Tahdhib Al-Ahkâm (livre)

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Tahdhîb al-Ahkâm)
Aller à : navigation, rechercher
Tahdhîb Al-Ahkâm
Description de l'image Tahdhib Al-Ahkâm.jpg.
Auteur Cheikh At-Tûsî
Genre Hadith, Jurisprudence
Titre original تهذیب الأحکام
Date Cinquième siècle de l'hégire
Langue Arabe
Volumes 10
Hadiths
  • D'après Al-Nouri: 13590
  • D'après les autres: 13988

Chapitres principaux

Ce livre contient les chapitres juridiques.

Tahdhîb Al-Ahkâm (en arabe: تهذيب الأحكام), est le nom d’un recueil de hadith, écrit par Abû Ja’far Muhammed b. Hasan At-Tûsî (460 H, 1068), connu sous le nom Cheikh At-Tâ’ifâ. .

Ce livre est un des recueils de hadith les plus authentiques et fait partie des quatre livres du hadith imamite. L’auteur l’a écrit avant son livre intitulé Al-Istibsâr. Tahdhib Al-Ahkam ne contient que des hadiths sur les préceptes islamiques.

Présentation

Ce livre est un des recueils de hadiths chiites les plus authentiques et il est le troisième des Quatre livres. Ce livre contient des hadiths jurisprudentiels, rapportés par les Ahl al-Bayt (a). En fait, ce livre est un commentaire du livre Al-Muqni’a, écrit par Cheikh Al-Mufîd. Il a recueilli les hadiths sur la majorité des chapitres de la jurisprudence.

Il contient aussi, des sujets sur les piliers de la jurisprudence (Usûl Al-Fîqh), l’évaluation biographique (en arabe : علم الرجال) et beaucoup de sujets précieux.

Dans ce livre, Cheikh at-Tûsî n’a pas parlé des croyances, il a recueilli plutôt les hadiths jurisprudentiels du chapitre At-Tahâra (purification) au chapitre Ad-Dîyât (prix du sang versé).

L’ordre des chapitres est pareil que celui du livre Al-Muqni’â.

L’auteur a profité des preuves du Coran, des hadiths authentiques et des Ijmâ’ (consensus) des musulmans ou des chiites. A la fin, il a rapporté des hadiths très connus parmi les savants chiites. Il a aussi parlé des hadiths qui se contredisent et a expliqué la solution pour mettre en accord entre les deux ou enlever la contradiction par la faiblesse d’un côté ou le fait de n’en pas tenir compte par les savants chiites.

Ce livre comprend 393 chapitres et 13 590 hadiths.

Le dernier chapitre de ce livre concerne Al-Mashîkha ( professeur de hadith). L’auteur a écrit dans ce chapitre, sa chaîne de transmission entre lui et les livres dont il a raconté les hadiths.

Certains savants ont interprété ce chapitre, comme l’interprétation d’Allama Sayyid Hâshim Tûblî, intitulé Tanbîh Al Arîb wa Tadhkîrat Al Labîb fî Îdâh Rîjjâl At-Tahdhîb.

Le motif du recueil

Dans la préface du livre[1], l'auteur dit qu’un de ses amis lui avait dit qu’à cause de certains hadiths chiites qui se contredisent, quelques chiites se sont égarés ; et qu'il mériterait qu’on ait un livre qui expliquerait d’abord les preuves de chaque précepte, et qui mentionnerait ensuite les hadiths qui contredisent ce précepte et nous proposer enfin des solutions pour résoudre ces contradictions. Il lui a demandé alors d’écrire un livre argumenté qui interprète le livre de Cheikh Al-Mufîd (Al-Muqni’a).

Ce livre provient ainsi d’un motif théologique.[2]

La date de l’écrit

Dans les deux premier volume de ce livre, Chiekh at-Tûsî utilise la phrase :

« Qu’Allah le soutienne » envers Cheikh Al-Mufîd.

Mais à partir du deuxième volume, il change cette phrase et dit :

« Qu’Allah le comble de Sa miséricorde ».

Donc, on comprend que l’auteur a commencé l’écriture de ce livre lorsque Cheikh Al-Mufîd était en vie et l’a terminé après son décès (le mois de Ramadan 413 H).[3]

Le premier livre de Cheikh At-Tûsî

Tahdhîb Al-Ahkâm était le premier livre que Cheikh at-Tûsî a écrit. Car il ne réfère dans ce livre à aucun de ses autres livres. Mais, il réfère plutôt dans des autres, plusieurs fois à Tahdhîb Al-Ahkâm.[4]

Il dit dans son livre « Al-Istibsâr »[5] qu’il a commencé à l’écrire après qu’il a publié le livre At-Tahdhîb. Aussi, dans son livre « Al-Udda fî Usûl Al-fiqh »[6] il a parlé des Tahdhîb Al-Ahkâm et Al-Istibsâr. Donc, apparemment l’écriture de Tahdhîb n’a pas été longue.[7]

Le nombre des chapitres

Tahdhîb Al-Ahkâm a 21 parties principales sur la jurisprudence. Il a ajouté deux chapitres dans les livres « Al-Nahâya » et « Al-Istibçar » sur « Le témoignage » et « La nourriture et la boisson ».

D’après Muhaddith an-Nûrî[8], ce livre comprend 393 chapitres et 13590 hadiths. D’après certains autres, le nombre des chapitres varie plus ou moins. Cette différence provient du fait de se tromper en comptant les chapitres et les hadiths. Ou par exemple, certains rassemblent deux hadiths ou deux chapitres en un.

La méthode de l’écrit

Ce livre s’est basé sur l’interprétation de tous les sujets du livre « Al-Muqni’a » de Cheikh Al-Mufîd, par les preuves sûres (comme le Coran, les hadiths qui ont plusieurs sources concordantes, consensus), les hadiths connus parmi les chiites et préférer le plus authentique entre deux hadiths qui se contredisent.[9] La majorité de la partie qui concerne la purification s’est basée sur cette méthode. Dans cette partie, l’auteur parle parfois du « consensus composé », des opinions des maîtres et des preuves raisonnées.[10]

Il a raconté aussi quelques hadiths sunnites, mais avec une chaîne de transmission incomplète.[11] Dans cette partie on voit beaucoup de sujets coraniques, de littérature arabe et des opinions concernant les principes de la jurisprudence.[12]

Le changement de la méthode

Avec cette méthode, le livre devenait très large et l’auteur s’éloignait du but principal (écrire un œuvre de hadith), de ce fait, l’auteur a changé sa méthode et a suffi à narrer les hadiths chiites et à enlever la contradiction entre eux.

Après, il a décidé de ne plus se déterminer aux sujets du livre « Al-Muqni’a ». Donc, il a essayé de raconter la majorité et tous les hadiths jurisprudentiels. De ce fait, dans les trois premier volume, il a ajouté les chapitres concernant la visite des tombes saintes.[13]

Alors, ce livre a deux méthodes différentes qui changent la taille et la méthode de transmission des hadiths.[14]

L’importance du livre

Ce livre est considéré comme une des sources les plus importantes pour déduction jurisprudentielle parmi les chiites. Car il contient les hadiths jurisprudentiel plus que les trois autres sources.

L’importance jurisprudentielle

D’après 'Allâma Bahr Al-'Ulûm[15], dans plusieurs sujets, avec ce livre, on n’aura plus besoin des autres sources de hadiths. Alors que les autres sources de hadiths ne sont pas suffisantes.

Ibn Tâwûs[16] considérait les livres Tahdhîb et Al-Kâfî comme les sources jurisprudentielles les plus importantes.

'Allâmat al-Hillî[17] croyait que ce livre est le principal. Il le considérait aussi avec le livre « Al-Muqni’a » les sources les plus importantes.

Dans les sources de la jurisprudence, on considère ce qu’il a dit dans Tahdhîb, comme ses propres avis jurisprudentiels sur lesquels les savants recherchent beaucoup.[18] Certaines de ses opinions, racontées dans Tahdhîb, sont ses propres opinions et personne n’en croit parmi les autres jurisconsultes.[19]

L’importance dans le hadith

En outre de son niveau spécial dans la jurisprudence, ce livre a beaucoup d’importance dans les sciences du hadith. Plusieurs sources de hadith profitent des hadiths de ce livre.[20] Ibn Tâwûs en a beaucoup raconté.[21] Ibn Îdrîs en a choisi quelques-uns et les a écrits à la fin de son livre « As-Sarâ'ir ».[22]

En se basant sur la parole de Cheikh Tûsî dans son livre « ‘Udda fî Usûl Al-fîqh »[23], certains Akhbarîtes ont cru que tous les hadiths de Tahdhîb sont authentiques ainsi que les trois autres livres des quatre livres chiites. Mais ce n’est pas juste, car Cheikh At-Tûsî lui-même a décrit quelques hadiths de ce livre qu’ils sont inauthentiques.[24]

Les raisons de l’inauthenticité du hadith dans Tahdhib Al-Ahkam

  1. La contradiction du hadith avec le sens évident du Coran ou avec les hadiths qui ont plusieurs sources concordantes.[25]
  2. Le consensus de tous les savants de ne pas tenir compte d’un hadith.[26]
  3. La contradiction du hadith d’un narrateur avec celui de plusieurs narrateurs.[27]
  4. La contradiction d’un hadith avec l’opinion certaine de l’islam.[28]
  5. Le fait qu’un narrateur, rapporte un hadith de plusieurs façons différentes.[29]

Les hadiths inauthentiques dans Tahdhib

  1. Mudhmar: Un hadith dont le nom propre de l’Imam, n’est pas mentionné dans la chaîne. Il est juste mentionné un pronom qui se rapporte peut-être à un Imam.[30]
  2. Mawqûf: Un hadith dont la chaîne n’arrive pas à un imam.[31]
  3. Mursal: Un hadith dont le narrateur l’a entendu d’un imam à travers un intermédiaire. Mais il n’a pas raconté le nom de celui-ci.[32]
  4. Les hadiths dont le narrateur est inconnu.[33]
  5. Les hadiths étranges.[34]
  6. Les hadiths dont les narrateurs ne sont pas fiables.[35]

Les chaînes de transmission de Tahdhib Al-Ahkâm

Après avoir changé sa méthode, il écrivait au début des chaînes, les noms des auteurs des livres dont il racontait les hadiths. A la fin du livre, il a écrit un chapitre Mashîkha (professeur de hadiths) pour préciser la chaîne entre les livres mentionnés et lui. Il nous a proposé de lire son autre livre « Al-Fihrist » pour avoir plus de détails sur ses chaînes de transmission.[36]

A première vue, on pense qu’il a directement raconté d’un livre, mentionné au début de la chaîne. Mais il y a plusieurs signes qui prouvent que souvent, il ne les racontait pas directement. Mais il n’a pas écrit la chaîne car ces livres étaient très connus.

Les sources de Tahdhib Al-Ahkâm

Al-Kâfî et Man Lâ Yahdhuruhu Al-Faqîh sont deux références très importantes de Tahdhîb.[37] Cheikh At-Tûsî a fait référence à Al-Kâfî dans la chaîne de plusieurs hadiths. Dans certaines chaînes de transmission, il a mentionné le nom d’Al-Kulaynî (l’auteur d’Al-Kâfî) et plusieurs des hadiths qui sont rapporté dans Tahdhîb par les narrateurs qui était les maîtres d’Al-Kulaynî, Cheikh At-Tûsî les a narrés par l’intermédiaire d’Al-Kulaynî.

La comparaison des deux livres de Chaykh Al-Toussi

Après avoir écrit le livre « At-Tahdhîb », Cheikh at-Tûsî a écrit le livre « Al-Istibsâr » concernant les hadiths qui se contredisent, mais il n’y a pas beaucoup de différences entre les chapitres des deux livres. Presque tous les hadiths d’Al-Istibsâr étaient déjà racontés dans Al-Tahdhîb, mais il y a une différence dans les chaînes.[38] Par exemple, dans le premier volume d’Al-Îstîbçar, on voit environ 200 hadiths qui n’ont pas une chaîne complète, par contre, elle se trouve dans Tahdhib. Il y a aussi 80 hadiths qui ont des chaînes complètes dans Al-Îstîbçar mais pas dans Tahdhib Al-Ahkam.

La majorité des hadiths du premier volume de Tahdhib Al-Ahkam sont rapportés par Cheikh Al-Mufîd, mais dans Al-Istibsâr, l’auteur a mentionné plusieurs chaînes pour les hadiths. Et si une chaîne était plus authentique, Cheikh At-Tûsî l’a préféré dans Al-Istibsâr à celle de Cheikh Al-Mufîd.[39]

La majorité des sources d’Al-Istibsâr sont pareilles que celles de Tahdhîb Al-Ahkâm.[40] Les commentaires de l’auteur dans Al-Istibsâr sur les hadiths et les solutions d’enlever la contradiction sont ceux de Tahdhîb Al-Ahkâm avec des petites différences littéraires.[41]

Les commentaires

Âghâ Buzurg Tihrânî a raconté les noms de 16 interprétations et 20 commentaires de ce livre et 4 interprétations qui ont interprété les livres : Al-Kâfî, Al-Tahdhîb, Al-Istibsâr et Al-Faqîh.

Dans les autres sources, on voit d’autres commentaires de ce livre ; comme le commentaire de Cheikh Ahmad Al-Ahsâ’î[42], le commentaire de Mîrdâmâd[43] et Jamî’ Al Hawâshî.[44]

Il y a des commentaires sur la dernière partie de ce livre (Mashayikh) (seul ce livre ou avec Al-Faqîh), comme Hadîqat Al-Andâr de Muhammad Ali ibn Qâsim Al-Kashkûlî[45] et Risâla fi al-Jam’ Bayna al-Ahâdîth Bâbi Az-Zîyâdât Min At-Tahdhîb de Cheikh Ahmad Al-Ahsa’î.[46]

Parmi ces commentaires, seul celui de 'Allama Al-Majlisî (Malâdh Al-Akhyâr) est publié en 16 volumes.[47] C’est une interprétation complète de Tahdhîb. Il est publié avec cette interprétation celles de Muhammad Taqî Al-Majlisî et 'Abd Allah At-Tustarî.[48]

Les autres livres sur Tahdhib Al-Ahkam

  • La traduction en persan, : Muhammad Taqî Gîlânî
  • La traduction en persan, Muhammad Yûsuf Al-Gûrakânî
  • Un résumé du chapitre Al-Mazar, Muhammad Al-Jâwjânî
  • Un résumé de Tahdhîb, Muhammad Bâqir Bihbûdî
  • Tanbîh Al-Arîb wa Tadhkîrat Al-Labîb fî Îdâh Rijâl At-Tahdhîb, 'Allâma Bahrânî
  • Risâla fi Asânîd At-Tahdhîb, Fakhr ad-dîn at-Turayhî

Les exemplaires

  1. L’exemplaire original par l’écriture de l’auteur était chez ses descendants, Ale Tawouss.
  2. Un autre exemplaire par l’écriture de l’auteur était chez Ali b. Muhammad Al-Bayadî
  3. Un exemplaire est dans la bibliothèque de 'Allâma Tabâtabâ’î
  4. L’exemplaire le plus ancien qui appartient au 575 H, est dans la bibliothèque d’Ayatollah Goulpaygani à Qom.

Références

  1. Tahdhib Al-Ahkâm, v 1 p 2 et 3
  2. La méthode de Chaykh Al-Toussi dans Tahdhib, Abedi, p 33-35
  3. Masâdir Cheikh At-Tûsî fî Tahdhîb Al-Ahkâm, p 186
  4. An-Nahâya, p 235, 243. Al-Jumal wal Uqûd, p 160. Al-Khalâf, v 4 p 15, 110. Al-Mabsût, v 1 p 356 et v 7 p123. At-Tibyân, v 3 p 121
  5. v1 p 2 et 3
  6. v 1 p 137.
  7. Târîkh Hadîth, p 140.
  8. Khâtimat Mustadrak Al-Wasâ'il, v 6 p 415.
  9. Tahdhîb Al-Ahkâm, v 1 p 3
  10. Tahdhib Al-Ahkâm, v 1 p 25, 29, 75, 95, 290, 294
  11. Tahdhib Al-Ahkâm, v 1 p 63, 83, 96.
  12. Mâçadîr Al-Chaykh Al-Toussi, p 179, 187
  13. Tahdhîb Al-Ahkâm, v10 p 4
  14. 4 Maqâlah, p 181, 184.
  15. V 3 p 229.
  16. Fath Al-Abwâb, p 293.
  17. Mukhtalaf ash-Shî'a, v 2 p 355.
  18. As-Sarâ'ir, Ibn Idrîs, v 1 p 334,335.
  19. Mukhtalaf Ash-Shî'a, v 1 p 339.
  20. Makârim Al-Akhlâq, v1 p 132.
  21. La bibliothèque d'ibn Tâwûs, p 550.
  22. v 3, p 628.
  23. v 1 p 137.
  24. Mu'jam Rijâl Al-Hadith, v 1 p 95.
  25. v 4 p 176.
  26. v1 p 157, 219
  27. v 1 p 242. v 2 p 178.
  28. v 1 p 93, 94. v4 p176.
  29. v1 p 201. v2 p 213.
  30. v 1 p 16.
  31. v8 p 4,31.
  32. v 1 p 35.
  33. v 1 p 196.
  34. v 1 p 18.
  35. v 4 p 316. v 7 p 101. v 9 p 204.
  36. v 10 p 88.
  37. v1 p 459. v 10 p 2, 3. v 2 p 113.
  38. Al-Îstibçâr, v 1 p 16.
  39. Al-Îstibçâr, v 1 p 73.
  40. Al-Istibsâr, v 1 p 13.
  41. Al-Îstibçar, v 1 p 14, 16.
  42. Anwâr Al-Badrayn, p 412.
  43. Bihâr Al-Anwâr, v110 p 4.
  44. Adh-Dharî'a, v 5 p 51.
  45. Ijâzat Al-Hadith, p 157.
  46. Al-Dharî'à, v 11 p 154.
  47. Al-Dharî'a, v 22 p 191.
  48. Maladh Al-Âkhyar, v 1 p 43.