Calendrier Lunaire Hégirien

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Hégire lunaire)
Aller à : navigation, rechercher

Le Calendrier Lunaire Hégirien (en arabe: التقويم الهجري القمري) appelé aussi calendrier musulmans, est un calendrier qui se base pour la définition des débuts de mois de l’année sur la rotation de la lune autour de la terre, et les musulmans accomplissent leurs actes de culte et les occasions religieuses basées sur elle. L'origine du calendrier lunaire Hégirien est l’émigration du Prophète Muhammad (s) de La Mecque vers Médine, qui a eu lieu en 622 après JC. Selon célébre opinion, l'année lunaire hégirienne est désignée comme Le calendrier des musulmans à la suggestion de l'Imam Ali (a) pendant le califat de Umar ibn al-Khattab.

Une année lunaire hégirienne a 354 ou 355 jours ; c'est dix ou onze jours de moins qu'une année solaire hégirienne. Le premier mois de ce calendrier est Muharram et le dernier mois est Dhu al-Hijja. Selon certains hadiths, le mois de Ramadan est le premier mois de l'année lunaire hégireienne, et ainsi les pratiques et rituels religieux commencent, dans certains livres de supplication, avec les rites du mois de Ramadan et se terminent par les pratiques du mois de Sha'bân. Sayyid ibn Tâwûs, un érudit chiite renommé au septième siècle de l'hégire lunaire, a soutenu que le mois de Ramadan était probablement le début du calendrier religieux et le mois de Muharram était le début du calendrier ordinaire.

Les mois de l'année lunaire hégirienne sont dans l'ordre suivant : Muharram, Safar, Rabî' al-Awwal, Rabî' ath-Thânî, Jumâdâ al-Ûlâ, Jumâdâ al-Âkhira, Rajab, Sha'bân, Ramadan, Shawwâl, Dhu al-Qa'da et Dhu al-Hijja.

Statut et importance

Le calendrier lunaire hégirien est une calendrier calculée en fonction de la rotation de la lune et parce que son origine était l'émigration du Prophète de l'islam (s) en 622 après JC, elle est appelée le calendrier lunaire hégirien.

Les musulmans accomplissent leurs actes religieux basés sur l'année lunaire hégirienne, d'où le calendrier lunaire hégirien est également appelé le calendrier islamique.

Le calendrier lunaire hégirien, avant la Première Guerre mondiale (1914-1918 C) était la base de l'histoire officielle des pays islamiques et les événements ont été enregistrés en fonction de ce calendrier. En Iran, le calendrier lunaire hégirien est remplacé par le calendrier solaire hégirien au 11 de Farvardin en l'an 1304 HS / 31 mars 1925 C et le même changement est effectué en Afghanistan en 1301 HS / 1922 C. En Arabie Saoudite, à partir de 1439 AH / 2017 C, le calendrier grégorien a remplacé le calendrier lunaire hégirien.

Point de départ du calendrier lunaire Hégirien

Le calendrier lunaire hégirien commence son décompte à partir de l'année où le Prophète (s) a émigré de La Mecque à Médine. Cependant, il y a désaccord sur le moment où cette année a été choisie comme début du calendrier musulman. Selon des rapports historiques, Abû Mûsâ al-Ash'arî s'est plaint dans une lettre à Umar ibn al-Khattab de l'absence d'une histoire cohérente ; Parce qu'il recevait des lettres du deuxième calife, et parce que la date n'était pas mentionnée, il avait du mal à reconnaître leur préséance et leur retard. Par conséquent, Umar ibn al-Khattab a formé un conseil pour déterminer le calendrier islamique, dans lequle al-Mab'ath et l'émigration du Prophète (s) et le jour du décès du Prophète (s) ont été proposées comme le point de départ du calendrier lunaire hégirien, et Ali (a) a proposé l'émigration du Prophète (s) de La Mecque à Médine, et il est accepté et devint le point de départ du calendrier islmamique.

Selon d'autres rapports, après l'émigration du Prophète (s) à Médine, par ordre du Prophète (s), cette émigration est devenue le point de départ du calendrier islamique. Selon Ja'far Subhânî, le jurisconsulte, le théologien et l'historien chiite, il y a des correspondances de l'époque du Prophète (s) avec la date de l'année lunaire hégirienne ; y compris le traité de paix entre le Prophète (s) et les Chrétiens de Najran avec la date de la cinquième année de l'hégire lunaire et le testament du Prophète (s) à Salman al-Farisi avec l'orthographe de l'Imam Ali (a) avec la date de la neuvième année de l'hégire lunaire.

Premier mois de l'année lunaire

L'année lunaire hégirienne commence avec le mois de Muharram et se termine avec le mois de Dhu al-Hijja. Avant l'émigration du Prophète (s) qui choisi comme le point de départ du calendrier islamique, l'année lunaire était courante chez les Arabes et les Juifs et commençait avec le mois de Muharram. Par conséquent, après avoir déterminé l'émigration comme le point de départ du calendrier islamique, le mois de Ramadan et le mois de Muharram ont été proposés comme le début de l'année lunaire hégirienne, et le deuxième calife était d'accord avec Muharram.

Cheikh at-Tûsî, le jurisconsulte et le narrateur de hadiths chiite du cinquième siècle de l'hégire lunaire, a déclaré que selon les célébres hadiths chiites, le mois du Ramadan est le premier mois de l'année lunaire hégirienne et, par conséquent, dans le livre Misbâh al-Mutahajjid, il a commencé l'année lunaire hégirienne avec le mois du Ramadan. Il a également considéré le mois de Rajab comme les derniers mois interdits et a mis fin aux actes de l'année lunaire hégirienne avec les actes du mois de Sha'bân.

Sayyid ibn Tâwûs, un narrateur de hadiths chiite au septième siècle de l'hégire lunaire, se référant aux différences dans les hadiths sur le premier mois de l'année lunaire hégirienne, considère les actions de nombreux érudits passés et de leurs livres pour indiquer que le Ramadan est le début de l'année lunaire hégirienne; Cependant, il est possible que le mois de Ramadan soit le début de l'année de culte et que le mois de Muharram soit le début de l'année ordinaire.

Mois de l'année lunaire

L'année lunaire hégirienne se compose de douze mois et chaque mois a 29 ou 30 jours, mais quel mois est de 29 jours et qui est de 30 jours, il n'y a pas d'ordre spécifique. Cependant, dans le calendrier lunaire conventionnel, les mois impairs sont fixés à 30 jours et les mois pairs à 29 jours, et le dernier mois des années bissextiles est de 30 jours.

Le nombre de jours dans l'année lunaire hégirienne est de dix ou onze jours de moins que les années solaire et grégorienne (qui ont 365 jours) ; Par conséquent, le nombre de jours de l'année lunaire hégirienne est de 354 jours dans les années normales et de 355 jours dans les années bissextiles.

Selon Ali b. Husayn al-Mas'ûdî, un historien du quatrième siècle de l'hégire lunaire, les Arabes ont ajouté un mois à l'année lunaire tous les trois ans pendant la période préislamique, et le Coran a dénoncé cela comme 'an-Nasî (ajournement) et la condamné.

Les mois de l'année lunaire hégirienne sont dans l'ordre suivant :

Voir aussi

Reférences

Bibliographie

  1. Ibn Kathîr, al-Bidâya wa an-Nihâya, maison d'édition Al-Fikr, Beyrouth, 1407 H.
  2. Subhânî, Ja'far, Sayyid al-Mursalîn, Qom, Jami'a Mudarrisîn.
  3. Tabarî, Târîkh al-Umam wa-l-Mulûk, révisé par Abu al-Fadl Ibrâhîm, Beyrouth, maison Turâth, 2ème édition, 1367 H.
  4. 'Âmilî, Sayyid Ja'far Murtadâ, at-Tahqîq fî Târîkh al-Hijra
  5. Mas'ûdî, Ali b. Husayn, Murûj ad-Dhahab, Maison Hijrat, Qom, 1409.
  6. Miskawayh, Ahmad b. Muhammad, Tajârub al-Umam, édition Surûsh, Téhéran, 1379 H.
  7. Naba'ï, Abu al-Fadl, Taqwîm wa Taqwim Nigârî Dar Târîkh, Mechhed, Âstân Quds, 1366 H.
  8. Ya'qûbî, Ahmad, Târîkh Ya'qûbî, maison d'édition Dâr Sãdir, Beyrouth.
  9. Kaf'amî, Taqî ad-Dîn Ibrâhîm b. Ali, Al-Misbâh, édition A'lami, Beyrouth, 1er édition, 1414 H/ 1994.