Ouvrir le menu principal

Wiki Shia β

Hadith Mi'râj (arabe : حَدیثُ المِعْراج) est un hadith divin (qudsî) qui rapporte une conversation entre Dieu et le Prophète (s) pendant son ascension. De nombreux hadith divins ont été rapportés sur le Mi'râj (ascension) du Prophète, or le hadith que l'on appelle aujourd'hui "Mi'raj" est un long hadith qui a été mentionné pour la première fois dans le livre Irshâd al-qulûb. Hadith de Mi'râj commence par une question que le Prophète (s) pose à Dieu sur la meilleure des actions. En réponse, Dieu mentionne le tawakkul (la remise de confiance à Dieu) et le rida (contentement) et s'adresse ensuite de façon systématique au Prophète au sujet de nombreuses questions morales, y compris une perceptions du monde, au sujet du jeûne, du silence, de l'amour et des caractéristiques de ceux qui travaillent sur eux et pour leur béatitude éternelle.

Sommaire

Introduction

Le hadith de Mi'raj est un hadith divin qui reflète une conversation entre Dieu et le Prophète (s) lors de la nuit de l'ascension. Dans cette conversation, le prophète (s) pose une question à Dieu et c'est celle-ci :

"Seigneur ! Quelles sont les meilleures des actions ?"

Dieu lui répond en commençant ainsi  :

"Rien n'est mieux pour moi que de s'en remettre à moi et d'accepter ce que j'ai donné. Ô Mohammed (S) ! Mon amour est garanti pour ceux qui s'aiment les autres pour une intention pour Moi. Mon amour est garanti pour ceux qui sont affectueux envers les autres pour Moi. Mon amour est garanti pour ceux qui se sont joints à Moi et ceux qui ont remis leur confiance à Moi".

Puis cette conversation prend une ampleur de plus en plus pointue et profonde.

L'événement de Mi'râj

Le Mi'râj fait référence à l'ascension du Prophète (s) de la mosquée al-Aqsa au ciel. Selon des sources islamiques, en une nuit, le Prophète est allé de la Mecque à la mosquée al-Aqsa et de là, au ciel[1]. L'histoire du Mi'raj est fréquemment mentionnée dans les hadiths chiite et sunnite[2]. Le Coran l'a aussi mentionnée dans les deux sourates al-Isra' (Sourate 17) et al-Najm (Sourate 53)[3].

Le contenu du hadith

Hadith de Mi'raj commence par la question du Prophète (s) à Dieu sur la meilleure des actions. En réponse, Dieu mentionne le tawakkul (remise de confiance en Dieu) et le ridâ (contentement), puis s'adresse à plusieurs reprises au Prophète (s) et mentionne différentes questions. Ce contenu du hadith peut être divisé en plusieurs parties, au début de chacune d'elles, Dieu s'adresse au Prophète (s). Dieu s'adresse d'abord à lui en l'appelant "Mohammed" et, plus tard, Il l'appelle "Ahmad"[4].

Il s'agit d'un hadith très long et d'une grande beauté qui englobe la vision du monde islamique. On peut dire que les sujets mentionnés dans ce hadith sont les suivants :

  • Les principes de tawakkul (confiance en Dieu) et de rida (satisfaction).
  • L'amour divin et la manière de l'atteindre.
  • Les caractéristiques des amis de Dieu.
  • Les caractéristiques de ceux qui entrent au Paradis et atteignent les fruits de leur faim et de leur silence.
  • Le sens et l'importance de se soucier des prières quotidiennes et de comprendre la présence de Dieu.
  • Le blâme des désirs égoïstes.
  • La critique de ce monde et des gens qui admirent ce monde
  • Les vingt caractéristiques des habitants du monde.
  • Les caractéristiques de ceux qui se soucis de l'au-delà.
  • La position et connaissance des ascètes.
  • Le rôle précieux du jeûne et du silence dans l'élévation de l'âme.
  • La description des croyants qui ont atteint la certitude et sont entrés dans le Paradis de Dieu.
  • Les caractéristiques d'une vie agréable et éternelle
  • Le réussite dans l'épreuve divine et les faveurs particulières de Dieu envers les gens qui ont réussi
  • Le statut des vrais adorateurs et des messagers de Dieu .
  • La vérité de l'amour divine

Les sources

Hadith de Mi'raj a été mentionné pour la première fois dans le livre Irshad al-qulub par Hasan b. Muhammad al-Daylami sous le nom de " Questions du Prophète(s) à son Seigneur dans la nuit du Mi'raj ". Puis, dans al-Wafi, Fayd Kashani, dans Al-Jawahir al-saniyya, Hurr 'Amili et dans Bihar al-anwar, 'Allama Majlisi citent également ce hadith, en faisant référence à Irshad al-qulub[5].

Les commentaires

Puisque le hadith de Mi'raj évoque de nombreuses questions morales, il a été pris comme source et référence de divers traités éthiques et mystiques, comme les suivants :

Voir aussi

Références

  1. Ṭabāṭabāyī, al-Mīzān, vol. 13, p. 8-34; Qummi, Tafsīr al-Qummī, vol. 2, p. 3-12
  2. Ṭabrisī, Majmaʿ l-bayān, vol. 6, p. 609.
  3. Qurʾān, 17:1; 53:8-18.
  4. Daylamī, Irshād al-qulūb, vol. 1, p. 199-206.
  5. Fayḍ Kāshānī, Al-Wāfī, vol. 26, p. 142; Ḥurr al-ʿĀmilī, al-Jawāhir al-sanīyya, p. 382; Majlisī, Biḥār al-anwār, vol. 74, p. 22.