Kîtab Man la yahdhuruhu Al-Faqîh (livre)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Man Lâ Yahduruhu al-Faqîh)
Aller à : navigation, rechercher
Kîtab Man la yahdhuruhu Al-Faqîh
Description de l'image Man la yahdhuruhu Al-Faqih.jpg.
Auteur Cheikh as-Sadûq
Genre Hadith chiite, Jurisprudence
Titre original كتاب من لا يحضره الفقيه
Date Quatrième siècle de l'hégire
Langue Arabe
Volumes 4
Hadiths
  • D'après Al-Nouri: 5963
  • D'après Al-Bahrâni: 5998

Chapitres principaux

Ce livre contient tous les chapitres juridiques.

Kitâb Man lâ yahduruhu Al-Faqîh (en arabe: کتابُ مَن لایحْضُرُه الفَقیه), signifie : « Le livre de celui qui n’a pas accès au jurisconsulte » écrit par Cheikh as-Sadûq. Il est le deuxième livre parmi les Quatre livres des Imâmîtes (chiites duodécimains). C’est un recueil de hadiths qui contient les hadiths authentiques et fidèles qui peuvent répondre aux questions de celui qui n’a pas accès à un jurisconsulte.

Ce livre est le plus connu et le plus important parmi ceux de Cheikh as-Sadûq. La méthode du recueil ressemble à celle des savants des premiers siècles de l’islam qui n’écrivaient que les hadiths des Ahl al-Bayt (a). Contrairement à Al-Kâfî (livre), ce livre ne rassemble que les hadiths juridiques. Il contient environ 6 000 hadiths.

Les savants chiites ont beaucoup apprécié ce livre et ils ont fait couler beaucoup d'encre pour interpréter ses hadiths. L’interprétation la plus connue de ce livre est « Rawdhat Al-Muttaqîn », écrit par Al-Majlissî Al-Awwal.

L’auteur a recueilli les hadiths des livres des anciens savants comme : Harîz b. 'Abd Allah Sajistânî, Cheikh Ajall Hâlabî, Ali b. Mahzîyâr Ahwâzî, Ahmad b. Muhammad b. 'Îsâ, Ibn Abî 'Umayr, al-Barqî, Husayn b. Sa'îd Ahwâzî.

Auteur

Muhammad b. Ali b. Husayn b. Mûsâ b. Bâbiwayh Al-Qummî, connu sous le nom de Cheikh as-Sadûq (305-381 H) était un des plus grands savants chiites du quatrième siècle de l’hégire. Certains le considèrent comme le plus grand narrateur de hadiths et jurisconsulte de l’école de hadith de Qom. Il lui est attribué environ 300 œuvres scientifiques dont la majorité n’est pas accessible.

En plus du livre Man lâ Yahduruhu Al-Faqîh, les livres Ma’ânî Al-Âkhbâr, 'Uyûn Al-Akhbâr, Al-Khîsâl, 'Ilal ash-Sharâyî' et Sifât ash-Shî'a sont considérés comme de ses livres les plus importants.

Contenu du livre

Ce livre traite des hadiths des Ahl al-Bayt (a) concernant la jurisprudence. d'après l’auteur, tous les hadiths de ce livre sont authentiques et fidèles.

Situation du livre

Ce livre est le plus important parmi les livres de Cheikh as-Sadûq. Selon les savants, il fait partie des Quatre livres de hadith chiite et est la référence de tous les érudits et les jurisconsultes. Des dizaines d’érudits chiites l’ont interprété, commenté et traduit. On peut dire également que parmi les livres de Cheikh as-Sadûq, Man la Yahduruhu Al-Faqîh est le livre le plus complet dans la jurisprudence.
Cheikh as-Sadûq dit sur l’authenticité des hadiths de ce livre :

« Je voulais recueillir les hadiths sur lesquels je donne des Fatwâ (opinions juridiques) et dont je suis sûr de l'authenticité. Je pense que ce sont des preuves entre Allah et moi. Tout ce que j’ai recueilli dans ce livre est rapporté par les livres connus et fidèles ».[1]


Bien que ce livre est considéré comme un recueil de hadith, l’auteur l’a considéré comme un livre de jurisprudence (traité pratique) selon lequel, les chiites pourront pratiquer. Mais il ne l’a pas certifié dans ses autres livres sauf le livre Al-Muqni’. Car il a écrit dans la préface de ce livre :

« Ce que j’ai mentionné dans ce livre est un extrait des œuvres des jurisconsultes fidèles ».[2]

Méthode de l’écrit

Cheikh as-Sadûq a écrit ce livre sous forme d'un traité pratique (livre juridique), selon lequel les chiites peuvent pratiquer. Mais la méthode de l’écriture ressemble à celle des savants des premiers siècles de l’islam qui n’osaient rien ajouter aux paroles des Ahl al-Bayt (a).

Structure

Ce livre contient la plupart des domaines du fiqh comme :

  • Types de l'eau, ses purifications et ses impuretés
  • Les obligations de la prière et son introduction; tels que wudû (Les ablutions), Ghusl (lavage rituel) et tayammum
  • La législation de la mort
  • La législation la prière
  • La législation judiciaire
  • Gains
  • La législation du mariage
  • La législation l'héritage, etc....

Chapitres de ce livre

Le livre de Man lâ Yahdhuruhu Al-Faqîh a quatre volumes. Il y a des différentes opinions sur le nombre de ses chapitres et ses hadiths.
Muhaddîth an-Nûrî a dit :

« Ce livre contient 5 963 hadiths dont 2 050 hadiths sont Mursal (un hadith dont le nom des intermédiaires entre le narrateur et l’Imam n’est pas mentionné) ».[3]


Muhaddîth Al-Bahrânî a dit :

« Ce livre comprend 636 ou 666 chapitres et comprend 5 998 hadiths ».[4]

But initial de ce recueil

Le but de l’auteur était de recueillir les hadiths authentiques et fidèles. Il a écrit ce livre sous la demande d’un Sayyid de Balkh (une ville) appelé Sharîf ad-Dîn Abû 'Abd Allah Muhammad b. Husayn, connu sous le nom Nî’mât.

Il avait demandé à Cheikh as-Sadûq d’écrire un livre juridique comme Kîtab Man la Yahdhuruhu At-Tabîb (le livre de celui qui n’a pas accès au médecin) de Muhammad b. Zakarîyyâ Ar-Râzî, dans le domaine de la médecine. Son objectif fut que les gens qui n’ont pas accès aux jurisconsultes, puissent trouver une réponse à leurs questions juridiques.[5]

Sources du livre

L’auteur a recueilli les hadiths des livres des anciens savants comme : Harîz b. 'Abd Allah Sajistânî, Cheikh Ajall Hâlabi, Ali b. Mahzîyâr Ahwâzî, Ahmad b. Muhammad b. 'Îsâ, Ibn Abî 'Umâyr, al-Barqî, Husayn b. Sa'ïd Ahwâzî.

Comparaison entre ce livre et Al-Kâfî

Le premier recueil de hadith chiite, écrit pendant l’occultation mineure considéré comme le plus complet parmi les quatre livres de hadith chiite, est, on le sait, Al-Kâfî.

Man la Yahduruhu Al-Faqîh ne contient que les hadiths juridiques, tandis que Al-Kâfî comprend aussi les hadiths dogmatiques et moraux.
Contrairement à Cheikh as-Sadûq et Cheikh at-Tûsî, Al-Kulaynî a entièrement mentionné les chaînes de transmetteurs des hadiths.

Exégèses et les commentaires

On connaît les noms de 23 exégèses sur ce livre dont la majorité est encore manuscrite ou inaccessible. Certains de ces exégèses sont :

  • Rawdhat Al-Muttaqîn, Majlisî Al-Awwal. Il a expliqué les chaînes de ce livre et a essayé d’authentifier les hadiths fidèles par les chaînes d’al-Kulaynî et at-Tûsî.
  • Ma’âhîd At-Tanbih, Abû Ja’far Muhammad b. Jamâl Ad-Dîn Abû Mansûr Hasan b. Zayn Ad-Dîn Shahîd Ath-Thânî.
  • Mi’râj An-Nabîh, Muhaddith Al-Bahrânî.
  • At-Ta’lîqât As-Sajâdîyya, Murâd b. 'Alîkhân At-Tafrishî
  • Hâshîya Sayyid Ahmad b. Zayn Al-Âbidîn Alawî Al-'Âmilî
  • Hâshîya Amîr Muhammad Bâqir b. Muhammad Husaynî Dâmâd
  • Hâshîya Cheikh Muhammad Ali b. Muhammad Al-Balâghî
  • Hâshîya Cheikh Muhammad b. Ali b. Yûsuf b. Sa'îd Al-Bahrânî
  • Hâshîya, Ali Akbar Al-Ghaffârî
  • Al-Wâfî, Faydh Al-Kâshânî: Il a interprété les Quatre Livres de hadith chiite, a supprimé les hadiths semblables et a mis les hadiths communs dans un seul chapitre.

Références

  1. Man lâ yahdhuruhu Al-Faqîh, v 1 p 3
  2. Al-Mouqnî', p 5
  3. Man la yahdhuruhu Al-Faqîh, v 4 p 538, commentaire
  4. Lu'luâtoul Bahrayn, Bahrâni, p 395
  5. A'yân Ash-Shî'a, v 1 p 122