Sourate An-Nahl

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Sourate An-Nahl (en arabe: سوره نحل) est le seizième sourate du Coran (sourate XVI.). Elle est traduit en français : Sourate Les Abeilles. Un autre nom de cette sourate est An-Na'am(le Bétail).

La sourate

L'exégèse islamique, en général, considère cette sourate comme mekkoise dans sa quasi-totalité. Toutefois, R. Blachère écrit "on a lieu de penser que cette sourate se compose de plusieurs séries de révélations"[1].

Cette sourate est le seizième sourate du Coran et la 70ème sourate dans l'ordre de la révélation. Elle contient 128 versets, 1851 mots et 7838 lettres.

Elle fait parties des sourates moyennes (au niveau de la langueur) et comprend trois quart d'un juz' coranique.

Elle est également la troisième des quatorze sourates dont la lecture exige, d'après la tradition, une prosternation; la prosternation étant conseillé suite à la lecture du verset 48 de la sourate.

La nomination

Le titre de cette sourate à été tiré du verset 70 de la sourate. Un autre titre de la sourate, néanmoins plus rare est : an-Na'am (le Bétail.)

Ce titre a été donné à cette sourate par l'importance de l'inspiration/révélation particulière que Nahl, Abeille, a eu de la part de Dieu.

Le propos

Dans cette sourate sont mentionnée l'interdiction de boire du vin, l'interdiction de manger la chair d'un animal mort, l'interdiction de manger ou boire du sang et l'interdiction de manger du porc.

Outre ces préceptes, dans cette sourate sont abordées les notions comme la foi, la divinité, la révélation (wahy), la prophétie (nubûwwa), la résurrection (ma'âd); également sont mentionnées manières de prendre la parole, de discuter avec les opposants, et d'autres conseils moraux et sociaux. A propos de l'immigration (hijra) et le jihad aussi il y a des débats.

Voir aussi

Références

  1. R. Blachère, 1996, le Coran