Verset Khayr al-Barîyya

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Verset Khayr al-Baria)
Aller à : navigation, rechercher

Verset Khayr al-Barîyya (en arabe : آیة خیرالبریة ) est le septième verset de la sourate al-Bayyina du Coran, qui se réfère, selon les hadiths chiites ainsi que des narrations sunnites, attribués au Prophète (s), au statut spirituel d'Ali b. Abi Talib (a) et ses chiites.

Texte du verset

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ أُولَـٰئِكَ هُمْ خَيْرُ الْبَرِيَّةِ ﴿٧﴾
Ceux qui auront cru et accompli les oeuvres pies, ceux-là sont le meilleur des créatures (7)
Le Coran, sourate XCVIII, verset 7 ; Traduction du Coran, Régis Blachère

Interprétations du verset

D'après de nombreuses narrations, dans les compilations les plus importantes de hadith sunnites et chiites, il a été interprété par Ali (a) et ses chiites.

Al-Hâkim al-Hasakânî, l'un des célèbres savants sunnites, rapporte plus de vingt hadiths dans Shawâhid at-Tanzîl en se référant aux différentes châine de transmission. La châine de transmission de certaines de ces narrations remonte à Ibn Abbas,[1] Abû Barza[2] et Jâbir b. Abdallah al-Ansârî.[3]

Par exemple, il est rapporté d'Ibn Abbas que, lorsque ce verset à été révélé, le Prophète (s) s'adressa à Ali (a) et dit :

هو أنت و شیعتک، تأتی أنت و شیعتک یوم القیامة راضین مرضیین
Ô Ali ! ce (khayr al-barîyya) sont toi et tes chiites. Toi et tes chiites, vous viendrez le Jour de la Résurrection, alors que vous êtes contents de Dieu et Dieu est content de vous.
Al-Hâkim al-Hasakânî, Shawâhid at-Tanzîl, 1393 h.l., vol.2, p.358

Ancienneté du terme chiite

Il est important de noter ici que, d'après ce hadith et les autres hadiths anciens rapportés à propos de ce verset, le terme « Shî‘a » (chiite) était utilisé durant la vie du Prophète (s) et lui-même l'a prononcé plusieurs fois pour parler des adeptes particuliers de Ali b. Abi Talib.

Supériorité des humains vertueux sur les anges

L'expression « أُولئِكَ هُمْ خَیرُ الْبَرِیةِ » montre que le statut des humains croyants et véridiques est même plus élevé que le statut des anges. Puisque, ce verset est absolu et prend en compte toutes les créatures.[4]

Voir aussi

Références

  1. al-Hâkim al-Hasakânî, Shawâhid at-Tanzîl, 1393 h.l., vol.2, p.358 ; Sîyûtî, ad-Durr al-Manthûr fî Tafsîr al-ma'thûr, 1404 h.l., vol.6, p.379
  2. al-Hâkim al-Hasakânî, Shawâhid at-Tanzîl, 1393 h.l., vol.2, p.359 ; Tabrisî, Majma' al-Bayân fî Tafsîr al-Qur'ân, vol.10, p.795.
  3. al-Hâkim al-Hasakânî, Shawâhid at-Tanzîl, 1393 h.l., vol.2, p.362 ; Sîyûtî, ad-Durr al-Manthûr fî Tafsîr al-Ma'thûr, 1404 h.l., vol.6, p.379 ; Tabâtabâ'î, al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur'ân, 1417 h.l., vol.20, p.341
  4. Makârem Shirâzî, Tafsîr Nemûneh, 1374 H.S, vol.27, p.209

Bibliographie

  • Le Coran, traduction de Régis Blachère, Paris, Maisonneuve et Larose, 1966.
  • Hâkim al-Haskânî, ʿUbayd Allâh b. ʿAbd Allâh. Shawâhid at-Tanzîl li-Qawâʿid al-Tafsîl. Beyrouth : Muʾassisat al-Aʿlamî li-l-Matbûʿât, 1393 de l'hégire lunaire.
  • Makârim Shîrâzî, Nâsir. Tafsîr-e Nemûneh. Téhéran : Dâr al-Kutub al-Islâmîyya, 1374 de l'hégire solaire.
  • Suyûtî, ʿAbd ar-Rahmân b. Abî Bakr. Ad-Durr al-Manthûr fî Tafsîr al-Maʾthûr. Qum : Maktabat Âyat Allâh al-Marʿashî an-Najafî, 1404 de l'hégire lunaire.
  • Tabâtabâʾî, Seyyed MuHammad Husayn. Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qurʾân. Qum : Enteshârât-e Islâmî (Jâmiʿat al-Mudarrisîn), 1417 de l'hégire lunaire.
  • Tabrisî, Fadhl b. Hasan. Majmaʿ al-Bayân fî Tafsîr al-Qurʾân. Téhéran : Nâser Khosrow, 1372 de l’hégire solaire.