Ouvrir le menu principal

Wiki Shia β

Rûh al-Qudus ou le Saint-Esprit (en arabe : رُوح‌ُ القُدُس) signifie l'esprit pur, qui est exempt de défauts et d'imperfections. De nombreux exemples sont mentionnés pour le Saint-Esprit, y compris l'ange Gabriel, 'Âlam al-Amr (Monde de commandement = fait référence au monde surnaturel. Contrairement au monde de la création, les êtres du monde du commandement sont incorporels et ne peuvent pas être perçus par les cinq sens), Rûh al-Arwâh (esprit des eprits) les grands anges.

Dans les sources islamiques, des devoirs tels que transmettre la Révélation aux prophètes, aider les croyants, la source de la connaissance des prophètes, la source de l'induction du jugement et de la connaissance des Ahl al-Bayt (a) et l'intercession le Jour du jugement furent attribués au Saint-Esprit.

Le Saint-Esprit est la troisième entité de la Trinité dans le christianisme. Bien sûr, certains théologiens chrétiens n’acceptent pas sa divinité.

Sommaire

Lexicologie et le statut

Rûh al-Qudus signifie l'esprit pur, qui est exempt de défauts et d'imperfections. Selon le dictionnaire biblique, le Saint-Esprit est appelé saint parce que l'une de ses œuvres est de sanctifier le cœur des croyants, et à cause de son amour pour Dieu et le Christ, il est également appelé l'Esprit de Dieu et l'Esprit du Christ.

Ce mot est utilisé dans le Coran et la Bible ; le Coran parle de la Révélation du Coran par le Saint-Esprit et de la confirmation du prophète Jésus (a) par lui.

Qui est Rûh al-Qudus

Il existe plusieurs possibilités pour la vérité du Saint-Esprit :

  • L'ange Gabriel : Certains commentateurs du Coran considérèrent le Saint-Esprit comme l’ange Gabriel. Appelation de Gabriel au Saint-Esprit fait référence à sa spiritualité et à sa sainteté, ainsi qu'à son rôle dans le maintien de la religion en vie.
  • Une créature de ‘Âlam al-Amr ((Monde de commandement = fait référence au monde surnaturel. Contrairement au monde de la création, les êtres du monde du commandement sont incorporels et ne peuvent pas être perçus par les cinq sens), 'Allâma Tabâtabâ’î considéra que le Saint-Esprit est un être du monde du commandement et autre que les anges, mais les accompagnèrent dans la transmission de la Révélation aux prophètes.
  • Un Grande des anges : Dans un hadith rapporté par l'Imam as-Sâdiq (a), Rûh al-Qudus est présenté comme un ange plus élevé que les anges Gabriel et Michael qui fut avec le Prophète de l'islam (s) et après le Prophète (s) avec les Imams chiites (a). Dans certaines hadiths, le Saint-Esprit est présenté comme le même Esprit qui selon le Coran, descend avec les anges pendant la Nuit d'al-Qadr.
  • Une force cachée : Le Saint-Esprit est une force cachée avec laquelle le prophète Jésus (a) ressuscita les morts. Un degré plus faible de cette force existe également chez d'autres croyants, les aider et les empêcher de faire les péchés.
  • Le premier être (C'est un terme mystique) : Selon Sayyid Haydar Amulî, les savants conviennent que le premier être est l’esprit, bien sûr, appelée par diverses lettres, y compris le Saint-Esprit et l'intellect actif.
  • Rûh al-Arwâh (esprit des esprits) (C'est un terme mystique) : Dans certaines œuvres mystiques, le Saint-Esprit est mentionné comme l'esprit des esprits, qui n'est pas une création de Dieu, mais un aspect de Dieu sur lequel l'esprit des créatures est basé.

Devoirs

Dans le Saint Coran et les hadiths, les devoirs sont attribués au Saint-Esprit, tels que :

  • Transmission de la Révélation aux prophètes : Si le Saint-Esprit est Gabriel, il est de son devoir de transmettre les messages de Dieu aux prophètes.
  • Supporteur et aide des prophètes et des amis de Dieu : Selon les commentateurs du Coran, dans les versets du Coran qui parlent de la confirmation de Jésus-Christ par le Saint-Esprit, la confirmation signifie renforcer et aider. Dans ce cas, certains considèrent également la Bible comme un exemple du Saint-Esprit.
  • Sources de la connaissance des prophètes : Dans certains hadiths, l'existence de cinq âmes dans l'existence des prophètes et de leurs tuteurs (al-Awsîyâ’) sont mentionnées, parmi lesquelles le Saint-Esprit est un d'eux, et à travers lesquelles les prophètes savent des choses.
  • Transmettre les préceptes divins aux Ahl al-Bayt (a) : Selon les hadiths, les Ahl al-Bayt (a) jugent selon le commandement de Dieu, les jugements du prophète David (a) et ce que le Saint-Esprit transmet dans leur cœur.
  • Aider les croyants : selon les hadiths, tant que les croyants soutiennent le Prophète (s) et Ahl al-Bayt (a), le Saint-Esprit les aidera. Selon Ibn Athîr, un historien islamique, le Prophète (s) demanda à Dieu de donner la confirmation du Saint-Esprit à Hassân b. Thâbit, un poète arabe de la période préislamique, qui écrit la poésie pour défendre du Prophète (s) et la satire des ennemis de l'islam, tant qu'il soutenait le Prophète (s).

Divinité

Rûh al-Qudus est la troisième entité de la Trinité dans le christianisme. Dans la Bible, la vie lui est attribuée. Selon la Bible, quand les croyants se repentent, ils comprennent le Saint-Esprit et il les purifie de la saleté du péché.

Bien sûr, les théologiens chrétiens ne sont pas d'accord sur la divinité du Saint-Esprit. Certains d’entre eux n’acceptent pas sa divinité et disent qu’il est un ange. Mais certains d'autres croient que le Saint-Esprit n'est pas un être indépendant, mais la manifestation de Dieu et ils croient en sa divinité.

Monographie

Le livre de Tahlîl Falsafî va ‘Irfânî Rûh al-Qudus (Analyse philosophique et mystique du Saint-Esprit dans les textes religieux) écrit par Fatimi Alipûr expliquant la place du Saint-Esprit dans le zoroastrisme, le judaïsme, le christianisme et l'islam, aussi dans ce livre, des explications philosophiques et mystiques des penseurs musulmans furent analysées et évaluées.

Voir aussi

Références

Bibliographie