Mosquée de Koufa

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Mosquée de Kûfa)
Aller à : navigation, rechercher
Mosquée de Koufa

Mosquée de Koufa (en arabe : مسجد الكوفة) est une des mosquées les plus grandes du monde musulman. D’après les chiites, après Masjid al-Harâm, la mosquée du Prophète (s) et la mosquée Al-Aqsâ, la mosquée de Koufa est la quatrième mosquée la plus importante.

Elle est considérée comme un des endroits les plus anciens et les plus importants à Koufa.

D’après certains hadiths, la première personne qui a construit la mosquée de Koufa, fut le Prophète Adam (a). Puis, après le Déluge, le Prophète Noé (a) la reconstruisit.

En l’an 17 H, à l’époque de Sa’d b. Abî Waqqâs, les premiers musulmans se rendirent à Koufa. Suite au conseil de Salman al-Farisi, ils reconstruisirent la mosquée de Koufa et Dâr al-Imârat (le palais des émirs de Koufa).

Tout au long de l’histoire de l’homme, plusieurs prophètes et Imams visitèrent la mosquée de Koufa, dont le Prophète Muhammad (s), l’Imam Ali (a), l’Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a) et l’Imam al-Husayn (a).

En l’an 36 H, avec la présence de l’Imam Ali (a), l’importance de la mosquée de Koufa fut améliorée. L’Imam Ali (a) y priait, faisait des sermons, jugeait et faisait certaines affaires de son gouvernement. Enfin, il tomba en martyre dans le Mihrâb de la mosquée de Koufa.

A côté de la mosquée de Koufa, il y a des monuments, comme : le mausolée de Maytham at-Tammâr, la maison de l’Imam Ali (a), Dâr al-Imârat (le palais des émirs de Koufa, le mausolée de Muslim b. ‘Aqîl, le mausolée de Hânî b. ‘Urwa et le mausolée de Mukhtâr b. Abî ‘Ubayd ath-Thaqafî. Aussi, à l’intérieur de la mosquée, il y a beaucoup d’endroits spéciaux qui appartiennent aux prophètes (a) et aux Imams (a).

D’après le fiqh, dans quatre endroits, le voyageur a deux choix pour ses prières. Ça veut dire qu’il peut faire sa prière comme chez lui (complet) ou la prière de voyageur. Ces endroits sont : Masjid al-Harâm, Masjid an-Nabîyy, le mausolée de l’Imam Husayn (a) et la mosquée de Koufa.

Beaucoup de hadiths sont rapportés sur les mérites et l’importance de la mosquée de Koufa. D’après un hadith, la mosquée de Koufa est un des jardins du Paradis et que chaque personne qui y entre, sera pardonnée par Allah. Aussi, d’après certains hadiths, la ville de Koufa sera la capitale du gouvernement de l’Imam Mahdi (a) après sa parousie et la mosquée de Koufa sera le centre de son gouvernement.

Ville de Koufa

Article connexe : Koufa.

Koufa est une des villes d’Irak, située au Sud de ce pays et au Nord-Est de Nadjaf. Cette ville a été construite à côté de l’Euphrate et a un climat doux. Depuis sa construction, Koufa était pleine de jardins.

Au début, on nomma Koufa, Sûristân. En l’an 17 H, quelques mois après la construction de Bassora, Sa’d b. Abî Waqqâs construisit Koufa sous l’ordre d’Umar ibn al-Khattâb. Le but de la construction de Koufa fut d’avoir un endroit pour le séjour des soldats avec leurs familles, lors des conquêtes.

Dans une petite période, Koufa devint une des villes les plus importantes dans la communauté musulmane. Beaucoup d’événements historiques se passèrent à Koufa, dont le plus important fut le martyre de l’Imam Ali (a) dans la mosquée de Koufa.

Emplacement et les caractéristiques

La grande mosquée de Koufa est une des monuments les plus anciens à Koufa. Elle est une des plus grandes des mosquée du monde musulman et est, d’après les chiites, la quatrième mosquée la plus importante (après Masjid al-Harâm, la mosquée du Prophète (s) et Masjid al-Aqsâ).

La mosquée de Koufa mesure 110 mètres de long, 101 mètres de large et a une superficie de 11 162 mètres. La cour ouverte de la mosquée est de 5 642 mètres carrés, et la superficie de ses Shabistans est de 5 520 mètres carrés. Le nombre de ses piliers est de 187, et elle a quatre minarets de 30 mètres.

La mosquée de Koufa a cinq portes, nommées :

  1. Bâb al-Hujja (la porte principale)
  2. Bâb ath-Thu’bân
  3. Bâb ar-Rahmat
  4. Bâb Muslim b. ‘Aqîl
  5. Bâb Hânî b. ‘Urwa[1]www.masjed-alkufa.net

Histoire

Le début de l’histoire de la mosquée de Koufa est, selon certains rapports, l’époque du Prophète Adam (a).[2] Après le Déluge, le Prophète Noé (a) la reconstruisit.[3]

En l’an 17 H, l’armée des musulmane campa à Al-Madâ’in. Les soldats qui étaient venus de Hedjaz, ne supportaient pas le climat de cette ville. En voyant leur faiblesse à cause du climat d’Al-Madâ’in, Hudhayfa écrivit une lettre à Umar ibn al-Khattab et l’informa de l’état des soldats musulmans. Le deuxième calife, écrivit une lettre à Sa’d b. Abî Waqqâs en disant :

« Envoie Salmân et Hudhayfa pour trouver une terre avec un climat doux. En cherchant, Salman et Hudhayfa arrivèrent à Koufa et le choisirent comme l’endroit du campement des soldats.[4]

Lorsque Sa’d b. Abî Waqqâs et son armée arrivèrent à Koufa, il ordonna de construire, avant tout, une mosquée. Abû Hayjâ’ al-Asadî se tint debout et lança des flèche de tout côté et de cette façon, il détermina le lieu de la mosquée de Koufa.[5]

Education dans la mosquée de Koufa

Depuis la construction de la mosquée de Koufa, elle fut le centre culturel de cette ville. en l’an 36 H, lorsque l’Imam Ali (a) vint à Koufa, il alla d’abord dans la mosquée de Koufa et y fit un sermon pour les gens. Lorsqu’il s’installa à Koufa, il commença à donner des cours de l’exégèse du Coran et les autres sciences dans la mosquée. Il eut beaucoup d’élèves, comme : Kumayl b. Zîyâd et Abd Allah b. Abbas.

Mérites

Premier

D’après Asbagh b. Nubâta, dans l’assemblée des gens de Koufa, l’Imam Ali (a) dit :

« Allah vous a accordé un bienfait que les autres n’ont pas. Allah a donné un privilège à cette mosquée. Cette mosquée (de Koufa), était la maison d’Adam (a), l’endroit de séjour de Noé (a) et de Jonas (a), l’endroit de la prière d’Abraham al-Khalîl et de mon frère, le Prophète Khidr (a) et l’endroit de ma prière. Votre mosquée est l’une des quatre mosquées qu’Allah a préférées.
C’est comme si je la (la mosquée de Koufa) vois au jour de la Résurrection, habillée des vêtement blancs en intercédant pour ceux qui y ont prié et Allah ne refusera pas son intercession. Dans le futur, on y installera La Pierre Noire (Hajar al-Aswad). Il arrivera un jour, où la mosquée de Koufa sera l’endroit de la prière de mon fils, l’Imam Mahdi (a) et de tous les croyants.

Sur terre, il n’y a aucun croyant que ne s’attache à la mosquée de Koufa en y entrant. N’abandonnez jamais la visite de cette mosquée. ::Priez dans cette mosquée, rapprochez-vous de Dieu et demandez-Lui vos besoins. Si les gens savaient les mérites et les particularités de cette mosquée, ils viendraient de quatre coins du monde pour faire sa visite, même s’ils seraient obligés marcher à pied sur la neige pour y arriver.[6]

Deuxième

D’après certains hadiths, la mosquée de Koufa est considérée comme un palais paradisiaque. L’Imam Ali (a) dit :

« Quatre palais des palais du Paradis sont sur terre : Masjid al-Harâm, Masjid an-Nabîyy, Masjid al-Aqsâ et la mosquée de Koufa ».[7]

Troisième

D’après les hadiths, avant le Prophète Adam (a), les anges se prosternaient dans le même endroit où la mosquée de Koufa fut construite. L’Imam Ali (a) dit :

« Koufa fut le premier lieu dans lequel, on adora Allah. Lorsqu’Allah ordonna aux anges de se prosterner devant Adam (a), ils effectuèrent les prosternations à Koufa. Les anges descendent chaque nuit dans la mosquée de Koufa ».[8]

L’Imam ar-Ridâ (a) demanda à une personne où elle habite. Elle répondit : à Koufa. L’Imam (a) lui dit :

« Certes, la mosquée de Koufa est la maison de Noé (a). Si une personne y entre cent fois, Allah lui pardonne cent fois. L’invocation connue de Noé (a) fut dans cette mosquée, lorsqu’il disait :
« Ô mon Seigneur, pardonne-moi et à mes parents et à tout croyant qui entre chez moi ».[9]

Quatrième

D’après Abû Basîr, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« La mosquée de Koufa est la meilleure des mosquée, dans laquelle, mille prophète (a) et mille de leurs successeurs firent des prières ».[10]

Cinquième

D’après le fiqh chiite, si quelqu’un voyage et reste dans un endroit moins de dix jours, il doit faire la prière de voyageur (Salât al-Musâfir) sauf dans quatre endroits. L’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Dans quatre endroits on peut effectuer nos prières, d’une façon complète (non pas la prière de voyageur) ; ce sont : Masjid al-Harâm, Masjid an-Nabîyy, la mosquée de Koufa et le mausolée de l’Imam al-Husayn (a) ».[11]

Sixième

Selon un hadith de l’Imam al-Bâqir (a) :

« Si les gens savaient les mérites de la mosquée de Koufa, ils viendraient la visiter même de loin. L’accomplissement d’une prière obligatoire dans la mosquée de Koufa est équivalent à un pèlerinage et l’accomplissement d’une prière subrogatoire est équivalent à une ‘Umra ».[12]

Septième

D’après un hadith de l’Imam as-Sâdiq (a), une prière dans la mosquée de Koufa est équivalente à mille prières dans une autre mosquée. Aussi, d’après l’Imam ar-Ridâ (a), un prière qu’on effectue seul dans la mosquée de Koufa, est mieux que 70 prières collectives dans une autre mosquée.[13]

Huitième

Selon un hadith de l’Imam as-Sâdiq (a), La Mecque est le Haram de Dieu, Médine est le Haram du Prophète Muhammad (s) et Koufa est le Haram de l’Imam Ali (a).[14]

Neuvième

Plusieurs prophètes (a) effectuèrent des prières dans la mosquée de Koufa et 370 prophète (a) et 600 successeurs des prophètes (a) y sont enterrés.

Dixième

D’après l’Imam al-Bâqir (a) :

« Lorsque le Qâ’im (l’Imam Mahdi (a)) se soulève et arrive à Koufa, tous les croyants s’y rendront ».[15]

L’Imam Ali (a) dit :

« Il arrivera un jour où Koufa devienne l’endroit de la prière de Mahdi (a) ».[16]

Onzième

La mosquée de Koufa était l’endroit de séjour du Prophète Khidr (a).

Douzième

La mosquée de Koufa était la maison et l’endroit de la prière du Prophète Noé (a).

Treizième

Le fait de s’asseoir dans la mosquée de Koufa est considéré comme un acte d’adoration, même si on ne fait rien.[17]

Places spéciales dans la mosquée de Koufa

Le Mihrâb de la Mosquée

Il y a des places dans la mosquée de Koufa, attribuées aux prophètes et aux gens élus d’Allah. Ces places sont nommées « Maqâm ». Certains des Maqâm ont des actes surérogatoires à faire pour les visiteurs :

  1. Rahbat Amîr al-Mu’minîn : Près de la porte de la mosquée de Koufa, il y a une place, où l’Imam Ali (a) s’asseyait et répondait aux questions.[18]
  2. Dakkat al-Qadâ’ : est une place où l’Imam Ali (a) jugeait.[19]
  3. Bayt at-Tasht : est une place où l’Imam Ali (a) fit un miracle.[20]
  4. Maqâm du Prophète Adam (a) : le septième pilier de la mosquée de Koufa est connu sous le nom de « Maqâm du Prophète Adam (a) ». C’est le lieu où Allah pardonna au Prophète Adam (a). Aussi, dans ce Maqâm, l’Imam Ali (a) priaient, c’est pourquoi il est nommé également le Maqâm de l’Imam Ali (a).
  5. Maqâm du Prophète Abraham (a) : le quatrième pilier de la mosquée de Koufa est l’endroit de la prière du Prophète Abraham (a).[21]
  6. Maqâm Jibrâ’îl : le cinquième pilier de la mosquée de Koufa est attribué à l’ange Gabriel. Au cours de Voyage Nocturne, le Prophète (s) fut emmené de Masjid al-Harâm à Masjid al-Aqsâ. Lorsqu’il arriva à Koufa, l’ange Gabriel lui dit : « Ô l’Envoyé d’Allah, tu es maintenant devant la mosquée de Koufa ». Par la permission de Dieu, le Prophète Muhammad (s) y accomplit une prière de deux Rak’at.[22] Aussi, ce Maqâm est connu sous le nom de Maqâm de l’Imam Hasan (a), car ce dernier y priait beaucoup.[23]
  7. Maqâm de l’Imam as-Sajjâd (a) : le troisième pilier est l’endroit des prières de l’Imam as-Sajjâd (a). D’après Abû Hamza ath-Thumâlî : « J’ai vu l’Imam as-Sajjâd (a) entrer dans la mosquée de Koufa. Il fit une prière de deux Rak’at, puis leva ses mains en invoquant Allah. On lui demanda : « Pourquoi es-tu venu dans la ville, où on tua ton père et ton grand-père ? ». Il répondit : « J’ai fait la visite de mon père et j’ai prié dans cette mosquée ».[24]
  8. Le Mihrâb de l’Imam Ali (a) : c’est l’endroit où Ibn Muljam al-Murâdî frappa la tête de l’Imam Ali (a) par son épée, alors que ce dernier était en train de prier. Suite à son attaque, après quelques jours, l’Imam Ali (a) tomba en martyre.
  9. Maqâm de l’Imam as-Sâdiq (a) : c’est le quatrième pilier de la mosquée de Koufa, où l’Imam as-Sâdiq (a) a fait des prières.[25]
  10. Maqâm du Prophète Khidr (a)
  11. Le lieu de l’arrêt de l’Arche de Noé

Actes surérogatoires dans la mosquée de Koufa

Il y a des actes surérogatoires dans la mosquée de Koufa, rapportés par les Imams. D’après les hadiths, chaque Maqâm dans la mosquée de Koufa a des prières surérogatoires et des invocations spéciales. On les a rapporté dans un autre article sur ce sujet.

Enterrés dans la mosquée de Koufa

Mausolées de Muslim b. ‘Aqîl et de Hânî b. ‘Urwa

Mausolée de Muslim b. 'Aqîl

Après le martyre de Muslim b. ‘Aqîl et de Hânî b. ‘Urwa, la tribu de Midh’haj les enterra à côté de Dâr al-Imâra. ‘Ubayd Allah b. Zîyâd accepta de les enterrer à côté de son palais. Sa permission pourrait être du fait que comme ça, il pourrait bien surveiller les chiites qui visitaient ces tombes.

En l’an 65 H, Mukhtâr ath-Thaqafî construisit un petit mausolée sur leurs tombes. En l’an 368 H, ‘Adud ad-Dawla ad-Daylamî reconstruisit le mausolée de Hânî et de Muslim. Ces deux mausolées furent reconstruits en l’an 656 H par Muhammad b. Mahmûd ar-Râzî, en l’an 1263 H par l’Ayatollah Muhammad Hasan an-Najafî (Sâhib Jawâhir) et en l’an 1384 H par l’Ayatollah Sayyid Muhsin al-Hakîm.[26]

Mausolées de Mukhtâr b. Abî ‘Ubayd ath-Thaqafî

Mukhtâr b. Abî ‘Ubayd ath-Thaqafî fut enterré à côté de Muslim b. ‘Aqîl.

Après la parousie de l’Imam Mahdi (a)

D’après plusieurs hadiths, Koufa sera le centre du gouvernement de l’Imam Mahdi (a).

Mufaddal b. Umar demanda à l’Imam as-Sâdiq (a) sur l’endroit du gouvernement de l’Imam Mahdi (a). L’Imam lui répondit :

« La mosquée de Koufa sera l’endroit de son gouvernement et la mosquée de SahlaKoufa), sera le centre du trésor public et des butins ».[27]

Affaires de l’Imam Mahdi (a) à Koufa

Développement des mosquées, surtout la mosquée de Koufa

Du fait qu’après la parousie de l’Imam Mahdi (a), beaucoup de gens de quatre coins du monde se rendront à Koufa pour rencontrer leur Imam, et pour faciliter la prière collective dans la mosquée de Koufa pour tous les présents, l’Imam développera cette mosquée. L’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Lorsque notre Qâ’im (l’Imam Mahdi (a)) se soulèvera, il construira à Koufa une mosquée qui a mille portes et liera les maison de Koufa à l’Euphrate (à Karbala) ».

Centre de jugement

L’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Le centre du gouvernement de l’Imam Mahdi (a) sera Koufa et la mosquée de Koufa sera le centre de ses jugements ».[28]

Voir aussi

Galerie

Références

  1. Le site officiel de la mosquée de Koufa
  2. Cheikh as-Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 1 p 320
  3. Al-‘Ayyâshî, Tafsîr al-‘Ayyâshî, v 2 p 144
  4. Ibn Athîr, At-Târîkh, Traduction de Muhammad Hasan Rûhânî, v 4 p 1448
  5. Kâmil Salmân Jabbûrî, Târîkh al-Kûfa, v 1 p 64
  6. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 389
  7. Al-Hurr al-‘Âmilî, Wasâ’il ash-Shî’a, v 5 p 282
  8. Barâqî, Târîkh al-Koufa, p 57
  9. Al-Hurr al-‘Âmilî, Wasâ’il ash-Shî’a, v 5 p 282
  10. Kulaynî, Al-Kâfî, v 3 p 492
  11. Kulaynî, Al-Kâfî, v 4 p 586
  12. Kulaynî, Al-Kâfî, v 4 p 28
  13. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 397
  14. Al-Barâqî, Târîkh al-Koufa, p 39
  15. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 52 p 385
  16. Fattâl an-Nayshâbûrî, Rawdat al-Wâ’izîn, v 2 p 337
  17. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 395
  18. Dânishnâmiyi Imam Ali (a), v 9 p 378
  19. Cheikh Abbas al-Qummî, Mafâtîh al-Jinân, p 387
  20. Cheikh Abbas al-Qummî, Mafâtîh al-Jinân, p 388
  21. Cheikh Abbas al-Qummî, Mafâtîh al-Jinân, p 391
  22. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 397
  23. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 398
  24. Barâqî, Târîkh al-Kûfa, p 47
  25. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 100 p 402
  26. Dâ’irat al-Ma’ârif at-Tashayyu’, v 1 p 111
  27. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 53 p 11
  28. Al-‘Allâmat al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 53 p 11