Sourate as-Saff

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Mumtahina Sourate as-Saff Al-Jumʻa
سوره صف.jpg
Nombre de la sourate : 61
Juz' : 28
Révélation
Ordre de la révélation : 111
Mecquoise/Médinoise : médinoise
Statistiques
Nombre des versets : 14
Nombre des mots : 226
Nombre des lettres : 966

Sourate as-Saff (en arabe : سورة الصف) est la 61e sourate du Coran. C'est une sourate située dans le chapitre (Juz’) 28. On l'appelle « as-Saff » (littéralement : « la ligne ») parce que son 4e verset est à propos des lignes de combattants (Mudjâhidûn). Son nom a été traduit en français tantôt « Le Rang », tantôt « La Ligne ».

Les sujets mentionnés dans cette sourate incluent : l’exaltation et la vénération de Dieu, blâmer les personnes dont les actions ne correspondent pas à leur discours, la victoire finale de la religion de Dieu et sa propagation dans le monde entier et l'échec des oppositions de ses ennemis, et l'encouragement des gens à combattre pour Dieu (en arabe : الجهاد) avec leurs biens et leur vie.

L’un des versets bien connus de cette sourate est le verset «نَصْرٌ‌ مِّنَ اللَّهِ وَفَتْحٌ قَرِ‌یبٌ» (verset 13) qui donne la bonne nouvelle de la victoire aux croyants. Les exégètes prennent ce verset pour se référer à différentes conquêtes par les musulmans, y compris la conquête de La Mecque. En outre, « la conquête proche » est interprétée comme la victoire finale de l’Imam al-Mahdî (a).

En ce qui concerne les mérites de la Récitation de cette sourate, selon un Hadith de l’Imam al-Bâqir (a), si l'on récite la sourate as-Saff et persiste dans sa Récitation dans ses prières obligatoires et recommandées, alors Dieu le mettra dans la même « ligne » (Saff) que celle des anges et prophètes.

Présentation

Le verset 13 de la sourate as-Saff sur le drapeau du dôme du sanctuaire de l'Imam ar-Ridâ (a)

Nomination

La sourate est connue sous le nom de « as-Saff » (littéralement : « la ligne »), car son verset 4 fait référence à la ligne des combattants ( al-Mudjâhidûn). Elle est également connue sous le nom de la « sourate al-Hawârîyûn » (en arabe : سورة الحواريون, sourate des disciples [de Jésus]) et la « sourate ʻIsâ » (en arabe : سورة عیسی, sourate de Jésus), parce que son dernier verset concerne Jésus (a) et ses Disciples (qui étaient ses plus proches compagnons).[1] Son nom a été traduit en français tantôt « Le Rang »[2] tantôt « La Ligne ».

Lieu et ordre de la révélation

La sourate as-Saff est une sourate médinoise du Coran ; dans l'ordre de la révélation, c'est la 111e sourate révélée au Prophète (s). Dans l'ordre traditionnel de compilation[3] Il s’agit la 61e sourate située dans le chapitre (Juz’) 28 du Coran.

Nombre de versets

La sourate as-Saff a 14 versets, 226 mots et 966 lettres. Elle fait partie des sourates dites al-Mufassalât (en arabe : المُفَصَّلات), celles avec des versets courts. Puisque la sourate as-Saff commence par l'exaltation (ou Tasbîh) de Dieu, elle est également considérée comme l'une des sourates dites al-Musabbihât (en arabe : المُسَبِّحات) du Coran.[4]

On la considère aussi parmi les sourates dites al-Mumtahinât (en arabe : المُمتَحِنات)[5] qui fait référence aux sourates qui ont une proportion de contenu avec la sourate al-Mumtahina.[6]

Contenu

La sourate as-Saff appelle et encourage les croyants à combattre dans le chemin de Dieu et compare l'Islam à une lumière brillante que les incroyants et les gens du livre essaient d'éteindre, mais Dieu perfectionnera sa religion et l’aidera à vaincre toutes les religions, même si les incroyants et les polythéistes n'aiment pas.

La sourate continue en disant que Muhammad (s) est un prophète envoyé de Dieu et que Jésus (a) le fils de Mary (a) avait donné la nouvelle de son apparition. Ainsi, les croyants doivent suivre Muhammad (s) et aider Dieu à travers le Djihad ; ils ne devraient pas dire ce qu'ils ne font pas et s'ils promettent, ils devraient le garder ; parce que de tels péchés conduisent à la colère de Dieu et font offense au Prophète.[7]

Versets réputés

  • Versets 2-3
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لَا تَفْعَلُونَ ﴿٢﴾ كَبُرَ‌ مَقْتًا عِندَ اللَّـهِ أَن تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونَ ﴿٣﴾
O vous qui croyez!, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites point ? ﴾2﴿ En grande exécration auprès d'Allah est que vous disiez ce que vous ne faites point. ﴾3﴿
Le Coran, Sourate LXI, Verset 2-3 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p.593.

Selon la circonstance de la révélation de ce verset, on rapporte qu’il y avait des musulmans qui affirmaient : « Si nous savions quelle était l'action la plus préférée de Dieu, nous sacrifierions notre vie et nos biens pour cela ». Dieu a introduit Djihad comme son action la plus préférée et les a testés avec la Bataille d'Uhud, mais ils ont fui la bataille.[8]

Selon le livre Tafsîr al-Qummî, les personnes dont les actions ne correspondent pas à leurs discours étaient, en effet, celles des compagnons du Prophète (s) qui lui avait promis de l'aide, du respect de ses ordres et de son engagement envers le Prophète (s) au sujet de l’Imam Ali (a), mais Dieu leur a dit qu'ils ne le feraient pas remplir leur promesse.[9]

  • Verset 13
نَصْرٌ‌ مِّنَ اللَّـهِ وَفَتْحٌ قَرِ‌يبٌ ۗ
Secours d'Allah et prochain succès (fatḥ) !
Le Coran, Sourate LXI, Verset 13 ; Traduction du Coran, Régis Blachère, p.594.

Il existe différents comptes rendus exégétiques de ce qu’on entend par « conquête proche ». Beaucoup d’exégètes l'ont interprété comme faisant référence à la Conquête de La Mecque, et certains l'ont considéré comme faisant référence à la conquête de la Perse et à la conquête de Rome, et aussi toutes les conquêtes islamiques qui ont été réalisées en peu de temps.[10]

Selon le livre Tafsîr al-Qummî « la conquête proche » fait référence à la victoire de l’Imam al-Mahdî (a).[11] Le verset est devenu un slogan ou une devise parmi les Chiites, et en particulier les Iraniens.

Mérites et effets

En ce qui concerne les mérites de la Récitation de cette sourate, selon un Hadith de l’Imam al-Bâqir (a), si l'on récite la sourate as-Saff et persiste dans sa Récitation dans ses prières obligatoires et recommandées, alors Dieu le mettra dans la même « ligne » (Saff) que celle des anges et prophètes.[12]

  • Plainte de Moïse concernant les préjudices de son peuple envers lui (verset 5) ;
  • Jésus (a) appelle les Israélites, il donne la nouvelle de la prophétie de Muhammad (s), ses miracles et les accusations de magie contre lui (verset 6) ;
  • Les conversations de Jésus (a) avec ses Disciples, une fraction d'Israélites croit en Jésus (a) et une autre fraction qui ne le croit pas (verset 14).

Texte et traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte de la sourate
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Ce qui est dans les cieux et ce qui est sur la terre glorifie Allah. Il est le Puissant, le Sage. ﴾1﴿ O vous qui croyez!, pourquoi dites-vous ce que vous ne faites point ? ﴾2﴿ En grande exécration auprès d'Allah est que vous disiez ce que vous ne faites point. ﴾3﴿ Allah aime ceux qui combattent dans Son Chemin, en un rang [serré], comme s'ils étaient un édifice scellé de plomb. ﴾4﴿ Et [rappelle] quand Moïse dit à son peuple : « O mon peuple !, pourquoi me maltraitez-vous alors que vous savez que je suis l’Apôtre d'Allah [envoyé] vers vous ? » Et quand ce peuple eut obliqué, Allah rendit obliques leurs cœurs. Allah ne conduit pas le peuple des Pervers. ﴾5﴿ Sabbaĥa Lillāhi Mā Fī As-Samāwāti Wa Mā Fī Al-'Arđi Wa Huwa Al-`Azīzu Al-Ĥakīmu ﴾1﴿ Yā 'Ayyuhā Al-Ladhīna 'Āamanū Lima Taqūlūna Mā Lā Taf`alūna ﴾2﴿ Kabura Maqtāan `Inda Allāhi 'An Taqūlū Mā Lā Taf`alūna ﴾3﴿ 'Inna Allāha Yuĥibbu Al-Ladhīna Yuqātilūna Fī Sabīlihi Şaffāan Ka'annahum Bunyānun Marşūşun ﴾4﴿ Wa 'Idh Qāla Mūsá Liqawmihi Yā Qawmi Lima Tu'udhūnanī Wa Qad Ta`lamūna 'Annī Rasūlu Allāhi 'Ilaykum Falammā Zāghū 'Azāgha Allāhu Qulūbahum Wa Allāhu Lā Yahdī Al-Qawma Al-Fāsiqīna ﴾5﴿ سَبَّحَ لِلَّـهِ مَا فِي السَّمَاوَاتِ وَمَا فِي الْأَرْ‌ضِ ۖ وَهُوَ الْعَزِيزُ الْحَكِيمُ ﴿١﴾ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لِمَ تَقُولُونَ مَا لَا تَفْعَلُونَ ﴿٢﴾ كَبُرَ‌ مَقْتًا عِندَ اللَّـهِ أَن تَقُولُوا مَا لَا تَفْعَلُونَ ﴿٣﴾ إِنَّ اللَّـهَ يُحِبُّ الَّذِينَ يُقَاتِلُونَ فِي سَبِيلِهِ صَفًّا كَأَنَّهُم بُنْيَانٌ مَّرْ‌صُوصٌ ﴿٤﴾ وَإِذْ قَالَ مُوسَىٰ لِقَوْمِهِ يَا قَوْمِ لِمَ تُؤْذُونَنِي وَقَد تَّعْلَمُونَ أَنِّي رَ‌سُولُ اللَّـهِ إِلَيْكُمْ ۖ فَلَمَّا زَاغُوا أَزَاغَ اللَّـهُ قُلُوبَهُمْ ۚ وَاللَّـهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الْفَاسِقِينَ ﴿٥﴾
Et [rappelle] quand Jésus, fils de Marie, dit : « O Fils d'Israël !, je suis l'Apôtre d'Allah [envoyé] vers vous, déclarant véridique ce qui, de la Thora, est antérieur à moi et annonçant un Apôtre qui viendra après moi, dont le nom sera Ahmad. » Or lorsque [Jésus] vint avec les Preuves, [les Fils d'Israël] dirent : « Ceci est sorcellerie évidente ! » ﴾6﴿ Qui donc est plus injuste que celui qui forge le mensonge contre Allah, alors qu'il est appelé à l'Islam ? Allah ne conduit pas le peuple des Injustes. ﴾7﴿ Ceux-ci veulent éteindre la Lumière d'Allah, avec [le souffle de] leurs bouches, [mais] Allah va parachever Sa Lumière, en dépit de l'aversion des Infidèles. ﴾8﴿ C'est Lui qui a envoyé Son Apôtre avec la Direction et la Religion de Vérité, pour la faire prévaloir sur la Religion en entier, en dépit de l'aversion des Associateurs. ﴾9﴿ O vous qui croyez!, vous indiquerai-je un négoce qui vous sauvera d'un tourment cruel ? ﴾10﴿ Wa 'Idh Qāla `Īsá Abnu Maryama Yā Banī 'Isrā'īla 'Innī Rasūlu Allāhi 'Ilaykum Muşaddiqāan Limā Bayna Yadayya Mina At-Tawrāati Wa Mubashirāan Birasūlin Ya'tī Min Ba`dī Asmuhu 'Aĥmadu Falammā Jā'ahum Bil-Bayyināti Qālū Hādhā Siĥrun Mubīnun ﴾6﴿ Wa Man 'Ažlamu Mimmani Aftará `Alá Allāhi Al-Kadhiba Wa Huwa Yud`á 'Ilá Al-'Islāmi Wa Allāhu Lā Yahdī Al-Qawma Až-Žālimīna ﴾7﴿ Yurīdūna Liyuţfi'ū Nūra Allāhi Bi'afwāhihim Wa Allāhu Mutimmu Nūrihi Wa Law Kariha Al-Kāfirūna ﴾8﴿ Huwa Al-Ladhī 'Arsala Rasūlahu Bil-Hudá Wa Dīni Al-Ĥaqqi Liyužhirahu `Alá Ad-Dīni Kullihi Wa Law Kariha Al-Mushrikūna ﴾9﴿ Yā 'Ayyuhā Al-Ladhīna 'Āamanū Hal 'Adullukum `Alá Tijāratin Tunjīkum Min `Adhābin 'Alīmin ﴾10﴿ وَإِذْ قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْ‌يَمَ يَا بَنِي إِسْرَ‌ائِيلَ إِنِّي رَ‌سُولُ اللَّـهِ إِلَيْكُم مُّصَدِّقًا لِّمَا بَيْنَ يَدَيَّ مِنَ التَّوْرَ‌اةِ وَمُبَشِّرً‌ا بِرَ‌سُولٍ يَأْتِي مِن بَعْدِي اسْمُهُ أَحْمَدُ ۖ فَلَمَّا جَاءَهُم بِالْبَيِّنَاتِ قَالُوا هَـٰذَا سِحْرٌ‌ مُّبِينٌ ﴿٦﴾ وَمَنْ أَظْلَمُ مِمَّنِ افْتَرَ‌ىٰ عَلَى اللَّـهِ الْكَذِبَ وَهُوَ يُدْعَىٰ إِلَى الْإِسْلَامِ ۚ وَاللَّـهُ لَا يَهْدِي الْقَوْمَ الظَّالِمِينَ ﴿٧﴾ يُرِ‌يدُونَ لِيُطْفِئُوا نُورَ‌ اللَّـهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَاللَّـهُ مُتِمُّ نُورِ‌هِ وَلَوْ كَرِ‌هَ الْكَافِرُ‌ونَ ﴿٨﴾ هُوَ الَّذِي أَرْ‌سَلَ رَ‌سُولَهُ بِالْهُدَىٰ وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَ‌هُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِ‌هَ الْمُشْرِ‌كُونَ ﴿٩﴾ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا هَلْ أَدُلُّكُمْ عَلَىٰ تِجَارَ‌ةٍ تُنجِيكُم مِّنْ عَذَابٍ أَلِيمٍ ﴿١٠﴾
Vous croirez en Allah et [en] Son Apôtre ! Vous mènerez combat dans le Chemin d'Allah, par vos biens et vos personnes ! Cela est un bien pour vous, si vous vous trouvez savoir. ﴾11﴿ [Si vous faites cela, Allah] vous pardonnera vos péchés et vous fera entrer dans des Jardins sous lesquels couleront les ruisseaux, et [dans] des demeures agréables, dans les Jardins d'Eden. C'est là le Succès immense. ﴾12﴿ Une autre [vie] est cependant aimée de vous. Secours d'Allah et prochain succès (fatḥ) ! Annonce la bonne nouvelle aux Croyants ! ﴾13﴿ O vous qui croyez!, soyez les Auxiliaires d'Allah comme lorsque Jésus, fils de Marie, dit aux Apôtres : « Qui seront mes Auxiliaires envers Allah ? » Les Apôtres répondirent : « Nous sommes les Auxiliaires d'Allah. » Un parti des Fils d'Israël crut, tandis qu'un [autre] parti fut infidèle et Nous soutînmes ceux qui crurent, contre leurs ennemis, et ils se trouvèrent l'emporter. ﴾14﴿


Tu'uminūna Billāhi Wa Rasūlihi Wa Tujāhidūna Fī Sabīli Allāhi Bi'amwālikum Wa 'Anfusikum Dhālikum Khayrun Lakum 'In Kuntum Ta`lamūna ﴾11﴿ Yaghfir Lakum Dhunūbakum Wa Yudkhilkum Jannātin Tajrī Min Taĥtihā Al-'Anhāru Wa Masākina Ţayyibatan Fī Jannāti `Adnin Dhālika Al-Fawzu Al-`Ažīmu ﴾12﴿ Wa 'Ukhrá Tuĥibbūnahā Naşrun Mina Allāhi Wa Fatĥun Qarībun Wa Bashiri Al-Mu'uminīna ﴾13﴿ Yā 'Ayyuhā Al-Ladhīna 'Āamanū Kūnw 'Anşāra Allāhi Kamā Qāla `Īsá Abnu Maryama Lilĥawārīyīna Man 'Anşārī 'Ilá Allāhi Qāla Al-Ĥawārīyūna Naĥnu 'Anşāru Allāhi Fa'āamanat Ţā'ifatun Min Banī 'Isrā'īla Wa Kafarat Ţā'ifatun Fa'ayyadnā Al-Ladhīna 'Āamanū `Alá `Adūwihim Fa'aşbaĥū Žāhirīna ﴾14﴿ تُؤْمِنُونَ بِاللَّـهِ وَرَ‌سُولِهِ وَتُجَاهِدُونَ فِي سَبِيلِ اللَّـهِ بِأَمْوَالِكُمْ وَأَنفُسِكُمْ ۚ ذَٰلِكُمْ خَيْرٌ‌ لَّكُمْ إِن كُنتُمْ تَعْلَمُونَ ﴿١١﴾ يَغْفِرْ‌ لَكُمْ ذُنُوبَكُمْ وَيُدْخِلْكُمْ جَنَّاتٍ تَجْرِ‌ي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ‌ وَمَسَاكِنَ طَيِّبَةً فِي جَنَّاتِ عَدْنٍ ۚ ذَٰلِكَ الْفَوْزُ الْعَظِيمُ ﴿١٢﴾ وَأُخْرَ‌ىٰ تُحِبُّونَهَا ۖ نَصْرٌ‌ مِّنَ اللَّـهِ وَفَتْحٌ قَرِ‌يبٌ ۗ وَبَشِّرِ‌ الْمُؤْمِنِينَ ﴿١٣﴾ يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُونُوا أَنصَارَ‌ اللَّـهِ كَمَا قَالَ عِيسَى ابْنُ مَرْ‌يَمَ لِلْحَوَارِ‌يِّينَ مَنْ أَنصَارِ‌ي إِلَى اللَّـهِ ۖ قَالَ الْحَوَارِ‌يُّونَ نَحْنُ أَنصَارُ‌ اللَّـهِ ۖ فَآمَنَت طَّائِفَةٌ مِّن بَنِي إِسْرَ‌ائِيلَ وَكَفَرَ‌ت طَّائِفَةٌ ۖ فَأَيَّدْنَا الَّذِينَ آمَنُوا عَلَىٰ عَدُوِّهِمْ فَأَصْبَحُوا ظَاهِرِ‌ينَ ﴿١٤﴾
Le Coran, Sourate LXI ; Traduction de Régis Blachère, p.592-594, 1966.


Sourates précédentes :
Al-Mumtahina
Sourate as-Saff
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Surates suivantes:
Al-Jumʻa

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl 'Imrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-A'râf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-'Isrâ' 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâʻ 22.Al-Hajj 23.Al-Muʻminûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shu'arâ' 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Sabâ' 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu'a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma'ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A’lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs

Voir aussi

Références

  1. Khurramshâhî, vol. 2, p. 1255.
  2. Le Coran, Traduction par Régis Blachère, p.592
  3. Maʻrifat, vol. 2, p. 166.
  4. Khurramshâhî, vol. 2, p. 1255.
  5. Râmyâr, p. 360 et 596
  6. Farhangnâme-ye ʻUlûm-e Qurʻân, vol. 1, p. 2612
  7. TabâTabâyî, vol. 19, p. 248.
  8. Wâhidî, p. 448.
  9. Qummî, vol. 2, p. 365.
  10. Makârim Shîrâzî, v. 24, p. 91.
  11. Qummî, vol. 2, p. 366.
  12. as-Sadûq, p. 118.

Bibliographie

  • Le Coran, Traduction de Régis Blachère, Paris : Maisonneuve et Larose, 1966.
  • Le Coran, Traduction persane : Muhammad Mahdî Fûlâdwand, Téhéran : Dâr al-Qur’ân al-Karîm, 1418 de l’hégire lunaire / 1376 de l’hégire solaire.
  • Al-Qumî, Alî b. Ibrâhîm. Tafsîr al-Qumî, Qum : Dâr al-Kitâb, ed.4, 1367 de l’hégire solaire.
  • Al-Wâhidî an-Neyshabûrî, Ali b. Ahmad, Asbâb an-Nuzûl al-Qurân, Beyrouth : Dâr al-Kutub al-ʻIlmîya, ed.1, 1411 de l’hégire lunaire.
  • As-Sadûq, Muhammad b. Alî b. Bâbwayh Qumî, Thawâb al-A‘mâl wa ‘Iqâb al-A‘mâl, Qum : Dâr ash-Sharîf ar-Radî, ed.2, 1406 de l’hégire lunaire.
  • At-Tabrisî, Fadl b. Hasan. Majma‘ al-Bayân fî Tafsîr al-Qurʾân. travail de recherches : FadlAllah Yazdî Tabâtabâ’î et Hâshem Rasûlî, Téhéran : Enteshârât-e Nâser Khosrow, ed. 3, 1372 de l’hégire solaire.
  • Khurramshâhî, Bahâ’ad-Dîn, Dâneshnâme-ye Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, v. 2, Téhéran : Dûstân-Nâhîd, 1377 de l’hégire solaire.
  • Makârem Shîrâzî, Nâser, et d'autres, Tafsîr-e Nemûneh, Téhéran : Dâr al-Kutub al-Islâmîyya, 1374 de l’hégire solaire.
  • Maʻrifat, Muhammad Hâdî, Âmûzesh-e ‘Ulûm-e Qur’ân, Téhéran : Markaz-e Châp wa Nashr-e Sâzmân-e Tablîghât-e Eslâmî, ed. 1, 1371 de l’hégire solaire.
  • Tabâtabâ’î, Muhammad Husayn, al-Mîzân fî Tafsîr al-Qurân, Qum : Jâme‘e-ye Modarresîn-e Hoze-ye ʻIlmîyye-ye Qom, ed. 5, 1417 de l’hégire lunaire.