Ouvrir le menu principal

Wiki Shia β

Daesh (en arabe: داعش) est le nom qu'on donne au groupe takfiriste des islamistes radicaux, apparu vers 2010 en Irak. Ce nom est le diminutif de l'expression arabe : الدّولة الاسلامیة فی العراق والشّام qui signifie L’État islamique de l'Irak et de la Syrie. Ce groupe est une branche dérivée du groupe Al-Qaida en Irak qui, d'abord avec le changement du nom, puis par le soutien de certains pouvoirs régionaux et ultra-régionaux, a occupé certaines parties de l'Irak et de la Syrie. Le dommage humain, économique et culturel que cette partie du monde a subi par ce groupe radical takfiriste est immense. Ce groupe prétend une revivification du califat islamique.

Sommaire

La nature de ce groupe

C'est une organisation militaire et terroriste qui puise dans l'idéologie salafiste djihadiste (dérivée elle-même du wahhabisme). Il a proclamé le 29 juin 2014 l'instauration d'un califat sur le territoire Irakien. Son essor est notamment lié à la déstabilisation géopolitique causée par les guerres en Irak ainsi qu'en Syrie. Les crimes de ce groupe sont dénoncés et accusés par tous les autorités et Etats musulmans du monde.

L'historique

La création de ce groupe remonte à 2006, lorsqu'Al-Qaïda en Irak forme avec cinq autres groupes djihadistes le Conseil consultatif des moudjahidines en Irak. Le 13 octobre 2006, le Conseil consultatif proclame l'État Islamique d'Irak (en abrégé E.I.I ; en arabe دولة العراق الإسلامية) lequel se considère à partir de cette date comme un véritable État.

En 2012, l'E.I.I commence à s'étendre en Syrie et le 9 avril 2013, il devient l'État islamique en Irak et en Syrie (au Levant= Châm).

Le 29 juin 2014, il annonce le rétablissement du califat sous le nom État Islamique dans les territoires sous son contrôle en Irak et en Syrie, et Abu Bakr al-Baghdadi se proclame calife. Il entre alors en conflit avec Al-Qaïda et son influence s'étend à l'ensemble du monde musulman avec l'allégeance de plusieurs groupes djihadistes, les plus importants étant Boko Haram dans le Nord-Est du Nigeria, Ansar Bayt al-Maqdis dans le Sinaï égyptien et le Majilis Choura Chabab al-Islam en Libye.

la Nation et l'histoire du Takfir en Islam

Daesh est un groupe takfiriste et il faut chercher la racine de ses actes dans la mentalité de Takfir. Que veut dire alors takfir (تکفیر)? Takfir signifie accuser quelqu'un de la mécréance. Dans la mentalité religieuse, le takfiri (ou le takfiriste) est un musulman qui accuse un autre musulman d'être mécréant (اَلتّکفیر هُوَ نسبَةُ اَحَدُ اَهلِ القبلة إلی کُفر) [1].

Le takfirisme le plus ancien remonte à l'époque du califat de l'Imam Ali (a) et aux Kharidjites de son époque. Ce sont eux, les premiers, qui ont accusé le Prince des croyants, Ali, d'être mécréant. Ensuite ce firent les Omeyyades qui ont traité de mécréant Hujr b. Adâ et ses compagnonnes avant de les tuer en martyr[2].

Cette mentalité ancienne a été ensuite renforcé par Ibn Taymiyah. C'est lui qui dit : "Celui qui vient, avec uns hommes vertueux, à la tombe du Prophète et lui demande quelque chose (vœux), est un mécréant. Il est obligatoire que cette personne repentisse et au cas où elle désobéit il faudrait qu'elle soit tuée[3].

Le wahhabisme

voir : Le wahhabisme

Le wahhabisme est un courant politico-religieux rigoriste et littéraliste issu de l'école juridique hanbalite de l'islam sunnite. Il est apparu en Arabie Saoudite au 18ème siècle par Muhammed b. Abdelwahhab, et a été soutenu par la famille Saoude (Âl-e Saoud). Ce courant politico-religieux, est devenu au 20 siècle, la religion officielle de l'Arabie Saoudite.

Après une longue absence des mouvements takfiristes dans l'histoire de l'islam, le wahhabisme représente depuis son apparition de telles idées. Pourquoi ont le considère comme takfiriste? Parce que, pourtant minoritaire, il rejette tous les autres courants de l'islam qui ne sont pas en accord avec ses dogmes et principes, en les considérant comme hérétiques. Les adeptes de certains courants de l'islam, comme le chiisme et le soufisme, du point de vue wahhabite, ne sont considérés même pas comme des croyants.

Leur principes et doctrines sont tirés d'une interprétation très littéraliste et conservatrice du Coran et des hadiths; et les ordres qu'ils en tirent sont souvent extrémistes, voire choquants. Par exemple d'après les enseignements de Muhammed b. Abdelwahhab, il est licite et autorisé de tuer celui qui considèr les anges, les prophètes et les saints comme ses intercesseurs (شفیع)[4].

Il considère également les "associationistes" de son époque comme pires que les "associationistes" de l'époque du prophète [5].

Pour Ibn. Jabarin, un des successeurs de Abdelwahhab, les chiites sont des impies et d'après lui, il est illicite qu'un musulman paye son aumône religieux (zakât) aux chiites[6]. Pour celui-ci ainsi que pour le Cheikh al-Rahman Barrak, le jihad contre les chiites, accusés d'avoir des croyances en l'importance de l'Imam Ali et de pratiquer des cérémonies de deuil pour le martyre de l'Imam Husayn, est obligatoire.

L’Al-Qaida

Al-Qaida est une organisation takfiriste contemporaine, apparue en 1988 au Pakistan, et devint connue de tous à partir de 1995. Les premiers leaders de cette organisation étaient Abdallah Azzam, Uthama Bin Laden et Aymen Zawahiri.

L’Al-Qaida en Irak

L'égyptien Aymen Zawahiri a pris le contrôle du groupe sur un territoire triangulaire: le front de Nusra en Syrie sous le leadership de al-Jawlâni; le groupe de Abdallah Azzam sous le leadership de Majid al-Majid au Liban et l'al-Qaida en Irak sous le leadership de Abumusab Zarqawi.

Le fondateur

La fondation du premier noyau de Daesh remonte à 2004 et l'époque de Zarqawi. En réalité l'intervention militaire occidentale en Irak a crée un certain vide dans le domaine de pouvoir et ainsi a facilité le contexte pour l'apparition des groupes salafistes takfiristes. Daesh est en réalité, comme nous l'avons dit plus haut, une dérive de ces groupes.

En 2006 le Jima'at al-Tawhid wa al-Jihad est fondé par Abumusab Zarqawi en Irak, un groupe représentant l'al-Qaida Irakien. Après l'assassinat de ce dernier, Abu Umar al-Baghdadi le remplaça; lui même a été remplacé, suit à son assassinat, par Abu Bakr al-Baghdadi. Celui ci decida de prendre le pouvoir de al-Jawlani en Syrie (Châm) afin de régner les deux territoires, a savoir l'Irak et la Syrie.

Ce fut à partir du juin 2014, qu'il se proclame officiellement calife, et annonce le rétablissement d'un califat sous le nom État Islamique dans les territoires sous son contrôle en Irak et en Syrie.

Mais puisque d'après leur principe, le calife doit être un descendant de Quraysh, il parait que ce dernier est en train de se construire une lignée imaginaire remontant au Quraysh.

Dans l'arbre généalogique qu'il s'est crée, son ascendance remonte à Ja'far Kazzab.

L'organisation

Le groupe Daesh comprend un chef et un conseil militaire. Le cadre principal de ce conseil et constitué des irakiens, parce qu'il parait que Baghdadi n'accepte pas autres nationalités qu'irakienne pour intégrer ce conseil.

Ce conseil est constitué de huit à treize personnes. Au sommet de ce conseil, c'est un général de l'ancienne armée irakienne, nommé Haji Bakr qui en est fonction.

D'après certains témoignages, les commandants secondaires de ce groupe n'ont pas l'autorisation de rencontrer ni Abu Bakr al-Baghdadi ni Haji Bakr, et reçoivent leurs ordres seulement par d'autres membres du conseil.

La tuerie des musulmans

Le Daesh ainsi que l'al-Qaida reconnaissent deux catégories d'ennemis: les ennemis lointains et les ennemis proches. D'après eux les ennemis lointains sont les occidentaux et les "civilisations matérialistes" occidentales; tandis que leurs ennemis proches sont les Etats et les groupes musulmans qui n'appliquent pas l'Islam comme eux ils le souhaitent et définissent[7].

Dans leur vision, puisque ce n'est pas actuellement possible de combattre les ennemis lointains, il ne faut pas hésiter à attaquer "les ennemis proches" (les autres groupes musulmans).

D'après Aymen Zawahiri (le chef actuel du groupe al-Qaida) le jihad est la seule voie pour éliminer les gouvernements (musulmans) "illégitimes" afin de réinstaller un Etat islamique. Mais il faut préciser que le radicalisme du groupe Daesh dans cette direction, a provoqué des réactions contestataires de la part même de Aymen Zawahiri[8]. Jusqu’à ce qu’il annonça que ces faits de Daesh n’ont rien avoir avec les principes de l’al-Qaida[9].

Quelques facteurs de la croissance de Daesh

Les principaux facteurs de la croissance de Daesh étaient dus aux interventions des puissances régionales et ultra-régionales. Ce sui a joué un rôle important sur la déstabilisé intérieure d'Irak ainsi que l'affaiblissement de l'armée irakienne, et par consequence le manque du contrôle de l'Etat irakienne sur la totalité du territoire du pays.

On peut y rajouter le soutient des Etats et des puissances régionales à Daesh, notamment ceux de l'Arabie Saoudite et de Qatar, et leurs aides financières à ce groupe terroriste.

Egalement les aides des Etats Unis afin d'affaiblir les Etats musulmans contre l'Israël.

On peut néanmoins espérer que les aides au Daesh ne sont pérennes et continuent seulement jusqu'à ce que les pratiques de ce groupe soient dans le sens des intérêts de ces puissances. Ce qui semble être déjà erroné.

Le Daesh et les enjeux actuels

Les conséquences

Références

  1. Al-Musu'ah al-Faqhiyah, vol. 13/227
  2. Tabari, vol. 4, p. 54
  3. Ziyarat al-Qubur, wal Isntinjâd bil maqbur, p. 156
  4. Muhammad Abdelwahhab, le traité : Kashf ul-Shubahât, vol. 6, p.115
  5. Muhammad Abdelwahhab, le traité : Kashf ul-Shubahât, vol. 6, p.124
  6. Cheikh Ibn. Jabarin, Al-Lowlow al-Makin min fatâwi fadhilat, p.39
  7. Nabatiyan, p.75
  8. Nabatiyan, p.23-236
  9. Mokhtar Cheykh-hosseini, p.77