Sourate al-Qalam

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Mulk Sourate al-Qalam Al-Hâqqa
سوره قلم.jpg
Nombre de la sourate : 68
Juz' : 29
Révélation
Ordre de la révélation : 2
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 52
Nombre des mots : 301
Nombre des lettres : 1 288

Sourate « al-Qalam » (en arabe : سورة القلم) ou « Nûn wa al-Qalam » (en arabe : ن و القلم) est la 68e sourate du Coran, située dans le chapitre (juz’) 29. Elle est considèree comme une sourate mecquoise. Al-Qalam est traduite en français Le Calame. Le nom de cette sourate est tiré du premier verset, car Dieu jure par le calame.
Dans cette sourate, Dieu soulage le Prophète (s) contre les accusations des mécréants et l’invite à patienter. Ainsi, Il lui interdit de suivre les polythéistes et fait allusion à leur châtiment au Jour de la Resurrection.

Le verset « Wa In Yakâd » (les versets 51 et 52) sont les versets connus de la sourate al-Qalam. Aussi, le verset « Khuluq ‘Azîm » (le verset 4) est un autre verset réputé qui présente le Prophète (s) comme ayant les nobles caractères. A propos de la récitation de cette sourate, l’Imam as-Sâdiq (a) dit : « Celui qui récite la sourate al-Qalam dans les prières obligatoires ou recommandées, Dieu le mettra à l’abri de la pauvreté à jamais et le protégera de la pression de la tombe. »

Présentation

Nomination

Le mot « al-Qalam » (le calame) est mentionné dans le premier verset de cette sourate et Dieu jure par ce mot. C’est pour cette raison qu’elle est nommée « al-Qalam ».
Les autres noms de cette sourate sont « Nûn » (en arabe : ن) ou bien « Nûn wa al-Qalam » (en arabe : ن و القلم).[1]

Lieu et ordre de la révélation

La sourate al-Qalam est considérée comme une sourate mecquoise. Elle est la 68e sourate de Coran et la deuxième dans l’ordre de la révélation. Elle est située dans le chapitre (juz’) 29 du Coran.[2]

Nombre de versets

La sourate al-Qalam contient 52 versets, 301 mots et 1 288 lettres. Elle fait partie des sourates al-mufassalât (les sourates qui ont plusieurs versets courts). Cette sourate commence par les lettres al-muqatta’a (en arabe : حروف المُقَطَّعَة, les lettres détachées) et par un jurement.[3]

Contenu

Cette sourate contient des versets concernant :

  • Les particularités du Prophète Muhammad (s), surtout ses nobles caractères.
  • Les mauvais caractères des mécréants et ceux des ennemis du Prophète (s).
  • Le récit des propriétaires du jardin et l’avertissement aux incroyants.
  • La mention au Jour de la Résurrection et les châtiment des mécréants.
  • L'ordre au Prophète (s) par Allah, de patienter et d'interdire d’obéir à ceux qui crient au mensonge.[4]

Récits historiques

Les propriétaires du jardin (les versets 17 à 33)

Dans cette sourate, nous lisons des propos sur le récit des riches qui avaient un jardin fertile. Ce jardin appartenait à un vieil homme qui aidait toujours les pauvres. Après sa mort, ses enfants décidèrent de priver les pauvres et les misérables des produits du jardin. Du fait qu’ils étaient avides et avares, une nuit, un tonnerre brûla le jardin et le fit disparaître complètement.
L’un des frères appela les autres frères à se repentir auprès de Dieu et ils acceptèrent. Puis, dans le verset 33, il est mentionné que le fait d’oublier les pauvres cause tel châtiment divin.[5]

Versets réputés

Verset 4 :

وَإِنَّكَ لَعَلَى خُلُقٍ عَظِيمٍ ﴿۴﴾
En vérité, tu es d'une condition morale éminente. (4)
Le Coran, sourate LXVIII., verset 4 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p.608.

Concernant l’interprétation de ce verset, on dit que bien qu’il apprécie les nobles caractères du Prophète (s), il observe encore, sa conduite sociale, comme : l’insistance sur la vérité; la patience contre la contrariété des gens et leurs erreurs; les pardonner; la générosité; l'entente avec les gens; la modestie.[6]

‘Allâma Tabâtabâ’î à la fin de sixième volume d’al-Mîzân, rapporta 183 hadiths à propos des attributs corporels, spirituels et moraux du Prophète (s), et les commenta parfois.[7]


Le verset 51-52 :

Article connexe : Le verset de Wa in yakâd.
وَإِنْ يَكَادُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَيُزْلِقُونَكَ بِأَبْصَارِهِمْ لَمَّا سَمِعُوا الذِّكْرَ وَيَقُولُونَ إِنَّهُ لَمَجْنُونٌ ﴿۵۱﴾ وَمَا هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ لِلْعَالَمِينَ ﴿۵۲﴾
En vérité, ceux qui sont incrédules, ayant entendu cette Édification, te perceront certes de leurs regards et diront : Certes, il est possédé ! ﴾51﴿ C'est uniquement une Edification pour le Monde ! ﴾52﴿
Le Coran, sourate LXVIII., verset 51-52 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p.611.

Selon la raison et la science, le mauvais oeil est vrai et il n’y a aucune preuve pour le refuser. Ainsi, les hadiths confirme ce sujet.
Le prophète (s) dit à Asmâ’ bt. ‘Umays :

« S’il existe quelque chose qui influence le destin, c’est le mauvais oeil ».[8]

Mérites et bienfaits

L'Imam as-Sâdiq (a)) dit :

« Celui qui récite la sourate al-Qalam dans les prières obligatoires ou recommandées, Dieu le mettra à l’abri de la pauvreté pour toujours et le protégera de la pression de la tombe ».[9]

Texte et la traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte de la sourate
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur Miséricordieux Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ
Noun. Par le Calame et ce qu'ils écrivent ! ﴾1﴿ Grâce au bienfait de ton Seigneur, tu n'es pas possédé ﴾2﴿ En vérité, tu auras certes une rétribution exempte de reproche ﴾3﴿ En vérité, tu es d'une condition morale éminente ﴾4﴿ Tu verras et ils verront ﴾5﴿ Nūn Wa Al-Qalami Wa Mā Yasţurūna ﴾1﴿ Mā 'Anta Bini`mati Rabbika Bimajnūnin ﴾2﴿ Wa 'Inna Laka La'ajrāan Ghayra Mamnūnin ﴾3﴿ Wa 'Innaka La`alá Khuluqin `Ažīmin ﴾4﴿ Fasatubşiru Wa Yubşirūna ﴾5﴿ ن وَالْقَلَمِ وَمَا يَسْطُرُونَ ﴿۱﴾ مَا أَنْتَ بِنِعْمَةِ رَبِّكَ بِمَجْنُونٍ ﴿۲﴾ وَإِنَّ لَكَ لَأَجْرًا غَيْرَ مَمْنُونٍ ﴿۳﴾ وَإِنَّكَ لَعَلَى خُلُقٍ عَظِيمٍ ﴿۴﴾ فَسَتُبْصِرُ وَيُبْصِرُونَ ﴿۵﴾
Lequel de vous est le tenté ﴾6﴿ En vérité, ton Seigneur est très instruit de ceux qui errent loin de Son Chemin et Il est très instruit de ceux qui sont dans la bonne direction ﴾7﴿ N'obéis donc pas à ceux qui crient au mensonge ! ﴾8﴿ Ils aimeraient que tu sois doux pour qu'ils le soient ﴾9﴿ N'obéis pas au jureur vil ﴾10﴿ Bi'ayyyikumu Al-Maftūnu ﴾6﴿ 'Inna Rabbaka Huwa 'A`lamu Biman Đalla `An Sabīlihi Wa Huwa 'A`lamu Bil-Muhtadīna ﴾7﴿ Falā Tuţi`i Al-Mukadhibīna ﴾8﴿ Wa Ddū Law Tudhinu Fayudhinūna ﴾9﴿ Wa Lā Tuţi` Kulla Ĥallāfin Mahīnin ﴾10﴿ بِأَيْيِكُمُ الْمَفْتُونُ ﴿۶﴾ إِنَّ رَبَّكَ هُوَ أَعْلَمُ بِمَنْ ضَلَّ عَنْ سَبِيلِهِ وَهُوَ أَعْلَمُ بِالْمُهْتَدِينَ ﴿۷﴾ فَلَا تُطِعِ الْمُكَذِّبِينَ ﴿۸﴾ وَدُّوا لَوْ تُدْهِنُ فَيُدْهِنُونَ ﴿۹﴾ وَلَا تُطِعْ كُلَّ حَلَّافٍ مَهِينٍ ﴿۱۰﴾
Au détracteur, semeur de calomnie ﴾11﴿ Interdisant le bien, plein d'insolence et de péché ﴾12﴿ Arrogant et par surcrott, bâtard ! ﴾13﴿ Ne lui obéis pas [parce] qu'il est riche et a des fils [pour le souteni] ! ﴾14﴿ Quand Nos aya lui sont communiquées, il s'écrie : « Histoires d'Anciens ! » ﴾15﴿ Hammāzin Mashā'in Binamīmin ﴾11﴿ Mannā`in Lilkhayri Mu`tadin 'Athīmin ﴾12﴿ `Utullin Ba`da Dhālika Zanīmin ﴾13﴿ 'An Kāna Dhā Mālin Wa Banīna ﴾14﴿ 'Idhā Tutlá `Alayhi 'Āyātunā Qāla 'Asāţīru Al-'Awwalīna ﴾15﴿ هَمَّازٍ مَشَّاءٍ بِنَمِيمٍ ﴿۱۱﴾ مَنَّاعٍ لِلْخَيْرِ مُعْتَدٍ أَثِيمٍ ﴿۱۲﴾ عُتُلٍّ بَعْدَ ذَلِكَ زَنِيمٍ ﴿۱۳﴾ أَنْ كَانَ ذَا مَالٍ وَبَنِينَ ﴿۱۴﴾ إِذَا تُتْلَى عَلَيْهِ آيَاتُنَا قَالَ أَسَاطِيرُ الْأَوَّلِينَ ﴿۱۵﴾
Nous le stigmatiserons sur le mufle ! ﴾16﴿ En vérité, Nous les avons éprouvés comme Nous avons éprouvé les maltres du jardin, quand ils jurèrent de le cueillir au matin ﴾17﴿ Sans [rien] excepter ﴾18﴿ Or sur le jardin s'abattit un fléau envoyé par ton Seigneur, durant que dormaient ces gens ﴾19﴿ Et le jardin, au matin, fut comme si [tout y] avait été coupé ﴾20﴿ Sanasimuhu `Alá Al-Khurţūmi ﴾16﴿ 'Innā Balawnāhum Kamā Balawnā 'Aşĥāba Al-Jannati 'Idh 'Aqsamū Layaşrimunnahā Muşbiĥīna ﴾17﴿ Wa Lā Yastathnūna ﴾18﴿ Faţāfa `Alayhā Ţā'ifun Min Rabbika Wa Hum Nā'imūna ﴾19﴿ Fa'aşbaĥat Kālşşarīmi ﴾20﴿ سَنَسِمُهُ عَلَى الْخُرْطُومِ ﴿۱۶﴾ إِنَّا بَلَوْنَاهُمْ كَمَا بَلَوْنَا أَصْحَابَ الْجَنَّةِ إِذْ أَقْسَمُوا لَيَصْرِمُنَّهَا مُصْبِحِينَ ﴿۱۷﴾ وَلَا يَسْتَثْنُونَ ﴿۱۸﴾ فَطَافَ عَلَيْهَا طَائِفٌ مِنْ رَبِّكَ وَهُمْ نَائِمُونَ ﴿۱۹﴾ فَأَصْبَحَتْ كَالصَّرِيمِ ﴿۲۰﴾
Ils s'appelèrent les uns les autres, le lendemain, [disant] ﴾21﴿ « Partez au matin à votre champ, si vous vous trouvez [devoir] en couper [la récolte] » ﴾22﴿ Ils se mirent en route, devisant mutuellement tout bas ﴾23﴿ « Certes, aujourd'hui, nul pauvre n'entrera dans ce jardin, malgré nous ! » ﴾24﴿ Ils partirent [donc] au matin, décidés, résolus ﴾25﴿ Fatanādaw Muşbiĥīna ﴾21﴿ 'Ani Aghdū `Alá Ĥarthikum 'In Kuntum Şārimīna ﴾22﴿ Fānţalaqū Wa Hum Yatakhāfatūna ﴾23﴿ 'An Lā Yadkhulannahā Al-Yawma `Alaykum Miskīnun ﴾24﴿ Waghadaw `Alá Ĥardin Qādirīna ﴾25﴿ فَتَنَادَوْا مُصْبِحِينَ ﴿۲۱﴾ أَنِ اغْدُوا عَلَى حَرْثِكُمْ إِنْ كُنْتُمْ صَارِمِينَ ﴿۲۲﴾ فَانْطَلَقُوا وَهُمْ يَتَخَافَتُونَ ﴿۲۳﴾ أَنْ لَا يَدْخُلَنَّهَا الْيَوْمَ عَلَيْكُمْ مِسْكِينٌ ﴿۲۴﴾ وَغَدَوْا عَلَى حَرْدٍ قَادِرِينَ ﴿۲۵﴾
Ayant vu toutefois le jardin, ils s'écrièrent : « Nous sommes certes égarés ! ﴾26﴿ Non ! nous n'avons plus rien ! » ﴾27﴿ Le plus avisé d'entre eux s'écria alors : « Ne l'avais-je pas dit ? Que ne dites-vous : Gloire à Dieu ! » ﴾28﴿ « Gloire à notre Seigneur ! », dirent-ils. « Nous avons été des Injustes ! » ﴾29﴿ Et ils se tournèrent les uns vers les autres, se blâmant ﴾30﴿ Falammā Ra'awhā Qālū 'Innā Lađāllūna ﴾26﴿ Bal Naĥnu Maĥrūmūna ﴾27﴿ Qāla 'Awsaţuhum 'Alam 'Aqul Lakum Lawlā Tusabbiĥūna ﴾28﴿ Qālū Subĥāna Rabbinā 'Innā Kunnā Žālimīna ﴾29﴿ Fa'aqbala Ba`đuhum `Alá Ba`đin Yatalāwamūna ﴾30﴿ فَلَمَّا رَأَوْهَا قَالُوا إِنَّا لَضَالُّونَ ﴿۲۶﴾بَلْ نَحْنُ مَحْرُومُونَ ﴿۲۷﴾ قَالَ أَوْسَطُهُمْ أَلَمْ أَقُلْ لَكُمْ لَوْلَا تُسَبِّحُونَ ﴿۲۸﴾ قَالُوا سُبْحَانَ رَبِّنَا إِنَّا كُنَّا ظَالِمِينَ ﴿۲۹﴾ فَأَقْبَلَ بَعْضُهُمْ عَلَى بَعْضٍ يَتَلَاوَمُونَ ﴿۳۰﴾
Et disant : « Malheur à nous ! Nous avons été des Rebelles ! ﴾31﴿ Peut-être notre Seigneur nous donnera-t-il, en échange, [un jardin] plus beau que celui-ci ! En vérité, à notre Seigneur nous nous trouvons aspirer ! » ﴾32﴿ Tel est le Tourment [d'Ici-Bas, mais] certes, le Tourment de la [Vie] Dernière est pire. Que ne le savaient-ils ! ﴾33﴿ En vérité, aux Pieux appartiennent, auprès de leur Seigneur, les jardins de Délice ﴾34﴿ Eh quoi ! traiterons-nous les Soumis à Allah (muslim) comme les Pécheurs ? ﴾35﴿ Qālū Yā Waylanā 'Innā Kunnā Ţāghīna ﴾31﴿ `Asá Rabbunā 'An Yubdilanā Khayrāan Minhā 'Innā 'Ilá Rabbinā Rāghibūna ﴾32﴿ Kadhālika Al-`Adhābu Wa La`adhābu Al-'Ākhirati 'Akbaru Law Kānū Ya`lamūna ﴾33﴿ 'Inna Lilmuttaqīna `Inda Rabbihim Jannāti An-Na`īmi ﴾34﴿ 'Afanaj`alu Al-Muslimīna Kālmujrimīna ﴾35﴿ قَالُوا يَا وَيْلَنَا إِنَّا كُنَّا طَاغِينَ ﴿۳۱﴾ عَسَى رَبُّنَا أَنْ يُبْدِلَنَا خَيْرًا مِنْهَا إِنَّا إِلَى رَبِّنَا رَاغِبُونَ ﴿۳۲﴾ كَذَلِكَ الْعَذَابُ وَلَعَذَابُ الْآخِرَةِ أَكْبَرُ لَوْ كَانُوا يَعْلَمُونَ ﴿۳۳﴾ إِنَّ لِلْمُتَّقِينَ عِنْدَ رَبِّهِمْ جَنَّاتِ النَّعِيمِ ﴿۳۴﴾ أَفَنَجْعَلُ الْمُسْلِمِينَ كَالْمُجْرِمِينَ ﴿۳۵﴾
Qu'avez-vous ? Comment décidez-vous ? ﴾36﴿ Avez-vous une tenture. dans laquelle vous vous instruisiez ﴾37﴿ [Et] où vous ayez ce que certes vous choisissez ? ﴾38﴿ Ou bien sommes-Nous liés à vous par des serments qui, valables jusqu'au Jour de la Résurrection, vous donnent certes le moyen de décider ? ﴾39﴿ Demande-leur qui d'entre eux est de cela garant ﴾40﴿ Mā Lakum Kayfa Taĥkumūna ﴾36﴿ 'Am Lakum Kitābun Fīhi Tadrusūna ﴾37﴿ 'Inna Lakum Fīhi Lamā Takhayyarūna ﴾38﴿ 'Am Lakum 'Aymānun `Alaynā Bālighatun 'Ilá Yawmi Al-Qiyāmati 'Inna Lakum Lamā Taĥkumūna ﴾39﴿ Salhum 'Ayyuhum Bidhālika Za`īmun ﴾40﴿ مَا لَكُمْ كَيْفَ تَحْكُمُونَ ﴿۳۶﴾ أَمْ لَكُمْ كِتَابٌ فِيهِ تَدْرُسُونَ ﴿۳۷﴾ إِنَّ لَكُمْ فِيهِ لَمَا تَخَيَّرُونَ ﴿۳۸﴾ أَمْ لَكُمْ أَيْمَانٌ عَلَيْنَا بَالِغَةٌ إِلَى يَوْمِ الْقِيَامَةِ إِنَّ لَكُمْ لَمَا تَحْكُمُونَ ﴿۳۹﴾ سَلْهُمْ أَيُّهُمْ بِذَلِكَ زَعِيمٌ ﴿۴۰﴾
Ou bien [s']ils ont des Associés! Qu'ils amènent donc leurs Associés - s'ils sont sincères - ﴾41﴿ Au Jour où l'on découvrira le danger, où ils seront appelés à se prosterner et ne le pourront pas ﴾42﴿ Où, les regards baissés, l'humiliation les couvrira, [car], appelés à se prosterner alors qu'ils [le] pouvaient, [ils s'y refusdrent] ﴾43﴿ Laisse-moi avec ceux qui traitent de mensonge ce discours ! Nous les toucherons par où ils ne savent point ﴾44﴿ Je leur laisse [seulement] un répit. En vérité, Mon stratagème est sûr ! ﴾45﴿ 'Am Lahum Shurakā'u Falya'tū Bishurakā'ihim 'In Kānū Şādiqīna ﴾41﴿ Yawma Yukshafu `An Sāqin Wa Yud`awna 'Ilá As-Sujūdi Falā Yastaţī`ūna ﴾42﴿ Khāshi`atan 'Abşāruhum Tarhaquhum Dhillatun Wa Qad Kānū Yud`awna 'Ilá As-Sujūdi Wa Hum Sālimūna ﴾43﴿ Fadharnī Wa Man Yukadhibu Bihadhā Al-Ĥadīthi Sanastadrijuhum Min Ĥaythu Lā Ya`lamūna ﴾44﴿ Wa 'Umlī Lahum 'Inna Kaydī Matīnun ﴾45﴿ أَمْ لَهُمْ شُرَكَاءُ فَلْيَأْتُوا بِشُرَكَائِهِمْ إِنْ كَانُوا صَادِقِينَ ﴿۴۱﴾ يَوْمَ يُكْشَفُ عَنْ سَاقٍ وَيُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ ﴿۴۲﴾ خَاشِعَةً أَبْصَارُهُمْ تَرْهَقُهُمْ ذِلَّةٌ وَقَدْ كَانُوا يُدْعَوْنَ إِلَى السُّجُودِ وَهُمْ سَالِمُونَ ﴿۴۳﴾ فَذَرْنِي وَمَنْ يُكَذِّبُ بِهَذَا الْحَدِيثِ سَنَسْتَدْرِجُهُمْ مِنْ حَيْثُ لَا يَعْلَمُونَ ﴿۴۴﴾ وَأُمْلِي لَهُمْ إِنَّ كَيْدِي مَتِينٌ ﴿۴۵﴾
Leur réclames-tu un salaire [qu'ils refuseront], car ils sont d'une dette chargés ? ﴾46﴿ Détiennent-ils l'Inconnaissable et l'écrivent-ils ? ﴾47﴿ Supporte le décret de ton Seigneur ! Ne sois pas comme l'Homme au Poisson lorsqu'il cria alors qu'il était dans l'angoisse ! ﴾48﴿ Si un bienfait de ton Seigneur ne l'avait sauvé, il eût été rejeté [seulement au Jour du Jugement], en réprouvé, sur la terre nue ﴾49﴿ [Mais] son Seigneur l'avait élu et mis au nombre des Saints ﴾50﴿ 'Am Tas'aluhum 'Ajrāan Fahum Min Maghramin Muthqalūna ﴾46﴿ 'Am `Indahumu Al-Ghaybu Fahum Yaktubūna ﴾47﴿ Fāşbir Liĥukmi Rabbika Wa Lā Takun Kaşāĥibi Al-Ĥūti 'Idh Nādá Wa Huwa Makžūmun ﴾48﴿ Lawlā 'An Tadārakahu Ni`matun Min Rabbihi Lanubidha Bil-`Arā'i Wa Huwa Madhmūmun ﴾49﴿ Fājtabāhu Rabbuhu Faja`alahu Mina Aş-Şāliĥīna ﴾50﴿ أَمْ تَسْأَلُهُمْ أَجْرًا فَهُمْ مِنْ مَغْرَمٍ مُثْقَلُونَ ﴿۴۶﴾ أَمْ عِنْدَهُمُ الْغَيْبُ فَهُمْ يَكْتُبُونَ ﴿۴۷﴾ فَاصْبِرْ لِحُكْمِ رَبِّكَ وَلَا تَكُنْ كَصَاحِبِ الْحُوتِ إِذْ نَادَى وَهُوَ مَكْظُومٌ ﴿۴۸﴾ لَوْلَا أَنْ تَدَارَكَهُ نِعْمَةٌ مِنْ رَبِّهِ لَنُبِذَ بِالْعَرَاءِ وَهُوَ مَذْمُومٌ ﴿۴۹﴾ فَاجْتَبَاهُ رَبُّهُ فَجَعَلَهُ مِنَ الصَّالِحِينَ ﴿۵۰﴾
En vérité, ceux qui sont incrédules, ayant entendu cette Édification, te perceront certes de leurs regards et diront : Certes, il est possédé ﴾51﴿ C'est uniquement une Edification pour le Monde ! ﴾52﴿


Wa 'In Yakādu Al-Ladhīna Kafarū Layuzliqūnaka Bi'abşārihim Lammā Sami`ū Adh-Dhikra Wa Yaqūlūna 'Innahu Lamajnūnun ﴾51﴿ Wa Mā Huwa 'Illā Dhikrun Lil`ālamīna ﴾52﴿ وَإِنْ يَكَادُ الَّذِينَ كَفَرُوا لَيُزْلِقُونَكَ بِأَبْصَارِهِمْ لَمَّا سَمِعُوا الذِّكْرَ وَيَقُولُونَ إِنَّهُ لَمَجْنُونٌ ﴿۵۱﴾ وَمَا هُوَ إِلَّا ذِكْرٌ لِلْعَالَمِينَ ﴿۵۲﴾
Coran, Sourate LXVIII ; traduction de Régis Blachère


Voir aussi

Références

  1. Bahâ’ ad-Dîn Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 1257
  2. Ayatollah Ma’rifat, Âmûzish ‘Ulûm Coran, vol 1, p 168
  3. Bahâ’ ad-Dîn Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 1258
  4. Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vil 24, p 365 ; Bahâ’ ad-Dîn Khurramshâhî, Dânishnâmi Coran wa Coranpazhûhî, vol 2, p 1257 - 1258
  5. Ayatollah Makârim, Tafsîr Nimûni, vol 24, p 393 - 406
  6. ‘Allama Tabâtabâ’î, Tafsîr al-Mîzân, vol 19, p 370
  7. ‘Allama Tabâtabâ’î, Tafsîr al-Mîzân, vol 6, p 302
  8. Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 24, p 424 - 429
  9. Cheikh as-Sadûq, Sawâb al-A’mâl wa ‘Iqâb al-A’mâl, p 119