

  • al-Amin, Seyed Musen. 'Aynân al-Shi'a, Bayreuth, dâr al-Ta'aruf.
  • al-Aminî, Abdul Hussayn. al-Ghadîr fï al-Kitâb w al-Sunna w al-Adab, Qom, Markaz al-Ghadîr liDarassat al-Islamiya, 1416 h.l./1995.
  • Sadûq, Muhammad b. 'Ali, 'Ayûn Akhbâr al-Ridha, Bayreuth, alA'alami, 1401 h.l.
  • Majlisi, Mohammad Bâqir., Bihâr al-Anwâr, Bayreuth, Dâr al-Wafâ', 1403, h.l.
  • Mufîd, Muhammad b. Nu'mân, al-Irshâd fî Ma'rifa hujaj Allah 'ala al-'Ibâd, Bayreuth, Dâr al-Mufîd, 1414 h.l.
  • Haythamî, Ibn Hajar, al-Sawa'id al-Mahraqa fî al-rad 'alâ Ahl al-Bad' wa zandaqa Maktaba al-Qâhira.
  • Ibn Sahr Âshûb, Manaqib Âl Abi Tâlib, Qom, Allameh, 1379.h.s.
  • Tabarsî, Fadhl b. Hasan, 'Ilâm al-Warî, Qom, Al al-Bayt, 1417h.l.
  • Qummi, Abbas., al-anwâr al-Bahiya, Qom, Jâmi'i Mudarisin, 1417 h. l.
  • Saduq, Muhammad b. 'Ali, 'Ayûn al-Akhbâr al-Ridha, Bayreuth, al-A'lami, 1404 h.l.
  • Shustari, Muhammad Taqî, Risâla fî Tawarikh al-Nabî w al-Alâl, Qom,Jami'a Mudarisin, 1423 h.l.
  • Ja'fariân, Rasul., Hayat fikri wa siyâsi a'ima, 1381 h.s.
  • Kulayni, Muhammad b. Ya'qûb., al-Kâfî, Téhéran, dâr al-Kitâb al-Islamiya, 1363, h.s.
  • Tûsî, Muhammad b. Hasan., Rijâl Tûsî, Qom, Jami'a Mudarisin, 1415 h.l.
  • Qarshi, Bâqir., Hayat al-Imam Musa b. Ja'far (a), Bayreuth, dal al-Bilâgha, 1413 h.l.
  • Isfahani, Abul Faraj, Maqâtil al-Tâlibi'in, Najaf, al-Maktaba al-Haydariya, 1385 h.l.