Sourate al-Fajr

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Ghâshîya Sourate al-Fajr Al-Balad
سوره فجر.jpg
Nombre de la sourate : 89
Juz' : 30
Révélation
Ordre de la révélation : 10
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 30
Nombre des mots : 139
Nombre des lettres : 584

Sourate « al-Fajr » est la 89e sourate du Coran et se situe dans le chapitre (Juz’) 30. Elle est considérée comme une sourate mecquoise. Al-Fajr est traduit en français : « L’Aube ». Dans les Interprétations du Coran d’après les hadiths, il est cité que le mot « al-Fajr », signifie l’Imam al-Mahdi (a).

Cette sourate est parmi les sourates qui commencent par le serment. Elle fait allusion aux sorts des peuples ‘Âd, Thamûd et celui de Pharaon ; ainsi que leur scandale et leur rébellion. Aussi, elle parle de l’épreuve divine de l’homme et que dans ces épreuves, certains d’entre eux ne peuvent pas réussir et ensuite, il est mentionné les raisons des échecs de l’homme.

Selon les hadiths, la sourate al-Fajr est la sourate de l’Imam al-Husayn (a) et il est rapporté que, dans le verset 27, le mot « an-Nafs al-Mutma'inna » (en arabe : النَّفْسُ الْمُطْمَئِنَّةُ, âmeapaisée) signifie l’Imam al-Husayn (a).
À propos de la récompense de la récitation de cette sourate, il est rapporté de l’Imam as-Sâdiq (a) qu’il avait dit : « Récitez la sourate al-Fajr, dans vos prières obligatoires et recommandées ; car, elle est la sourate d’al-Husayn b. Ali (a). Quiconque la récite, sera avec al-Husayn b. Ali (a), au même rang dans le Paradis, au Jour de la Résurrection. »

Cette sourate est parmi des sourates écrites sur le Darîh actuel de l’Imam al-Husayn (a).[1]

Sommaire