Marwân b. al-Hakam

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Marwân b. Hakam)
Aller à : navigation, rechercher
Marwân b. al-Hakam
Présentation
Rôle
  • le quatrième calife Omeyyade
  • le fondateur de la dynastie marwanide
Nom(s)
  • Marwân b. al-Hakam b. abi al-’ s b. Umayya
  • Surnom(s)
  • Abû 'Abd al-Malik
  • Titre(s)
  • Khayt Bâtil (maigre dévié)
  • Naissance
  • l'an 2 H
    * La Mecque
  • Décès
  • l'an 65 H
    * Damas
  • Pays de résidence
  • Médine
  • Damas
  • Sépulture
  • Damas
  • Âge
  • 63 ans
  • Famille
    Généalogie
  • Marwân b. al-Hakam b. Abi al-'Âs b. Umayyat b. 'Abd ash-Shams b. 'Abd Manâf
  • Père al-Hakam b. Abi al-'Âs
    Mère
    • Âmina bt. 'Alqama al-Kinanîyya
    Femme(s)
  • Aïcha bt. Muawiya
  • Aïcha bt. Uthman b. Affan
  • Ruqayya bt. Umar
  • Enfant(s)
  • 'Abd Al-Malik
  • 'Abd al-'Azîz
  • Muhammad
  • Âmina
  • Califat
    Début du califat
  • l'an 64 H
  • Fin du califat
  • l'an 65 H
  • Evénements importants
  • Se batrre contre l'Imam Ali (a) aux bataille de Siffin et de Jamal
  • La frappe de pièces de monnaie shamîen en dinar
  • Marwân b. al-Hakam b. abi al-’ s b. Umayya (en arabe : مروان بن الحكم بن أبي العاص بن أمية), fut le quatrième calife Omeyyade et le fondateur de la dynastie marwanide.

    Le Prophète (s) exila Marwân avec son père, al-Hakam b. abi al-’Âs, à Taëf et revint à Médine par l'ordre de Uthman bin Affan et il atteignit à un poste dans l'administration du califat.

    Dans les batailles de Siffin et de Jamal, il combattit contre l'Imam Ali (a). Il empêcha l’enterrement du corps de l’Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a) près de la tombe de son grand-père, le Prophète (s). Aussi, il avait une controverse avec l'Imam al-Husayn (a) sur ne pas allégeance à Yazid. Après la retraite de Muawiya b. Yazid du califat, Marwân atteignit le califat et après environ dix mois, il fut tué par son épouse, en l'an 65 H.

    Généalogie

    Marwân b. al-Hakam b. Abi al-'Âs b. Umayyat b. 'Abd ash-Shams b. 'Abd Manâf naquit en l'an 2 H. Son surnom fut Abû 'Abd al-Malik[1].

    Puisqu'il était un homme grand alors qu'il avait un corps déséquilibré, il était connu sous le nom de "Khayt Bâtil" (maigre dévié)[2]. Il fut le premier enfant d’al-Hakam b. Abi al-' s qui atteignit au califat et la dynastie Marwanîde lui attribuée[3].

    De l'exil à Taëf jusqu'au soulèvement du peuple contre Uthman

    Al-Hakam b. Abi l-' s b. Umayya, le père de Marwân, a été maudite et exilé par le Prophète (s) pour avoir révélé ses secrets aux chefs de Quraych[4] et pour cette raison les érudits sunnites ne le considèrent pas parmi les compagnons du Prophète (s)[5].

    Certains rapports ont mentionné Taëf comme le lieu de la naissance de Marwân. Il s'est installé à Taëf avec son père et à l'époque d'Abu Bakr et de Umar fut resté en exil[6].

    Après le califat de Uthman, Marwân et son père retournèrent à Médine[7] et devinrent l'un des proches et le scribe de Uthman[8] et plus tard devint son beau-fils[9].

    Il est rapporté que l'Imam Ali (a) lui a dit :

    Malheur à toi et à la communauté de Muhammad (s) de ce que tu fait[10].

    Des sources historiques ont mentionné les actions de Marwân parmi les principales causes du soulèvement contre Uthman et son assassinat[11].

    Opposer l'Imam Ali (a)

    Après que l'Imam Ali (a) soit devenu le calife en l’an 35 H, Marwân fit l'allégeance avec l'Imam (a), mais alla à La Mecque et rejoignit à Aïcha[12].

    Il fut l'une des personnes qui provoqua Talha et Az-Zubayr à la révolte contre l’Imam Ali (a) et à la formation d'un gouvernement, en leur demandant de contraindre les gens à leur prêter l'allégeance[13].

    Lors de la bataille de Jamal, il faisait partie de l'armée de Talha et d'az-Zubayr[14] et recherchait la vengeance des tueurs de Uthman[15]. Au cours de cette guerre, il tua Talha en raison de la vengeance de l'assassinat de Uthman. Mais, selon certains historiens, c'était parce que Talha voulut s’enfuir de la guerre[16].

    Lors de la bataille de Jamal, Aïcha, 'Amr b. Uthman, Mûsâ b. Talha et 'Amr b. Sa'îd b. Abi 'Âs et Marwân furent capturés, mais l'Imam Ali (a) leur pardonna[17]. D'après certaines sources historiques, après que certains de ses amis proches se soient échappés de la guerre, il s'enfuira à Cham[18].

    Dans la bataille de Siffin, il fut parmi les soldats de Muawiya[19]. Dans cette bataille, Muawiya demanda à Marwân de se battre contre Mâlik al-Ashtar, mais il le refusa et présenta des excuses[20]. Selon un rapport, après la bataille de Siffin, l'Imam Ali (a) lui accorda l'amnistie. Marwân fit l'allégeance avec l'Imam (a), et retourna à Médine et s'installa là-bas[21].

    Gouverneur de Médine

    Après le califat de Muawiya en l'an 41 H, Marwân fut nommé comme gouverneur de Médine[22]. Plus tard, Muawiya attacha le gouvernement de La Mecque et de Taëf à la portée du gouvernement de Marwân[23].

    Plus tard, Muawiya révoqua Marwân et le remplaça par Sa'îd b. Abi al-' s. Selon certains rapports, la principale raison de la révocation de Marwân fut le refus de prendre l'allégeance des gens envers Yazid, le fils de Muawiya[24].

    En l’an 54 H, Marwân fut de nouveau nommé comme gouverneur de Médine, et pour le deuxième fois, il fut révoqué de son poste et remplacé par al-Walid b. 'Utba[25]. Durant cette période également, Marwân continua de s'opposer aux Imams (a). Il empêcha l'enterrement du corps de l'Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a) à côté de la tombe du Prophète (s)[26].

    En outre, après que Yazid atteignit au califat, Marwân fit un grand effort pour prendre l'allégeance de l’Imam al-Husayn (a), à tel point qu’il eut une dispute avec al-Walid, le gouvernement de Médine, concernant obtenir un allégeance imminent ou tuer al-Husayn (a)[27].

    Après le soulèvement des gens de Médine contre Yazid b. Muawiya, il fut déporté de Médine et demanda à Abd Allah b. Umar pour protéger sa famille, mais Ibn Umar le refusa et Marwân donc demanda la même demande de l'Imam as-Sajjâd (a) et il l'accepta[28].

    Ensuite, Marwân alla à Cham et y resta jusqu'à la mort de Muawiya b. Yazid b. Muawiya[29]. Selon certains rapports historiques, l'événement d’al-Harra eut lieu après l'exil de Marwân et d'autres Omeyyades et leur demande d'aide de Yazid, et à la suite de ces demandes, ce dernier envoya une armée à Médine[30].

    Califat

    Après que le fils de Yazid, Muawiya b. Yazid, prit sa retraite du califat (64 H), les Omeyyades firent l'allégeance avec Marwân pour le [[califat][31]].

    Afin de renforcer son gouvernement, d'abord Marwân se rendit à Jâbîya (au nord de Hawran) pour les inviter à lui-même. En l’an 64 H, le peuple jordanien lui fit l'allégeance. Ensuit, il alla à Cham et essaya de arranger ses affaires. A Cham, Dahhak b. Qays al-Fihri appelait les gens à faire l'allégeance avec Abd Allah b. az-Zubayr et cela conduit à sa bataille avec Marwân qui aboutit à la défaite et l'assassinat de Dahhak[32].

    Pour étendre son gouvernement, Marwân envoya une armée en Égypte et les gens de ce pays qui voulaient faire l'allégeance avec Abd Allah b. az-Zubayr, plaça sous son contrôle. Il nomma ensuite son fils, Abd al-Malik, comme le gouverneur de l’Égypte. Ensuite, il retourna à Cham et mourut après peu de temps[33].

    L'un des actes les plus importants accomplit au cours de son gouvernement, fut la frappe de pièces de monnaie shamîen en dinar sur lesquelles était inscrit le premier verset de la sourate al-Ikhlâs, «قل هو الله احد» [34].

    Mort

    Après la mort de Yazid ibn Muawiya, Marwân épousa Umm Khâlid bt. Hâshim b. 'Utbat b. Rabî'a (l’épouse de Yazid et la mère de Khâlid b. Yazid), de sorte que Umm Khâlid procrée un enfant pour lui[35].

    Un jour, dans un rassemblement, Marwân insulta la mère de Khâlid b. Yazid qui a mis ce dernier en colère. Khâlid b. Yazid se plaignit à sa mère, mais elle lui demanda de garder le silence et lui promit qu'il n'entendrait plus jamais une mauvaise parole de Marwân. Après cet événement, Umm Khâlid empoisonna Marwân et le tua[36].

    Selon certains rapports historiques, Umm Khâlid l'étouffa avec un oreiller pendant qu'il dormit[37]. Selon d'autres rapports, Marwân est mort à la suite de la peste[38].

    Le califat de Marwân dura neuf ou dix mois. Il est mort à l'âge de 64 ans, au début du mois de Ramadan, en l’an 65 H[39]. Avant sa mort, il choisit son fils, Abd al-Malik, comme le premier successeur et désigna son autre fils, Abd al-'Azîz, le second fils comme le deuxième successeur. ainsi, après la mort de Marwân, Abd al-Malik devint le calife et le peuple syrien lui firent allégeance[40].

    Voir aussi

    Référances

    1. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    2. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1388, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    3. As-Sama'ânî, Abd al-Karîm b. Muhammad, al-Ansâb, vol 12, p 205, Haydar Abad, edition 1, 1401 H
    4. Ibn Athîr al-JAzarî, Ali b. Muhammad, Usd al-Ghâba fî Ma'rifat as-Sahâba, vol 4, p 368, Beyrouth, Dâr al-Fikr, 1409 H
    5. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1387, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    6. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 1, p 359-360, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    7. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 1, p 360, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    8. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    9. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 4, p 379, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    10. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1388, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    11. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    12. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 73, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    13. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 78-79, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    14. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    15. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    16. Ad-Daynawarî, Ahmad b. Dâwûd, AKhbâr at-Tiwâl, chrcheur Abd Al-Mun'im 'Âmir, p 148, Qom, Manshûrât ar-Radî, 1368 HS
    17. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 97, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    18. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    19. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    20. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 132, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    21. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    22. Ad-Daynawarî, Ahmad b. Dâwûd, AKhbâr at-Tiwâl, chrcheur Abd Al-Mun'im 'Âmir, p 224, Qom, Manshûrât ar-Radî, 1368 HS
    23. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1388, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    24. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 197-198, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    25. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1388, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    26. Al-Balâdhurî, Ansâb al-Ashrâf, vol 3, p 61,
    27. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 227, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    28. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 1, p 230-231, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H
    29. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    30. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    31. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    32. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    33. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    34. Ibn Hajar al-Asqalânî, Ahmad b. Ali,al-Isâba fî Tamyyîz as-Sahâba, vol 6, p 204, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1415 H
    35. Al-Miqaddasî, Mutahhar b. Tâhir, al-Bida' wa at-Târîkh, vol 6, p 57, Maktabat ath-Thiqâfat ad-Dînîyya
    36. Ibn as-Sa'd, at-Tabaqât al-Kubrâ, vol 5, p 31, cherhceur Muhammad Abd al-Qâdir 'Atâ, Beyrouth, Dâr al-Kutub al-Ilmîyya, edition 1, 1410 H
    37. Ibn al-'Imrânî, Muhammad . Ali, al-Anbâ' fî Târîkh al-Khulafâ, p 49, cherhceur Qâsim as-Samarra'î, Le Caire, Dâr al-Âfâq al-Arabîyya, edition 1, 1421 H
    38. Az-Ziriklî, Khayr ad-Dîn, al-A'lâm Qâmûs Tarâjil li Ashhur ar-Rijâl wa an-Nisâ' Min al-Arabe wa al-'Ajam wa al-Mustaghribîn wa al-Mustashriqîn, vol 7, p 207, Beyrouth, Dâr al-Îlm Li al-Malâyîn, 1415 H
    39. Ibn Abd al-Birr, Yûsuf b. Abd Allah, al-Istî'âb fî Ma'rifat al-Ashâb, vol 3, p 1389, chercheur Ali Muhammad al-Bajâwî, Beyrouth, Dâr al-Jîl, edition 1, 1412 H
    40. Ibn Qutayba ad-Daynawarî, Abd Allah b. Muslim, Al-Imâma wa as-Sîyâsa (Târîkh al-Khulafâ), vol 2, p 23, cercheur Ali Shîrî, Beyrouth, Dâr al-Awdâ', edition 1, 1410 H