Procession de Arba'ïn

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Procession de Arba'ïn

Procession d'Arba'ïn ou la marche d'Arba'ïn (en arabe: مسيرة الأربعين) et un très grand rassemblement annuel chiite à l'occasion de commémoration du quarantième jour (Arba'ïn) du martyre de l'Imam al-Husayn (a) et d'autres martyrs de Karbala.

Les chiites Irakiens, ainsi que beaucoup d'autres chiites à travers le monde effectuent une procession et se rejoignent ce jour à Karbala afin de rendre visite à la tombe de l'Imam Husayn (a) et les autres martyrs de l'évènement de Karbala.

Le nombre des participants atteint chaque année des millions de personnes.

Invitation à cette procession

le Cheikh at-Tûsî a rapporté de l'Imam al-Hasan al-'Askarî (a) dans le livre de Tahdhîb qu'un des cinq singes du Mu'min (croyant ou initié des enseignements des Imams (a)) est d'effectuer le Zîyâra d'Arba'în.

Voici le contenu de hadith :

Les signes de Mu'min (vrai chiite) sont cinq:

  1. de faire 51 rak'ats de prière par jour (24 heure). C'est à dire qu'en plus des 17 rak'ats de prières obligatoires journalières, il effectue aussi 34 rak'ats de nâfila (prière conseillée et non obligatoire),
  2. d'effectuer la Zîyâra d'Arba'ïn,
  3. de mettre une bague dans sa main droite,
  4. de mettre son front sur la terre lors de sa prosternation (pour plus de précision voir Turbat de prière)
  5. de prononcer le «بسم اللّه الرّحمن الرّحيم» à voix haute (lors de ses prières) [1].

Pour plus de précision voir Zîyâra d'Arba'ïn.

Historique

Procession de Arba'ïn en 1970

Qâzî Tabâtabâ'ï écrit que le départ vers Karbala au jour de Arba'ïn était courant parmi les chiites depuis l'époque des Imams. Les chiites exigeaient cette marche également à l'époque des Umayyades ainsi qu'à l'époque des Abbassides [2].

L'auteur de Âdâb at-Taf (publié en 1967) parle du rassemblement des chiites à l'occasion de Arba'ïn à Karbala et le compare avec le rassemblement des musulmans lors du Pèlerinage de Hajj à la Mecque. Il a parlé dans son livre des différentes communautés à savoir des Turcophones, Arabophones, Persanophones ainsi que ceux qui récitaient des poésie en Urdu.

Il a écrit :

"ce ne sera pas exagéré de dire qu'un million de personnes participent à cet événement".

La procession durant les années récentes

Quant à la période contemporaine, il est important de savoir qu'à l'époque de Saddam Hussein, toute sorte de commémoration et cérémonie de deuil était interdite. Ainsi ce fut pour la première fois, en 2003, que les chiites ont pu effectuer leur marche vers Karbala. La première année après la chute de Saddam, seulement 2-3 millions de personnes y ont participé. Mais depuis, le nombre des participants augmente très visiblement, chaque année.

En 2013 (1392 h.s.-1435 H.L.) selon certains rapports, autour de 15 millions de personnes, toutes nationalités confondues, avaient participé à cette procession.

Il faut préciser que la plupart de ces pèlerins sont des Irakiens, mais il y a aussi ceux qui y viennent d'autres pays. En 2013 par exemple, 1 300 000 pèlerins y étaient allés d'autres pays.

Voir aussi

Références

  1. Cheikh at-Tûsî, Tahdhîb al-Ahkâm, vol.6, p. 52
  2. Qâdî Tabâtabâ'ï, p.2