As-Sahîfa as-Sajjâdîyya (livre)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Sahifa as-Sajjâdîya)
Aller à : navigation, rechercher
As-Sahîfa as-Sajjâdîyya
Description de l'image Sahifa Sajjadiyya.jpg.
Auteur L'Imam as-Sajjâd (a)
Genre Hadith, invocation
Titre original الصحيفة السجادية
Date Premier siècle de l'Hégire
Langue Arabe
Volumes 1
Hadiths 54 invocations

As-Sahîfa as-Sajjâdîyya (en arabe : الصَّحيفَة السَّجَّادية) ou ‘Ukht al-Qur’ân ou Sahîfa al-Kâmila est un livre qui comporte 54 invocations de l’Imam as-Sajjâd (a). Après le Coran et Nahj al-Balâgha, ce livre a un statut considérable parmi les chiites.

Plus de 50 commentaires sont écrits sur ce livre, dont le plus connu est : Rîyâd as-Sâlikîn, écrit par Sayyid Ali Khân Shîrâzî.

Sahîfa as-Sajjâdîyya est traduit en plusieurs langues, comme l’anglais, le français, le turc, l’urdu, l’espagnol, le bosniaque, l’albanais, etc. A part le contenu très riche de ce livre, il est d'un niveau très élevé d’éloquence et est complimenté même par des savants sunnites.

A travers des invocations de ce livre, l’Imam as-Sajjâd (a) nous transmit beaucoup d’enseignements de l’islam, dont la connaissance de Dieu, la connaissance de l’homme, tout ce qui concerne le monde invisible, les anges, la responsabilité des prophètes et leur statut, l’Imamat et la succession du Prophète (s), le statut des Ahl al-Bayt (a), les qualités et les défauts moraux, la célébration des fêtes, les sujets sociaux et économiques, l’histoire, les bienfaits de Dieu, etc.

L’invocation la plus connue de ce livre et celle de Makârim al-Akhlâq.

Noms

D’après certains chercheurs musulmans, Sahîfa as-Sajjâdîyya est le livre le plus important après le Coran et Nahj al-Balâgha. En arabe, on lui attribue des noms comme : ‘Ukht al-Qur’ân (sœur du Coran) et Sahîfa al-Kâmila (Sahîfa complète). [1]

On lui a donné ce nom, car il y eut chez les Zaydites une version incomplète de ce livre, mais celle-ci est une version complète ; c’est pourquoi il est nommé Sahîfa al-Kâmila. [2]

Chaînes de transmission

Les chaînes de transmission de Sahîfa as-Sajjâdîyya sont Mutawâtir (un hadith qui a plusieurs narrateurs pour chaque époque).

D’après Âqâ Buzurg Téhérani :

« Sahîfa Sajjâdîyya dont la chaîne est alliée à l’Imam as-Sajjâd (a) fait partie des hadiths Mutawâtir d’après les plus anciens des savants chiites. Ce hadith nous est transmis à travers des narrateurs fidèles de chaque époque (Tabaqa) ». [3]

D’après Muhammad Taqî al-Majlisî, il existe presque un million de sources et de chaînes qui ont rapporté Sahîfa as-Sajjâdîyya. [4]

Cheikh al-Mufîd dans son livre al-Irshâd, Ali b. Muhammad Khazzâz Qumi (l’élève de Cheikh as-Sadûq), Ahmad b. ‘Ayyâshî, Abû al-Mufaddal Shaybânî et les autres savants chiites ont parlé de la valeur de Sahîfa as-Sajjâdîyya. Parmi les sunnites, Ibn Jawzî dans son livre Khasâ’is al-A’imma et Qundûzî dans le livre Yanâbî’ al-Mawadda ont parlé de Sahîfa as-Sajjâdîyya et ont rapporté certaines de ses invocations. [5]

Abû al-Ma’âlî Muhammad b. Ibrâhim al-Kalbâsî (M 1315 H) a parlé de la chaîne de transmission de Sahîfa as-Sajjâdîyya dans son livre, nommé Rîsâla fî Sanad as-Sahîfa As-Sajjâdîyya.

Le manuscrit, écrit par Kaf’amî (un savant chiite du neuvième siècle de l’hégire) est un des anciens manuscrits qui avait été disparu pendant des années, puis retrouvé et imprimé en Iran. A part les 54 invocations qui se trouvent dans toutes les versions de Sahîfa, ce manuscrit contient 4 autres invocations qui ne se trouvent pas dans les autres versions.

Contenu

Au début de toutes les invocations, l’Imam as-Sajjâd (a) loue et remercie Allah, et prie sur le Prophète (s) et les Ahl al-Bayt (a). Parmi les invocations de ce livre, rarement il se trouve une invocation qui n’est pas débutée par Salawât (prière sur le Prophète (s) et les Ahl al-Bayt (a) ).

Le contenu de Sahîfa as-Sajjâdîyya ne se limite pas seulement aux invocations et aux demandes à Allah, il est surtout un recueil des sciences et des connaissances islamiques qui contient les sujets concernant la foi, la culture, la société, la politique et certains préceptes sous forme de l’invocation. Par exemple la notion de l'Imamat est abordée aussi dans ce livre.

A l’occasion de différents moments, l’Imam as-Sajjâd (a) récitait des invocations spéciales. Donc, ce livre contient des invocations recommandées quotidiennement, mensuellement et annuellement.

Titres des invocations

  1. Louange à Allah
  2. Prière sur le Prophète (s)
  3. Anges les plus proches de Dieu
  4. Adeptes des prophètes
  5. Proches et amis
  6. Matin et soir
  7. Epreuves et misères
  8. Mauvaise conduite
  9. Demander le pardon à Allah
  10. Se réfugier auprès d’Allah
  11. Avoir une fin heureuse dans la vie
  12. Aveu et repentir
  13. Demandes et voeux
  14. Se plaindre contre l’injustice
  15. Lors de la maladie
  16. Demander le pardon à Allah
  17. Mal de Satan
  18. Eloigner le malheur
  19. Demander de la pluie
  20. Nobles caractères
  21. Regret de ses erreurs
  22. Lors des difficultés
  23. Santé
  24. Parents
  25. Enfants
  26. Voisins et amis
  27. Gardiens des frontières
  28. Se réfugier auprès d’Allah
  29. Moyens de vivre
  30. Remboursement des dettes
  31. Repentir
  32. Invocation lors de la prière de nuit
  33. Demander le bien
  34. Etre pris dans le péché
  35. Satisfaction de la volonté divine
  36. Au moment de l’orage
  37. Négliger le remerciement à Dieu
  38. Demander le pardon pour ses injustices
  39. Demander le pardon et la miséricorde
  40. Penser à la mort
  41. Feindre d’ignorer les péchés
  42. Invocation de la terminaison de la lecture entière du Coran
  43. Invocation du premier croissant de la lune (le premier jour du mois lunaire)
  44. Invocation de l'entrée au mois de Ramadan
  45. Invocation d'adieu au mois de Ramadan
  46. Fête de Fitr et du vendredi
  47. Invocation de ‘Arafa
  48. Fête d’al-Adhâ et du vendredi
  49. Eloigner les ruses des ennemis
  50. Craindre le châtiment de Dieu
  51. Modestie à l’égard de Dieu
  52. Invoquer régulièrement Allah
  53. Modestie à l’égard de Dieu
  54. Effacer la tristesse du cœur

Avis des savants sunnites

L'Image de la première page du manuscrit le plus ancien de Sahîfa as-Sajjâdîyya

Ibn Shahr ‘Âshûb a écrit dans son livre, Manâqib :

« A Bassora, j’étais chez un des sunnites studieux et convaincants. Nous avons parlé de l’éloquence de Sahîfa as-Sajjâdîyya.

Il a dit :

« Je peux écrire un livre au même rang d'éloquence que Sahîfa. Donc, il a pris sa plume, mais a baissé la tête [il n’a réussi à formuler même pas une phrase]. Il a fini sa vie dans le même état de déshonneur ». [6]

En l’an 1353 H, l’Ayatollah Mar’ashî Najafî a envoyé Sahîfa as-Sajjâdîyya à Tantaoui, le grand savant sunnite et l’auteur du livre Tafsîr Tantaoui. Après l’avoir lu, Tantaoui a dit à propos de ce livre :

« Ce sont des paroles au-delà de celles des créatures et au-dessous de celles de Créateur ». [7]

D’après Ibn Jawzî dans son livre, Khasâ’is al-A’imma :

« Imam as-Sajjad (a), Zayn al-‘Âbidîn, est comme un maître pour musulmans dans le domaine de la rédaction et la formulation de la parole, et la communication avec Allah. [A tel point qu'on peut dire que] s’il n’existait pas, les musulmans ne sauraient les manières de communiquer avec Allah pour Lui demander leurs voeux et besoins. Donc, l’Imam leur a appris comment demander pardon à Allah, de quelle façon parler avec leur Seigneur pour Lui demander la bénédiction, la pluie, etc, comment Le solliciter quand ils ont peur; et par quelle forme de parole se réfugier auprès d’Allah ». [8]

Zakî Mubârak, dans son livre At-Tasawwuf al-Islami wa al-Adab wa al-Akhlâq, a comparé Sahîfa avec l'Evangile et a dit :

« Ils se ressemblent beaucoup. La seule différence entre ces deux livres est que l'Evangile attire l’attention de son auditoire vers Jésus, alors que Sahîfa, ne nous rapproche que de Dieu ». [9]

Traductions

Sahîfa as-Sajjâdîyya a été traduit en plusieurs langues, notamment : français, anglais, espagnol, turc, urdu, bosniaque, etc. La traduction française, a été imprimée en l’an 2003 en Iran, à Qom.

Exégèses

Âqâ Buzurg Téhérani, a cité le nom de 50 exégèses de Sahîfa as-Sajjâdîyya dans son livre Adh-Dharî’a.[10]

Il est aussi cité le nom de 80 exégèses.

L’Assemblée mondiale des Ahl al-Bayt (a) a imprimé un livre sous le nom de « Bibliographie de l’Imam as-Sajjâd (a) » dans lequel les noms des divers livres à propos de l’Imam as-Sajjâd (a) sont cités.

Les exégèses les plus connues de Sahîfa sont les suivantes :

  • Rîyad as-Sâlikîn fî Sharh Sahîfa Sayyid as-Sâjidîn, écrit par Sayyid Ali Khân Madanî
  • Rîyad al-‘Ârifîn fî Sharh Sahîfa Sayyid as-Sâjidîn, écrit par Muhammad b. Muhammad Dârâbî
  • ‘Âmâl al-‘Ârifîn fî Sharh Sahîfa Sayyid as-Sâjidîn, écrit par Mîrzâ abd al-Wahhâb b. Muhammad Sâlih Baraghânî Qazvînî. Celle-ci est une exégèse qui contient les explications philosophiques, Coraniques et celles qui viennent du hadith.

Commentaires

Voici une liste des commentaires rédigés à propos de Sahîfa :

  • Ta’lîqât alâ as-Sahîfa as-Sajjâdîya, écrit par Mullâ Muhsin Fayd Kâshânî en l’an 1055 H, dans lequel l’auteur éclaircit les points littéraires et lexicographiques.
  • Hâshîya as-Sahîfa as-Sajjâdîyya, écrit par Mîrdâmâd en l’an 1041 H. Ce livre concerne les explications des sujets lexicographiques, astronomiques, philosophiques, etc. Dans ce livre, l’auteur essaye d’éclaircir les points subtils dans les paroles de l’Imam Sajjâd (a).
  • Hâshîya ‘alâ as-Sahîfa al-Kâmila, écrit par Ibn Idrîs al-Hillî en l’an 598 H. Ce livre est l’un des commentaires les plus anciens sur Sahîfa as-Sajjâdîya qui est disponible aujourd’hui.

les Mustadrak

Mustadrak est un livre supplémentaire à l’autre qui rajoute certains contenus qui ne se trouvent pas dans le livre principal, mais ils concernent le sujet de ce dernier.

Certains savants ont écrit des Mustadrak pour Sahîfa as-Sajjâdîyya dans lesquels ils ont recueilli des autres invocations de l’Imam as-Sajjâd (a) qui ne sont pas rapportées dans Sahîfa.

En voici quelques uns :

  • Sahîfa ath-Thânîya, écrit par Hurr al-‘Âmilî
  • Sahîfa ath-Thâlitha, Ad-Durar al-Manzûma al-Ma’thûra fî Jam’ La’âli al-‘Ad’îya as-Sajjâdîya al-Mashhûra, écrit par Mîrzâ Abd Allah b. ‘Îsâ, connu sous le nom d’Afandî (1130 H). Dans ce livre, l’auteur a recueilli des invocations qui ne se trouvent pas dans Sahîfa as-Sajjâdîyya et dans le livre de Hurr al-‘Âmilî.
  • Sahîfa ar-Râbi’a, écrit par Mîrzâ Husayn Nûrî Tabrasî
  • Sahîfa al-Khâmisa, écrit par Sayed Muhsin ‘Amîn ‘Âmilî
  • Sahîfa as-Sâdisa, écrit par Muhammad Bâqir b. Muhammad Hasan Bîrjandî Qâ’înî
  • Sahîfa Sâbi’a, écrit par Cheikh Hâdî Kâshif al-Ghitâ’
  • Sahîfa ath-Thâmina, écrit par Mîrzâ Ali Husaynî Mar’ashî Shahristânî Hâ’irî
  • Mulhaqât Sahîfa, écrit par Taqî Zîyâbâdî Qazvînî, l’élève de Cheikh Bahâ’î

Références

  1. Adh-Dharî’a, ‘Âghâ Buzurg Téhérani, v 15 p 18
  2. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîyya, Ayatullah Mar’ashî Najafî, p 46
  3. Adh-Dharî’a, ‘Âghâ Buzurg Téhérani, v 15 p 18
  4. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîyya, Mar’ashî Najafî, p 9
  5. Yanâbî’ al-Mawadda, Qundûzî, v 1 p 599
  6. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîya, Ayatullah Mar’ashî Najafî, p 13
  7. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîya, Ayatullah Mar’ashî Najafî, p 37
  8. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîya, Ayatullah Mar’ashî Najafî, p 43-45
  9. Préface de Sahîfa as-Sajjâdîyya, Mubashirî, p 13
  10. Adh-Dharî’a, v 3 p 345-359