Sourate al-Bayyina

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Qadr Sourate al-Bayyina Az-Zalzala
سوره بینه.jpg
Nombre de la sourate : 98
Juz' : 30
Révélation
Ordre de la révélation : 100
Mecquoise/Médinoise : Médinoise
Statistiques
Nombre des versets : 8
Nombre des mots : 94
Nombre des lettres : 404

Sourate « al-Bayyina » (en arabe : سورة البَيِّنة) ou « Lam yakun » (en arabe : لم يَکُن) ou « al-Qayyima » (en arabe : القَيِّمَة) est la 98e sourate du Coran, située dans le chapitre (Juz’) 30. Elle est considérée comme une sourate médinoise. « Al-Bayyina » est tirée du premier verset et est traduite en français : « la Preuve ».

D’une part, cette sourate décrit les incrédules parmi les Gens du Livre et les polythéistes à l’égard de la vérité de l’islam, la prophétie du plus noble Prophète (s), et les présente comme les pires créatures qui méritent l’Enfer où demeureront immortels. D’autre part, elle présente les croyants comme les meilleures créatures et déclare que leur récompense sera le Paradis éternel.

Selon les hadiths chiites et sunnites, le verset sept, connu sous le nom de « Khayr al-Barîyya »[1], fut révélé concernant l’Imam Ali (a) et ses chiites.

A propos de la vertu de cette sourate, le Prophète (s) dit : « Si les gens savaient la bénédiction qu’il y a dans la sourate al-Bayyina, ils abandonneraient leurs familles et leurs biens, s’occupant à apprendre cette sourate. »

Présentation

Nomination

Le nom le plus connu de cette sourate est « al-Bayyina » (البیّنة, la Preuve). Ce nom est tiré du premier et du quatrième versets. Les hadiths et les sources anciennes mentionnent deux autres noms pour cette sourate : « Lam yakun » (لم یکن) et « Lam yakun al-ladhîna kafarû » (لم یکن الذین کفروا), tirés de la tête de la sourate.
Mais d'autres noms encore sont rapportés pour cette sourate comme : « Ahl al-kitâb » (أهل الکتاب), « al-Qayyima » (القیمة), « al-Munfakkîn » (المنفکین) et « al-Infikâk » (الانفکاک).[2]
Les noms « al-Qayyima » et « Lam yakun » sont également parmi les noms réputés de cette sourate.[3]

Lieu et l’ordre de la révélation

La sourate al-Bayyina est la 98e sourate du Coran et la 100e dans l’ordre de la révélation,[4] située au début du quatrième Hizb du chapitre (Juz’) 30.[5]
Elle est considérée comme une sourate médinoise.[6]

Nombre de versets

La sourate al-Bayyina contient 8 versets, 94 mots et 404 lettres.
Elle fait partie des sourates al-Mufassalât (les sourates qui ont des versets courts).[7]

Contenu

La sourate al-Bayyina mentionne la mission universel du Prophète Muhammad (s) et la considère comme ayant d'innombrables preuves claires.[8] Aussi, elle comprend deux prescriptions de fiqh sur l’obligation de la prière et de la zakat. Cette sourate contient également la description des incrédules parmi les Gens du Livre et les polythéistes comme personnes adverses, et les présente comme les pires créatures qui iront en Enfer éternel.

Ainsi, dans les versets sept et huit, elle présente les croyants comme les meilleurs des hommes et déclare que leur récompense sera le Paradis où ils seront immortels.[9]

Versets réputés

Le verset 7 :

Article connexe : Verset Khayr al-Barîyya.
إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَـٰئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ
Leur récompense sera, auprès de leur Seigneur, les Jardins d'Eden, sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils resteront, immortels, en éternité
Sourate at-Tawba, Verset 7; Traduction de Régis Blachère

Ce verset est connu sous le nom de «  Khayr al-Barîyya » (les meilleures des créatures). Selon les livres de l’interprétation du Coran et de hadiths chiites et sunnites, ce verset concerne l’Imam Ali (a) et ses chiites.

Par exemple, dans le livre ad-Durr al-Manthûr[10], l’une des sources sunnites, il est rapporté : un jour, lorsque l’on était avec le Prophète (s), Ali est arrivé. Le Prophète (s) a dit : par Celui qui tient ma vie entre Ses Mains, cet homme (l’Imam Ali (a)) et ses chiites sont les seuls bienheureux, au Jour dernier.
A ce moment-là, le verset 7 de cette sourate fut révélé. Après ça, les compagnons du Prophète (s), quand ils le voyaient, l’appelaient : « Khayr al-Barîyya » (le meilleur des hommes).[11]

Versets des prescriptions

Le 5e verset de cette sourate est un des versets de prescriptions.[12]
Fâdil al-Miqdâd dit : selon ce verset, il est obligatoire d'avoir l'intention pour faire des actes cultuels comme la prière et la zakat.[13]
Ainsi il est dit que ce verset indique que l’hypocrisie est un polythéisme secret.[14]

Mérites et bienfaits

Le prophète (s) dit :

« Si les gens savaient la valeur et la grandeur de la sourate al-Bayyina, ils abandonneraient leurs familles et leurs biens et s’occuperaient à apprendre cette sourate.
Un homme demanda : ô Prophète, quelle est sa récompense ?
Il répondit : l’hypocrite et ceux qui doutent sur Dieu ne la réciteront jamais. Par Dieu, certes, les anges proches du Seigneur la récitent sans arrêt, depuis que Allah a créé les cieux et la terre.
Dieu chargera des anges pour celui qui la récité dans la nuit afin de le protéger dans sa religion et dans ce bas monde; ils demandent le pardon et la miséricorde pour lui, et s’il la récite pendant la journée, il sera rétribué d’une récompense aussi immense que ce que le soleil lumineux.
Un homme de la tribu de Qays ‘Aylân dit : dit nous encore, ô Prophète sur cette sourate:
Le Prophète (s) dit : apprenez les sourates an-Naba’, Qâf, al-Burûj et at-Târiq; si vous savez la valeur et la grandeur de ces sourates, vous abandonnerez ce que vous faites, et vous occuperez à les apprendre. Par ces sourates, rapprochez-vous d’Allah. Certes, grâce à celles-ci, Dieu pardonne tous les péchés sauf le polythéisme.
Sachez qu’au Jour de la Résurrection, Dieu, Béni soit-Il, Celui qui a la Royauté dans sa main, protégera ceux qui les ont récité et les pardonnera. »

Ainsi, l’Imam Muhammad al-Bâqir (a) dit :

« Quiconque récite la sourate al-Bayyina, sera loin du polythéisme et sera introduit dans l’islam; Dieu le ressuscitera comme un croyant et jugera facilement sur lui. »[15]

Texte et la traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur Miséricordieux Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Ceux qui sont incrédules, parmi les Détenteurs de l'Eriture et les Associateurs, ne se trouvaient point déliés jusqu'à ce que leur vint la Preuve ﴾1﴿ Un Apôtre qui [leur] communiquât des feuilles purifiées ﴾2﴿ Contenant des Ecritures immuables (qayyim) ﴾3﴿ Or ceux qui ont reçu l'Ecriture ne se sont divisés qu'après que la Preuve fut venue à eux ﴾4﴿ Et qu'il leur eut été ordonné d'adorer seulement Allah, lui vouant le Culte en ḥanîf, [d']accomplir la Prière, de donner l'Aumône (zakât) ; c'est là la religion de la [Communauté] Immuable (qayyim) ﴾5﴿ Lam Yakuni Al-Ladhīna Kafarū Min 'Ahli Al-Kitābi Wa Al-Mushrikīna Munfakkīna Ĥattá Ta'tiyahumu Al-Bayyinahu ﴾1﴿ Rasūlun Mina Allāhi Yatlū Şuĥufāan Muţahharahan ﴾2﴿ Fīhā Kutubun Qayyimahun ﴾3﴿ Wa Mā Tafarraqa Al-Ladhīna 'Ūtū Al-Kitāba 'Illā Min Ba`di Mā Jā'at/humu Al-Bayyinahu ﴾4﴿ Wa Mā 'Umirū 'Illā Liya`budū Allāha Mukhlişīna Lahu Ad-Dīna Ĥunafā'a Wa Yuqīmū Aş-Şalāata Wa Yu'utū Az-Zakāata Wa Dhalika Dīnu Al-Qayyimahi ﴾5﴿ لَمْ يَكُنِ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ مُنفَكِّينَ حَتَّىٰ تَأْتِيَهُمُ الْبَيِّنَةُ ﴿١﴾ رَسُولٌ مِّنَ اللَّـهِ يَتْلُو صُحُفًا مُّطَهَّرَةً ﴿٢﴾ فِيهَا كُتُبٌ قَيِّمَةٌ ﴿٣﴾ وَمَا تَفَرَّقَ الَّذِينَ أُوتُوا الْكِتَابَ إِلَّا مِن بَعْدِ مَا جَاءَتْهُمُ الْبَيِّنَةُ ﴿٤﴾ وَمَا أُمِرُوا إِلَّا لِيَعْبُدُوا اللَّـهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاءَ وَيُقِيمُوا الصَّلَاةَ وَيُؤْتُوا الزَّكَاةَ وَذَٰلِكَ دِينُ الْقَيِّمَةِ ﴿٥﴾
Ceux qui auront été incrédules, parmi les Détenteurs de l'Ecriture et les Associateurs, seront dans le feu de la Gélienne où, immortels, ils demeureront. Ceux-là sont le pire de l'liumanité ﴾6﴿ [Au contraire,] ceux qui auront cru et accompli les oeuvres pies, ceux-là sont le meilleur de l'humanité. Leur récompense sera, auprès de leur Seigneur, les Jardins d'Eden sous lesquels couleront les ruisseaux, où ils resteront, immortels, en éternité ﴾7﴿ Allah sera satisfait d'eux et ils seront satisfaits de Lui. Cela reviendra à qui aura redouté son Seigneur ﴾8﴿


'Inna Al-Ladhīna Kafarū Min 'Ahli Al-Kitābi Wa Al-Mushrikīna Fī Nāri Jahannama Khālidīna Fīhā 'Ūlā'ika Hum Sharru Al-Barīyahi ﴾6﴿ 'Inna Al-Ladhīna 'Āmanū Wa `Amilū Aş-Şāliĥāti 'Ūlā'ika Hum Khayru Al-Barīyahi ﴾7﴿ Jazā'uuhum `Inda Rabbihim Jannātu `Adnin Tajrī Min Taĥtihā Al-'Anhāru Khālidīna Fīhā 'Abadāan Rađiya Allāhu `Anhum Wa Rađū `Anhu Dhālika Liman Khashiya Rabbahu ﴾8﴿ إِنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا مِنْ أَهْلِ الْكِتَابِ وَالْمُشْرِكِينَ فِي نَارِ جَهَنَّمَ خَالِدِينَ فِيهَا أُولَـٰئِكَ هُمْ شَرُّ الْبَرِيَّةِ ﴿٦﴾ إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَـٰئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ ﴿٧﴾ جَزَاؤُهُمْ عِندَ رَبِّهِمْ جَنَّاتُ عَدْنٍ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ خَالِدِينَ فِيهَا أَبَدًا ۖ رَّضِيَ اللَّـهُ عَنْهُمْ وَرَضُوا عَنْهُ ۚ ذَٰلِكَ لِمَنْ خَشِيَ رَبَّهُ ﴿٨﴾
Coran, Sourate al-Bayyina, Traduction de Régis Blachère


Voir aussi

Références

  1. les meilleurs hommes
  2. Dâirat al-Ma’ârif Coran Karîm, vol 6, p 430
  3. Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 27, p 196
  4. Ayatollah Ma’rifat, Âmûzish ‘Ulûm Coran, vol 1, p 168
  5. Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 12666
  6. Ayatollah Ma’rifat, Âmûzish ‘Ulûm Coran, vol 1, p 189 ; ‘Allâma Tbâtabâ’î, Tafsîr al-Mîzân fî Tafsîr al-Coran, vol 20, p 335
  7. Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 1266
  8. Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 27, p 196
  9. Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 1266
  10. As-Suyûtî, Ad-Durr al-Mansûr, vol 8, p 589
  11. 'Allâma Tabâtabâ'î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Coran, vol 20, p 341
  12. Fâdil al-Miqdâd, Kanz al-‘Irfân, vol 1, p 32 ; Al-Muqaddas al-Ardabîlî, Zubdat al-Bayân, p 28 ; Al-Astarâbâdî, Ayât al-Ahkâm, vol 1, p 54
  13. Fâdil al-Miqdâd, Kanz al-‘Irfân, vol 1, p 32
  14. Al-Astarâbâdî, Âyât al-Ahkâm, vol 1, p 54
  15. Cheikh at-Tabrisî, Majma’ al-Bayân fî Tafsîr al-Coran, vol 10, p 791