Nâfi’ b. Hilâl al-Bajalî

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Nâfi’ b. Hilâl al-Bajalî (en arabe : نافع بن هلال البجلي) ou Nâji’ b. Hilâl al-Jamalî (en arabe : نافع بن هلال الجملي) fut l’un des compagnons de l’Imam Ali (a) et l’un des martyrs de Karbala. Il participa aux batailles de Jamal, Nahrawân et Siffîn.

Nâfi' rejoignit la caravane de l'Imam al-Husayn (a) dans une station de voyage près de Koufa sous le nom de 'Udhayb al-Hijânât et fut tombé en martyre au jour de Achoura à Karbala. Dans ses discours, il montra son soutien et sa loyauté envers l'Imam al-Husayn (a).

Nom et la généalogie

Dans certaines sources historiques et Maqâtil, le nom de Nâfi' b. Hilâl est incorrectement enregistré avec le nom de Hilâl b. Nâfi'. Tandis que ce dernier (Hilâl b. Nâfi') fut également présent dans l'événement de Karbala, mais il fait partie des troupes de Umar b. Sa'd et fut l'un des reporteurs de cet événement.

Nâfi' b. Hilâl de la tribu de Jaml, l'une des branches de la tribu Madhhij, fut d'origine yéménite. Le nom de Nâfi’ est mentionné dans les sources historiques avec le parent de Jamalî, Bajlî, Murâdî et Bajalî Murâdî.

Temps du califat de l’Imam Ali (a)

Nâfi’ fut l’un des compagnons de l’Imam Ali (a) qui participa dans les batailles de Jamal, Siffîn et Nahrawân. Il est dit que Nâfi’ fut un homme courageux et un tireur habile.

Il est rapporté d’Abu Mikhnaf déclarant que l'Imam Ali (a) lui-même, lui enseigna les techniques de combat.

Événement de Karbala

Article connexe : Événement de Karbala.

Nâfi' b. Hilâl quitta Koufa avant le martyre de Muslim b. 'Aqîl. Il fut l'une des quatre personnes qui rejoignirent l'Imam al-Husayn (a) dans une station de voyage près de Koufa sous le nom de 'Udhayb al-Hijânât.

L'Imam al-Husayn (a) les interrogea sur la condition du peuple de Koufa, et ils répondirent :

Les nobles et les anciens de Koufa sont contre vous à cause des pots-de-vin qu'ils ont pris, et le reste du peuple a le cœur avec vous, mais leur épée est contre vous.

Renouvellement d'allégeance à l'Imam al-Husayn (a)

Le deuxième jour de Muharram, l'Imam al-Husayn (a), fut entré à Karbala. L'Imam (a) appela sa famille, ses amis et ses compagnons à se rassembler autour de lui et fait des discours pour eux. Après les paroles de l'Imam (a), les compagnons se furent levés les uns après les autres pour soutenir l'Imam (a) et insistèrent pour leur renouveler leur serment allégeance. Après Zuhayr b. Qayn, Nâfi' prit la parole au soutien de l'Imam (a).

Apporter de l'eau

Après avoir fermé l'eau sur le camp de l'Imam al-Husayn (a), par ordre de Umar b. Sa'd, les compagnons et la famille de l'Imam (a) eurent extrêmement soif, l'Imam al-Husayn (a) appela Abbas b. Ali (a) pour apporter de l'eau pour le camp. L'Imam al-Husayn (a) envoya Abbâs b Ali (a) avec trente cavaliers et vingt fantassins, dont Nâfi' b. Hilâl, pendant la nuit à l'Euphrate pour apporter de l'eau. Nâfi' se déplaca devant eux jusqu'à ce qu'ils atteignirent de l'Euphrate. Ils apportèrent de l'eau aux tentes.

La discussion de Nâfi’ b. Hilâl avec ‘Amr b. Hajjâj

‘Amr b. Hajjâj : ::Qui êtes-vous?.

Nâfi' : Un de vos cousins. Nous sommes venus ici pour boire de l'eau que vous nous avez interdite", a déclaré Nafi '.

‘Amr b. Hajjâj : Vous êtes bienvenu pour boire ! Mais vous ne pouvez pas apporter d'eau à al-Husayn (a), répondit ‘Amr.

Nâfi' : Non, je jure devant Dieu, répondit Nafi' : Je ne boirai pas de cette eau, alors qu'al-Husayn (a) et sa famille et ses compagnons ont tous soif.

Nuit de Achoura

Au milieu de la nuit de Achoura, quand l'Imam al-Husayn (a) laissa la tente seul pour explorer les collines autour ; Nâfi' le suivit lentement. Sur le chemin du retour, l'Imam dit à Nâfi' :

Ne veux-tu pas traverser ces deux montagnes en cette nuit noire et sauver ta vie ?

Nâfi' tomba aux pieds de l'Imam al-Husayn (a) et répondit :

J'ai une épée qui vaut mille dirhams et j'ai un cheval qui vaut autant, alors je jure par Dieu qui m'a béni d'être avec vous, je ne vous laisserai jamais seul tant que mon épée pourra couper.

Il est dit aussi, lorsque Nâfî se sentit que la famille de l'Imam al-Husayn (a) s'inquiéta de la loyauté des compagnons de l'Imam, en consultation avec Habîb b. Muzâhir, rassembla les compagnons de l'Imam (a) près de la tente de l'Imam (a) et ils déclarèrent leur loyauté à l'Imam.

Jour de Achoura

Il est rapporté que Nâfi' b. Hilâl se fut marié avant l'événement de Karbala, et quand il voulut aller à la bataille le jour de Achoura, sa femme lui demanda de ne pas aller. Mais il insista sur le fait qu'il devait aider l'Imam al-Husayn (a). Et quand Imam (a) apprit cela, dit à Nâfi' :

Ta femme est inquiète, et je ne veux pas que tu te perdais l'un l'autre quand tu es si jeune. Tu es libre d'emmener ta femme avec toi !

Nâfi' répondit :

"Ô le fils du Prophète (s) ! si je vous laisse seul dans de telles difficultés et que je passe par mes plaisirs, comment puis-je faire face à votre grand-père, le Prophète (s), au Jour du Jugement ?

Il est dit que, quand 'Amr b. Qaraza al-Ansari fut tombé en martyre au jour de Achoura, son frère Ali, qui fut dans l'armée de Umar b. Sa'd sous prétexte de venger son frère, attaqua l'Imam (a), mais Nâfi' b. Hilâl al-Bajalî le blessa avant qu'il ne puisse attaquer l'Imam (a).

Martyre

L'armée de Umar b. Sa'd encercla Nâfi', lors d'une attaque massive et le cibla avec des flèches et des pierres, lui brisant les bras et le capturant.

Shimr b. Dhi al-Jawshan et un groupe de ses compagnons l'amena chez Umar b. Sa'd. Umar b. Sa'd lui dit :

«Ô Nâfi'! Malheur à toi! «Pourquoi t'es-tu fait ça ?

Nâfi' en coulant le sang sur sa barbe dit :

«Mon Seigneur est conscient de mon intention, je jure devant Dieu, je tuai douze d'entre vous et je ne m'en veux pas, si mes bras furent en bonne santé, vous ne pourriez pas me capturer.

Umar b. Sa'd ordonna à Shimr de le tuer ! Nâf'i dit à Shimr :

"Par Dieu, ô Shimr! Si tu es musulman, il sera difficile de rencontrer Dieu tout en rendant notre sang. Je remercie Dieu d'avoir mis notre mort entre les mains de sa pire création !

Puis il fut tombé en martyre par Shimr.

Le nom de Nâfi' b. Hilâl est mentionné dans la zîyârat de Rajabîyya de l'Imam al-Husayn (a) et dans la zîyârat an-Nâhîyat al-Muqaddasa.

Réciter un poème composé sur le rajaz

Il est dit que le jour de Achoura, Nâfi' écrit son nom sur ses flèches, les empoisonna et les lança sur l'ennemi, en récitant ces poèmes :

Je lance des flèches avec des inscriptions dessus,
La vie ne peut être sauvée en les craignant,
Ils sont empoisonnés et ils traversent,
Afin de remplir le champ avec des flèches.

Nâfi' tua douze personnes de l'armée de Umar b. Sa'd avec des flèches et en blessa beaucoup. Lorsqu'il manqua de flèches, il tira son épée et attaqua l'ennemi en récitant les poèmes suivants :

Je suis un jeune homme du Yémen et de Jamal,
Ma religion est celle d'al-Husayn et de Ali,
Mon rêve est d'être tué aujourd'hui,
C'est ma conviction et je vais affronter mon acte.

Voir aussi

Références


Bibliographie