Sourate Yâsîn

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Sourate Yassine)
Aller à : navigation, rechercher
Fâtir Sourate Yâsîn As-Sâffât
سوره یاسین.jpg
Nombre de la sourate : 36
Juz' : 22 et 23
Révélation
Ordre de la révélation : 41
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 83
Nombre des mots : 733
Nombre des lettres : 3068

Sourate Yâsîn (En arabe : سورة یس) est la 36e sourate du Coran. C'est une Sourate mecquoise située dans le chapitre ou Juz’ 22 et 23 du Coran. La sourate est ainsi appelée parce qu'elle commence avec les lettres disjointes ou Muqatta‘a (En arabe : حروف مُقَطَّعَة) (ی) et Sîn (س).

Selon les hadiths, la sourate Yâsîn est l'une des sourates les plus vertueuses du Coran à tel point que l'on appelle le « Cœur du Coran ». La sourate Yâsîn est concernée par les trois principes : monothéisme, prophétie et résurrection, ainsi que par la résurrection des morts et des membres du corps qui parlent au Jour du Jugement. L'histoire de As'hâb al-Qarya (peuple du village) et Habîb an-Najjâr (Habîb le charpentier) ou croyant d'Âl Yâsîn est narrée dans cette sourate.

Beaucoup de vertus sont citées pour la récitation de la sourate Yâsîn dans les hadiths. Par exemple, l'Imam as-Sâdiq (a) a été cité comme disant que si quelqu'un récite cette sourate avant d'aller dormir ou avant le coucher du soleil, il sera protégé au cours de la journée et sera plein de moyens de subsistance, et si quelqu'un récite cette sourate avant d'aller dormir, Allah affectera auprès de lui mille Anges qui le protégeront contre la malfaisance de tout diable banni et contre tout mal.

Présentation

Nomination

La sourate est appelée Yâsîn car elle commence par des lettres disjointes ou Muqatta‘a (En arabe : حروف مُقَطَّعَة) (ی) et Sîn (س). Il a été rapporté dans les hadiths que Yâsîn est l'un des titres du Prophète (s).[1]

La sourate est également appelée Habîb an-Najjâr (Habîb le charpentier), parce que son histoire est racontée dans les versets 13 à 30 de la sourate. Elle est aussi appelée Sourate al-Mudâfi‘a (En arabe : المدافعة) et al-Mu‘amma (En arabe : المُعَمَّة), parce qu'elle éloigne son lecteur des démons et des maux et l'embrasse par tout bien de ce monde et de l'après-vie. Selon les hadiths, la sourate Yâsîn est l'une des sourates les plus vertueuses du Coran, à tel point qu'on l'appelle « le cœur du Coran ».[2]

Lieu et ordre de la révélation

La sourate Yâsîn est une sourate mecquoise, et dans son ordre de la révélation, c'est la 41e sourate révélée au Prophète (s). Dans l'ordre traditionnel de compilation, c'est la 36e sourate[3] située dans le chapitre ou Juz‘ 22 et 23 du Coran.

Nombre de versets

La sourate Yâsîn contient 83 versets, 733 mots et 3 068 lettres. Quant à sa taille, la sourate compte comme une sourate dite al-Mathânî, occupant presque un hizb (En arabe : حزب) du Coran. C'est aussi l'une des sourates qui commencent par les lettres disjointes ou Muqatta‘a (En arabe : الحروف المُقَطَّعَة), et c'est la première sourate du Coran commençant par le serment.[4]

Contenu

La sourate Yâsîn indique trois principes de la religion : monothéisme, prophétie, et résurrection. Les premiers versets de la sourate concernent la prophétie, sa philosophie et les réactions des gens aux appels des prophètes. Ils sont suivis par des versets concernant le monothéisme dans lequel les signes de Dieu sont énumérés. Puis il y a des versets sur le problème de la résurrection des morts au Jour du Jugement à punir, et la séparation des criminels des pieux. Selon ces versets, les parties du corps des gens parleront ce jour-là. Les versets finals de la sourate caractérisent la situation des criminels et des pieux au Jour du Jugement. Un résumé et quelque arguments pour les trois principes (monothéisme, prophétie et résurrection) sont fournis à la fin de la sourate.[5]

Versets réputés

Verset 12

وَکلَّ شَیءٍ أَحْصَینَاهُ فِی إِمَامٍ مُّبِینٍ ﴿١٢﴾
Nous avons circonscrit toute chose dans un livre (litt.: un guide, imâm) révélateur. ﴾12﴿
Le Coran, sourate XXXVI, verset 12 ; Traduction du Coran, AbdAllah Penot, p.440.

La majorité des exégètes du Coran prennent Imâm Mubîn (En arabe : امام مُبین) dans ce verset pour être la tablette conservée ou Al-Lawh al-Mahfûz (En arabe : اللوح المحفوظ) ou le livre dans lequel les actions et les événements sont enregistrés. Selon certaines exégètes, le mot « Imâm » (littéralement : chef, en arabe : إمام), ici est utilisé parce que le livre sera le chef ou le guide des agents de punition et de récompense pour évaluer les actions des gens et leurs récompenses et punitions.[6] Selon des sources chiites de hadith, « Imâm Mubîn » (En arabe : إمام مُبین) dans ce verset se réfère à l'Imâm ‘Ali (a). Par exemple, il y a un hadith de l'Imam al-Bâqir (a) selon lequel :

« quand le verset fut révélé, le Prophète (s) se tourna vers l'Imam ‘Ali (a) et dit : cet homme est Imâm Mubîn (le chef évident), il est l'imam à qui Dieu a donné la connaissance de toute chose ».[7]

Ibn ‘Abbâs a également cité de l'imam ‘Ali (a) dans le livre d'exégèse Nûr ath-thaqalayn :

« Je jure devant Dieu que je suis le al-Imam al-Mubîn qui sépare la vérité du faux, j'ai hérité la connaissance du Messager de Dieu ».[8]

Verset 82

إِنَّمَا أَمْرُ‌هُ إِذَا أَرَ‌ادَ شَيْئًا أَن يَقُولَ لَهُ كُن فَيَكُونُ ﴿٨٢﴾
Son ordre - quand Il veut une chose - se réduit uniquement à dire : « Sois ! » et elle est. ﴾82﴿
Le Coran, sourate XXXVI, verset 82 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p.474.

Le verset concerne la qualité de la création. ʻAllama Tabâtabaʼî soutient que le verset signifie que Dieu n'a pas besoin d'autre chose pour créer le monde. Ainsi, « Sois » est en fait métaphorique. Cela ne signifie pas que Dieu ordonne littéralement à une chose, et que cela arrive,[9] mais Selon un hadith de l'Imam ʻAli (a), la parole de Dieu est son action avec laquelle la chose est créée.[10]

L'histoire du peuple du village et le croyant d'Âl Yâsîn

Article connexe : Habîb an-Najjâr.
La tombe de Habîb an-Najjâr dans le bazar d'Antioche en Turquie.

Les versets 13 à 32 de la sourate Yâsîn concernent l'histoire de trois messagers qui allèrent dans une ville pour appeler son peuple à adorer Dieu, mais le peuple refusa leurs appels. Selon des sources, les messagers ont été envoyés par Dieu ou par Jésus (a). Cependant, un homme - désigné dans les hadiths comme le « croyant de la famille de Yâsîn » - crut aux messagers et appela ses compagnons à les suivre, mais les gens de la ville le tuèrent et par conséquent, ils souffrirent la punition divine. Le nom de l'homme n'est pas mentionné dans le Coran, mais selon des sources exégétiques et hadiths, son nom était « Habîb an-Najjâr » (Habîb le charpentier) et sa foi est loué. Il est enterré dans le bazar d'Antioche en Turquie.[11]

Vertus et effets

Si une personne récite la sourate Yâsîn, il sera comme quelqu'un qui a récité tout le Coran dix fois.[12] De plus, s'il récite la sourate Yâsîn pour l'amour de Dieu, Dieu lui pardonnera et lui donner la récompense de réciter 12 fois tout le Coran, et si la sourate Yâsîn est récitée pour une personne qui est sur le point de mourir, des anges dont le nombre est égal à dix fois le nombre des lettres de ladite Sourate se mettront en rangs près de lui en demandant pour lui le pardon d'Allah, en assistant à son dernier soupir, en faisant la Prière funéraire pour lui, en marchant dans son cortège funèbre et en assistant à son enterrement.[13]

Abû Basîr rapporte un hadith de l'Imam as-Sâdiq (a) Selon lequel, si on récite la sourate Yâsîn avant d'aller dormir ou avant le coucher du soleil, il sera protégé pendant la journée et sera plein de moyens de subsistance jusqu'au coucher du soleil, et si on le récite la nuit avant de s'endormir, Dieu nommera 1000 anges pour le protéger contre les démons et les maux.[14]

Jâbir al-Ju‘fî rapporte un hadith de l'Imam al-Bâqir (a) selon lequel si quelqu'un récite la sourate Yâsîn une fois dans sa vie, Dieu enregistrera 2000 récompenses dans la lettre de ses actions au nombre de chaque créature qu'Il créa dans ce monde et dans l'au-delà et dans le ciel, et Il effacera la même quantité de ses péchés . Une telle personne ne souffrira pas la pauvreté, les dommages, la dette, l'itinérance, la misère et la folie. Il ne souffrira pas de lèpre, d'obsession et de maladies dangereuses. Dieu le soulagera des douleurs de la mort. Son âme sera prise par Dieu Lui-même. Dieu garantira le confort de sa vie et son bonheur au moment de la mort ainsi que son bonheur dans l'au-delà. Dieu dira aux anges du ciel et de la terre qu'Il est satisfait de son serviteur et leur dit de demander son pardon.[15]

Selon un hadith du Prophète (s), les effets de la récitation de la sourate sont les suivants :

(1) si quelqu'un a faim, il en aura marre, (2) s'il a soif, il sera saturé d'eau, (3) s'il est nu, il sera habillé, (4) s'il n'est pas marié, il se mariera, (5) s'il a peur, il sera en sécurité, (6) s'il est malade, il sera sain et sauf (7) s'il est un voyageur, il sera aidé dans le voyage, (8) si la sourate est récitée pour les morts, Dieu la rendra facile pour le défunt, et (9) si quelqu'un a perdu quelque chose, il le trouvera.[16]

Selon un hadith de l'Imam as-Sâdiq (a), si vous voulez avoir un cœur fort et un esprit fort, notez la sourate Yâsîn avec de l'eau de rose et du safran au 9e jour du mois de Sha‘bân, et buvez-la.[17] Selon Mafâtîh al-Jinân, il vaut mieux réciter la sourate ar-Rahmân dans la première rak‘a et la sourate Yâsîn dans la deuxième Rak‘a dans la prière de zîyârah.[18]

Texte et traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte de la sourate
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Y. S. ﴾1﴿ Par la Prédication sage, ﴾2﴿ en vérité [, Prophète !], tu es certes parmi ceux envoyés, ﴾3﴿ selon une Voie Droite, ﴾4﴿ révélation du Puissant miséricordieux !, ﴾5﴿ Yā -Sīn ﴾1﴿ Wa Al-Qur'āni Al-Ĥakīmi ﴾2﴿ 'Innaka Lamina Al-Mursalīna ﴾3﴿ `Alá Şirāţin Mustaqīmin ﴾4﴿ Tanzīla Al-`Azīzi Ar-Raĥīmi ﴾5﴿ س ﴿١﴾ وَالْقُرْ‌آنِ الْحَكِيمِ ﴿٢﴾ إِنَّكَ لَمِنَ الْمُرْ‌سَلِينَ ﴿٣﴾ عَلَىٰ صِرَ‌اطٍ مُّسْتَقِيمٍ ﴿٤﴾ تَنزِيلَ الْعَزِيزِ الرَّ‌حِيمِ ﴿٥﴾
pour avertir un peuple dont les ancêtres n'ont pas été avertis, en sorte qu'ils sont insouciants [du Jugement Dernier] ! ﴾6﴿ Certes, s'est accomplie la Parole contre la plupart d'entre eux et pourtant ils ne croient point. ﴾7﴿ Nous avons mis à leur cou des chaînes jusqu'à leur menton, en sorte qu'ils vont la tête immobile. ﴾8﴿ Nous avons mis devant eux une barrière et derrière eux une barrière et Nous les avons entourés de sorte qu'ils ne voient point. ﴾9﴿ Égal est pour eux que tu les avertisses ou que tu ne les avertisses point : ils ne croient pas. ﴾10﴿ Litundhira Qawmāan Mā 'Undhira 'Ābā'uuhum Fahum Ghāfilūna ﴾6﴿ Laqad Ĥaqqa Al-Qawlu `Alá 'Aktharihim Fahum Lā Yu'uminūna ﴾7﴿ 'Innā Ja`alnā Fī 'A`nāqihim 'Aghlālāan Fahiya 'Ilá Al-'Adhqāni Fahum Muqmaĥūna ﴾8﴿ Wa Ja`alnā Min Bayni 'Aydīhim Saddāan Wa Min Khalfihim Saddāan Fa'aghshaynāhum Fahum Lā Yubşirūna ﴾9﴿ Wa Sawā'un `Alayhim 'A'andhartahum 'Am Lam Tundhirhum Lā Yu'uminūna ﴾10﴿ لِتُنذِرَ‌ قَوْمًا مَّا أُنذِرَ‌ آبَاؤُهُمْ فَهُمْ غَافِلُونَ ﴿٦﴾ لَقَدْ حَقَّ الْقَوْلُ عَلَىٰ أَكْثَرِ‌هِمْ فَهُمْ لَا يُؤْمِنُونَ ﴿٧﴾ إِنَّا جَعَلْنَا فِي أَعْنَاقِهِمْ أَغْلَالًا فَهِيَ إِلَى الْأَذْقَانِ فَهُم مُّقْمَحُونَ ﴿٨﴾ وَجَعَلْنَا مِن بَيْنِ أَيْدِيهِمْ سَدًّا وَمِنْ خَلْفِهِمْ سَدًّا فَأَغْشَيْنَاهُمْ فَهُمْ لَا يُبْصِرُ‌ونَ ﴿٩﴾ وَسَوَاءٌ عَلَيْهِمْ أَأَنذَرْ‌تَهُمْ أَمْ لَمْ تُنذِرْ‌هُمْ لَا يُؤْمِنُونَ ﴿١٠﴾
Tu peux seulement avertir celui qui suit l'Édification et craint le Bienfaiteur à cause de l'inconnaissable. Annonce-lui donc pardon et salaire généreux ! ﴾11﴿ C'est Nous qui ressuscitons les Morts et écrivons ce qu'ils ont produit en leur vie et après eux. Toute chose est par Nous dénombrée dans un archétype explicite. ﴾12﴿ Cite-leur la parabole des habitants de la Cité quand les Envoyés vinrent à eux, ﴾13﴿ quand Nous leur envoyâmes deux [Apôtres] et qu'ils les traitèrent d'imposteurs et que Nous les renforçâmes d'un troisième et qu'ils dirent : « Nous sommes vers vous envoyés. » ﴾14﴿ [Les citadins] dirent : « Vous êtes simplement des mortels comme nous, et le Bienfaiteur n'a absolument rien fait descendre [sur Vous]. Vous, vous mentez seulement. ﴾15﴿ 'Innamā Tundhiru Mani Attaba`a Adh-Dhikra Wa Khashiya Ar-Raĥmana Bil-Ghaybi Fabashirhu Bimaghfiratin Wa 'Ajrin Karīmin ﴾11﴿ 'Innā Naĥnu Nuĥyi Al-Mawtá Wa Naktubu Mā Qaddamū Wa 'Āthārahum Wa Kulla Shay'in 'Ĥşaynāhu Fī 'Imāmin Mubīnin ﴾12﴿ Wa Ađrib Lahum Mathalāan 'Aşĥāba Al-Qaryati 'Idh Jā'ahā Al-Mursalūna ﴾13﴿ 'Idh 'Arsalnā 'Ilayhimu Athnayni Fakadhabūhumā Fa`azzaznā Bithālithin Faqālū 'Innā 'Ilaykum Mursalūna ﴾14﴿ Qālū Mā 'Antum 'Illā Basharun Mithlunā Wa Mā 'Anzala Ar-Raĥmānu Min Shay'in 'In 'Antum 'Illā Takdhibūna ﴾15﴿ إِنَّمَا تُنذِرُ‌ مَنِ اتَّبَعَ الذِّكْرَ‌ وَخَشِيَ الرَّ‌حْمَـٰنَ بِالْغَيْبِ ۖ فَبَشِّرْ‌هُ بِمَغْفِرَ‌ةٍ وَأَجْرٍ‌ كَرِ‌يمٍ ﴿١١﴾ إِنَّا نَحْنُ نُحْيِي الْمَوْتَىٰ وَنَكْتُبُ مَا قَدَّمُوا وَآثَارَ‌هُمْ ۚ وَكُلَّ شَيْءٍ أَحْصَيْنَاهُ فِي إِمَامٍ مُّبِينٍ ﴿١٢﴾وَاضْرِ‌بْ لَهُم مَّثَلًا أَصْحَابَ الْقَرْ‌يَةِ إِذْ جَاءَهَا الْمُرْ‌سَلُونَ ﴿١٣﴾ إِذْ أَرْ‌سَلْنَا إِلَيْهِمُ اثْنَيْنِ فَكَذَّبُوهُمَا فَعَزَّزْنَا بِثَالِثٍ فَقَالُوا إِنَّا إِلَيْكُم مُّرْ‌سَلُونَ ﴿١٤﴾ قَالُوا مَا أَنتُمْ إِلَّا بَشَرٌ‌ مِّثْلُنَا وَمَا أَنزَلَ الرَّ‌حْمَـٰنُ مِن شَيْءٍ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا تَكْذِبُونَ ﴿١٥﴾
« Notre Seigneur sait », répondirent [les Apôtres], « que nous sommes certes envoyés vers vous ﴾16﴿ et [que] nous sommes chargés de la Communication explicite. » ﴾17﴿ « Nous tirons [mauvais] augure de vous », répondirent [les Impies]. « Si vous ne finissez pas, certes, nous vous lapiderons et, de notre part, vous serez touchés par un tourment cruel. » ﴾18﴿ [Les Envoyés] dirent : « Votre sort est avec vous ! Ah ! si vous étiez édifiés ! Mais vous êtes des gens impies (musrif). » ﴾19﴿ Alors vint en courant, de l'extrémité de la ville, un homme qui dit : « O peuple ! suivez les Envoyés ! ﴾20﴿ Qālū Rabbunā Ya`lamu 'Innā 'Ilaykum Lamursalūna ﴾16﴿ Wa Mā `Alaynā 'Illā Al-Balāghu Al-Mubīnu ﴾17﴿ Qālū 'Innā Taţayyarnā Bikum La'in Lam Tantahū Lanarjumannakum Wa Layamassannakum Minnā `Adhābun 'Alīmun ﴾18﴿ Qālū Ţā'irukum Ma`akum 'A'in Dhukkirtum Bal 'Antum Qawmun Musrifūna ﴾19﴿ Wa Jā'a Min 'Aqşá Al-Madīnati Rajulun Yas`á Qāla Yā Qawmi Attabi`ū Al-Mursalīna ﴾20﴿ قَالُوا رَ‌بُّنَا يَعْلَمُ إِنَّا إِلَيْكُمْ لَمُرْ‌سَلُونَ ﴿١٦﴾ وَمَا عَلَيْنَا إِلَّا الْبَلَاغُ الْمُبِينُ ﴿١٧﴾ قَالُوا إِنَّا تَطَيَّرْ‌نَا بِكُمْ ۖ لَئِن لَّمْ تَنتَهُوا لَنَرْ‌جُمَنَّكُمْ وَلَيَمَسَّنَّكُم مِّنَّا عَذَابٌ أَلِيمٌ ﴿١٨﴾ قَالُوا طَائِرُ‌كُم مَّعَكُمْ ۚ أَئِن ذُكِّرْ‌تُم ۚ بَلْ أَنتُمْ قَوْمٌ مُّسْرِ‌فُونَ ﴿١٩﴾ وَجَاءَ مِنْ أَقْصَى الْمَدِينَةِ رَ‌جُلٌ يَسْعَىٰ قَالَ يَا قَوْمِ اتَّبِعُوا الْمُرْ‌سَلِينَ ﴿٢٠﴾
Suivez ceux qui ne vous réclament nul salaire [pour leur bonne parole] et qui sont dans la bonne direction ! ﴾21﴿ Pourquoi n'adorerai-je pas Celui qui m'a créé et vers qui vous serez ramenés ? ﴾22﴿ Prendrai-je en dehors de Lui des divinités telles que si le Bienfaiteur me veut du mal, leur intercession ne servira à rien et [telles] qu'elles ne me sauveront pas ? ﴾23﴿ [Si je faisais cela], je serais certes alors dans un égarement évident ! ﴾24﴿ [Envoyés !], je crois en votre Seigneur ! [Impies !], entendez-moi ! » ﴾25﴿ Attabi`ū Man Lā Yas'alukum 'Ajrāan Wa Hum Muhtadūna ﴾21﴿ Wa Mā Liya Lā 'A`budu Al-Ladhī Faţaranī Wa 'Ilayhi Turja`ūna ﴾22﴿ 'A'attakhidhu Min Dūnihi 'Ālihatan 'In Yuridni Ar-Raĥmānu Biđurrin Lā Tughni `Annī Shafā`atuhum Shay'āan Wa Lā Yunqidhūni ﴾23﴿ 'Innī 'Idhāan Lafī Đalālin Mubīnin ﴾24﴿ 'Innī 'Āmantu Birabbikum Fāsma`ūni ﴾25﴿ اتَّبِعُوا مَن لَّا يَسْأَلُكُمْ أَجْرً‌ا وَهُم مُّهْتَدُونَ ﴿٢١﴾ وَمَا لِيَ لَا أَعْبُدُ الَّذِي فَطَرَ‌نِي وَإِلَيْهِ تُرْ‌جَعُونَ ﴿٢٢﴾ أَأَتَّخِذُ مِن دُونِهِ آلِهَةً إِن يُرِ‌دْنِ الرَّ‌حْمَـٰنُ بِضُرٍّ‌ لَّا تُغْنِ عَنِّي شَفَاعَتُهُمْ شَيْئًا وَلَا يُنقِذُونِ ﴿٢٣﴾ إِنِّي إِذًا لَّفِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ ﴿٢٤﴾ إِنِّي آمَنتُ بِرَ‌بِّكُمْ فَاسْمَعُونِ ﴿٢٥﴾
[On le fit périr] en disant : « Entre au Jardin [du Paradis] ! » et [mort], lui de s'écrier : « Plût au ciel que mon peuple sût ﴾26﴿ que mon Seigneur m'a pardonné et qu'Il m'a mis parmi les Honorés » ! ﴾27﴿ Après sa mort, Nous n'avons fait descendre contre son peuple aucune légion du ciel et Nous n'avons fait descendre [aucun fléau] : ﴾28﴿ un seul cri et ils se trouvèrent sans vie ! ﴾29﴿ O affliction sur les Serviteurs [de Dieu] ! Aucun Apôtre ne vient à eux qu'ils ne se raillent de lui. ﴾30﴿ Qīla Adkhuli Al-Jannata Qāla Yā Layta Qawmī Ya`lamūna ﴾26﴿ Bimā Ghafara Lī Rabbī Wa Ja`alanī Mina Al-Mukramīna ﴾27﴿ Wa Mā 'Anzalnā `Alá Qawmihi Min Ba`dihi Min Jundin Mina As-Samā'i Wa Mā Kunnā Munzilīna ﴾28﴿ 'In Kānat 'Illā Şayĥatan Wāĥidatan Fa'idhā Hum Khāmidūna ﴾29﴿ Yā Ĥasratan `Alá Al-`Ibādi Mā Ya'tīhim Min Rasūlin 'Illā Kānū Bihi Yastahzi'ūn ﴾30﴿ قِيلَ ادْخُلِ الْجَنَّةَ ۖ قَالَ يَا لَيْتَ قَوْمِي يَعْلَمُونَ ﴿٢٦﴾ بِمَا غَفَرَ‌ لِي رَ‌بِّي وَجَعَلَنِي مِنَ الْمُكْرَ‌مِينَ ﴿٢٧﴾ وَمَا أَنزَلْنَا عَلَىٰ قَوْمِهِ مِن بَعْدِهِ مِن جُندٍ مِّنَ السَّمَاءِ وَمَا كُنَّا مُنزِلِينَ ﴿٢٨﴾ إِن كَانَتْ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً فَإِذَا هُمْ خَامِدُونَ ﴿٢٩﴾ يَا حَسْرَ‌ةً عَلَى الْعِبَادِ ۚ مَا يَأْتِيهِم مِّن رَّ‌سُولٍ إِلَّا كَانُوا بِهِ يَسْتَهْزِئُونَ ﴿٣٠﴾
N'ont-ils pas vu combien Nous avons fait périr de générations, avant eux ? Ce n'est point vers leurs Faux Dieux qu'ils reviendront, ﴾31﴿ mais tous ensemble ils Nous seront certes présentés ! ﴾32﴿ Un signe pour les Humains est la terre morte que Nous avons fait revivre, dont Nous avons fait sortir du grain dont ils mangent. ﴾33﴿ Nous y avons placé des jardins avec des palmiers et des vignes et y avons fait jaillir des sources, ﴾34﴿ [tout cela] afin qu'ils mangent des fruits du Seigneur et de ce qu'ont fait leurs mains. Eh quoi ! ne sont-ils pas reconnaissants ? ﴾35﴿ 'Alam Yaraw Kam 'Ahlaknā Qablahum Mina Al-Qurūni 'Annahum 'Ilayhim Lā Yarji`ūna ﴾31﴿ Wa 'In Kullun Lammā Jamī`un Ladaynā Muĥđarūna ﴾32﴿ Wa 'Āyatun Lahumu Al-'Arđu Al-Maytatu 'Aĥyaynāhā Wa 'Akhrajnā Minhā Ĥabbāan Faminhu Ya'kulūna ﴾33﴿ Wa Ja`alnā Fīhā Jannātin Min Nakhīlin Wa 'A`nābin Wa Fajjarnā Fīhā Mina Al-`Uyūni ﴾34﴿ Liya'kulū Min Thamarihi Wa Mā `Amilat/hu 'Aydīhim 'Afalā Yashkurūna ﴾35﴿ أَلَمْ يَرَ‌وْا كَمْ أَهْلَكْنَا قَبْلَهُم مِّنَ الْقُرُ‌ونِ أَنَّهُمْ إِلَيْهِمْ لَا يَرْ‌جِعُونَ ﴿٣١﴾ وَإِن كُلٌّ لَّمَّا جَمِيعٌ لَّدَيْنَا مُحْضَرُ‌ونَ ﴿٣٢﴾ وَآيَةٌ لَّهُمُ الْأَرْ‌ضُ الْمَيْتَةُ أَحْيَيْنَاهَا وَأَخْرَ‌جْنَا مِنْهَا حَبًّا فَمِنْهُ يَأْكُلُونَ ﴿٣٣﴾ وَجَعَلْنَا فِيهَا جَنَّاتٍ مِّن نَّخِيلٍ وَأَعْنَابٍ وَفَجَّرْ‌نَا فِيهَا مِنَ الْعُيُونِ ﴿٣٤﴾ لِيَأْكُلُوا مِن ثَمَرِ‌هِ وَمَا عَمِلَتْهُ أَيْدِيهِمْ ۖ أَفَلَا يَشْكُرُ‌ونَ ﴿٣٥﴾
Gloire à Celui qui a créé toutes les espèces parmi ce que font pousser la terre et eux-mêmes et parmi ce qu'ils ne connaissent pas ! ﴾36﴿ Un signe pour eux est la nuit dont Nous dépouillons le jour quand les Humains sont dans les ténèbres. ﴾37﴿ Le soleil chemine vers une halte qui lui est sienne [et] c'est là l'arrêt du Puissant, de l'Omniscient. ﴾38﴿ A la lune, Nous avons fixé des stations jusqu'à ce qu'elle redevienne [effilée] comme la palme desséchée. ﴾39﴿ Ni au soleil il n'appartient de rejoindre la lune, ni à la nuit de devancer le jour, et chacun dans une sphère navigue. ﴾40﴿ Subĥāna Al-Ladhī Khalaqa Al-'Azwāja Kullahā Mimmā Tunbitu Al-'Arđu Wa Min 'Anfusihim Wa Mimmā Lā Ya`lamūna ﴾36﴿ Wa 'Āyatun Lahumu Al-Laylu Naslakhu Minhu An-Nahāra Fa'idhā Hum Mužlimūna ﴾37﴿ Wa Ash-Shamsu Tajrī Limustaqarrin Lahā Dhālika Taqdīru Al-`Azīzi Al-`Alīmi ﴾38﴿ Wa Al-Qamara Qaddarnāhu Manāzila Ĥattá `Āda Kāl`urjūni Al-Qadīmi ﴾39﴿ Lā Ash-Shamsu Yanbaghī Lahā 'An Tudrika Al-Qamara Wa Lā Al-Laylu Sābiqu An-Nahāri Wa Kullun Fī Falakin Yasbaĥūna ﴾40﴿ سُبْحَانَ الَّذِي خَلَقَ الْأَزْوَاجَ كُلَّهَا مِمَّا تُنبِتُ الْأَرْ‌ضُ وَمِنْ أَنفُسِهِمْ وَمِمَّا لَا يَعْلَمُونَ ﴿٣٦﴾ وَآيَةٌ لَّهُمُ اللَّيْلُ نَسْلَخُ مِنْهُ النَّهَارَ‌ فَإِذَا هُم مُّظْلِمُونَ ﴿٣٧﴾ وَالشَّمْسُ تَجْرِ‌ي لِمُسْتَقَرٍّ‌ لَّهَا ۚ ذَٰلِكَ تَقْدِيرُ‌ الْعَزِيزِ الْعَلِيمِ ﴿٣٨﴾ وَالْقَمَرَ‌ قَدَّرْ‌نَاهُ مَنَازِلَ حَتَّىٰ عَادَ كَالْعُرْ‌جُونِ الْقَدِيمِ ﴿٣٩﴾ لَا الشَّمْسُ يَنبَغِي لَهَا أَن تُدْرِ‌كَ الْقَمَرَ‌ وَلَا اللَّيْلُ سَابِقُ النَّهَارِ‌ ۚ وَكُلٌّ فِي فَلَكٍ يَسْبَحُونَ ﴿٤٠﴾
Un signe pour eux est que Nous ayons chargé les leurs sur l'Arche comble. ﴾41﴿ Nous avons créé pour eux semblable vaisseau sur quoi ils montent. ﴾42﴿ Si Nous [le] voulons, Nous les engloutissons. Ils n'ont nul secours et ils ne sont sauvés ﴾43﴿ que par une miséricorde de Notre part et pour jouir [de la vie] jusqu'à un temps. ﴾44﴿ Quand on leur dit : « Prenez garde à ce qui est entre vos mains et à ce qui est derrière vous ! Peut-être vous sera-t-il fait miséricorde ! » ﴾45﴿ Wa 'Āyatun Lahum 'Annā Ĥamalnā Dhurrīyatahum Fī Al-Fulki Al-Mashĥūni ﴾41﴿ Wa Khalaqnā Lahum Min Mithlihi Mā Yarkabūna ﴾42﴿ Wa 'In Nasha' Nughriqhum Falā Şarīkha Lahum Wa Lā Hum Yunqadhūna ﴾43﴿ 'Illā Raĥmatan Minnā Wa Matā`āan 'Ilá Ĥīnin ﴾44﴿ Wa 'Idhā Qīla Lahumu Attaqū Mā Bayna 'Aydīkum Wa Mā Khalfakum La`allakum Turĥamūna ﴾45﴿ وَآيَةٌ لَّهُمْ أَنَّا حَمَلْنَا ذُرِّ‌يَّتَهُمْ فِي الْفُلْكِ الْمَشْحُونِ ﴿٤١﴾ وَخَلَقْنَا لَهُم مِّن مِّثْلِهِ مَا يَرْ‌كَبُونَ ﴿٤٢﴾ وَإِن نَّشَأْ نُغْرِ‌قْهُمْ فَلَا صَرِ‌يخَ لَهُمْ وَلَا هُمْ يُنقَذُونَ ﴿٤٣﴾ إِلَّا رَ‌حْمَةً مِّنَّا وَمَتَاعًا إِلَىٰ حِينٍ ﴿٤٤﴾ وَإِذَا قِيلَ لَهُمُ اتَّقُوا مَا بَيْنَ أَيْدِيكُمْ وَمَا خَلْفَكُمْ لَعَلَّكُمْ تُرْ‌حَمُونَ ﴿٤٥﴾
Nul signe parmi les signes de leur Seigneur ne vient à eux sans qu'ils ne s'en détournent. ﴾46﴿ ou quand il leur est dit : « Dépensez sur ce qu'Allah vous a attribué ! », ceux qui sont infidèles répondent à ceux qui croient : « Nourrirons-nous celui que, s'il voulait, Allah nourrirait ? Vous êtes uniquement dans un égarement évident ! » ﴾47﴿ [Les Infidèles] disent : « Quand sera cette promesse, si vous êtes véridiques ? » ﴾48﴿ Ils n'attendront pas. Un cri unique les saisira alors qu'ils seront en train de disputer ﴾49﴿ en sorte qu'ils ne pourront ni tester, ni retourner vers les leurs. ﴾50﴿ Wa Mā Ta'tīhim Min 'Āyatin Min 'Āyāti Rabbihim 'Illā Kānū `Anhā Mu`riđīna ﴾46﴿ Wa 'Idhā Qīla Lahum 'Anfiqū Mimmā Razaqakumu Allāhu Qāla Al-Ladhīna Kafarū Lilladhīna 'Āmanū 'Anuţ`imu Man Law Yashā'u Allāhu 'Aţ`amahu 'In 'Antum 'Illā Fī Đalālin Mubīnin ﴾47﴿ Wa Yaqūlūna Matá Hādhā Al-Wa`du 'In Kuntum Şādiqīna ﴾48﴿ Mā Yanžurūna 'Illā Şayĥatan Wāĥidatan Ta'khudhuhum Wa Hum Yakhişşimūna ﴾49﴿ Falā Yastaţī`ūna Tawşiyatan Wa Lā 'Ilá 'Ahlihim Yarji`ūna ﴾50﴿ وَمَا تَأْتِيهِم مِّنْ آيَةٍ مِّنْ آيَاتِ رَ‌بِّهِمْ إِلَّا كَانُوا عَنْهَا مُعْرِ‌ضِينَ ﴿٤٦﴾ وَإِذَا قِيلَ لَهُمْ أَنفِقُوا مِمَّا رَ‌زَقَكُمُ اللَّـهُ قَالَ الَّذِينَ كَفَرُ‌وا لِلَّذِينَ آمَنُوا أَنُطْعِمُ مَن لَّوْ يَشَاءُ اللَّـهُ أَطْعَمَهُ إِنْ أَنتُمْ إِلَّا فِي ضَلَالٍ مُّبِينٍ ﴿٤٧﴾ وَيَقُولُونَ مَتَىٰ هَـٰذَا الْوَعْدُ إِن كُنتُمْ صَادِقِينَ ﴿٤٨﴾ مَا يَنظُرُ‌ونَ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً تَأْخُذُهُمْ وَهُمْ يَخِصِّمُونَ ﴿٤٩﴾ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ تَوْصِيَةً وَلَا إِلَىٰ أَهْلِهِمْ يَرْ‌جِعُونَ ﴿٥٠﴾
Il sera soufflé dans la Trompe et voici que, des tombeaux, vers leur Seigneur, ils se précipiteront ! ﴾51﴿ Ils diront: « Malheur à nous ! Qui nous a arrachés à notre couche ? C'est ce qu'a permis le Bienfaiteur. Véridiques ont été les Envoyés !» ﴾52﴿ Il n'y aura qu'un cri unique et voici que tous, devant Nous, seront présentés. ﴾53﴿ En ce jour, nulle âme ne sera lésée en rien et vous ne serez récompensés que de ce que vous faisiez [sur terre]. ﴾54﴿ Les hôtes du Jardin, en ce jour, seront en occupation, se délectant. ﴾55﴿ Wa Nufikha Fī Aş-Şūri Fa'idhā Hum Mina Al-'Ajdāthi 'Ilá Rabbihim Yansilūna ﴾51﴿ Qālū Yā Waylanā Man Ba`athanā Min Marqadinā Hādhā Mā Wa`ada Ar-Raĥmānu Wa Şadaqa Al-Mursalūna ﴾52﴿ 'In Kānat 'Illā Şayĥatan Wāĥidatan Fa'idhā Hum Jamī`un Ladaynā Muĥđarūna ﴾53﴿ Fālyawma Lā Tužlamu Nafsun Shay'āan Wa Lā Tujzawna 'Illā Mā Kuntum Ta`malūna ﴾54﴿ 'Inna 'Aşĥāba Al-Jannati Al-Yawma Fī Shughulin Fākihūna ﴾55﴿ وَنُفِخَ فِي الصُّورِ‌ فَإِذَا هُم مِّنَ الْأَجْدَاثِ إِلَىٰ رَ‌بِّهِمْ يَنسِلُونَ ﴿٥١﴾ قَالُوا يَا وَيْلَنَا مَن بَعَثَنَا مِن مَّرْ‌قَدِنَا ۜ ۗ هَـٰذَا مَا وَعَدَ الرَّ‌حْمَـٰنُ وَصَدَقَ الْمُرْ‌سَلُونَ ﴿٥٢﴾ إِن كَانَتْ إِلَّا صَيْحَةً وَاحِدَةً فَإِذَا هُمْ جَمِيعٌ لَّدَيْنَا مُحْضَرُ‌ونَ ﴿٥٣﴾ فَالْيَوْمَ لَا تُظْلَمُ نَفْسٌ شَيْئًا وَلَا تُجْزَوْنَ إِلَّا مَا كُنتُمْ تَعْمَلُونَ ﴿٥٤﴾ إِنَّ أَصْحَابَ الْجَنَّةِ الْيَوْمَ فِي شُغُلٍ فَاكِهُونَ ﴿٥٥﴾
Eux et leurs épouses, sous des ombrages, seront sur des sofas, accoudés. ﴾56﴿ Là, ils auront des fruits et [tout] ce qu'ils réclameront. ﴾57﴿ « Salut », leur sera-t-il dit, « de la part d'un Seigneur miséricordieux ! ﴾58﴿ Tenez-vous à l'écart, aujourd'hui, ô Coupables ! » ﴾59﴿ N'ai-je pas stipulé envers vous, ô Fils d'Adam ! « N'adorez pas le Démon (C'est pour vous un ennemi déclaré) ﴾60﴿ Hum Wa 'Azwājuhum Fī Žilālin `Alá Al-'Arā'iki Muttaki'ūna ﴾56﴿ Lahum Fīhā Fākihatun Wa Lahum Mā Yadda`ūna ﴾57﴿ Salāmun Qawlāan Min Rabbin Raĥīmin ﴾58﴿ Wa Amtāzū Al-Yawma 'Ayyuhā Al-Mujrimūna ﴾59﴿ 'Alam 'A`had 'Ilaykum Yā Banī 'Ādama 'An Lā Ta`budū Ash-Shayţāna 'Innahu Lakum `Adūwun Mubīnun ﴾60﴿ هُمْ وَأَزْوَاجُهُمْ فِي ظِلَالٍ عَلَى الْأَرَ‌ائِكِ مُتَّكِئُونَ ﴿٥٦﴾ لَهُمْ فِيهَا فَاكِهَةٌ وَلَهُم مَّا يَدَّعُونَ ﴿٥٧﴾ سَلَامٌ قَوْلًا مِّن رَّ‌بٍّ رَّ‌حِيمٍ ﴿٥٨﴾ وَامْتَازُوا الْيَوْمَ أَيُّهَا الْمُجْرِ‌مُونَ ﴿٥٩﴾ أَلَمْ أَعْهَدْ إِلَيْكُمْ يَا بَنِي آدَمَ أَن لَّا تَعْبُدُوا الشَّيْطَانَ ۖ إِنَّهُ لَكُمْ عَدُوٌّ مُّبِينٌ ﴿٦٠﴾
et adorez-Moi ! Ceci est une Voie Droite. » ﴾61﴿ Le Démon a certes égaré parmi vous une multitude nombreuse. Eh quoi ! ne vous trouverez-vous pas raisonner ? ﴾62﴿ Voici la Géhenne dont vous receviez promesse. ﴾63﴿ Affrontez-la aujourd'hui en châtiment de ce que vous fûtes incrédules ! ﴾64﴿ Aujourd'hui Nous mettons un sceau sur leurs bouches mais leurs mains Nous parlent et leurs pieds témoignent de ce qu'ils se sont acquis. ﴾65﴿ Wa 'Ani A`budūnī Hādhā Şirāţun Mustaqīmun ﴾61﴿ Wa Laqad 'Ađalla Minkum Jibillāan Kathīrāan 'Afalam Takūnū Ta`qilūna ﴾62﴿ Hadhihi Jahannamu Allatī Kuntum Tū`adūna ﴾63﴿ Aşlawhā Al-Yawma Bimā Kuntum Takfurūna ﴾64﴿ Al-Yawma Nakhtimu `Alá 'Afwāhihim Wa Tukallimunā 'Aydīhim Wa Tash/hadu 'Arjuluhum Bimā Kānū Yaksibūna ﴾65﴿ وَأَنِ اعْبُدُونِي ۚ هَـٰذَا صِرَ‌اطٌ مُّسْتَقِيمٌ ﴿٦١﴾ وَلَقَدْ أَضَلَّ مِنكُمْ جِبِلًّا كَثِيرً‌ا ۖ أَفَلَمْ تَكُونُوا تَعْقِلُونَ ﴿٦٢﴾ هَـٰذِهِ جَهَنَّمُ الَّتِي كُنتُمْ تُوعَدُونَ ﴿٦٣﴾ اصْلَوْهَا الْيَوْمَ بِمَا كُنتُمْ تَكْفُرُ‌ونَ ﴿٦٤﴾ الْيَوْمَ نَخْتِمُ عَلَىٰ أَفْوَاهِهِمْ وَتُكَلِّمُنَا أَيْدِيهِمْ وَتَشْهَدُ أَرْ‌جُلُهُم بِمَا كَانُوا يَكْسِبُونَ ﴿٦٥﴾
Si Nous voulions, Nous effacerions leurs yeux et ils se rueraient sur la Voie. Mais comment [la] verraient-ils ? ﴾66﴿ Si Nous voulions, Nous les métamorphoserions sur place, en sorte qu'ils ne pourraient ni partir ni revenir. ﴾67﴿ Celui que Nous chargeons de vie, Nous le courbons en sa stature. Eh quoi ! ne comprendront-ils pas ? ﴾68﴿ Nous ne lui avons pas appris la poésie : [cela] ne convenait pas à lui. Ce n'est qu'une Edification et une Prédication explicite ﴾69﴿ pour qu'il avertisse tout [homme] vivant que la Parole se réalisera contre les Tnfidèles. ﴾70﴿ Wa Law Nashā'u Laţamasnā `Alá 'A`yunihim Fāstabaqū Aş-Şirāţa Fa'anná Yubşirūna ﴾66﴿ Wa Law Nashā'u Lamasakhnāhum `Alá Makānatihim Famā Astaţā`ū Muđīyāan Wa Lā Yarji`ūna ﴾67﴿ Wa Man Nu`ammirhu Nunakkis/hu Fī Al-Khalqi 'Afalā Ya`qilūna ﴾68﴿ Wa Mā `Allamnāhu Ash-Shi`ra Wa Mā Yanbaghī Lahu 'In Huwa 'Illā Dhikrun Wa Qur'ānun Mubīnun ﴾69﴿ Liyundhira Man Kāna Ĥayyāan Wa Yaĥiqqa Al-Qawlu `Alá Al-Kāfirīna ﴾70﴿ وَلَوْ نَشَاءُ لَطَمَسْنَا عَلَىٰ أَعْيُنِهِمْ فَاسْتَبَقُوا الصِّرَ‌اطَ فَأَنَّىٰ يُبْصِرُ‌ونَ ﴿٦٦﴾ وَلَوْ نَشَاءُ لَمَسَخْنَاهُمْ عَلَىٰ مَكَانَتِهِمْ فَمَا اسْتَطَاعُوا مُضِيًّا وَلَا يَرْ‌جِعُونَ ﴿٦٧﴾ وَمَن نُّعَمِّرْ‌هُ نُنَكِّسْهُ فِي الْخَلْقِ ۖ أَفَلَا يَعْقِلُونَ ﴿٦٨﴾ وَمَا عَلَّمْنَاهُ الشِّعْرَ‌ وَمَا يَنبَغِي لَهُ ۚ إِنْ هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ‌ وَقُرْ‌آنٌ مُّبِينٌ ﴿٦٩﴾ لِّيُنذِرَ‌ مَن كَانَ حَيًّا وَيَحِقَّ الْقَوْلُ عَلَى الْكَافِرِ‌ينَ ﴿٧٠﴾
Eh quoi ! n'ont-ils pas vu que Nous avons créé pour eux, parmi ce que Nos mains façonnèrent, des troupeaux ('an'âm) dont ils sont les possesseurs ? ﴾71﴿ Nous leur avons soumis [ces animaux] dont ils font leurs montures et d'où ils tirent leur nourriture. ﴾72﴿ Pour eux sont là utilités et breuvages. Eh quoi ! ne seront-ils pas reconnaissants ? ﴾73﴿ Ils ont pris, en dehors d'Allah, des divinités. Peut-être, [par elles], seront-ils secourus ? ﴾74﴿ Elles ne sauraient leur porter secours. Ce sont eux au contraire qui, pour elles, sont une légion convoquée. ﴾75﴿ 'Awalam Yaraw 'Annā Khalaqnā Lahum Mimmā `Amilat 'Aydīnā 'An`āmāan Fahum Lahā Mālikūna ﴾71﴿ Wa Dhallalnāhā Lahum Faminhā Rakūbuhum Wa Minhā Ya'kulūna ﴾72﴿ Wa Lahum Fīhā Manāfi`u Wa Mashāribu 'Afalā Yashkurūna ﴾73﴿ Wa Attakhadhū Min Dūni Allāhi 'Ālihatan La`allahum Yunşarūna ﴾74﴿ Lā Yastaţī`ūna Naşrahum Wa Hum Lahum Jundun Muĥđarūna ﴾75﴿ أَوَلَمْ يَرَ‌وْا أَنَّا خَلَقْنَا لَهُم مِّمَّا عَمِلَتْ أَيْدِينَا أَنْعَامًا فَهُمْ لَهَا مَالِكُونَ ﴿٧١﴾ وَذَلَّلْنَاهَا لَهُمْ فَمِنْهَا رَ‌كُوبُهُمْ وَمِنْهَا يَأْكُلُونَ ﴿٧٢﴾ وَلَهُمْ فِيهَا مَنَافِعُ وَمَشَارِ‌بُ ۖ أَفَلَا يَشْكُرُ‌ونَ ﴿٧٣﴾ وَاتَّخَذُوا مِن دُونِ اللَّـهِ آلِهَةً لَّعَلَّهُمْ يُنصَرُ‌ونَ ﴿٧٤﴾ لَا يَسْتَطِيعُونَ نَصْرَ‌هُمْ وَهُمْ لَهُمْ جُندٌ مُّحْضَرُ‌ونَ ﴿٧٥﴾
Que leur parole ne t'attriste pas ! Nous savons ce qu'ils cachent et ce qu'ils publient. ﴾76﴿ Eh quoi ! l'Homme n'a-t-il pas vu que nous l'avons créé d'une goutte de sperme ? Le voici pourtant [dressé1 en disputeur déclaré ! ﴾77﴿ Il Nous a cité une parabole alors qu'il a oublié sa création. Il a demandé : « Qui fera revivre les ossements alors qu'ils sont poussière ? » ﴾78﴿ Réponds : « Celui-là les fera revivre qui les a produits une première fois car, de toute création, Il est omniscient. ﴾79﴿ [C'est Lui] qui a mis pour vous un feu, dans l'Arbre vert dont vous allumez [votre foyer]. » ﴾80﴿ Falā Yaĥzunka Qawluhum 'Innā Na`lamu Mā Yusirrūna Wa Mā Yu`linūna ﴾76﴿ 'Awalam Yara Al-'Insānu 'Annā Khalaqnāhu Min Nuţfatin Fa'idhā Huwa Khaşīmun Mubīnun ﴾77﴿ Wa Đaraba Lanā Mathalāan Wa Nasiya Khalqahu Qāla Man Yuĥyī Al-`Ižāma Wa Hiya Ramīmun ﴾78﴿ Qul Yuĥyīhā Al-Ladhī 'Ansha'ahā 'Awwala Marratin Wa Huwa Bikulli Khalqin `Alīmun ﴾79﴿ Al-Ladhī Ja`ala Lakum Mina Ash-Shajari Al-'Akhđari Nārāan Fa'idhā 'Antum Minhu Tūqidūna ﴾80﴿ فَلَا يَحْزُنكَ قَوْلُهُمْ ۘ إِنَّا نَعْلَمُ مَا يُسِرُّ‌ونَ وَمَا يُعْلِنُونَ ﴿٧٦﴾ أَوَلَمْ يَرَ‌ الْإِنسَانُ أَنَّا خَلَقْنَاهُ مِن نُّطْفَةٍ فَإِذَا هُوَ خَصِيمٌ مُّبِينٌ ﴿٧٧﴾ وَضَرَ‌بَ لَنَا مَثَلًا وَنَسِيَ خَلْقَهُ ۖ قَالَ مَن يُحْيِي الْعِظَامَ وَهِيَ رَ‌مِيمٌ ﴿٧٨﴾ قُلْ يُحْيِيهَا الَّذِي أَنشَأَهَا أَوَّلَ مَرَّ‌ةٍ ۖ وَهُوَ بِكُلِّ خَلْقٍ عَلِيمٌ ﴿٧٩﴾ الَّذِي جَعَلَ لَكُم مِّنَ الشَّجَرِ‌ الْأَخْضَرِ‌ نَارً‌ا فَإِذَا أَنتُم مِّنْهُ تُوقِدُونَ ﴿٨٠﴾
Eh quoi ! Celui qui a créé les cieux et la terre n'est-Il point capable de créer des êtres semblables à [ces Incrédules] ? Mais si ! Il est le Créateur, !'Omniscient. ﴾81﴿ Son ordre - quand Il veut une chose - se réduit uniquement à dire : « Sois ! » et elle est. ﴾82﴿ Donc, Gloire à Celui aux mains de qui est le royaume de toute chose! Vers Lui vous serez ramenés. ﴾83﴿ 'Awalaysa Al-Ladhī Khalaqa As-Samāwāti Wa Al-'Arđa Biqādirin `Alá 'An Yakhluqa Mithlahum Balá Wa Huwa Al-Khallāqu Al-`Alīmu ﴾81﴿ 'Innamā 'Amruhu 'Idhā 'Arāda Shay'āan 'An Yaqūla Lahu Kun Fayakūnu ﴾82﴿ Fasubĥāna Al-Ladhī Biyadihi Malakūtu Kulli Shay'in Wa 'Ilayhi Turja`ūna ﴾83﴿ أَوَلَيْسَ الَّذِي خَلَقَ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْ‌ضَ بِقَادِرٍ‌ عَلَىٰ أَن يَخْلُقَ مِثْلَهُم ۚ بَلَىٰ وَهُوَ الْخَلَّاقُ الْعَلِيمُ ﴿٨١﴾ إِنَّمَا أَمْرُ‌هُ إِذَا أَرَ‌ادَ شَيْئًا أَن يَقُولَ لَهُ كُن فَيَكُونُ ﴿٨٢﴾ فَسُبْحَانَ الَّذِي بِيَدِهِ مَلَكُوتُ كُلِّ شَيْءٍ وَإِلَيْهِ تُرْ‌جَعُونَ ﴿٨٣﴾
Le Coran, sourate  ; Traduction de Régis Blachère, p.468-474, 1966.


Voir aussi

Références

  1. Makârem Shîrâzî, Tafsîr-e Nemûne, v.18, p.315.
  2. At-Tabrisî, v.8, p.254.
  3. Ma‘rifat, v.2, p.166.
  4. Khurramshâhî, v.2, p.1247.
  5. Tabâtabâ’î, v.17, p.90.
  6. Al-Baydâwî, v,4, p.264.
  7. As-Sadûq, p.95.
  8. Al-Huwayzî, v.4, p. 379.
  9. Tabâtabâ’î, v.17, p.114.
  10. Ibn Abî al-Hadîd, v.13, p.82.
  11. Makârem Shîrâzî, Tafsîr-e Nemûne, v.18, p.355.
  12. As-Suyûtî, v.5, p.256.
  13. At-Tabrisî, v.8, p.254.
  14. Al-‘Âmilî, v.4, p.886.
  15. Al-‘Âmilî, v.4, p.886.
  16. Al-Kaf‘amî, p.182.
  17. An-Nûrî, v.4, p.313.
  18. Mafâtîh al-Janân, p.447.

Bibliographie

  • Le Coran, Traduction de Régis Blachère, Paris, Maisonneuve et Larose, 1966.
  • Le Coran, Traduction persane : Muhammad Mahdî Fûlâdwand, Téhéran : Dâr al-Qurân al-Karîm, 1418 de l’hégire lunaire / 1376 de l’hégire solaire.
  • Al-‘Âmilî, Cheikh Hurr, Muhammad b. Hasan, Wasâ’il ash-Shîa, Qum : Âl al-Bayt, 1414 de l’hégire lunaire.
  • Al-Baydâwî, Abd Allâh b. ʻUmar, ʼAnwâr at-Tnzîl, Beyrouth : Dâr Ihyâ’ at-Turâth al-ʻArabî, 1418 de l’hégire lunaire.
  • Al-Huwayzî, ʿAbd ‘Alî b. Jum’a, Tafsîr Nûr al-Thaqalayn, par : Hâshim Rasûlî Mahallâtî, Qum : Mu’assisa Ismâ‘îlîyân, éd.4, 1415 de l’hégire lunaire.
  • Al-Kafʿamî, Taqî ad-Dîn Ibrâhîm b. ʿAlî. al-Misbâh. Beyrouth : Muʾassisat al-Aʿlamî li-l-MaTbûʿât, 1403 de l’hégire lunaire.
  • An-Nûrî, Husayn b. Muhammad Taqî, Mustadrak al-Wasâ’il. Beyrouth : Mu’assisat Âl al-Bayt li Ihyâ’ at-Turâth, 1408 de l’hégire lunaire.
  • As-Sadûq, Ma’ânî al-Akhbâr, Qum : Jâmiʿe-ye Mudarrisîn Huwze-ye ʿIlmîyye-ye Qum, 1379 de l’hégire solaire.
  • As-Suyûtî, ʿAbd ar-Rahmân b. Abî Bakr, ad-Durr al-Mansûr fî at-Tafsîr bi-l-Ma’thûr, Qum : biblio. Âyat allâh Mar‘shî Nadjafî, 1404 de l’hégire lunaire.
  • At-Tabrisî, Fadl b. Hasan. Majma‘ al-Bayân fî Tafsîr al-Qur’ân, Traduction persane : Bîsutûnî, Mash'had : Âstân Quds Radawî, 1390 de l’hégire solaire.
  • Khurramshâhî, Bahâ‘ ad-Dîn, Dâneshnâme-ye Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, v. 2, Téhéran : Dûstân-Nâhîd, 1377 de l’hégire solaire.
  • Ma‘rifat, Muhammad Hâdî, Âmûzesh-e ‘Olûm-e Qur’ân, s.l., Markaz-e Châp wa Nashr-e Sâzmân-e Tablîghât-e Eslâmî, éd. 1, 1371 de l’hégire solaire.
  • Makârem Shîrâzî, Nâser, et d'autres, Tafsîr-e Nemûneh, Téhéran : Dâr al-Kutub al-Islâmîyya, 1374 de l’hégire solaire.
  • Tabâtabâ’î, Muhammad Husayn, al-Mîzân fî Tafsîr al-Qurân, Traduction persane : Muhammad Bâqir Mûsawî, Qum : Daftar-e Nashr-e Eslâmî, ed. 5. 1374 de l’hégire solaire.