Evénement de Karbala

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Tragédie de Achoura)
Aller à : navigation, rechercher
تابلوی عصر عاشورا.jpg

Evénement de Karbala (en arabe : واقعه کربلا) ou la tragédie de Karbala qui est appelé en français également la bataille de Karbala, est un des événement les plus importants de l'histoire chiite lors duquel l'Imam al-Husayn (a), sa famille et soixante douze de ses compagnons ont été massacrés par les troupes omeyyades du calife Yazid b. Muawiya. Cet événement représente le chagrin et le deuil par excellence dans tout les mondes chiites.

Il a eu lieu le 10 octobre de l'an 680 a.c. dans ville actuel de Karbala en Irak. Cette date dans le calendrier musulman est le 10 muharram de l'an 61 de l'Hégire.

La commémoration de cette bataille est le deuil chiite de plus important, nommée Âshûra, signifiant le dixième jour. Cette commémoration se célèbre tous les ans pendant les 10 premiers jour du mois arabe de muharram en suivant le calendrier lunaire.

L'événement de Karbala

Ce événement eut lieu quand l'Imam al-Husayn (a), sa famille et un groupe de ces compagnons avait quitté Médine pour répondre à l'appel des gens de Koufa, qui ne voulant pas faire allégeance avec Yazid, fils de Muawiya après la mort de ce dernier, l'avaient sollicité.

Sur le chemin, dans un lieu nommée à l'époque Neynawa (et après le massacre, Karbala) l'armée de 'Ubayd Allah b. Zîyâd commandé par 'Umar b. Sa'd a attaqué l'Imam al-Husayn (a) et ses compagnons qui n'admettaient pas le gouvernement de Yazid b. Muawiya.

Le résultat de cette tragique bataille fut le massacre de près de cent hommes, femmes et enfants, tombés en martyre, ainsi que la capture de très peu nombreux personnes qui été restés survivants, y compris Zaynab (a) la seour de l'Imam al-Husayn (a) et Ali b. al-Husayn (a), le fils de l'Imam.

Le récit de l'événement de Karbala

Suite à la mort de de Muawiya en 60 H, le nouveau calife omeyyade Yazid b. Muawiya s'est vu refuser le serment d'allégeance de la part de quatre personnes : al-Husayn b. Ali (a), Abd Allah b. Zubayr, 'Abd Allah b. Umar et Abd ar-Rahman b. Abu Bakr.

l'Imam al-Husayn (a) était à La Mecque, les habitants de Koufa l'invitent à venir les rejoindre ne voulant pas faire l’allégeance avec Yazid. Par prudence, il y envoie en éclaireur son cousin Muslim b. 'Aqîl.

Les habitants de Koufa sont nombreux à venir faire allégeance à al-Husayn auprès de Muslim b.'Aqil, et se montrent décidés à vouloir que al-Husayn vienne les rejoindre. Le calife est mécontent et donne l'ordre à 'Ubayd Allah b. Zîyâd de réprimer l'agitation provoquée par la popularité grandissante de al-Husayn b. Ali à Koufa. 'Ubayd Allah qui est à Bassora confie la ville à son frère Uthman et part pour Koufa, là il arrête Muslim b. 'Aqîl et le fait décapiter en public. Ce événement provoque la peur et la terreur, ce qui fait taire les habitants de Koufa.

L'Imam al-Husayn (a), loin encore de cette ville, ignore les événements y provoqués et la terreur effectuée par 'Ubayd Allah b. Zîyâd. Il continue son chemin vers Koufa. 'Ubayd Allah est prévenu du départ d’al-Husayn et part à sa rencontre sur le chemin. al-Husayn campe près d'al-Qâdisiyya, des habitants de Koufa le mettent en garde en lui apprenant les évènements qui viennent de se passer dans leur ville. Cependant al-Husayn continue sa route jusqu'à Karbala.

L'armée conduite par 'Ubayd Allah rencontre le camp de al-Husayn et ses compagnons à Karbala ; ils n’étaient très nombreux par rapport à l'armée de 'Ubayd Allah. 'Ubayd Allah exige que al-Husayn fasse l'allégeance à Yazid.

al-Husayn obtient le sursis d'un jour pour donner sa réponse. Etant sur de sa décision pour ne pas donner le serment d’allégeance à Yazid, pendant cette journée il prépare sa famille et ses compagnons pour une décision ultime ; un combat dont le résultat pouvait être facilement prévisible.

Le Martyre à Karbala

Article connexe : Martyrs de Karbala.

Le Martyr par excellence est bien entendu l'Imam al-Husayn (a) lui même nommé le Seigneur des martyrs. Le récit des martyrs de Karbala est particulièrement triste d’autant plus que parmi eux il y eu des enfants et mêmes des nouveaux née comme Ali Asghar. Par exemple le premier martyr, après Muslim b. 'Aqil, fut Qâsim b. al-Hasan, un enfant âgé de dix ans, coupé en deux d'un coup de sabre.

Après avoir tué très sauvagement l'Imam al-Husayn (a) et ses compagnons, Shimr b. Dhu al-Jawshan a donné l'ordre de décapiter al-Husayn, parce qu'il voulait l'envoyer à son chef à Damas, comme la preuve de sa victoire. Mais parmi les soldats de ses troupes personnes ne l'acceptait. Il envoya Khûlî b. Yazid pour le faire. Une fois près du corps de l'Imam Khûlî commença à trembler et n'a pas pu le faire. A ce moment là, Shim lui même avança et le décapité et donna sa tête à la main de Khûlî b. Yazid. Le crâne de al-Husayn fut envoyé par 'Ubayd Allah à Yazîd.

Voir également

Références

Henri Tincq, « La bataille de Karbala : le baptême de sang des chiites », dans Le Monde, 31 juillet 2007 http://www.lemonde.fr/ete-2007/article/2007/07/30/la-bataille-de-karbala-le-bapteme-de-sang-des-chiites_940340_781732.html