Parousie de l’Imam al-Mahdi (a)

De wikishia

La Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) (en arabe : الظهور) est la réapparition de l’Imam al-Mahdi (a), le douzième Imam des chiites, après son Occultation majeure.

La Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) aura lieu pour le but de répandre la Justice partout dans le monde entier. Personne ne sait la date de la réapparition de l’Imam al-Mahdi (a), mais d’après les rapports (les traditions imamites), ce sera lorsque le monde entier sera rempli de l’injustice.

Définition

Le terme Az-Zuhûr (الظهور) vient de la racine (Z . H . R) qui signifie la réapparition de ce qui a été occulté.[1]

Dans l’islam, ce terme se réfère à la parousie du douzième Imam des chiites duodécimains après son Occultation majeure, événement qui aura pour but la propagation de la Justice dans le monde entier.

D’après cette notion, il y a une différence entre Az-Zuhûr (la parousie) et la révolte de l’Imam al-Mahdi (a). Ainsi, la parousie aura lieu avant le soulèvement de l’Imam à la fin du temps. Toutefois, d’après certains hadiths, la Parousie de l’Imam et son soulèvement auront lieu en même temps.[2]

Certains hadiths parlent de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) en utilisant les termes comme : Al-Ba’th (Résurrection) et Al-Amr (Ordre, Décret).[3]

Origine de la croyance en la Parousie d’un Sauveur

La croyance en la parousie d’un sauveur qui viendra à la fin du temps pour sauver l’humanité de l’injustice et pour répandre la justice partout, existe dans la plupart des religions, des sectes et des écoles de croyance. Bien qu’il ait beaucoup de différences dans des détails des croyances au sujet du Sauveur, tous sont unanime sur la venue d’un Sauveur.

Les Hindouistes attendent l’apparition de la dixième apparence de Vishnu, les Bouddhistes attendent l’apparition de cinquième Bouddha, les chrétiens attendent la Parousie de Jésus et les musulmans attendent la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a).

Parmi les écoles musulmanes, il y a des divergences sur la question de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a). Les chiites croient que l’Imam al-Mahdi (a) est en vie et il réapparaîtra à la fin du temps, mais les sunnites croient qu’il n’est pas encore né.

Signes de la période de la veille de la Parousie

D’après les hadiths, juste avant la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a), le monde verra trois signes :

  • L’injustice sera répandue partout, même dans toutes les maisons.[4]
  • La révolte de certains ennemis de l’islam, comme Sufyânî, qui se soulèveront est atteindront le pouvoir en Syrie.[5]
  • Les efforts des partisans de l’Imam al-Mahdi (a) qui essayent dans tous les pays musulmans de faire revivre le nom de l'Imam al-Mahdi (a) et la croyance en lui.[6]

Signes de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a)

Les signes de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) sont en deux sortes :

  1. Les signes certains qui auront sûrement lieu
  2. Les signes incertains dont la réalisation est probable

Signes certains

D’après les hadiths, les signes certains de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) sont cinq :

  1. La révolte de Sufyânî
  2. Un appel céleste
  3. Le périssement de l’armée de Sufyânî dans un endroit entre La Mecque et Médine, nommé Al-Baydâ’
  4. La révolte de Yamânî
  5. Assassinat d'An-Nafs az-Zakîyya

Signes incertains

Article connexe : mosquée de Koufa.

D’après les hadiths, beaucoup de signes pour le temps de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) sont mentionnés mais ils sont incertains. Cela veut dire qu’ils pourraient avoir lieu, mais pas nécessairement. Donc, d’après Sa volonté, Allah peut changer certains de ces signes.

Voici quelques signes incertains :

  • La discorde parmi les Abbassides et la fin de leur pouvoir
  • L’assassinat du dernier roi Abbasside, nommé Abd Allah
  • Une Eclipse inattendue pendant le mois de Ramadan
  • Une Eclipse lunaire inattendue au début ou à la fin du mois de Ramadan
  • La révolte d’un homme de Qazvin (en Iran) qui porte le nom d’un prophète et qui porte beaucoup préjudice aux gens.
  • La destruction d’une partie de la mosquée de Damas
  • La destruction de la ville de Bassora
  • L’assassinat d’un homme qui se révolte contre Sufyânî, accompagné de 70 de ses partisans à Koufa
  • La destruction du mur de la mosquée de Koufa
  • L’apparition d’une étoile à l’Est qui brillera comme la lune
  • L’apparition d’une couleur rouge dans le ciel
  • Immenses destructions en Irak et à Châm (en Syrie)
  • La discorde entre trois groupes à Châm, comme Sufyânî
  • L’apparition de certains mouvements en Egypte
  • Le soulèvement de douze personnes de la descendance d’Abu Talib qui appelleront les gens à leur obéir
  • L'avénement d'un vent noir en Irak à Bagdad pendant le marin
  • La propagation de la famine partout dans le monde
  • La guerre entre deux peuples non-arabes
  • La destruction de la ville, Ray (ancien Téhéran)
  • La guerre entre les Arméniens et les Azéris
  • La transformation de certains innovateurs sous forme des singes et des porcs
  • L'avénement d'un appel étonnant du ciel d’une façon que tout le monde l’entend
  • L'avénement de cinq appels célestes dont trois seront pendant le mois de Rajab et un sera au mois de Ramadan :
  1. Premier appel : « ألا لعنة الله علی القوم الظالمین » (Que la malédiction de Dieu soit sur les injustes)
  2. Deuxième appel : « یا معاشرالمؤمنین أزفة الآزفة » (Ô croyants, la Résurrection s’approche)
  3. Troisième appel : « ألا إن الله بعث مهدی آل محمد للقضاء علیالظالمین » (Sachez bien qu’Allah a envoyé le Mahdi de la descendance de Muhammad (s) pour réaliser Sa prédestination sur les injustes)
  4. Quatrième appel (sera pendant le mois de Ramadan) : Cet appel sera probablement venu de l’Ange Gabriel pour attester la vérité des Ahl al-Bayt (a)
  5. Cinquième appel sera un appel de la part du Satan : Il défendra Sufyânî
  • Certains défunt, enterrés dans les tombes, sortiront de leurs tombes et reviendront au monde[7]

Le moment et l’endroit de la Parousie

Le moment de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) n’est pas cité dans les hadiths. D’après les Imams, celui qui précise une date pour la réapparition de l’Imam al-Mahdi (a) est sans doute, un menteur. Aussi, les Imams maudissaient ceux qui déterminaient une date pour la Parousie du douzième Imam (a).[8]

Ce qui est cité dans les hadiths sur le temps de la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a), montre certains signes concernant son temps; des signes comme le désespoir généralisé des gens[9].

D’après certains hadiths, la Parousie de l’Imam al-Mahdi (a) aura probablement lieu lors d'une année impaire[10], au jour d’Achoura[11], lors de la fête de Nawrûz[12], un samedi[13] ou un vendredi[14] et encore après la prière de ‘Ishâ’.[15]

D’après certains rapports, la réapparition de l’Imam al-Mahdi (a) sera avant son soulèvement et dans un endroit, nommé Dhû Tuwâ (ذو طوي).[16]

Evénements après la Parousie

Articles connexes : La Mecque et Koufa.

Après sa réapparition, l’Imam al-Mahdi (a) commencera son soulèvement dans La Mecque et à côté de la Kaaba. Il y mettra son drapeau et ses partisans lui prêteront le serment d’allégeance entre Ar-Rukn et Al-Maqâm.[17]

A ce moment-là, l’Imam al-Mahdi (a) se présentera comme suit :

« Je suis Baqîyyat Allah sur terre, un Calife de la part de Dieu et Sa Preuve ».[18]

Puis, tout le monde prêtera le serment d’allégeance avec l’Imam al-Mahdi (a) et lorsque ses partisans atteindront le nombre de 10 000, ils commenceront leur soulèvement et iront à Koufa.

Voir aussi

Références

  1. Farâhîdî, Al-‘Ayn, v 4 p 64
  2. Sadr, Târîkh Mâ Ba’d az-Zuhûr, p 195
  3. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 168 ; Cheikh as-Sadûq, Kamâl ad-Dîn, v 2 p 378
  4. Sayid b. Tâwûs, At-Tarâ’if, v 1 p 177
  5. Al-‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 52 p 186
  6. Cheikh as-Sadûq, Kamâl ad-Dîn, v 1 chapitre 31
  7. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 429 ; Cheikh as-Sadûq, Kamâl ad-Dîn, p 650
  8. Kulaynî, Al-Kâfî, v 1 p 368
  9. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 181
  10. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 262
  11. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 283
  12. Al-‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 52 p 308
  13. Cheikh at-Tûsî, Al-Ghaybat, p 453
  14. Al-‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 7 p 59 et v 56 p 27
  15. Ibn Tâwûs, Al-Malâhim wa al-Fitan, p 137
  16. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 315
  17. Nu’mânî, Al-Ghaybat, p 281
  18. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 52 p 193