Prières quotidiennes obligatoires

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Les prières quotidiennes obligatoires (en arabe : الفَرائِض الیَومیّة) ou al-Farâ’idh al-Yawmiyya sont les cinq prières qui doivent être accomplies cinq fois pendant le jour et la nuit. Les prières quotidiennes sont l’un des actes de culte musulmans les plus importants qui soient accomplis chaque jour, à des heures précises, selon des règles et des conditions spécifiques.

Les prières quotidiennes consistent en 17 raka‘ât. En voyage, les prières de quatre raka‘ât seront abrégées en prières de deux raka‘ât.

Nombre des raka‘ât et horaires des prières quotidiennes

Il est obligatoire d'accomplir les cinq prières suivantes pendant le jour et la nuit :

1. La prière de l'aube (Fajr) comporte deux raka‘ât et son horaire est entre I'aube et le levé du soleil.

2. La prière de midi (Dhohr) comporte quatre raka‘ât

3. La prière de l'après-midi (‘Asr) comporte quatre raka‘ât également, et l'horaire de ces deux prières est entre midi et le coucher du soleil.

4. La prière d'al-maghrib comporte trois raka‘ât

5. La prière de ‘Ishâ’ comporte quatre raka‘ât, et l'horaire de ces deux prières est entre la disparition de la rougeur du levant et le milieu de la nuit.

Versets coraniques à propos des prières quotidiennes

وَأَقِمِ الصَّلَاةَ طَرَفَيِ النَّهَارِ وَزُلَفًا مِّنَ اللَّيْلِ ۚ إِنَّ الْحَسَنَاتِ يُذْهِبْنَ السَّيِّئَاتِ ۚ ذَٰلِكَ ذِكْرَىٰ لِلذَّاكِرِينَ ﴿١١٤﴾
Pratique la prière lors de deux extrémités du jour, et au cours des premières heures de la nuit. Les bonnes oeuvres dissipent les mauvaises. Cela est une Édification (dikrâ) pour ceux qui se souviennent.
Le Coran, Sourate Hûd, Verset 114

Ce verset veut dire que la prière de l’aube doit être faite lors de la première extrémité du jour, et que la prière du dhohr et celle d'al-‘asr doivent être faites lors de la deuxième extrémité du jour, et que la prière d'al-maghrib et celle d'al-‘ishâ’ doivent être faites au cours des premières heures de la nuit.

أَقِمِ الصَّلَاةَ لِدُلُوكِ الشَّمْسِ إِلَىٰ غَسَقِ اللَّيْلِ وَقُرْ‌آنَ الْفَجْرِ‌ ۖ إِنَّ قُرْ‌آنَ الْفَجْرِ‌ كَانَ مَشْهُودًا ﴿٧٨﴾
Pratique la prière quand le soleil décline jusqu’à l’obscurité de la nuit. Et [récite] le Coran à l’aurore, car [la récitation] du Coran à l’aurore a des témoins.
Le Coran, Sourate al-Isrâ’, Verset 78

Ce verset veut dire que le moment de la prière du dhohr et celle d'al-‘asr débute lorsque le soleil commence à décliner vers l’ouest, et que la prière d'al-maghrib et celle d'al-‘ishâ’ doivent être faites lorsque la nuit devient sombre. Dans ce même verset, l’expression « [la récitation] du Coran à l'aurore » veut dire la prière de l'aube. Et d'après un hadith, l'expression « l’obscurité de la nuit » veut dire le milieu de la nuit.[1]

Il est clair que, dans ces versets, les moments des prières quotidiennes n’ont pas été indiqués avec précision. Donc, on devra recourir aux hadiths qui les expliquent.

Le Coran présente l’abandon de la prière comme la première faute des gens de l’enfer[2] ainsi que la négligence dans ce domaine, qui est considérée comme un rejet de la religion[3].

Le Coran n’a autant insisté sur une obligation comme il l’a fait pour la prière. La prière est une protection contre le péché[4], le moyen d’accéder au salut[5], le soutien dans les difficultés de la vie[6], conseillée par Dieu aux prophètes[7] et le souci principal des prophètes au sujet de leur famille[8].

Quelques hadiths à propos des prières quotidiennes

L’Imam as-Sâdiq (a) a dit :

« Chaque prière a un premier et un dernier moment, le meilleur [de ces deux moments] est le premier ».[9]

L’Imam as-Sâdiq (a) a dit aussi :

« Si la prière est acceptée par Allah, tous les autres actes seront également acceptés, et si elle n'est pas acceptée, les autres bons actes ne seront pas non plus acceptés ».[10]

Le Prophète (s) a dit :

« Accomplir la Prière, cinq fois pendant le jour et la nuit, purifie l'homme de ses péchés de la même manière que se baigner (se laver) cinq fois par jour et nuit nettoie le corps de toutes les saletés ».[11]

Le Saint Prophète (s) a dit aussi :

« Quiconque n'attache aucune importance à la Prière et la considère comme quelque chose d'insignifiant, mérite d'être torturé dans l'Autre Monde ».[12]

Lorsqu'on prie, on doit se rappeler Allah constamment et accomplir la prière avec humilité et solennité. On doit garder présent à l'esprit la Grandeur du Tout-Puissant Allah avec Lequel on converse lorsqu'on fait la prière. Et lorsque quelqu'un se plonge dans de telles pensées pendant la prière, il s'oublie et ne se souvient plus de lui-même. Il est rapporté que lorsqu'une flèche blessa au pied le Commandeur des Croyants, l'Imam Ali (a), pendant qu'il priait, il ne s'en rendit pas compte.[13]

Un jour, alors que le Saint Prophète (s) se trouvait dans le masjid, un homme est entré et s'est mis à prier, mais sans se donner la peine de faire correctement l'inclination et les prosternations. Le Prophète dit alors : « Si cet homme meurt alors qu'il continue à prier de la même façon, il ne sera pas mort en étant de ma religion ».

Quelques préceptes

  • Pendant le voyage, la prière du dhohr, celle d’al-‘asr et celle d’al-‘ishâ’ doivent être faites en deux raka‘ât.
  • Pendant les deux premières raka‘ât du dhohr et celle d’al-‘asr, l’homme doit dire les sourates à voix basse, sinon sa prière sera incorrecte. Toutefois, s’il les prononce à haute voix par oubli ou par ignorance, sa prière sera correcte.
  • Pendant la prière de l’aube et les deux premières raka‘ât d’al-maghrib et celles d’al-‘ishâ’, l’homme doit dire les sourates à haute voix, sinon sa prière sera incorrecte. Toutefois, s’il les prononce à voix basse par oubli ou par ignorance, sa prière sera correcte.
  • La femme n’est pas obligée de dire à haute voix ce que l’homme doit dire à haute voix. Mais si elle veut faire comme l’homme, elle devra faire en sorte qu’elle ne soit pas entendue par un homme étranger.

Références

  1. Muhammad-Jawâd Maghnia, Le fiqh de l'Imam as-Sâdiq (a), v 1, p 135; Al-Kulaynî, Al-Kâfî, v 3 p 271
  2. Muddathir: 42
  3. Mâ’ûn: 5
  4. «وَ أَقِمِ الصَّلَاةَ إِنَّ الصَّلَاةَ تَنْهَی عَنِ الْفَحْشَاء وَ الْمُنکَرِ...‌» Coran, Ankabût : 45
  5. قَدْ أَفْلَحَ مَنْ تَزَکی وَ ذَکرَ اسْمَ رَبِّهِ فَصَلَّیCoran, A’la 14 -15
  6. اسْتَعینُوا بِالصَّبْرِ وَ الصَّلاةِ وَ إِنَّها لَکبیرَةٌ إِلاَّ عَلَی الْخاشِعین Coran, Baqara :45
  7. وَ جَعَلَنی‏ مُبارَکاً أَینَ ما کنْتُ وَ أَوْصانی‏ بِالصَّلاةِ وَ الزَّکاةِ ما دُمْتُ حَیا Coran, Maryam:31
  8. وَ کانَ یأْمُرُ أَهْلَهُ بِالصَّلاةِ وَ الزَّکاةCoran, Maryam : 55
  9. Al-Wasâ’il, v 4 p 122
  10. Cheikh as-Sadûq, Man Lâ Yahzuruhu al-faqîh, v 1 p 208
  11. إِنَّمَا مَثَلُ هَذِهِ الصَّلَوَاتِ الْخَمْسِ مَثَلُ نَهَرٍ- جَارٍ بَيْنَ يَدَيْ بَابِ أَحَدِكُمْ- يَغْتَسِلُ مِنْهُ فِي الْيَوْمِ خَمْسَ اغْتِسَالاتٍ- فَكَمَا يَنْقَى بَدَنُهُ مِنَ الدَّرَنِ بِتَوَاتُرِ الْغَسْلِ- فَكَذَا يَنْقَى مِنَ الذُّنُوبِ مَعَ مُدَاوَمَتِهِ الصَّلَاةَ- فَلَا يَبْقَى مِنْ ذُنُوبِهِ شَيْ‌ءٌ Al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 79, p 23
  12. Al-Kulaynî, Al-Kâfî, v 6 p 400
  13. Al-Mar‘ashî, Sharh Ihqâq al-Haqq, v 8 p 602