Qassem Soleimani

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Qassem Soleimani (1956-2020), fut général iranien et commandant de la Force Al-Qods ( sepāh-e qods: une unité d'élite du Corps des Gardiens de la révolution en Iran). Pendant la guerre Iran-Irak (1980-1988), il fut le commandant de la division 41 de Thâr-Allah de l'armée iranienne. Il était aussi le commandant dans les opérations de Wal-fajr 8, Karbala 4, et Karbala 5.

Il fut désigné comme chef de la Force Al-Qods, en 2000 par l'ayatollah Khamenei, le Guide suprême iranien. Suite à l'émergence de Daesh en Syrie et en Irak, il s'est engagé sur le terrain et a dirigé et organisé les forces populaires dans ces pays contre Daesh.

Il a été assassiné la nuit du 2 au 3 janvier 2020 par les forces militaires américaines à Baghdad. Ses funérailles, par leurs importances et intensités, ont constitué un des événements populaires les plus importants de l'histoire d'Iran où il est désormais appelé le Sardar (Général) des coeurs.

Biographie

Qassem Soleimani, fils de Hassan, est né le 11 mars 1957 au village Râbor de la tribu nomade des Soleimani, près de la ville de Kerman. A l'âge de 18 ans il est devenu fonctionnaire d'Etat dans les services publiques de l'eau potable de la région de Kerman. Suite aux événements aboutissent à la révolution iranienne, il a été sensibilisé et entré dans les mouvements politiques sous l'influence d'un clerc nommé Reza Kamyab. Selon les dires de son frère, Sohrâb, il fut l'un des dirigeants des manifestations et des grèves contestataires pendants les événements révolutionnaires des années 1978 et 1979 à Kerman.

Lors de la guerre Iran Irak, Qassem Soleimani fut un des comandants les plus importants alors qu'il n'avait même pas encore 30 ans. Depuis une vingtaine d'année il est considéré comme une figure militaire iranienne cruciale et influente au Moyen Orient.

A l'intérieur de l'Iran, Il a réussi à rassembler un très grand nombre d'Iraniens autour de lui (par son charisme, son courage, sa modestie, etc.) et ses objectifs (assurer la sécurité de l'Iran et de la région contre Daesh), et est devenu la personnalité la plus populaire en Iran.

Il a été assassiné le matin du 3 janvier 2020 à Bagdad.

Pendant la guerre Iran-Irak

Qassem Soleimani est entrée dans le Corps des Gardiens de la Révolution iranien en septembre 1980, lorsque Saddam Hussein a lancé une guerre contre l'Iran, Soleimani, après avoir passé un entrainement militaire à Kerman, a rejoint les front de guerre, puis en tant que chef militaire d'une division composée d'hommes de Kerman qu'il a rassemblés et formés dans la région de l'Azarbaijan de l'ouest. Il a rapidement acquis une réputation de bravoure et a gravi les échelons par le rôle qu'il avait joué dans les opérations et ses réussite. Grâce à cela il a été désigné comme le chef de la 41e division Thâr Allah, en 1981, par Mohsen Reza'i, le chef alors du Corps des Gardiens de la Révolution.

Il a participé à la plupart des opérations majeures, principalement sur le front sud. Il a été commandant lors de diverses opérations dont Walfajr 8, Karbala 4 et Karbala ; et a été gravement blessé lors de l'opération Tariq-ol-Qods.

Dans une entretient datant 1990, il a mentionné l'opération Fath-ol-Mobin comme étant " la meilleure " opération à laquelle il a participé et " très mémorable ", non pas par ses difficultés effectives mais par son issue positive.

Après la guerre Iran-Irak en 1988, il s'est engagé pour la défense des frontières de l'est (avec l'Afghanistan), dans la région de Sistân etBaluchistân, notamment contre les trafiquants de drogues ainsi que contre les groupes indépendantistes arabes sunnites.

La direction de la Force Al-Qods

Le combat contre Daesh

Ses décorations

  • Chevalier de l'ordre de Zulfiqar

Son assassinat

Sa popularité en Iran

Les réactions internationales

Référence