Sourate an-Nasr

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Kâfirûn Sourate an-Nasr Al-Masad
سوره نصر.jpg
Nombre de la sourate : 110
Juz' : 30
Révélation
Ordre de la révélation : 102
Mecquoise/Médinoise : Médinoise
Statistiques
Nombre des versets : 3
Nombre des mots : 19
Nombre des lettres : 80

Sourate « an-Nasr » (en arabe : سورة النصر)ou la sourate « Idhâ jâ’a » (en arabe : إِذَا جَاءَ) est la 110e sourate du Coran, fait partie des sourates médinoises et située dans le chapitre (Juz’) 30. « An-Nasr » est traduit en français : « le secours ». Ce nom est tiré du premier verset de la sourate.
Dans cette sourate, il se trouve trois prédictions : la conquête de La Mecque avec une grande victoire pour les musulmans ; la conversion des gens de La Mecque et ceux qui sont autour d’elle en islam ; le fait de l’allégeance au Prophète Muhammad (s) et le décès de l’Envoyé de Dieu (s).
À propos de la récitation de cette sourate, il est rapporté : « Quiconque récite la sourate an-Nasr dans une prière surérogatoire ou obligatoire, Dieu lui donnera la victoire contre tous ses ennemis. »

Présentatiotn

Tableau en bois de la sourate an-Nasr

Nomination

« An-Nasr » est le nom le plus connu de cette sourate. Il se traduit en français : le secours. Dans le premier verset de la sourate, Dieu parle de l’aide divine et pour cela, elle se nomme « an-Nasr ».
Son autre nom est « Idhâ jâ’a », car, elle commence par ce mot. Le troisième nom de la sourate est « at-Tawdî‘ ». La racine de ce mot est « al-Wadâ‘ » signifiant « adieu ». Cette sourate fut révélée au Prophète (s) vers la fin de sa vie. Donc, faire des adieux de la part de Dieu et de Gabriel au Prophète (s) est la raison de cette nomination.[1]

Lieu et l’ordre de la révélation

La sourate an-Nasr fait partie des sourates médinoises. Elle est la 110e sourate du Coran et la 102e dans l’ordre de la révélation.[2] Cette sourate est parmi les sourates Jam‘î an-Nuzul ; c’est-à-dire, tous ses versets furent révélés à la fois.[3]

Nombre de versets

La sourate an-Nasr contient 3 versets, 19 mots et 80 lettres. Elle est l’une des sourates al-Mufassalât (les sourates qui ont des versets courts).[4]

Contenu

Dans la sourate an-Nasr, Dieu promet le secours et la victoire au Prophète (s) et dit que bientôt, les hommes entreront dans la religion d’Allah, par flots. Puis, Il ordonne à Son Envoyé (s) de glorifier et de Lui demander pardon.
Selon certains exégètes du Coran comme ‘Allâma Tabâtabâ’î, cette sourate fut révélée dans Médine, après le traité de paix d’al-Hudaybîyya et avant la conquête de La Mecque ; donc, la victoire dont Dieu promet, est la conquête de La Mecque.[5]

Prédictions de la sourate

Temps de la révélation de la sourate

Il y a des différends concernant le temps de la révélation de la sourate an-Nasr. Selon Ali b. Ibrâhîm al-Qummî, cette sourate fut révélée dans le territoire de Minâ, à Hajjat al-Wadâ’,[7][8] et selon al-Wâhidî an-Niysâbûrî, elle fut révélée au retour du Prophète (s) de la guerre de Hunayn. Deux ans après cette guerre, l’Envoyé de Dieu (s) décéda.[9]

Par contre, certains exégètes du Coran comme cheikh at-Tabrisî et ‘Allâma Tabâtabâ’î croient que la sourate an-Nasr fut révélée après le traité de paix d’al-Hudaybîyya et avant la conquête de La Mecque.[10] D’après cet avis, la signification de la victoire et de devenir musulman les gens mentionnés dans les versets un et deux, est la conquête de La Mecque. Car ce fut après cette victoire que le peuple entra en masse dans la religion de l’islam.[11]

Mérites et bienfaits

À propos du mérite de la récitation de la sourate an-Nasr, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Quiconque récite la sourate an-Nasr sept fois après toutes prières, il est accepté sa prière d’une meilleure façon. »[12]

Ainsi, il est répporté :

« Quiconque récite la sourate an-Nasr dans une prière surérogatoire ou obligatoire, Dieu lui donnera la victoire contre tous ses ennemis. »[13]

Texte et la traduction

Traduction Phonétique Texte
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Lorsque viennent le secours de Dieu et la victoire ﴾1﴿ Lorsque tu vois les hommes entrer en masse dans la Religion de Dieu ﴾2﴿ Célèbre les louanges de ton Seigneur et demande-lui pardon. Il est, en vérité, Celui qui revient sans cesse vers le pécheur repentant ﴾3﴿ 'Idhā Jā'a Naşru Allāhi Wa Al-Fatĥu ﴾1﴿ Wa Ra'ayta An-Nāsa Yadkhulūna Fī Dīni Allāhi 'Afwājāan ﴾2﴿ Fasabbiĥ Biĥamdi Rabbika Wa Astaghfirhu 'Innahu Kāna Tawwābāan ﴾3﴿ إِذَا جَاءَ نَصْرُ‌ اللَّـهِ وَالْفَتْحُ ﴿١﴾ وَرَ‌أَيْتَ النَّاسَ يَدْخُلُونَ فِي دِينِ اللَّـهِ أَفْوَاجًا ﴿٢﴾ فَسَبِّحْ بِحَمْدِ رَ‌بِّكَ وَاسْتَغْفِرْ‌هُ ۚ إِنَّهُ كَانَ تَوَّابًا ﴿٣﴾
Coran, Sourate CX, Traduction de Denise Masson


Sourate précédente :
Al-Kâfirûn
Sourate an-Nasr
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Sourate suivante:
Al-Masad

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl ʻImrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-Aʻrâf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-Isrâ’ 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâ’ 22.Al-Hajj 23.Al-Mu’minûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shuʻarâ’ 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Saba’ 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu‘a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma‘ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A‘lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs


Voir aussi

Référence

  1. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1270
  2. Ayatollah Ma’rifat, ’ mûzish ‘Ulûm Qur’ân, vol 2, p 168
  3. As-Suyûtî, Al-Itqân fî ‘Ulûm al-Qur’ân, vol 1, p 145
  4. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1270
  5. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 376 - 377
  6. Khurramshâhî,Dânishnâmi Qur’ân va Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1270
  7. Le dernier hadj du Prophète (s) dans lequel, selon l’ordre de Dieu, il (s) nomma l’Imam Ali (a) comme son successeur
  8. Ali b. Ibrâhîm al-Qummî, Tafsîr al-Qummî, vol 2, 446 – 447
  9. Al-Wâhidî an-Niysâbûrî, Asbâb an-Nuzûl, vol 1, p 248
  10. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 376 ; Cheikh at-Tabrisî, Majma‘ al-Bayân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 10, p 844
  11. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 651
  12. Sayyid Hachim al-Bahrânî, Al-Burhân fî Tafsîr al-Qur'ân, vol 5, p 783
  13. Ayatollah Namâzî Shâhrûdî, Mustadrak Safînat al-Bihâr, vol 8, p 480