Zîyârat de l’Imam al-Husayn (a)

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

La Zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) (en arabe : زيارة الإمام الحسين (ع)) est la visite du sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a) afin d’accomplir certaines actions spéciauxes comme la salutation à l’Imam al-Husayn (a) et la récitation de texte de la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) de proche et de loin.

La zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) est un des acte les plus recommandés et vertueux parmi les chiites, dont nombreuses récompenses ont été mentionnées dans les sources de hadiths comme : Dieu est fier des visiteurs du sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a) et le Prophète (s) et des Imams invoquent pour les visiteurs.

Cheikh al-Hurr al-Âmilî basant sur un hadith, dit que la visite pieuse de l’Imam al-Husayn est al-Wâjib al-Kifâ’î (c’est-à-dire ; un acte qui est obligatoire pour tout le monde. Toutefois, si un nombre suffisant de musulmans se portent volontaires pour le faire, les autres seront exemptés).

Il existe de nombreux rites pour effectuer la visite pieuse du tombeau de l’Imam al-Husayn (a), dans les hadiths, y compris : La connaissance de l'Imam al-Husayn (a), faire al-Ghusl (ablution majeure) avant la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a), mettre des vêtements propres, la demande de la permission à Allah pour entrer l’Haram et la récitation du texte de la zîyârat.

Selon les hadiths chiites, l’un des rites de la Zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) est la procession pour la visite de la tombe de l’Imam al-Husayn (a). Les érudits chiites comme cheikh al-Ansârî et cheikh Ja’far Kâshif al-Ghitâ’ ont effectué une procession et se sont rejoints le jour de ‘Arba’în à Karbala afin de rendre visite à la tombe de l'Imam al-Husayn (a).

Les hadiths indiquent également qu'il vaut mieux visiter la tombe de l’Imam al-Husayn (a) le jour de ‘Arafa, de Achoura et certains jours du mois de Rajab. Il est recommandé de réciter le texte de la Zîyârat Wârith, de Nâhîya al-Muqaddasa, de la Zîyârat Achoura, lors de la venue sur la tombe de l'Imam al-Husayn (a).

D'après des sources historiques, Jâbir b. Abd Allah al-Ansârî fut la première personne qui est venue pour rendre visite la tombe de l'Imam al-Husayn (a). Certains gouverneurs abbassides, dont Harun al-Rachid et al-Mutawakkil, ont insisté pour empêcher la zîyârat de l'Imam al-Husayn (a). D'autre part, au cours des règnes de Bouwayhides, de Séfévides et de Qadjars, plusieurs actions avaient été prises pour étendre et reconstruire de l’Haram de l'Imam al-Husayn (a).

Histoire

Selon certaines sources de hadiths, le lieu du martyre de l'Imam al-Husayn (a) avait un grand respect, même dans les périodes précédant de l'islam[1]. Selon un hadith, lorsque l'Imam Ali (a) revenait de la bataille de Siffin, quand il arrivait à Karbala, il a pleuré pour l’événement de Achoura[2].

D’après les rapports historiques, Jâbir b. Abd Allah al-Ansârî avce ‘Attîya al-Awfî, furent les premières personnes qui au jour de Arba’în du martyre de l’Imam al-Husayn (a) sont allés de Médine à Karbala[3].

Sayyid b. Tâwûs dans son livre al-Luhûf dit que :

Sayyida Zaynab (a) et d’autres captifs de Karbala sont arrivés à Karbala dans ce jour[4].

Certains d’autres disent que Ubayd Allah b. al-Hurr al-Ju’fî était la première personne qui est arrivée à Karbala[5].

À l’époque des Umayyades, malgré les restrictions imposées par les dirigeants Umayyades, les gens ont visité la tombe de l’Imam al-Husayn (a)[6].

'Uqbat b. 'Amr as-Sahmî - le poète arabe - a visité le sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a) à la fin du 1er siècle de l’hégire et a composé une élégie pour l'Imam al-Husayn (a)[7].

Malgré les restrictions Umayyades, le sanctuaire de l'Imam al-Husayn (a) n'a jamais été détruit pendant cette période, mais certains califes abbassides, tels que Harun al-Rachid et al-Mutawakkil al-'Abbasî, ont détruit le sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a). Afin d'éliminer le sanctuaire, la tombe et d'empêcher les gens de la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a), al-Mutawakkil a ordonné à ses forces de labourer la terre et de la submerger avec de l'eau[8]. Au contraire, pendant les gouvernements des Bouwayhides , Jalâ'irides, Séfévides et Qadjars, des mesures essentielles ont été prises pour développer, reconstruire et décorer le sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a)[9].

Ibn Battuta (mort en 703 H) a évoqué la visite du mausolée de l'Imam al-Husayn (a) et l'alimentation des visiteurs dans un coin du sanctuaire[10]. Ibn Sabbagh (mort en 855 H) a également évoqué la visite fréquente du lieu par des gens au 9e siècle de l'hégire[11].

Statut et l'importance

La zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) signifie la présence dans l’Haram de l’Imam al-Husayn (a)[12] et effectuer certains actes spécifiques comme la salutation et la récitation du texte de la zîyârat de lion ou du proche de l’Imam (a)[13].

Selon les hadiths rapportés par le Prophète (s)[14] et des Imams chiites[15], l’un des actes les plus recommandés et vertueux, est la visite de la tombe de l’Imam al-Husayn (a) à Karbala[16].

Il est mentionné certaines des vertus de la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) dans les hadiths. Voici quelques effets et récompenses de la visite du sanctuaire de l'Imam al-Husayn (a) :

Dans certains recueils de hadiths, il existe des chapitres sur l’obligation de la visite du sanctuaire de l'Imam Husayn (a) comme les livre : Al-Mazâr écrit par cheikh al-Mufîd[18].

Cheikh al-Hurr al-’Âmilî, dans son livre Wasâ’il ash-Shî’a dit que : la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a) est al-Wâjib al-Kifâ’î (c’est-à-dire; un acte qui est obligatoire pour tout le monde. Toutefois, si un nombre suffisant de musulmans se portent volontaires pour le faire, les autres seront exemptés)[19].

Rites spéciales de la zîyârat de l’Imam al-Husayn (a)

Il y a quelques recommandations dans les hadiths sur la façon de rendre visite du Sanctuaire de l'Imam al-Husayn (a).

Selon ces hadiths, la connaissance du droit de l’Imam al-Husayn (a), al-Ikhlas (La Pureté de la Foi), Faire al-Ghusl de la zîyârat[20], mettre des vêtements propres[21], n'utilisez pas le parfum[22], le silence[23], demander la permission à Allah, au Prophète (s) et aux Imams (a) pour entrer l’Haram[24] et la récitation du texte des zîyârat comme la zîyârat al-Jâmi’at al-Kabîra[25]et....

Dans un hadith rapporté par l’Imam as-sâdiq (a), il a conseillé de fait une prière en deux rak’at à côté de la tête de l’Imam al-Husayn (a), selon lequel dans la première rak’at après la récitation de la sourate al-Hamd, on doit réciter la sourate Yâsîn et dans la deuxième rak’at après la sourate al-Hamd, on récite la sourate ar-Rahmân[26].

Périodes spéciales de la zîyârat

Il y a des jours spéciaux pendant lesquels, il est particulièrement recommandé de visiter le sanctuaire de l’Imam al-Husayn (a) :le jour de ‘Arafa[27], le jour de Achoura[28], le demi de mois de Sha’bân[29] et les jours de mois de Rajab[30].

Textes des Zîyârat

D’après les sources de hadiths chiites, il existe plusieurs textes des zîyârat pour l’Imam al-Husayn (a)[31]. Il y a aussi des textes de la zîyârat pour l'Imam al-Husayn (a) et ses compagnons, dans des sources de hadiths[32].

La zîyârat Wârith[33], la zîyârat an-Nâhîya al-Muqaddasa[34], la zîyârat Achoura[35] et la zîyârat ar-Rajabîyya[36] sont parmi ces textes de la zîyârat.

Procession pour la visite de la tombe de l’Imam al-Husayn (a)

Article connexe : Procession de Arba'ïn.

Il y a quelques hadiths rapportés par les Ahl al-Bayt (a) sur la procession pour la visite de la tombe de l’Imam al-Husayn (a) y compris : Dieu donnera cent mille récompenses et pardonnera cent mille péchés.

Aujourd'hui, la procession de Arb’în est un des rituels chiites qui ont lieu chaque année pendant le jour de Arba’în de l’Imam al-Husayn (a). Le nombre des participants atteint chaque année des millions de personnes. Cet événement est considéré comme la plus grande réunion religieuse annuelle au monde.

Les érudits chiites ont accordé beaucoup d'attention à la procession de Arba'în. Il est dit que le cheikh Mutradâ al-Ansârî faisait partie de ceux qui ont relancé la procession de Arb’în et il a marché de Nadjaf à Karbala[37]. Et aussi, Mîrzâ Husayn Nûrî a effectué la zîyârat de l'Imam al-Husayn (a) chaque année à pied. Cheikh Ja'far Kâshif al-Ghitâ’ est également engagé dans cette marche. On dit que l'ayatollah Mar’ashî Najafî a fait vingt fois la zîyârat de l'Imam al-Husayn (a) à Karbala à pied[38].

Zîyârat à distance

La Zîyârat de l'Imam al-Husayn (a) à distance, comme celle des autres infaillibles (a), est fortement recommandée[39]. Dans ce type de la zîyârat, il est conseillé de faire al-Ghusl de la zîyârat, de porter des vêtements propres, ainsi effectuer la zîyârat dans des endroits tels que le toit ou le désert[40].

Il est également permis de faire la prière de la zîyârat, avant ou après ces actes[41].

Selon un hadith attribué à l'Imam as-Sâdiq (a),

celui qui fait al-Ghusl dans sa maison, se rend dans un haut lieu et salue l'Imam al-Husayn (a) [de loin], comme s'il avait visité l'Imam [de proche][42].

Voir aussi

Références

  1. Al-'Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 4, p 243-244, 1403 H
  2. Al-'Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 44, p 255-256, 1403 H
  3. Muhammadî Rayshahrî, Guzîdi Shahâdat Nâmi Imam Husayn (a), p 839, 1390 H
  4. Sayyid b. Tâwûs, al-Luhûf fî Qatlay at-Tufûf, p 114, 1417 H
  5. At-Tabarî, Târîkh at-Tabarî, vol 4, p 470, 1967 C
  6. Ibn Qulawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 203-206, 1424 H
  7. Al-Hâdî, Ahammîyât va Falsafi Zîyârat Marqad Imam Husayn (a), p 28-29
  8. Abu al-Faraj Isfahânî, Maqâtil at-Tâlibîyyîn, p 478-479, 1419 H ; Cheikh at-Tûsî, al-Amâlî, p 325-329, 1414 H
  9. Kilîdar, Târîkh Karbala va Hâ'ir Husaynî, p 188, 1389 HS
  10. Al-Hâdî, Ahammîyât va Falsafi Zîyârat Marqad Imam Husayn (a), p 28
  11. Al-Hâdî, Ahammîyât va Falsafi Zîyârat Marqad Imam Husayn (a), p 28
  12. Dîbâchi'î bar Zîyârat, p 9-11, 21394 H ; Kârgar, Haqîqat Zîyârat, p 7, 1391
  13. Dîbâchi'î bar Zîyârat, p 9-11, 21394 H ; Kârgar, Haqîqat Zîyârat, p 7, 1391
  14. Jâmi' Zîyârât al-M'sûmîn, vol 3, p 36-39, 1389 HS
  15. Jâmi' Zîyârât al-M'sûmîn, vol 3, p 36-39, 1389 H
  16. Cheikh al-Hurr al-Âmilî, Tafsîl Wasâ'il ash-Shî'a, vol 14, p 414, 1416 H
  17. Najafî Yazdî, Asrâr Ashûrâ, vol 2, p 103-105, 1377 HS
  18. Cheikh al-Mufîd, al-Mazâr, p 26, 1413 H
  19. Cheikh al-Hurr al-’Âmilî, Tafsîl Wasâ'il ash-Shî'a, vol 14, p 443-445, 1416 H
  20. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 435, 1430 H
  21. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 435, 1430 H
  22. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 435, 1430 H
  23. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 436, 1430 H
  24. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 436, 1430 H
  25. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 10, p 437, 1430 H
  26. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 11, p 169, 1430 H
  27. Ibn Qûlawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 316, 1424 H
  28. Ibn Qûlawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 323, 1424 H
  29. Ibn Qûlawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 333, 1424 H
  30. Ibn Qûlawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 338, 1424 H
  31. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 11, p 257, 1430 H
  32. Muhammadî Rayshahrî, Dânishnâmi Imam Husayn (a), vol 11, p 281, 1430 H
  33. Muhaddithî, Farhang 'Âshûrâ, p 213, 1374 HS
  34. Muhaddithî, Farhang 'Âshûrâ, p 210, 1374 HS
  35. Muhaddithî, Farhang 'Âshûrâ, p 207, 1374 HS
  36. Muhaddithî, Farhang 'Âshûrâ, p 206, 1374 HS
  37. 'Alawî, Fadîlat Pîyâdirawî Barâyi Zîyârat Ma'sûmîn, p 56,
  38. 'Alawî, Fadîlat Pîyâdirawî Barâyi Zîyârat Ma'sûmîn, p 56,
  39. Farhangi Fiqh, vol 4, p 329, 1389 HS
  40. Farhangi Fiqh, vol 4, p 329, 1389 HS
  41. Farhangi Fiqh, vol 4, p 329, 1389 HS
  42. Ibn Qîlawayh, Kâmil az-Zîyârât, p 482, 14124 H

Sources

  • ‘Alawî, Sayyid ‘Âdil, Fadîlat Pîyâdiravi Barâyi Zîyârat Ma’sûmîn, traduction de Husayn Shahristânî, Faslnâmi Farhangi Zîyârat, n 19 et 20, 1393 HS
  • Abu al-Faraj Isfahânî Ali b. Husayn, Maqâtil at-Tâlibîyyîn, Bayrouth, institut al-A’lamî, li al-Matbû’ât; 1419 H/ 1998 C
  • Al-‘Allâma al-Majlisî, Muhammad Bâqir b. Muhammad Taqî, Bihâr al-Anwâr, correcteur : Muhammad Bâqir Mahmûdî, et d’autre, Beyrouth, institut al-Wafâ’, 1403 H/1383 C
  • Al-Hâdî, Ja’far, Ahammîyyat va Falsafi Zîyârat Marqad Husaynî, Faslnâmi Farhang Zîyârat, n19-20, 1393 HS
  • At-Tabarî, Muhammad b. Jarîr, Târîkh at-Tabarî, Beyrouth, Dâr at-Turâth, 1967 C
  • Cheikh al-Hurr al-Âmilî, Muhammad b. Hasan, Tafsîl Wasâ’il ash-Shî’a Ilâ Tahsîl Masâ’il ash-Sharî’at, Qom, institut Âl al-Bayt li Ihyâ’ at-Turâth, 1416 H/1374 HS
  • Cheikh al-Mufîd, Muhammad b. Muhammad b. Nu’mân, al-Mazâr, Qom, Kingiri Jahânî Hizâri cheikh Mufîd, 1413 H
  • Cheikh at-Tûsî, Muhammad b. Hasan, al-Amâlî, Qom, Dâr ath-Thiqâfa, 1414 H
  • Dîbâchi’î Bar Zîyârat, Pâsukh bi Shubahâti Wahhâbîyyat az-Didgâhi Dânishmandâni Shi’a va Ahl Sunnat, Qom, Intishârât Payâm Imam Hâdî (a), 1394 HS
  • Farhangi Fiqh Mutâbiq Madhabi Ahl Bayt (a), institut Dâ’irat al-Ma’ârif Fiqh Islâmî, Qom, institut Dâ’irat al-Ma’ârif Fiqh Islâmî, 1389 HS
  • Ibn Qulawahy, Ja’far b. Muhammad, Kâmil az-Zîyârât, chercheur : Cheikh Jawâd Qayyûmî, Qom, Nashr al-Fiqâha, 1424 H
  • Jâmi’ Zîyârât Ma’sumîn, institut al-Imam al-Hâdî (a), Qom, Payâm Imam Hâdî (a)/I’timâd, 1389 HS
  • Kârigar, Rahîm, Haqîqat Zîyârat, Mechhed, Astâni Quds Radawî, 1391 HS
  • Kilidâr, Abd al-Jawâd, Târikh Karbalâ va Hâ’ir Husaynî, traductuin de Muslim Sâhibî, Téhéran, Mash’ar, 1389 HS
  • Muhaddithî, Jawâd, Farhangi ‘Ashûrâ, Qom, Nashr Ma’rûf, 1374 HS
  • Muhammadî Rayshahrî, Muhammad, Dânishnâmi Imam Husayn Bar Pâyiyi Qur’ân, Hadith va Târîlkh, traduction de Abd al-Hâdî Mas’ûdî, vol 10 Qom, Dâr al-Hadîth, 1430 H/1388 HS
  • Muhammadî Rayshahrî, Muhammad, Guzîdi Shahâdat Nâ,I Imam Husayn (a) bar Pâyiyi Manâbi Mu’tabar, Qom, Dâr al-Hadîth, 1390 HS
  • Najafî Yazdî, Sayyid Muhammad, Asrâri ‘Âshûrâ, Qom, Daftar Intishârât Islâmî, 1377 HS
  • Sayyid b. Tâwûs, al-Luhûf fî Qatlay at-Tufûf, Qom, Anwâr al-Hudâ, 1417 H