Sourate al-Qamar

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
An-Najm Sourate al-Qamar Ar-Rahmân
سوره قمر.jpg
Nombre de la sourate : 54
Juz' : 27
Révélation
Ordre de la révélation : 37
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 55
Nombre des mots : 342
Nombre des lettres : 1470

Sourate al-Qamar (en arabe : سورة القمر) est la cinquantième sourate du Coran. C'est une sourate mecquoise située dans le 27e chapitre (juz’) du Coran. On appelle cette sourate al-Qamar parce qu’elle indique le miracle Shaqq al-Qamar par le Prophète (s) en raison duquel la lune se fendit. Les versets de cette sourate sont destinés plutôt à l’avertissement ainsi qu'à la menace.

Faisant les gens tirer la leçon, elle parle aussi des tribus anciennes et leurs malaises au moment de la Résurrection en sortant des tombes pour rendre compte. Dans cette sourate, le peuple du Prophète Houd (les ‘Âd), du Prophète Lout (Lot) et encore du Pharaon sont mentionnés.

L’un des versets bien connus de cette sourate est celui parlant de ce que le Coran est facilité à tirer la leçon. Ce verset est répété quatre fois dans cette sourate.

L’un des mérites de la récitation de cette sourate est qu’on raconte du Prophète (s) qu’il dit : « Quiconque la récite tous les deux jours lors de la Résurrection son visage brillera comme la pleine lune ».

Présentation

Nomination

On appelle cette sourate al-Qamar parce que le premier verset indique à un miracle du Prophète (s) en raison duquel la lune se fendit.[1]

Un autre nom de la sourate est « Iqtarabat » ou « Iqtarabat as-Sâ‘a » qui est tiré aussi du premier verset. Il est mentionné dans certains hadiths que cette sourate s’appelle « al-Mubyadhdha » dans la Torah.[2]

Lieu et ordre de la révélation

La sourate al-Qamar est considérée comme une sourate mecquoise. Dans l’ordre de la révélation est la 37e sourate et dans l’ordre actuel du Coran, elle est la 54e sourate,[3] située dans le chapitre (juz’) 27.

Nombre de versets

La sourate al-Qamar contient 55 versets, 342 mots et 1470 lettres. Elle est l’une des sourates al-Mufassalât (les sourates contenant les versets courts).[4]

Contenu

Sauf les deux derniers versets, promettant aux pieux du Paradis et de la présence auprès Dieu, tous les autres versets sont au sujet de l’avertissement et de la menace. Au début de cette sourate ; se fendre de la lune, étant un miracle du Prophète (s), est mentionné. Le Prophète (s) apporta ce miracle lorsque les gens le lui demandèrent.

Mais eux-mêmes l'appelèrent un magicien et en suivant leurs passions et bien qu’ils aient déjà compris les nouvelles choquantes à propos du Jour dernier et des histoires des peuples avant eux, ils nièrent sa prophétie.

Puis Dieu raconte certains de ces histoires en les blâmant. Il mentionne l’histoire du peuple du Prophète Noé (a), de Houd (a), de Lout (a), des Thamoud et des gens du Pharaon et aussi des châtiments pénibles qui leur arrivèrent à cause d’avoir nié les Prophètes.

Ensuite, il est mentionné que le peuple du Prophète (s) n'est pas plus cher devant Dieu que leurs peuples et que ceux-là ne peuvent pas rendrent Dieu incapable non plus.[5]

Versets connus

وَلَقَدْ يَسَّرْ‌نَا الْقُرْ‌آنَ لِلذِّكْرِ‌ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ
« Nous avons FACILITÉ LA COMPRÉHENSION DE LA PRÉDICATION

POUR L'ÉDIFICATION. EST-IL QUELQU'UN QUI EN TIRE ÉDIFICATION? »[6]

Sourate al-Qamar, v 17

Selon certains livres exégétiques, la signification de faciliter le Coran est ce que Dieu l'expliqua d’une manière que tout le monde, soit ordinaire ou soit distingués ; peut le comprendre, chacun dans la mesure de sa capacité.[7]

En fait, tous ses avertissements et toutes ses menaces sont clairs et expressifs ainsi que toutes ses histoires sont réelles et riches dans le concept et que ses arguments sont forts qui vient d’une manière soutenue et qu’il se trouve dans ses paroles tout ce qu’on en a besoin à influencer.[8]

﴾إِنَّ الْمُتَّقِينَ فِي جَنَّاتٍ وَنَهَرٍ‌ ﴿٥٤﴾ فِي مَقْعَدِ صِدْقٍ عِندَ مَلِيكٍ مُّقْتَدِرٍ﴿٥٥
« En vérité, les Pieux seront dans des jardins [près de] ruisseaux (54) dans un séjour de vérité, près d'un Souverain omnipotent (55) »[9]
Sourate al-Qamar, v 54-55

Ces versets, parlant des bénédictions matérielles à savoir les jardins immenses et les rivières courantes appartenant aux gens du paradis et celles-là spirituelles à savoir la présence auprès de Dieu, offrent une bonne nouvelle aux pieux.

Cette bonne nouvelle en fait contient deux choses basiques ; la première est ce que le Paradis est tout vrai et il n’y a pas de faute chose là-bas et que toutes les promesses de Dieu se réaliseront et la deuxième est ce que le Paradis sera plein de la proximité spirituelle de Dieu.[10]

Contes et récits historiques

La prophétie de Noé, le traitement de menteur, l'exécration de Noé, l’envoi de l’inondation, le salut de Noé et de ses compagnons (versets 9-15).

Le refus des ‘Âd d’appel de son prophète, l’envoi du vent violent et leur châtiment (versets 18-20).

Les Thamûd et le refus d’invitation des Prophètes, le miracle de l’envoi de la chamelle et le partage de l’eau, la tranche des jarrets de la chamelle, l’envoi d’un seul Cri contre eux (versets 23-31).

Le refus du peuple de Lout de son invitation, les avertir avant la punition, le déchaînement d’un ouragan contre eux et l’épargne de sa famille, le vouloir abuser ses hôtes et leur châtiment (33-39).

L’envoi des prophètes vers les gens du Pharaon, nier les signes divins et être infligés par le châtiment (41-42).

Mérites et caractéristique

Selon le livre Majma’ al-Bayân on a raconté du Prophète (s) qu’il dit :

« Quiconque récite la sourate al-Qamar tous les deux jours, lors de la Résurrection son visage brillera comme la pleine lune et la réciter chaque nuit c’est mieux et il viendra au Jour dernier en brillant son visage d'être tout blanc ».[11]

Ainsi c’est ibn Abbâs qui raconte du Prophète (s) qu’il dit :

« Celui qui la récite on l’appelle dans le Torah un homme qui a un visage s’éclairant et au jour où certains visages s'éclaireront, et que d'autres s'assombriront, son visage s’éclairera ».[12]

On a raconté aussi de l’Imam as-Sâdiq (a) qu’il dit :

« Dieu sortira celui qui récite la sourate al-Qamar de son tombe en montant une monture paradisiaque ».[13]

Selon le livre exégétique al-Burhân l’un des avantage de réciter cette sourate est se rendre aimé et honorable dans la société et encore se rendre les tâches pénibles faciles.[14]

Traduction Phonétique Texte de la sourate
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur misericordieux Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
L'Heure approche. La lune se fend ﴾1﴿ S'ils voient un signe, ils s'écartent disant : « Magie continuelle ﴾2﴿ Ils crient au mensonge, suivent leurs caprices. Or tout décret est immuable ﴾3﴿ Déjà certes leur sont parvenues, parmi les récits sur les Prophètes ('anbâ'), des paroles contenant une menace ﴾4﴿ Sagesse efficiente! Inutiles ont été les Avertissements ﴾5﴿ Aqtarabati As-Sā`atu Wa Anshaqqa Al-Qamaru ﴾1﴿ Wa 'In Yaraw 'Āyatan Yu`riđū Wa Yaqūlū Siĥrun Mustamirrun ﴾2﴿ Wa Kadhabū Wa Attaba`ū 'Ahwā'ahum Wa Kullu 'Amrin Mustaqirrun ﴾3﴿ Wa Laqad Jā'ahum Mina Al-'Anbā'i Mā Fīhi Muzdajarun ﴾4﴿ Ĥikmatun Bālighatun Famā Tughni An-Nudhuru ﴾5﴿ اقْتَرَ‌بَتِ السَّاعَةُ وَانشَقَّ الْقَمَرُ‌ ﴿١﴾ وَإِن يَرَ‌وْا آيَةً يُعْرِ‌ضُوا وَيَقُولُوا سِحْرٌ‌ مُّسْتَمِرٌّ‌ ﴿٢﴾ وَكَذَّبُوا وَاتَّبَعُوا أَهْوَاءَهُمْ ۚ وَكُلُّ أَمْرٍ‌ مُّسْتَقِرٌّ‌ ﴿٣﴾ وَلَقَدْ جَاءَهُم مِّنَ الْأَنبَاءِ مَا فِيهِ مُزْدَجَرٌ‌ ﴿٤﴾ حِكْمَةٌ بَالِغَةٌ ۖ فَمَا تُغْنِ النُّذُرُ‌ ﴿٥﴾
Détourne-toi d'eux! Au jour où le Convocateur appellera à une chose horrible ﴾6﴿ les regards baissés, ils sortiront des tombeaux comme sauterelles déployées ﴾7﴿ le cou tendu vers le Convocateur. Les Infidèles diront : « Voici un jour difficile » ﴾8﴿ Avant eux, le peuple de Noé a crié au mensonge. Ils ont traité de menteur Notre serviteur [Noé]. Ils ont dit : « [C'est] un possédé! Il fut repoussé ﴾9﴿ Il implora son Seigneur : « Je suis vaincu. Secours[-moi] » ﴾10﴿ Fatawalla `Anhum Yawma Yad`u Ad-Dā`i 'Ilá Shay'in Nukurin ﴾6﴿ Khusha`āan 'Abşāruhum Yakhrujūna Mina Al-'Ajdāthi Ka'annahum Jarādun Muntashirun ﴾7﴿ Muhţi`īna 'Ilá Ad-Dā`i Yaqūlu Al-Kāfirūna Hādhā Yawmun `Asirun ﴾8﴿ Kadhabat Qablahum Qawmu Nūĥin Fakadhabū `Abdanā Wa Qālū Majnūnun Wa Azdujira ﴾9﴿ Fada`ā Rabbahu 'Annī Maghlūbun Fāntaşir ﴾10﴿ فَتَوَلَّ عَنْهُمْ ۘ يَوْمَ يَدْعُ الدَّاعِ إِلَىٰ شَيْءٍ نُّكُرٍ‌ ﴿٦﴾ خُشَّعًا أَبْصَارُ‌هُمْ يَخْرُ‌جُونَ مِنَ الْأَجْدَاثِ كَأَنَّهُمْ جَرَ‌ادٌ مُّنتَشِرٌ‌ ﴿٧﴾ مُّهْطِعِينَ إِلَى الدَّاعِ ۖ يَقُولُ الْكَافِرُ‌ونَ هَـٰذَا يَوْمٌ عَسِرٌ‌ ﴿٨﴾ كَذَّبَتْ قَبْلَهُمْ قَوْمُ نُوحٍ فَكَذَّبُوا عَبْدَنَا وَقَالُوا مَجْنُونٌ وَازْدُجِرَ‌ ﴿٩﴾ فَدَعَا رَ‌بَّهُ أَنِّي مَغْلُوبٌ فَانتَصِرْ‌ ﴿١٠﴾
Nous ouvrîmes alors les portes du ciel à une eau torrentielle ﴾11﴿ Nous fîmes jaillir la terre en sources et les deux flots se rejoignirent selon un ordre décrété ﴾12﴿ Nous chargeâmes Noé sur [l'Arche] de planches et de fibres ﴾13﴿ Celle-ci vogua sous Notre protection, récompense pour celui qu'on avait renié ﴾14﴿ Nous la laissâmes comme signe. Est-il quelqu'un qui en tire édification ? ﴾15﴿ Fafataĥnā 'Abwāba As-Samā'i Bimā'in Munhamirin ﴾11﴿ Wa Fajjarnā Al-'Arđa `Uyūnāan Fāltaqá Al-Mā'u `Alá 'Amrin Qad Qudira ﴾12﴿ Wa Ĥamalnāhu `Alá Dhāti 'Alwāĥin Wa Dusurin ﴾13﴿ Tajrī Bi'a`yuninā Jazā'an Liman Kāna Kufira ﴾14﴿ Wa Laqad Taraknāhā 'Āyatan Fahal Min Muddakirin ﴾15﴿ فَفَتَحْنَا أَبْوَابَ السَّمَاءِ بِمَاءٍ مُّنْهَمِرٍ‌ ﴿١١﴾ وَفَجَّرْ‌نَا الْأَرْ‌ضَ عُيُونًا فَالْتَقَى الْمَاءُ عَلَىٰ أَمْرٍ‌ قَدْ قُدِرَ‌ ﴿١٢﴾ وَحَمَلْنَاهُ عَلَىٰ ذَاتِ أَلْوَاحٍ وَدُسُرٍ‌ ﴿١٣﴾ تَجْرِ‌ي بِأَعْيُنِنَا جَزَاءً لِّمَن كَانَ كُفِرَ‌ ﴿١٤﴾ وَلَقَد تَّرَ‌كْنَاهَا آيَةً فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿١٥﴾
COMMENT FURENT MON TOURMENT ET MES AVERTISSEMENTS ? ﴾16﴿ NOUS AVONS FACILITÉ LA COMPRÉHENSION DE LA PRÉDICATION POUR L'ÉDIFICATION. EST-IL QUELQU'UN QUI EN TIRE ÉDIFICATION? ﴾17﴿ Le peuple des 'Ad a crié au mensonge. COMMENT FURENT MON TOURMENT ET MES AVERTISSEMENTS ? ﴾18﴿ Nous avons déchaîné contre eux, en un jour néfaste, interminable,un vent mugissant ﴾19﴿ qui arrachait les Hommes comme des stipes de palmiers déracinés ﴾20﴿ Fakayfa Kāna `Adhābī Wa Nudhuri ﴾16﴿ Wa Laqad Yassarnā Al-Qur'āna Lildhikri Fahal Min Muddakirin ﴾17﴿ Kadhabat `Ādun Fakayfa Kāna `Adhābī Wa Nudhuri ﴾18﴿ 'Innā 'Arsalnā `Alayhim Rīĥāan Şarşarāan Fī Yawmi Naĥsin Mustamirrin ﴾19﴿ Tanzi`u An-Nāsa Ka'annahum 'A`jāzu Nakhlin Munqa`irin ﴾20﴿ فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿١٦﴾ وَلَقَدْ يَسَّرْ‌نَا الْقُرْ‌آنَ لِلذِّكْرِ‌ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿١٧﴾ كَذَّبَتْ عَادٌ فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿١٨﴾ إِنَّا أَرْ‌سَلْنَا عَلَيْهِمْ رِ‌يحًا صَرْ‌صَرً‌ا فِي يَوْمِ نَحْسٍ مُّسْتَمِرٍّ‌ ﴿١٩﴾ تَنزِعُ النَّاسَ كَأَنَّهُمْ أَعْجَازُ نَخْلٍ مُّنقَعِرٍ‌ ﴿٢٠﴾
COMMENT FURENT MON TOURMENT ET MES AVERTISSEMENTS ? ﴾21﴿ NOUS AVONS FACILITÉ LA COMPRÉHENSION DE LA PRÉDICATION POUR L'ÉDIFICATION. EST-IL QUELQU'UN QUI EN TIRE ÉDIFICATION ? ﴾22﴿ Les Thamoud ont traité de mensonges les avertissements ﴾23﴿ Ils s'écrièrent : « Un seul homme [sorti] de nous, le suivrons-nous ? Nous serions certes alors dans l'aberration et la démence ﴾24﴿ L'Édification a-t-elle été jetée en lui, parmi nous ? Non point. C'est un imposteur insolent ﴾25﴿ Fakayfa Kāna `Adhābī Wa Nudhuri ﴾21﴿ Wa Laqad Yassarnā Al-Qur'āna Lildhikri Fahal Min Muddakirin ﴾22﴿ Kadhabat Thamūdu Bin-Nudhuri ﴾23﴿ Faqālū 'Abasharāan Minnā Wāĥidāan Nattabi`uhu 'Innā 'Idhāan Lafī Đalālin Wa Su`urin ﴾24﴿ 'A'uulqiya Adh-Dhikru `Alayhi Min Bayninā Bal Huwa Kadhābun 'Ashirun ﴾25﴿ فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿٢١﴾ وَلَقَدْ يَسَّرْ‌نَا الْقُرْ‌آنَ لِلذِّكْرِ‌ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿٢٢﴾ كَذَّبَتْ ثَمُودُ بِالنُّذُرِ‌ ﴿٢٣﴾ فَقَالُوا أَبَشَرً‌ا مِّنَّا وَاحِدًا نَّتَّبِعُهُ إِنَّا إِذًا لَّفِي ضَلَالٍ وَسُعُرٍ‌ ﴿٢٤﴾ أَأُلْقِيَ الذِّكْرُ‌ عَلَيْهِ مِن بَيْنِنَا بَلْ هُوَ كَذَّابٌ أَشِرٌ‌ ﴿٢٥﴾
Ils sauront demain qui est l'imposteur insolent ﴾26﴿ Nous allons envoyer la Chamelle comme tentation pour eux. Guetteles et patiente ﴾27﴿ Annonce-leur que l'eau est divisée entre eux : chaque ration doit venir ﴾28﴿ Ils appelèrent alors leur contribule. Il s'enhardit et sacrifia [la Chamelle] ﴾29﴿ COMMENT FURENT NOTRE TOURMENT ET NOS AVERTISSEMENTS ? ﴾30﴿ Saya`lamūna Ghadāan Mani Al-Kadhābu Al-'Ashiru ﴾26﴿ 'Innā Mursilū An-Nāqati Fitnatan Lahum Fārtaqibhum Wa Aşţabir ﴾27﴿ Wa Nabbi'hum 'Anna Al-Mā'a Qismatun Baynahum Kullu Shirbin Muĥtađarun ﴾28﴿ Fanādaw Şāĥibahum Fata`āţá Fa`aqara ﴾29﴿ Fakayfa Kāna `Adhābī Wa Nudhuri ﴾30﴿ سَيَعْلَمُونَ غَدًا مَّنِ الْكَذَّابُ الْأَشِرُ‌ ﴿٢٦﴾ إِنَّا مُرْ‌سِلُو النَّاقَةِ فِتْنَةً لَّهُمْ فَارْ‌تَقِبْهُمْ وَاصْطَبِرْ‌ ﴿٢٧﴾ وَنَبِّئْهُمْ أَنَّ الْمَاءَ قِسْمَةٌ بَيْنَهُمْ ۖ كُلُّ شِرْ‌بٍ مُّحْتَضَرٌ‌ ﴿٢٨﴾ فَنَادَوْا صَاحِبَهُمْ فَتَعَاطَىٰ فَعَقَرَ‌ ﴿٢٩﴾ فَكَيْفَ كَانَ عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿٣٠﴾
Nous déchaînâmes contre eux un fracas, un seul, et ils furent [l'herbe] desséchée d'un enclos ﴾31﴿ NOUS AVONS FACILITÉ LA COMPRÉHENSION DE LA PRÉDICATION POUR L'ENSEIGNEMENT. EST-IL QUELQU'UN QUI EN TIRE ENSEIGNEMENT ? ﴾32﴿ Le peuple de Loth a traité de mensonge les avertissements ﴾33﴿ Nous avons déchaîné contre eux un nuage de pierres. Excepté la famille de Loth que Nous sauvâmes à l'aube ﴾34﴿ Faveur de Notre part ! Ainsi Nous récompensons ceux qui sont reconnaissants ﴾35﴿ 'Innā 'Arsalnā `Alayhim Şayĥatan Wāĥidatan Fakānū Kahashīmi Al-Muĥtažiri ﴾31﴿ Wa Laqad Yassarnā Al-Qur'āna Lildhikri Fahal Min Muddakirin ﴾32﴿ Kadhabat Qawmu Lūţin Bin-Nudhuri ﴾33﴿ 'Innā 'Arsalnā `Alayhim Ĥāşibāan 'Illā 'Āla Lūţin Najjaynāhum Bisaĥarin ﴾34﴿ Ni`matan Min `Indinā Kadhālika Najzī Man Shakara ﴾35﴿ إِنَّا أَرْ‌سَلْنَا عَلَيْهِمْ صَيْحَةً وَاحِدَةً فَكَانُوا كَهَشِيمِ الْمُحْتَظِرِ‌ ﴿٣١﴾ وَلَقَدْ يَسَّرْ‌نَا الْقُرْ‌آنَ لِلذِّكْرِ‌ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿٣٢﴾ كَذَّبَتْ قَوْمُ لُوطٍ بِالنُّذُرِ‌ ﴿٣٣﴾ إِنَّا أَرْ‌سَلْنَا عَلَيْهِمْ حَاصِبًا إِلَّا آلَ لُوطٍ ۖ نَّجَّيْنَاهُم بِسَحَرٍ‌ ﴿٣٤﴾ نِّعْمَةً مِّنْ عِندِنَا ۚ كَذَٰلِكَ نَجْزِي مَن شَكَرَ‌ ﴿٣٥﴾
Loth les avait avertis de Notre violence [mais] ils avaient douté des avertissements ﴾36﴿ Ils voulurent certes, malgré sa défense, abuser de ses hôtes, mais Nous frappâmes leurs yeux de cécité. GodTEZ DONC MoN TOURMENT ET MES AVERTISSEMENTS ﴾37﴿ Et au matin, un tourment tenace les tint éveillés ﴾38﴿ GOÛTEZ DONC MON TOURMENT ET MES AVERTISSEMENTS ﴾39﴿ NOUS AVONS FACILITÉ LA COMPRÉHENSION DE LA PRÉDICATION POUR L'ÉDIFICATION. EST-IL QUELQU'UN QUI EN TIRE ÉDIFICATION ? ﴾40﴿ Wa Laqad 'Andharahum Baţshatanā Fatamāraw Bin-Nudhuri ﴾36﴿ Wa Laqad Rāwadūhu `An Đayfihi Faţamasnā 'A`yunahum Fadhūqū `Adhābī Wa Nudhuri ﴾37﴿ Wa Laqad Şabbaĥahum Bukratan `Adhābun Mustaqirrun ﴾38﴿ Fadhūqū `Adhābī Wa Nudhuri ﴾39﴿ Wa Laqad Yassarnā Al-Qur'āna Lildhikri Fahal Min Muddakirin ﴾40﴿ وَلَقَدْ أَنذَرَ‌هُم بَطْشَتَنَا فَتَمَارَ‌وْا بِالنُّذُرِ‌ ﴿٣٦﴾ وَلَقَدْ رَ‌اوَدُوهُ عَن ضَيْفِهِ فَطَمَسْنَا أَعْيُنَهُمْ فَذُوقُوا عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿٣٧﴾ وَلَقَدْ صَبَّحَهُم بُكْرَ‌ةً عَذَابٌ مُّسْتَقِرٌّ‌ ﴿٣٨﴾ فَذُوقُوا عَذَابِي وَنُذُرِ‌ ﴿٣٩﴾ وَلَقَدْ يَسَّرْ‌نَا الْقُرْ‌آنَ لِلذِّكْرِ‌ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿٤٠﴾
Les avertissements sont certes venus à la maison de Pharaon ﴾41﴿ Ils ont traité de mensonge tous Nos signes et Nous les anéantîmes [comme] peut le faire un [Maître] puissant, omnipotent ﴾42﴿ [O Mekkois !], vos Incrédules sont-ils plus forts que ceux-là ? ou bien avez-vous une absolution dans les Écritures (zubur) ? ﴾43﴿ ou bien direz-vous : « Nous sommes une masse assistée [de Dieu] » ? ﴾44﴿ Cette masse sera mise en déroute et ils tourneront le dos ﴾45﴿ Wa Laqad Jā'a 'Āla Fir`awna An-Nudhuru ﴾41﴿ Kadhabū Bi'āyātinā Kullihā Fa'akhadhnāhum 'Akhdha `Azīzin Muqtadirin ﴾42﴿ 'Akuffārukum Khayrun Min 'Ūla'ikum 'Am Lakum Barā'atun Fī Az-Zuburi ﴾43﴿ 'Am Yaqūlūna Naĥnu Jamī`un Muntaşirun ﴾44﴿ Sayuhzamu Al-Jam`u Wa Yuwallūna Ad-Dubura ﴾45﴿ وَلَقَدْ جَاءَ آلَ فِرْ‌عَوْنَ النُّذُرُ‌ ﴿٤١﴾ كَذَّبُوا بِآيَاتِنَا كُلِّهَا فَأَخَذْنَاهُمْ أَخْذَ عَزِيزٍ مُّقْتَدِرٍ‌ ﴿٤٢﴾ أَكُفَّارُ‌كُمْ خَيْرٌ‌ مِّنْ أُولَـٰئِكُمْ أَمْ لَكُم بَرَ‌اءَةٌ فِي الزُّبُرِ‌ ﴿٤٣﴾ أَمْ يَقُولُونَ نَحْنُ جَمِيعٌ مُّنتَصِرٌ‌ ﴿٤٤﴾ سَيُهْزَمُ الْجَمْعُ وَيُوَلُّونَ الدُّبُرَ‌ ﴿٤٥﴾
L'Heure est ce qui leur est promis. Or l'Heure est très cruelle et très amère ﴾46﴿ En vérité, les Pécheurs sont dans l'aberration et la démence ﴾47﴿ Au jour où ils seront traînés vers le Feu sur le visage, [on leur criera] : « Goûtez le toucher de la Saqar ! » ﴾48﴿ En vérité, toute chose, Nous l'avons créée selon un décret ﴾49﴿ Notre Ordre est seulement un mot, prompt, comme un clin d'oeil ﴾50﴿ Bali As-Sā`atu Maw`iduhum Wa As-Sā`atu 'Ad/há Wa 'Amarru ﴾46﴿ 'Inna Al-Mujrimīna Fī Đalālin Wa Su`urin ﴾47﴿ Yawma Yusĥabūna Fī An-Nāri `Alá Wujūhihim Dhūqū Massa Saqara ﴾48﴿ 'Innā Kulla Shay'in Khalaqnāhu Biqadarin ﴾49﴿ Wa Mā 'Amrunā 'Illā Wāĥidatun Kalamĥin Bil-Başari ﴾50﴿ بَلِ السَّاعَةُ مَوْعِدُهُمْ وَالسَّاعَةُ أَدْهَىٰ وَأَمَرُّ‌ ﴿٤٦﴾ إِنَّ الْمُجْرِ‌مِينَ فِي ضَلَالٍ وَسُعُرٍ‌ ﴿٤٧﴾ يَوْمَ يُسْحَبُونَ فِي النَّارِ‌ عَلَىٰ وُجُوهِهِمْ ذُوقُوا مَسَّ سَقَرَ‌ ﴿٤٨﴾ إِنَّا كُلَّ شَيْءٍ خَلَقْنَاهُ بِقَدَرٍ‌ ﴿٤٩﴾ وَمَا أَمْرُ‌نَا إِلَّا وَاحِدَةٌ كَلَمْحٍ بِالْبَصَرِ‌ ﴿٥٠﴾
Nous avons fait périr vos suppôts. Est-il quelqu'un qui en tire édification ? ﴾51﴿ Toute chose qu'ils ont faite est dans les Écritures (zubur) ﴾52﴿ Tout fait petit ou grand est consigné ﴾53﴿ En vérité, les Pieux seront dans des jardins [près de] ruisseaux ﴾54﴿ dans un séjour de vérité, près d'un Souverain omnipotent ﴾55﴿ Wa Laqad 'Ahlaknā 'Ashyā`akum Fahal Min Muddakirin ﴾51﴿ Wa Kullu Shay'in Fa`alūhu Fī Az-Zuburi ﴾52﴿ Wa Kullu Şaghīrin Wa Kabīrin Mustaţarun ﴾53﴿ 'Inna Al-Muttaqīna Fī Jannātin Wa Naharin ﴾54﴿ Fī Maq`adi Şidqin `Inda Malīkin Muqtadirin ﴾55﴿ وَلَقَدْ أَهْلَكْنَا أَشْيَاعَكُمْ فَهَلْ مِن مُّدَّكِرٍ‌ ﴿٥١﴾ وَكُلُّ شَيْءٍ فَعَلُوهُ فِي الزُّبُرِ‌ ﴿٥٢﴾ وَكُلُّ صَغِيرٍ‌ وَكَبِيرٍ‌ مُّسْتَطَرٌ‌ ﴿٥٣﴾ إِنَّ الْمُتَّقِينَ فِي جَنَّاتٍ وَنَهَرٍ‌ ﴿٥٤﴾ فِي مَقْعَدِ صِدْقٍ عِندَ مَلِيكٍ مُّقْتَدِرٍ‌ ﴿٥٥﴾
Le Coran, Sourate LIV. ; Traduction de Régis Blachère, p.563-567, 1966.


Sourate précédente :
An-Najm
Sourate al-Qamar
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Surate suivante:
Ar-Rahmân

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl ʻImrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-Aʻrâf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-Isrâ’ 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâ’ 22.Al-Hajj 23.Al-Mu’minûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shuʻarâ’ 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Saba’ 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu‘a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma‘ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A‘lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs


Références

  1. Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nemûne, v 23 ,p 6, Téhéran, 1371 HS
  2. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1253
  3. Ayatollah Ma'rifat, Muhammad Hâdî, Âmûzish 'Ulûm Coran, vol 2, p 166, Centre de publication de Daftar Tablîghât Islâmî, édition 1, 1371
  4. Khurramshâhî, Bahâ’ad-Dîn, Dâneshnâme-ye Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, v 2, p 1253, Téhéran, Dûstân-Nâhîd, 1377
  5. Tabâtabâ'î, Sayyid Muhammad Husayn, al-Mizân fî Tafsîr al-Qur'ân, vol 19, p 55, Beyrouthe, édition 2, 1974
  6. Traduction du Coran, Régis Blachère
  7. Tabâtabâ'î, Sayyid Muhammad Husayn, al-Mizân fî Tafsîr al-Qur'ân, vol 19, p 55, Beyrouthe, édition 2, 1974
  8. Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nemûne, v 23 ,p 35, Téhéran, 1371 HS
  9. Traduction du Coran, Régis Blachère
  10. Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nemûne, v 23 ,p 81, Téhéran, 1371 HS
  11. At-Tabrisî, Fadl b. Hasan, Majma‘ al-Bayân fî Tafsîr al-Qurʾân, v 9 ,p 279, Beyrouthe, 1406 H
  12. As-Suyûtî, Al-Fat'h al-Kabîr, v 2 ,p 234, Beyrouthe, 1423 H
  13. Cheikh as-Sadûq, Thawâb al-A'mâl, p 116, Téhéran, 1382 HS
  14. Al-Bahrânî, Al-Burhân Fî Tafsîr Al-Qur'ân, v 5, p 213, Bi‘that, Téhéran, 1416 H