Sourate al-Fajr

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Ghâshîya Sourate al-Fajr Al-Balad
سوره فجر.jpg
Nombre de la sourate : 89
Juz' : 30
Révélation
Ordre de la révélation : 10
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 30
Nombre des mots : 139
Nombre des lettres : 584

Sourate « al-Fajr » est la 89e sourate du Coran et se situe dans le chapitre (Juz’) 30. Elle est considérée comme une sourate mecquoise. Al-Fajr est traduit en français : « L’Aube ». Dans les Interprétations du Coran d’après les hadiths, il est cité que le mot « al-Fajr », signifie l’Imam al-Mahdi (a).

Cette sourate est parmi les sourates qui commencent par le serment. Elle fait allusion aux sorts des peuples ‘Âd, Thamûd et celui de Pharaon ; ainsi que leur scandale et leur rébellion. Aussi, elle parle de l’épreuve divine de l’homme et que dans ces épreuves, certains d’entre eux ne peuvent pas réussir et ensuite, il est mentionné les raisons des échecs de l’homme.

Selon les hadiths, la sourate al-Fajr est la sourate de l’Imam al-Husayn (a) et il est rapporté que, dans le verset 27, le mot « an-Nafs al-Mutma'inna » (en arabe : النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ, âmeapaisée) signifie l’Imam al-Husayn (a).
À propos de la récompense de la récitation de cette sourate, il est rapporté de l’Imam as-Sâdiq (a) qu’il avait dit : « Récitez la sourate al-Fajr, dans vos prières obligatoires et recommandées ; car, elle est la sourate d’al-Husayn b. Ali (a). Quiconque la récite, sera avec al-Husayn b. Ali (a), au même rang dans le Paradis, au Jour de la Résurrection. »

Cette sourate est parmi des sourates écrites sur le Darîh actuel de l’Imam al-Husayn (a).[1]

présentation

Versets initiaux de la sourate al-Fajr, en style d’écriture de Nasta’lîq

Nomination

Cette sourate est nommée al-Fajr, car, elle commence en jurant par ce mot.[2]

Lieu et l’ordre de la révélation

La sourate al-Fajr est la 89e sourate du Coran et la 10e dans l’ordre de la révélation[3], située dans le chapitre (Juz’) 30. Elle fait partie des sourates mecquoises.

Nombre de versets

La sourate al-Fajr contient 30 versets, 139 mots et 584 lettres. Elle est l’une des sourates al-Mufassalât (les sourates qui ont des versets courts) et commence par cinq serments.[4]

Sourate de l’Imam al-Husayn (a)

La sourate al-Fajr est connue sous le nom de la « sourate de l’Imam al-Husayn (a) ».[5] Dâwûd b. Farqad rapporta de l’Imam as-Sâdiq (a) qu’il avait dit :

« Récitez la sourate al-Fajr dans vos prières obligatoires et recommandées ; car, elle est la sourate d’al-Husayn b. Ali (a). Quiconque la récite, sera avec al-Husayn b. Ali (a), dans la place où il est au Paradis, au Jour de la Résurrection. »[6]

Ainsi, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Récitez la sourate al-Fajr, dans vos prières obligatoires et recommandées; car, elle est la sourate d’al-Husayn et désirez-la, que Dieu vous soit Miséricordieux. Abû Usâma, qui était présenté là-bas, lui demanda :
Pourquoi cette sourate est particulière à al-Husayn (a) ?
L’Imam (a) lui répondit :
Est-ce que tu n’as pas entendu la parole de Dieu, « ô toi, âme apaisée, retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ! ; entre parmi Mes serviteurs ! ; entre dans Mon Jardin ! ».[7] Ces versets signifient al-Husayn b. Ali (a), donc, il est l’âme apaisée, satisfaite et agréée ; et ses compagnons, ceux qui sont satisfaits de Dieu, au Jour du Jugement, et aussi, Il est satisfait d’eux. Cette sourate est à propos d’al-Husayn b. Ali (a) et des chiites des Ahl al-Bayt (a). Alors, celui qui s’adonne à la récitation de la sourate al-Fajr, il sera avec al-Husayn (a), au même rang dans le Paradis, au Jour de la Résurrection. Allah est Puissant et Sage. »[8]


Aussi, l’une des exégèses des « dix nuits », mentionné au deuxième verset, est les dix premières nuits du mois de Muharram. La sourate al-Fajr est l’une des sourates qui est écrite sur le Darîh (la châsse,une grille finement ouvragée autour le tombeau) actuel de l’Imam al-Husayn (a).

Contenu

La sourate al-Fajr mentionne les histoires des peuples ‘Âd, Thamûd et celui de Pharaon ; ceux qui dans le monde furent rebelles. Elle parle également de ce qu’Allah éprouve l’homme et que certains d’entre eux échouent à passer l’examen. Ensuite, il est mentionné les raisons des échecs de l’homme, dans les épreuves de Dieu. Aussi, elle fait allusion au Jour Dernier où les incroyances, en voyant l’Enfer, se souviendront, mais, de quoi servira qu'ils se souviennent, parce qu’il est inutile et tard.[9]

Exégèse de quelques versets

Signification de « ash-shaf’ » et de « al-watr »

En ce qui concerne le verset trois, dans le livre « tafsîr al-Burhân », il est rapporté un hadith de l’Imam as-Sâdiq (a) qu’il avait dit :

« Ash-Shaf’ », c’est l’Envoyé de Dieu (s) et Ali (a), et « al-Watr », c’est Allah, l’Unique, l’Invincible, le Puissant et Le grand. »[10]

Ainsi, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Al-Fajr, c’est al-Qâ’im (a) (l’Imam al-Mahdi (a)). »[11]

Signification de « dix nuits »

Dans le deuxième verset de la sourate al-Fajr, Allah jure par « dix nuits ». Il y a quelques exégèses sur « dix nuits » :

Parmi les possibilités ci-dessus, ‘Allâma Tabâtabâ’î choisi la première opinion.[13]
Il est également intéressant de noter que selon certains, les dix nuits mentionnées dans le verset deux comprennent aussi les jours et pas seulement les nuits.[14]

Éprouver l’être humain par les faveurs divines

Dans les versets 15 et 16, nous lisons que Dieu, parfois, éprouve l’homme en le comblant de bienfaits et parfois, l’éprouve en lui restreignant sa subsistance. Puis, il est mentionné que l’homme oublie ces épreuves et quand il a de bienfait, dit que Dieu l’honore et lorsque, sa part de bien est mesurée, dit qu’Il le dédaigne.[15]

Versets réputés

Versets 27 et 28 de la sourate al-Fajr

Versets 27 et 28 (an-Nafs al-Mutma'inna) :

يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ ﴿٢٧﴾ ارْجِعِي إِلَىٰ رَبِّكِ رَاضِيَةً مَّرْضِيَّةً ﴿٢٨﴾
Et toi, âme apaisée ﴾27﴿ Retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ! ﴾28﴿
S 89, v 27 et 28, traduction de Régis Blachère

D’après certains hadiths, les quatre derniers versets de la sourate al-Fajr, font allusion à l’Imam al-Husayn (a). Nous lisons dans les hadiths que « an-Nafs al-Mutmainna » (en arabe : النفس المطمئنّة, âme apaisée), c’est l’Imam al-Husayn (a) et pour cette raison, elle est nommée la sourate de l’Imam al-Husayn (a).[16]
Aussi, en se référant à ce verset, les gnostiques croient que l’un des degrés d’âme (an-Nafs), est celle apaisée (an-Nafs al-Mutma’inna).[17]

Mérites et bienfaits

À propos de la mérites de la récitation de la sourate al-Fajr, l’Imam as-Sâdiq (a) dit :

« Récitez la sourate al-Fajr, dans vos prières obligatoires et recommandées ; car, elle est la sourate d’al-Husayn b. Ali (a). Quiconque la récite, sera avec al-Husayn b. Ali (a), au même rang dans le Paradis, au Jour de la Résurrection. »[18]

Texte et la traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّـهِ الرَّ‌حْمَـٰنِ الرَّ‌حِيمِ
Par l'aube ! ﴾1﴿ Par dix nuits ! ﴾2﴿ Par le pair et l'impair ! ﴾3﴿ Par la nuit quand elle s'écoule ! ﴾4﴿ Est-il, en cela, un serment pour un [homme] respectueux du sacré ? ﴾5﴿ Wa Al-Fajri ﴾1﴿ Wa Layālin `Ashrin ﴾2﴿ Wa Ash-Shaf`i Wa Al-Watri ﴾3﴿ Wa Al-Layli 'Idhā Yasri ﴾4﴿ Hal Fī Dhālika Qasamun Lidhī Ĥijrin ﴾5﴿ وَالْفَجْرِ ﴿١﴾ وَلَيَالٍ عَشْرٍ ﴿٢﴾ وَالشَّفْعِ وَالْوَتْرِ ﴿٣﴾ وَاللَّيْلِ إِذَا يَسْرِ ﴿٤﴾ هَلْ فِي ذَٰلِكَ قَسَمٌ لِّذِي حِجْرٍ ﴿٥﴾
Ne vois-tu pas comment ton Seigneur a traité les ‘Ad ﴾6﴿ D'Iram aux colonnes ﴾7﴿ [Peuple tel qu']il n'en fut pas créé de pareil dans le monde ? ﴾8﴿ [Ne sais-tu pas comment Il a traité] les Thamoud qui creusèrent le roc dans la Vallée ﴾9﴿ Et Pharaon Maître des Épieux ﴾10﴿ 'Alam Tara Kayfa Fa`ala Rabbuka Bi`ādin ﴾6﴿ 'Irama Dhāti Al-`Imādi ﴾7﴿ Allatī Lam Yukhlaq Mithluhā Fī Al-Bilādi ﴾8﴿ Wa Thamūda Al-Ladhīna Jābū Aş- sakhra Bil-Wādi ﴾9﴿ Wa Fir`awna Dhī Al-'Awtādi ﴾10﴿ أَلَمْ تَرَ كَيْفَ فَعَلَ رَبُّكَ بِعَادٍ ﴿٦﴾ إِرَمَ ذَاتِ الْعِمَادِ ﴿٧﴾ الَّتِي لَمْ يُخْلَقْ مِثْلُهَا فِي الْبِلَادِ ﴿٨﴾ وَثَمُودَ الَّذِينَ جَابُوا الصَّخْرَ بِالْوَادِ ﴿٩﴾ وَفِرْعَوْنَ ذِي الْأَوْتَادِ ﴿١٠﴾
[Ceux-là même enfin] qui se montrèrent superbes dans le monde ﴾11﴿ Et y multiplièrent le scandale ﴾12﴿ Au point qu'Allah abattit sur eux le fouet d'un tourment ? ﴾13﴿ En vérité, ton Seigneur est certes Celui qui observe ! ﴾14﴿ L'Homme, quand son Seigneur l'éprouve, l'honore et le comble, dit : « Mon Seigneur m'a honoré ! » ﴾15﴿ Al-Ladhīna Ţaghaw Fī Al-Bilādi ﴾11﴿ Fa'aktharū Fīhā Al-Fasāda ﴾12﴿ Faşabba `Alayhim Rabbuka Sawţa `Adhābin ﴾13﴿ 'Inna Rabbaka Labiālmirşādi ﴾14﴿ Fa'ammā Al-'Insānu 'Idhā Mā Abtalāhu Rabbuhu Fa'akramahu Wa Na``amahu Fayaqūlu Rabbī 'Akramani ﴾15﴿ الَّذِينَ طَغَوْا فِي الْبِلَادِ ﴿١١﴾ فَأَكْثَرُوا فِيهَا الْفَسَادَ ﴿١٢﴾ فَصَبَّ عَلَيْهِمْ رَبُّكَ سَوْطَ عَذَابٍ ﴿١٣﴾ إِنَّ رَبَّكَ لَبِالْمِرْصَادِ ﴿١٤﴾ فَأَمَّا الْإِنسَانُ إِذَا مَا ابْتَلَاهُ رَبُّهُ فَأَكْرَمَهُ وَنَعَّمَهُ فَيَقُولُ رَبِّي أَكْرَمَنِ ﴿١٥﴾
[Au contraire], quand son Seigneur l'éprouve et mesure sa part de bien, l'Homme dit : « Mon Seigneur m'a dédaigné ! ﴾16﴿ Prenez garde ! Vous n'honorez pas l'Orphelin ! ﴾17﴿ Vous n'incitez pas à nourrir le Pauvre ! ﴾18﴿ Vous dévorez l'héritage [du Faible] goulûment ! ﴾19﴿ Vous aimez la richesse d'une passion sans borne ! ﴾20﴿ Wa 'Ammā 'Idhā Mā Abtalāhu Faqadara `Alayhi Rizqahu Fayaqūlu Rabbī 'Ahānani ﴾16﴿ Kallā Bal Lā Tukrimūna Al-Yatīma ﴾17﴿ Wa Lā Taĥāđđūna `Alá Ţa`āmi Al-Miskīni ﴾18﴿ Wa Ta'kulūna At-Turātha 'Aklāan Lammāan ﴾19﴿ Wa Tuĥibbūna Al-Māla Ĥubbāan Jammāan ﴾20﴿ وَأَمَّا إِذَا مَا ابْتَلَاهُ فَقَدَرَ عَلَيْهِ رِزْقَهُ فَيَقُولُ رَبِّي أَهَانَنِ ﴿١٦﴾ كَلَّا ۖ بَل لَّا تُكْرِمُونَ الْيَتِيمَ ﴿١٧﴾ وَلَا تَحَاضُّونَ عَلَىٰ طَعَامِ الْمِسْكِينِ ﴿١٨﴾ وَتَأْكُلُونَ التُّرَاثَ أَكْلًا لَّمًّا ﴿١٩﴾ وَتُحِبُّونَ الْمَالَ حُبًّا جَمًّا ﴿٢٠﴾
Prenez garde ! Quand la terre sera réduite en poussière ﴾21﴿ Quand viendront ton Seigneur et les Anges, rang par rang ﴾22﴿ Quand ce jour-là sera amenée la Géhenne, ce jour-là l'Homme se souviendra, mais de quoi servira qu'il se souvienne ? ﴾23﴿ Il s'écriera : « Que n'ai-je amassé d'avance pour ma vie [future !] » ﴾24﴿ Ce jour-là, nul ne sera tourmenté d'un [tel] tourment ﴾25﴿ Kallā 'Idhā Dukkati Al-'Arđu Dakkāan Dakkāan ﴾21﴿ Wa Jā'a Rabbuka Wa Al-Malaku Şaffāan Şaffāan ﴾22﴿ Wa Jī'a Yawma'idhin Bijahannama Yawma'idhin Yatadhakkaru Al-'Insānu Wa 'Anná Lahu Adh-Dhikrá ﴾23﴿ Yaqūlu Yā Laytanī Qaddamtu Liĥayātī ﴾24﴿ Fayawma'idhin Lā Yu`adhibu `Adhābahu 'Aĥadun ﴾25﴿ ﴿٢١﴾ وَجَاءَ رَبُّكَ وَالْمَلَكُ صَفًّا صَفًّا ﴿٢٢﴾ وَجِيءَ يَوْمَئِذٍ بِجَهَنَّمَ ۚ يَوْمَئِذٍ يَتَذَكَّرُ الْإِنسَانُ وَأَنَّىٰ لَهُ الذِّكْرَىٰ ﴿٢٣﴾ يَقُولُ يَا لَيْتَنِي قَدَّمْتُ لِحَيَاتِي ﴿٢٤﴾ فَيَوْمَئِذٍ لَّا يُعَذِّبُ عَذَابَهُ أَحَدٌ ﴿٢٥﴾
Nul ne sera chargé de [semblables] chaînes ﴾26﴿ Et toi, âme apaisée,﴾27﴿ retourne vers ton Seigneur, satisfaite et agréée ! ﴾28﴿ Entre parmi Mes serviteurs ! ﴾29﴿ Entre dans Mon Jardin ! ﴾30﴿


Wa Lā Yūthiqu Wathāqahu 'Aĥadun ﴾26﴿ Yā 'Ayyatuhā An-Nafsu Al-Muţma'innahu ﴾27﴿ Arji`ī 'Ilá Rabbiki Rāđiyatan Marđīyahan ﴾28﴿ Fādkhulī Fī `Ibādī ﴾29﴿ Wa Adkhulī Jannatī ﴾30﴿ وَلَا يُوثِقُ وَثَاقَهُ أَحَدٌ ﴿٢٦﴾ يَا أَيَّتُهَا النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ ﴿٢٧﴾ ارْجِعِي إِلَىٰ رَبِّكِ رَاضِيَةً مَّرْضِيَّةً ﴿٢٨﴾ فَادْخُلِي فِي عِبَادِي ﴿٢٩﴾ وَادْخُلِي جَنَّتِي ﴿٣٠﴾
Coran, Sourate LXXXIX ; Traduction de Régis Blachère


Sourate précédente :
Al-Ghâshîya
Sourate al-Fajr
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Sourate suivante:
Al-Balad

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl ʻImrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-Aʻrâf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-Isrâ’ 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâ’ 22.Al-Hajj 23.Al-Mu’minûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shuʻarâ’ 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Saba’ 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu‘a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma‘ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A‘lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs


Voir aussi

Référence

  1. La châsse, une grille finement ouvragée autour le tombeau
  2. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1263
  3. Ayatollah Ma’rifat, mûzish ‘Ulûm Qur’ân, vol 1, p 166
  4. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1263 - 1264
  5. Muhaddithî, Farhang ‘ shûrâ, p 251
  6. Cheikh at-Tabrisî, Majma’ al-Bayân fî Tafsîr al-Coran, vol 10, p 730
  7. Sourate al-Fajr, versets 27 - 30
  8. ‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 24, p 93
  9. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1263 - 1264
  10. Sayyid Hachim al-Bahrânî, Al-Burhân fî Tafsîr al-Coran, vol 5, p 650
  11. As-Sayyid Hachim al-Bahrânî, Al-Burhân fî Tafsîr al-Coran, vol 5, p 650
  12. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mizân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 279 ; Miybudî, Kashf al-Asrâr, vol 10, p 479
  13. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mizân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 279
  14. Miybudî, Kashf al-Asrâr, vol 10, p 479
  15. Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 26, p 462
  16. Sayyid Hachim al-Bahrânî, Al-Burhân fî Tafsîr al-Coran, vol 5, p 657 – 658
  17. Molla Sadra Chirazi, Asrâr al- yât, p 93 ; Ansârîyân, ‘Irfân Islâmî, vol 1, p 119 – 124
  18. Cheikh at-Tabrisî, Majma’ al-Bayân fî Tafsîr al-Coran, vol 10, p 730