Baqîyyat Allah (titre)

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Baqîyyat Allah (en arabe : بَقیّة الله), (littéralement : reste d'Allah) est l’un des titres de l'Imam al-Mahdi (a), le dernier des douze Imams chiites (a) qui est en occultation.

Le terme de «Baqîyyat Allah» est mentionné dans le Coran et selon certains hadiths interprétant le Coran, il se réfère aux Imams infaillibles (a) et dans certains autres hadiths, elle est considérée comme un titre pour l'Imam al-Mahdi (a).

Dans lexicalogie et dans les exégèses du Coran, cela signifie ce que Dieu garde pour l'humanité. Il fut également interprété comme une bénédiction et une abondance. La raison pour laquelle il fut interprété en référence aux Imams (a) est qu'ils sont la bénédiction de Dieu sur les humains.

Utilisation à propos des Ahl al-Bayt (a)

Article connexe : Ahl al-Bayt (a).

Baqîyyat Allah fut interprété dans les hadiths chiites aux Imams infaillibles (a). Par exemple, Ibn Shahrâshûb dit que le verset 86 de la sourate Hûd fut révélé à propos des Imams chiites (a).

بَقِيَّتُ اللَّهِ خَيْرٌ لَكُمْ إِنْ كُنْتُمْ مُؤْمِنِينَ...﴿۸۶﴾
ce qui reste auprès d’Allah est un bien pour vous si vous êtes en croyance
Le Coran, la sourate Hûd, verset 86, traduction de Régis Blachère

Al-’Allâma al-Majlisî considéra Baqîyyat Allah comme signifiant "Man Abqâh Allah" (celui qui Dieu l'a gardé) et dit :

Baqîyyat Allah signifie certains des prophètes et de leurs successeurs que Dieu garde sur terre pour guider le peuple, ou les Imams (a) qui sont les restes des prophètes parmi leur Oummah.

De plus, selon un hadith, l'Imam al-Bâqir (a), s'adressant aux gens qui lui ont fermé la porte de leur ville, se présenta Baqîyyat Allah. Dans la zîyârat al-Jâmi’at al-Kabîra, les Imams chiites (a) sont également appelés Baqîyyat Allah.

Titre de l’Imam al-Mahdi (a)

Article connexe : Imam al-Mahdi (a).

Selon certains hadiths, Baqîyyat Allah est le titre de l'Imam du Temps (a) ; par exemple, il est rapporté par Imam Ali (a) que Baqîyyat Allah se réfère à Imam al-Mahdi (a).

Selon un hadith, l'Imam as-Sâdiq (a), en réponse à la question que les gens appellent l'Imam al-Mahdi (a) Amîr al-Mu'minîn (le commandeur des croyants), considéra Amîr al-Mu'minîn comme un titre spécial de Ali ibn Abi Talib (a) et demanda au peuple d'appeler l'Imam al-Mahdi (a), Baqîyyat Allah.

Certains commentateurs chiites de Nahj al-Balâgha considèrent l'expression «بَقیَّةُ مِنْ بَقایا حُجَّتِه , il est le reste des arguments de Dieu» utilisée dans Nahj al-Balâghah comme une interprétation du douzième Imam (a). Ibn Abi al-Hadîd al-Mu'tazilî dit que les chiites interprètent ce mot au al-Mahdi (a), les soufis aux mystiques et les sunnites aux savants qui sont l'autorité de Dieu sur les serviteurs.

Dans le Du’â an-Nudba, l’Imam al-Mahdi (a) est mentionné comme Baqîyyat Allah. Il est indiqué dans les hadiths chiites que l'Imam al-Mahdi (a) récitera le verset "ce qui reste auprès d’Allah est un bien pour vous ..." et se présentera comme Baqîyyat Allah, quand il apparaîtra et les musulmans le saluent avec la phrase «La paix soit sur vous ou sur le reste de Dieu sur terre». Il est également rapporté que l’Imam al-Mahdi (a) dit :

Je suis le reste de Dieu sur terre.

Différents points de vue des commentateurs

Les commentateurs du Coran ont donné différentes interprétations sur Baqîyyat Allah mentionné dans le verset 86 da la sourate Hûd (ce qui reste auprès d’Allah est un bien pour vous si vous êtes en croyance) qui mentionné parmi les consultations du prophète Shu'ayb (a) à son peuple. Certains d'entre eux considèrent Baqîyyat Allah dans ce verset comme signifiant le profit légitime résultant de la transaction qui reste pour l'homme. Certains d'autres l'ont associé à la pleine mesure et à l'équilibre mentionnés au verset 85 de la sourate Hûd et ont dit que "Baqîyyat Allah" se réfère à ce qui reste ou que Dieu garde pour vous après avoir mesuré et c'est mieux que la fraude et la diminution de la mesure.

Az-Zamakhsharî, l'exégète du Coran sunnite mentionna cette possibilité que peut-être «Baqîyyat Allah» se réfère aux actes d'adoration restant auprès Dieu. Selon al-’Allâma al-Majlisî, les exégètes du Coran interprétèrent également "Baqîyyat Allah" comme la bénédiction ou la récompense qui reste pour l'au-delà.

Baqîyya signifiant l'abondance et la bénédiction

Certains des commentateurs du Coran interprétaient le mot Baqîyya, l'abondance et la bénédiction ; az-Zamakhsharî, sous le verset 116 de la sourate Hûd qui contient "Ulû baqîyyatin" interpréta Baqîyya comme une abondance et une bénédiction.

Rudi Paret, l'orientaliste et traducteur du Coran en allemand dit que

"fadl" signifie à l'origine "baqîyya" et le surplus et que dans l'évolution sémantique, il prit le sens abondance et bénédiction. Le sens de «baqîyya» s'est développé en bénédiction, abondance, supériorité et choisi.

Le terme «baqîyya» fut également utilisé dans le verset 248 de la sourate al-Baqara signifiant l'abondance et la bénédiction. Ils disent que la raison pour laquelle interpréter «baqîyya» se référant aux Imams (a) est qu'ils sont l'abondance et la bénédiction de Dieu sur les humains.

Voir aussi

Références

Bibliographie