Mûsâ al-Mubarqa‘

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Mûsâ b. Muhammad)
Aller à : navigation, rechercher
Mûsâ b. Muhammad b. Ali b. Ridâ
Description de l'image ورودی آستانه امام زاده موسی مبرقع.jpg.
L’entrée de mausolée de Mûsâ Mubarqa’
Présentation
Rôle Fils de l’Imam al-Jawâd (a)
Surnom(s) Abû Ahmad ; Abû Ja'far
Titre(s) Mubarqa'
Naissance 210 H
Médine
Décès 296 H
Qom ; Iran
Âge 86 ans
Famille
Père Imam al-Jawâd (a)
Mère Samâna Maghribîyya
Frère(s) Imam al-Hâdî (a)
Sœur(s)
  • Zaynab
  • Umm Muhammad
  • Maymûna
Informations religieuses
Rôles importants Savant ; L’expert dans les sciences du hadith

Mûsâ al-Mubarqa‘ (en arabe : موسى المبرقع) fut le fils de l'Imam al-Jawâd (a) (le neuvième Imam des chiites) et le frère cadet de l'Imam al-Hâdî (a) (le dixième Imam).

C'est une personnalité scientifique bien réputée qui a rapporté beaucoup des hadiths de son père.

Il est mort en 296 H/909 A. C., et est enterré dans la ville de Qom en Iran. Le sanctuaire où il repose est nommé Chehel Akhtarân (= Les quarante étoiles) et très visité par les chiites du monde entier.

Son titre

Son nom est Mûsâ b. Muhammad, et il est surnommé Mûsâ Mubarqa', puisqu'il couvrait son visage avec un masque (burqa') afin de ne pas être reconnu[1].

Il a également des surnoms comme Abû Ahmad et Abû Ja'far.

Biographie

Mûsâ fut le fils de l'Imam al-Jawâd (a) et Samâna Maghribîya. Il a donc la même mère que l'Imam al-Hâdî (a). Il est né deux ans après ce dernier, en 214 H, à Médine[2]. Il est dit qu'il ressemblait à sa mère dans ses comportements et son tempérament[3]. Il était à Médine jusqu'au martyre de son père, Imam al-Jawâd, puisse alla à Koufa où il a vécu pendant quelques années avant d'aller s'installer à Qom en 256 H[4].

Il a été rapporté que certains habitants de la ville de Qom l'auraient fait sortir de la ville, parce qu'ils ne le connaissait pas. Pour cette raison il se serait installé à Kashan où il a été respecté par 'Abd al-'Azîz Abî Dalf qui lui a offert une monture et des vêtements, et lui a attribué un revenu mensuel[5].

Il aurait vécu là jusqu'à ce que les habitants de Qom regrettent leur acte et viennent le rechercher pour qu'il retourne et s'installe à Qom. Il est mort à Qom le 22 Rabî' ath-Thânî de l'an 296 H/909 C à Qom[6]. Le lieu où il est enterré est connu aujourd'hui sous le nom de Chehel Akhtarân (Les quarante étoiles)[7].

Sa lignée

Mûsâ b. Muhammad b. Ali b. ar-Ridâ, est donc comme nous avons dit plus haut, le fils du neuvième Imam des chiites. Sa mère est Samâna Maghribîyya, qui est également la mère de l'Imam al-Hâdî (a).

Sa mère est bien reconnue par ses prééminences, et l'Imam al-Jawâd (a) avait dit à propos d'elle qu'elle faisait partie des femmes de Paradis auxquelles Satan n'ose pas s'approcher[8].

Il est rapporté également que Mûsâ, dans sa bonne humeur, ressemblait à sa mère[9].

Il y a des descendants de Mâsâ Mubarqa', considéré comme Sâdât Radawî (expression et titre pour nommer les descendants de l'Imam ar-Ridâ (a)) et qui vivent dans différents pays dont : l'Iran, le Pakistan, l'Afghanistan, l'Irak, la Syrie, etc.

Compilateur de hadith

Mûsâ fut une personnalité scientifique importante et un traditionaliste reconnu qui connaissait bien la science de hadith et de dirâya. Il a rapporté de nombreux hadiths de son père.

Le Cheikh at-Tûsî dans son livre Tahdhib[10], le Cheikh al-Mufîd dans son livre al-Ikhtisâs[11], ainsi que Ibn Shu'ba al-Harrânî dans son livre Tuhaf al-'Uqûl[12] ont cité des hadiths rapportés par lui.

Son statut scientifique est aussi manifeste à travers des documents témoignant du fait que Yahâ b. Altham lui a cérti une lettre pour demander son avis au sujet de divers problèmes[13].


Migration des soeurs de Mûsâ

Il a été rapporté que lorsque Mûsâ arriva à Qom, sa seour Zayban, Umm Muhammad et Maymûna aussi sont venues vivres à Qom près de lui. Elles auraient vécu là le reste de leurs vies, et ont été enterrées dans la même ville.[14]

Son mausolée

Mûsâ Mubarqa' est enterré à Qom. Son mausolée est construit en 950 H.L. sous le Shah Tahmasb Safavi. L'architecte de son mausolée est le maître Sultân Qummi, un des architecte très connus de l'époques safavides dont le nom est indiqué à l'intérieur du mausolée. La tombes de nombreux Sâdât (descendants des imams) dont les enfants et les descendants de Mûsâ se trouvent aussi dans le même lieu. Il est dit que quarante femmes et quarante hommes et vingt cinq enfants (cent cinq personnes) sont enterrés dans ce lieux.

Chehel Akhtarân

Certains descendants de Mûsâ (a) sont enterrés dans sa chapelle familiale, autour de sa tombe, et ce lieu particulier est appelé Chehel Akhtarân, c'est à dire les Quarante Etoiles[15]. Le nom de 14 personnes entres eux sont indiqués dans le livre de l'histoire de Qom (Târikh e Qom)[16]. . C'est un lieu de pèlerinage bien fréquenté par les chiites.

Imamzâdi Zayd

Dans l'enceinte du mausolée de Mûsâ (a) se situe un autre tombeau qui appartient à Imamzâdeh Zayd. La construction de ce tombeau remonte au neuvième siècle hégire, et la personne qui y est enterrée est un des descendants du quatrième Imam, Zayn al-'Âbidîn, nommé Zayd. Selon Fayz Qummi la gébnéalogie de celui-ci remonte, par neuf intermédiaires, à l'Imam Zayn al-'Âbidîn (a)[17]. Certains pensent aussi que l'Imamzâdeh Ali Akbar de Chizar de Téhéran, est l'ancêtre de Zayd[18].

Des oeuvres au sujet Mûsâ Mubarqa‘

  • Husayn Nûrî Tabarsî, al-Badr al-Musha'sha' dar Ahwâl Dhurriya Mûsâ al-Mubarqa'
  • Muhammad Kajûrî Tihrânî, Mûsâ al-Mubarqâ

Galerie des photos

Voir aussi

Références

  1. Harrânî, Tuluf al-'Uqûl 'an âl-i ar-rasûl, 1416, p. 476; 'Atârudî, Musnad al-Imam al-Jawâd, 1410, p. 84-85,
  2. Bahrânî, 'Awâlim al'Ulûm wa al-Ma'ârif, vol. 23, p. 553
  3. Majlisî, Bihâr, vol. 50, p. 123
  4. Qummî, Târikh-e Qum, 1361, H.S., p. 215
  5. Qummî, Târikh-e Qum, 1361, H.S., p. 215
  6. Hasan b. 'Ali Hârranî, Tuhaf al-'Uqûl, p.476; 'Atarudi, Azizullah, Musnad al-Imam al-Jawâd, p.84, 85
  7. Qummî, Târikh-e Qum, 1361, H.S., p. 215
  8. Rayâhîn al-Shari'a, vol.3, p.23
  9. Majlisï, Bihâr al-anwâr, vol.50, p.123
  10. Tûsî, al-Tahdhid al-Kalâm, 1406 h. vol.9, p. 355
  11. Mufîd, al-Ikhtisâs, 1413, p. 91
  12. Harrânî, Tuhuf a-'Uqûl 'an Âl-e Rasûl Allah, 1416, p. 476
  13. Tûsî, Tahdhib al-Kalâm, 1406, vol.9, p. 355
  14. Qummî, Târîkh e Qom, 1361 h.s., p. 216; Atârudî, Masnad al-Imam al-Jawâd, 1410, p. 84-85
  15. -
  16. Qummi, Hasan. b. Muhammad b. Hasan, 378 H., Târikh e Qom (histoire de Qom)
  17. Fazy Qummi, Ganjina Âthâr Qomm, 1349-1350, p. 552
  18. Ahmadî, Nûr 'Alâ Nûr, 1388, p. 12