Al-Qalâqil

De wikishia
چهار قل.jpg

Al-Qalâqil (en arabe :القلاقل) ou al-Qalâqil al-Arba‘a (en arabe :القلاقل الاربعة) ou les Quatre Qul est un titre pour les quatre sourates coraniques qui commencent par le mot « Qul » : al-Kâfirûn, al-Ikhlâs, al-Falaq et an-Nâs. Elles s’appellent également Suwar al-Qul (les sourates de Qul) ou Dhât al-Qalâqil (les sourates ayant Qul). Le mot « Qul » est l'impératif du verbe « dire » et signifie : dis.
Selon un hadith du Prophète Muhammad (s) connu sous le nom de « Hadith Dhât al-Qalâqil », la récitation de ces quatre sourates est recommandée pour la protection contre les malheurs.

Définition

Al-Qalâqil ou les Quatre Qul est un titre pour les quatre sourates du Coran qui commencent par le verbe impératif « Qul » signifiant « dis ».[1] Elles sont :

La sourate al-Jinn commence aussi par le terme « Qul »[3] Mais elle ne fait pas partie des sourates al-Qalâqil.[4]

Vertus et caractéristiques

Selon les hadiths, il est conseillé de réciter les trois sourates al-Ikhlâs, al-Falaq et an-Nâs avec la sourate al-Hamd[5] ou avec Ayat al-Kursî[6] afin de se protéger des dangers.
Aussi, pour l’accroissement de la provision de voyage, la récitation des quatre sourates al-Qalâqil avec la sourate an-Nasr est citée dans nos hadiths.
Aussi, la récitation des Quatre Qul dans la prière nocturne et certaines prières surérogatoires.[7]
D’après un hadith du Messager d’Allah (s) connu sous le nom de « Hadith Dhât al-Qalâqil », la récitation de ces quatre sourates est conseillée pour la sécurité de celui qui la récite, de ses enfants et de ses biens.[8]

Exégèse coranique d’al-Qalâqil

Il y a des livres exégétiques du Coran sur les sourates al-Qalâqil de différents auteurs comme :

  • Le livre « Tafsîr al-Qalâqil » écrit par ibn Sīnā. Ce livre contient l’exégèse des trois sourates al-Ikhlâs, al-Falaq et an-Nâs.[9]
  • L’exégèse chiite du Coran de dixième siècle de l’hégire connu sous le nom de « Tafsîr al-Qalâqil ». Il est parmi des œuvres de Jalâl ad-Dîn Muhammad b. As‘ad.
  • Il existe un autre livre nommé « Balâbil al-Qalâqil » qui est attribué à Ibn Zuhra. Cette exégèse comprend l'interprétation des versets coraniques qui commencent par le mot « Qul » (dis).[10]

Références

  1. Lisânî Fishârakî, Hârqul, Châr Qul, p 657
  2. Harîrî, Farhang Istelâhât Qurânî, p 118
  3. Sourate al-Jinn, verset 1
  4. Lisânî Fishârakî, Hârqul, Châr Qul, p 657
  5. Al-Huwayzî, Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn, vol 5, p 705
  6. Al-Huwayzî, Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn, vol 5, p 702
  7. Al-khatîb ash-Sharbînî, Mughnî al-Muhtâj, vol 1, p 221; Ad-Damîyâtî ash-Shâfi‘î, I‘ânat at-Tâlibîn, vol 1, p 290
  8. Qutb ad-Dîn ar-Râwandî, Salwat al-Hazîn, p 85 ; Âqâ Buzuzrg Tihrânî, Adh-Dharî‘a, vol 6, p 376
  9. Ibn Sînâ, Panj Risâli, p 35 - 36
  10. Ibn Zuhra, Al-Balâbil wa al-Qalâqil, p 11