Al-Masjid al-Nabî

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Mosquée du Prophète (s))
Aller à : navigation, rechercher
La mosquée du Prophète de l'islam (s) à Médine

Al-al-Masjid an-Nabî (en arabe : المسجد النبي) ou al-Masjid an-Nabawî est une mosquée de Médine, en Arabie Saoudite, où le Prophète Muhammad (s) est enterré.

Après le Masjid al-Haram, al-Masjid an-Nabî est la deuxième mosquée la plus sainte du monde musulman qui a été construite par le Prophète Muhammad (s), lui même, durant la première année après le Hijrat (immigration) ; elle a ensuite été agrandie à différentes époques.

Les maisons du Prophète Muhammad (s) et Ali b. Abi Talib (a) et Fatima az-Zahrâ (s) ont été construites à côté de cette mosquée, puis au cours du temps, ont été ajoutées aux périmètres de la mosquée. Al-Masjid an-Nabawî est l'un des sanctuaires les plus importants pour les musulmans, et hautement vénérée par les chiites.

Divers noms de la mosquée

Cette mosquée est appelée par différents noms comme : al-Masjid an-Nabawî, la Grande Mosquée de Médine, Masjid ar-Rasûl, Masjid ar-Rasûl Allah, Masjid an-Nabî et la mosquée de Médine. Le nom le plus célèbre de la mosquée est "al-Masjid an-Nabawî".

Le Prophète Muhammad (s) avait l'habitude de réciter des prières quotidiennes de manière collective dans cette mosquée ; il a également promu des engagements politiques et sociaux dans cette même mosquée, en conséquence, il a été appelé Masjid an-Nabî à ses débuts. En outre, comme la maison du Prophète Muhammad (s) a été ajoutée à la mosquée et qu'il y a été enterré aussi, la mosquée a été nommée la mosquée du Prophète Muhammad (s), ou al-Masjid an-Nabawi.

Rajoutons aussi que d'après certains rapports, le Prophète Muhammad (s) a appelé cette mosquée masjidî (مسجدی) (ma mosquée).

Situation géographique

Al-Masjid an-Nabawî est situé au 24.46 N et 39.61 E, au centre de la ville de Médine en Arabie Saoudite. Elle est située à 597 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Histoire

Au temps du Prophète Muhammad (s)

Article connexe : Prophète Muhammad (s).

Quand le Prophète Muhammad (s) est entré à Yathrib (Médine), il a laissé son chameau s'arrêter où il voulait et l'endroit était censé être où le Prophète (s) vivrait. Le chameau s'est finalement arrêté à l'endroit actuel le Masjid an-Nabawî. Puis les musulmans ont commencé à construire une maison pour le Prophète (s) et une mosquée. D'autres musulmans, eux aussi, ont construit des maisons autour de la mosquée avec des portes qui donnaient sur la mosquée, afin d'être plus proches du Prophète (s).

La première structure de la mosquée a été construite en briques de terre crue sur une surface d'environ 1 050 mètres carrés. As'hâb Suffa (peuple d'al-Suffa) ont commencé à vivre dans la partie nord de la mosquée, couverte par des feuilles de palmier. Lorsque la Qibla des musulmans est passée de Masjid al-Aqsâ à Masjid al-Haram, elle est passée du nord d'al-Masjid an-Nabawî à son côté sud, ainsi les portes sud de la mosquée ont été fermées et de nouvelles portes ont été fabriquées du côté nord ; la partie couverte a également été déplacée du nord au sud de la mosquée.

Au septième siècle e.c, il devint nécessaire d'agrandir la mosquée à mesure que le nombre de musulmans augmentait. Ensuite, la mosquée a été agrandie à 2 475 mètres carrés et a pris une forme carrée.

Au temps de Umar ibn al-Khattab et de Uthman bin Affan

Articles connexes : Umar ibn al-Khattab et Uthman bin Affan.

En l'an 17 de l'hégire, durant le califat de Umar ibn al-Khattab, les maisons situées autour de la mosquée ont été ajoutées à la zone de Masjid an-Nabawî et elle a été agrandie de cinq mètres au sud, dix mètres à l'ouest et quinze mètres au nord.

Plus tard en l'an 29 de l'hégire, durant le califat de Uthman bin Affan (le troisième calife), malgré les désaccords des gens voisinant, Masjid an-Nabî a été élargie de 496 mètres sur les lieux où des maisons avaient été détruites.

Ce dernier a également ordonné d'utiliser l'art de sculpture de pierre dans les décorations et l'utilisation du bois de teck pour réparer la toiture de la mosquée. De plus, un Maqsûra, une petite pièce où le dirigeant de prière devait se tenir, a été construit dans la partie de devant de la mosquée.

Au temps des Omeyyades

'Umar b. Abd al-Aziz, gouverneur de Médine, a considérablement étendu Masjid an-Nabawî entre l'an 88 et et l'an 91 de l'hégire. On dit que la superficie de la mosquée a été agrandie à 6 400 ou 7 500 mètres carrés. Ce dernier a ordonné à Walid b. Abd al-Malik, de la part du calife de l'époque, de construire un mur autour de la tombe du Prophète Muhammad (s) et de rajouter aussi les maisons des épouses du Prophète (s) (les hujra) à la mosquée.

En outre, la maison de Fatima (a) a été aussi ajoutée à la mosquée, alors que à ce temps-là, Fatima al-Sughrâ, la fille de l'Imam al-Husayn (a), et l'épouse de Hasan b. Hasan b. Ali vivait dans cette maison. Certains pensent que l'objectif principal de Walid b. Abd al-Malik en agrandissant la zone de la mosquée, en particulier son côté est, était de s'emparer de la maison de Hasan b. Hasan et de l'éloigner du Masjid an-Nabawî.

C'était pour cette raison que pendant des années, les musulmans évitaient de faire leurs prières dans cette zone de la mosquée, car ils croyaient qu'on l'avait confisquée de son propriétaire, et donc la zone est illicite et la prière de cette zone n'est pas valide.

La caractéristique la plus importante du bâti, dans cette période, était le renforcement de sa structure et son embellissement par le travail des ouvriers romains très habiles. Walid avait en fait demandé à l'empereur romain de l'aider à construire une nouvelle structure pour la mosquée, et en réponse ce dernier lui a envoyé une grande quantité d'or avec une centaine d'ouvriers compétents.

À l'époque abbasside

Mahdi b. Mansûr, le calife abbasside a étendu al-Masjid an-Nabawî à 2 450 mètres carrés en l'an 161 de l'hégire. Il a également ordonné l'augmentation du nombre des colonnes et des portes de la mosquée.

A cette époque, Masjid an-Nabawî avait vingt portes, quatre du côté nord, huit du côté ouest et huit du côté est. Entre-temps, la plupart des maisons autour la mosquée, occupées par des compagnons célèbres du Prophète Muhammad (s), ont été détruites et leur terrain ont été ajoutées à la mosquée ; parmi ces maisons on peut compter les maisons d'Abd Allah b. Mas'ûd, Shurahbîl b. Hasana et Miswar b. Makhrama.

Trois ans avant la chute de la dynastie abbasside, en l'an 654 h. le Masjid an-Nabawî a pris feu et a été massivement détruit. Puis les Mamelouks égyptiens ont envoyé des architectes pour réparer la mosquée. Plus tard, Nasîr ad-Din Muhammad b. Qalawun, un sultan mamelouk de l'Égypte, a ordonné la construction des toits des côtés ouest et est de la mosquée. En l'an 705 h. de nouvelles cours ont également été construites pour la mosquée.

Plus tard en l'an 886 h., la mosquée a été frappée par la foudre et a nouveau a pris feu. Encore une fois, les Mamelouks égyptiens ont envoyé des ouvriers pour réparer al-Masjid an-Nabawî. Ils ont aussi construit un ribat (auberge), une école et des cuisines pour la mosquée. A cette époque, la superficie de la mosquée a été portée à 9 010 mètres carrés.

À l'époque ottomane

Il a fallu treize ans au sultan Abd al-Hamid I pour qu'il reconstruise le Masjid an-Nabawî à la haureur de la beauté et de la solidité selon ses critères, ce qui s'est achevée en l'an 1265 h. Certains pensent que la structure construite à cette époque était la structure la plus solide que la mosquée avait eu jusqu'alors.

A l'époque saoudienne

En l'an 1373 h. (1953) 'Abd al-'Aziz a agrandi la mosquée jusqu'à 16 327 mètres carrés de ses côtés nord, ouest et est; et 6 025 mètres carrés ont été ajoutés à la zone propre de la mosquée, et une zone de 16 931 mètres autour de la mosquée, ce qui comprenait encore des terrains maisons détruites afin de construire les rues et les places menant au Masjid an-Nabawî.

La dernière expansion du Masjid an-Nabawî a eu lieu en 1405 h. (1984) par Malik Fahad b.'Abd al-'Aziz lors duquel la superficie de la mosquée a été portée à 82 000 mètres carrés.

De cette manière, le vaste étage de la mosquée du rez-de-chaussée de la mosquée pouvant contenir 137 000 personnes pour faire la prière, en plus le toit contient 90 000 personnes pour faire la prière. En conséquence, la capacité de la mosquée a été augmentée jusqu'à 257 000 personnes.

De plus, de nombreux endroits ont été construits pour que les musulmans puissent faire le Wudû (ablution) et de nombreux projecteurs ont été placés sur les colonnes de pierre de la mosquée. En outre, des parapluies convertibles à grande échelle ont été construits dans certaines cours de la mosquée, qui protègent les gens du soleil.

Rajoutons enfin que six minarets ont été ajoutés dans cette phase à la mosquée, ayant une hauteur de 104 mètres. Aujourd'hui, la mosquée compte dix minarets en tout.

Importance de la mosquée

La signification religieuse et spirituelle

Après Masjid al-Haram, Masjid an-Nabawî est la deuxième mosquée la plus sainte pour les musulmans et elle a ses propres règles spéciales du point de vue juridique. Le fait qu'il y a des lieux spéciaux dans la mosquée et autour de celle-ci, l'importance de la mosquée est augmentée. Cela est notamment dû aux lieux du sépulture et de la maison du Prophète Muhammad (s), et sa proximité au cimetière al-Baqi' où sont enterrés de grandes figures de l'islam.

Les musulmans rendent habituellement visite à Masjid an-Nabawî avant d'exécuter le Hadj. Ils pensent aussi que la visite de ce lieu achèvera leur voyage spirituel du Hadj.

Ci-dessous il y a un certain nombre de raisons de l'importance de cette mosquée pour les chiites:

  • Le fait que Fatima (a) est peut-être enterrée à l’intérieur de Masjid an-Nabawî, entre le lieu de sépulture du Prophète (s) et le Minbar (chaire) du Prophète (s).
  • Le fait que le cimetière d'Al-Baqi', est situé près de Masjid an-Nabawî, et que quatre imams chiites (a) y sont enterrés.

Situation politique et sociale

Dès les premières années de l'islam, les musulmans sont venus à Masjid an-Nabawî pour faire leurs prières et rendre le culte. C'est aussi un lieu de rassemblement des musulmans qui a joué un rôle crucial dans la représentation de l'unité des musulmans dès le début de l'islam.

Des décisions politiques importantes concernant la communauté musulmane ont été prises dans cette mosquée. Le Prophète Muhammad (s) a également géré les territoires d'islam et la communauté musulmane depuis Masjid an-Nabawî, et il y a tenu des réunions militaires, politiques et sociales.

Rituels spécifiques

Il est recommandé que lorsque de l'entrer dans Masjid an-Nabawî, s'arrêter à sa porte et lire Idn dukhul (l'autorisation d'entrée). Il faut alors entrer avec le pied droit à partir de la porte de Gabriel et répéter la formule Allahu Akbar (Dieu est le plus grand) cent fois. Ensuite, une prière de deux rak'a (unité) spécifique de la mosquée, est recommandée.

D'autres règles liées à Masjid an-Nabawî sont les suivantes:

  • Les voyageurs sont autorisés à faire des prières en Masjid an-Nabawî de la manière habituelle ou à la manière du voyageur.
  • Il est interdit à ceux qui sont tenus d'exécuter Ghusl al-janaba,Texte en italique, Ghusl al-hayd et Ghusl an-nifas, d'entrer dans Masjid an-Nabawî ; mais ils sont autorisés à entrer par une porte et à en sortir par une autre (c'est à dire, ne pas s’y arrêter).

Lieux spéciaux à al-Masjid an-Nabawî

La Maison et le lieu de sépulture du Pprophète Muhammad (s)

La maison et le lieu de sépulture du Prophète Muhammad (s) étaient situés hors de la mosquée lorsqu'elle à l'origine. Mais plus tard, ils ont été ajoutés à la zone de la mosquée et un mur en forme de pentagone a été construit autour d'eux ; il est dit que le mur n'a pas été construit en forme carrée pour ne pas ressembler à Ka'ba.

Comme il était probable que les Croisés attaquent Médine et détruisent le lieu de sépulture du Prophète Muhammad (s), un mur de pierre et de plomb fondu a été construit autour du lieu de sépulture du Prophète (s). Plus tard, en 668 h./1269-70 e.c. et 694h./1294-5 e.c., certains califes ont construit un maqsuras en bois pour la maison, dans la mosquée.

La Maison et le lieu de sépulture de Fatima (a)

La maison de Fatima (a) était située derrière la maison d'Aisha, l'épouse du Prophète Muhammad (s). La porte de sa maison se trouvait du côté ouest de la maison du Prophète (s). Aujourd'hui, la maison a disparu et a été ajoutée à la mosquée qui se trouve maintenant dans le sanctuaire et la maison du Prophète Muhammad (s).

Les érudits sunnites croient que Fâtima (a) a été enterrée dans le cimetière al-Baqi', alors que la majorité des érudits chiites pensent qu'elle a été enterrée dans sa maison, située aujourd'hui à l'intérieur de Masjid an-Nabawî. Cependant, ils ne sont pas sûrs du lieu d'inhumation de Fatima (a), mais l'idée le plus soutenue est elle est probablement enterrée à l’intérieur des périmètres actuels de Masjid an-Nabawî.

Les Portes de la Mosquée

Les portes de la mosquée occupent une place importante dans les livres qui étudient le ville de Medina. Le nombre des portes de la mosquée a toujours changé depuis le premier siècle de l'hégire jusqu'à aujourd'hui.

Masjid an-Nabawî avait trois portes au début :

  • La porte de son côté sud a été fermée lorsque Qibla a été changée de Quds à Ka'ba, mais une autre porte a été ouverte sur son côté nord.
  • La porte du côté ouest appelée Bab 'Âtika qui est maintenant connue sous le nom de Bab ar-Rahma. Elle s'appelait 'Âtika car elle était ouverte sur la maison de 'Âtika, la fille de 'Abd Allah b. Yazid b. Mu'awiya. Plus tard,elle a été appelée Rahma, sur la base d'une narration du Prophète Mohammed (s) selon laquelle un jour une personne est venue de cette porte chez Prophète (s) et lui a demandé de prier Dieu pour qu'il pleuve, et cela a été fait, puis après sept jours, la pluie s'est arrêtée parce que cet homme l'avait demandé.
  • La porte du côté est, connue sous les noms de Bab 'Uthman, Bab an-Nabi et Bab al-Jibrâ'il parce que cette porte était ouverte sur la maison de Uthman bin Affan. Le Prophète Muhammad (s) aussi entrait dans la mosquée par cette porte, et Gabriel (Jibrâ'il) aussi était venu au Prophète Muhammad (s) par cette porte, lors de la bataille de Banu Qurayza.

A différentes époques, des portes ont été ajoutées et construites pour la mosquée et même certaines d'entre elles ont été fermées. Actuellement, Masjid an-Nabawî possède quatre-vingt-six portes.

Les piliers

Les piliers de la mosquée aussi, depuis toujours était un des sujets les plus importants dans les études sur la ville de Médine. Selon Rasul Ja'fariyan, il existe environ 2 104 piliers dans al-Masjid an-Nabawîn et les plus remarquables en sont :

Le minbar du Prophète (a)

Au début de l'islam, chaque fois que le Prophète Muhammad (s) voulait prononcer un discours ou un sermon, il s'appuyait contre un palmier. Puis, en 7 H./628 ou 8 H./629, un minbar (chaire) a été construit pour lui. Ce minbar avait deux marches et un siège. Dans certaines narrations, certains mérites ont été attribués à ce minbar, par le Prophète Muhammad (s).

Après le décès du Prophète (s), cette même chaire a été utilisée jusqu'au temps de Muawiya. Puis, Muawiya a essayé d'amener le minbar de Médine à Cham et à son palais afin d'obtenir le respect et l'autorité, mais le peuple s'en est opposé, elle est enfin restée dans la mosquée.

Lorsque Masjid an-Nabawî était en feu en 654 h./1256, le minbar a également été brûlé. Plus tard, le sultan d'Égypte a envoyé un autre minbar à la mosquée. Il a été remplacé à plusieurs reprises au cours des siècles suivants. Le minbar actuel à Masjid an-Nabawî a été envoyé par le sultan Mourad, un roi ottoman, en 998/1589-90.

Les mihrabs

Un certain nombre de mihrab existent maintenant et certains existaient auparavant à Masjid an-Nabawî, les plus importants sont :

  • Mihrab du Prophète Muhammad (s) : Il y a un mihrab dans la mosquée qui est attribué au Prophète Muhammad (s), mais il n'existait pas du vivant du Prophète (s). Il a été construit plus tard, apparemment à l'époque de 'Umar b. Abd al-Aziz sur l'endroit où le Prophète (s) disait des prières ; ce qui est considéré comme sacré pour les musulmans.
  • Mihrab de Tahajjud : Ce Mihrab n'existe plus maintenant, il était situé près du pilier du même nom. Le Prophète Muhammad (s) se tenait à côté de ce pilier lorsqu'il veillait et adorait Dieu la nuit. Au cours des siècles suivants, un mihrab commémoratif y fut construit, qui devint célèbre sous le nom de mihrab de Tahajjud (culte et veillée) ; cependant, il fut enlevé plus tard par le gouvernement saoudien.
  • Mihrab de Fatima (a) : Ce mihrab est situé au sud de mihrab de Tahajjud à l'intérieur de la maqsura ou de la maison de Fatima (a) qui a été ajoutée à la mosquée ; on peut le voir depuis les fenêtres actuelles de la mosquée. Ce mihrab a été mentionné dans certaines narrations : par exemple, l'Imam al-Hasan al-Mujtabâ (a) a dit :
« J'ai vu ma mère un jeudi soir en train de prier à mihrab jusqu'au matin et elle a prié pour tous les croyants. Je lui ai dit pourquoi tu n'as pas prié pour toi-même ? Et elle m'a dit, ô mon fils, nos voisins ont la priorité sur notre famille ».

Dôme vert et le dôme du Prophète

Le premier dôme de la mosquée, Masjid an-Nabawî, a été construit par le sultan Mansour Qalawun al-Mamluki en 678 h./1279 sur le tombe vénérée du Prophète (s).

Plus tard, le sultan Qaitbay a réparé le dôme en 887 h./1482-3, car il a été endommagé par le feu. Il a été reconstruit à l'époque du Sultan Mahmoud, le roi ottoman en 1233 h./1817. A l'époque de Sultan Abd al-Hamid, le roi ottoman, la couleur du dôme a été changée en vert, et le dôme est devenu célèbre sous le nom de Qubbat al-Khazrâ' (le Dôme vert). Depuis, il est de coutume de repeindre le dôme vert tous les deux ans.

Voir aussi

Références