Sourate al-Kawthar

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Sourate al-Kawthar (en arabe : سورة الكوثر) est la 108e sourate, et une sourate Mécquoise du Coran. Elle est située dans le trentième juz' (chapitre) du Coran, et la plus petite sourate du celui-ci. Elle est appelée "al-Kawthar" parce que son premier verset parle d'une bénédiction pour Prophète (s) appelé "al-Kawthar", demandant au Prophète (s) de réciter des prières et faire une sacrifier, en retour d'une si grande bénédiction.

Le sens de "al-Kawthar" est interprété de manières diverses comprenant des sujets comme '"un bassin dans le Paradis", "une rivière dans le ciel", "le bien abondant", "la Prophétie", "le Coran", "grand nombre de compagnons et descendants du Prophète" et "l'intercession". Selon de nombreux érudits chiites, un des sujet avéré de "al-Kawthar" est la Dame Fatima (a) et ses enfants, car la sourate a été révélée en réponse à ceux qui avaient prétendu que le Prophète (s) n'aurait pas de descendance.

Quant à la vertu de la récitation de la sourate al-Kawthar, il est dit que si quelqu'un récite cette sourate dans ses prières quotidiennes, il boira de lu bassin de Kawthar le jour de la Résurrection, et sera placé auprès Prophète (s) sous l'arbre de Tuba.

Caractéristique

Nomination

La sourate est appelée "al-Kawthar" parce que son premier verset parle d'une grâce, appelée "al-Kawthar", donnée par Dieu au Prophète (s) [1].

Ordre et lieu de la révélation

La sourate al-Kawthar est une sourate mécquoise. Dans l'ordre de la révélation, elle la quinzième sourate révélée au Prophète (s); mais l'ordre de la compilation actuelle, elle la 108e sourate, située dans le trentième juz' (chapitre) du Coran[2].

Nombre de versets et de mots

La sourate al-Kawthar comporte trois versets, dix mots et quarante-trois lettres. C'est la plus petite sourate du Coran[3].

Contenu

La sourate al-Kawthar s'adresse au Prophète (s) dans tous ses versets, tout comme les 93e et 94e sourates du Coran [4]. Elle fait référence à une grâce divine, appelée "al-Kawthar", offerte par Dieu au le Prophète (s) [5]. Les exégètes coraniques ont interprété "al-kawthar" comme un bien abondant[6] contre lequel il est demandé au Prophète(s) d'accomplir des prières et de faire des sacrifices[7]

Le sens de "al-Kawthar"

Article principal : Kawthar

Il y a un désaccord entre les exégètes quant au de Kawthar. Parmi les interprétations, on peut mentionné : l'étang ou le bassin de Kawthar (au Paradis), une rivière dans le ciel, le bien abondant, la Prophétie, le Coran, le grand nombre de compagnons, adeptes et descendants (dhurriya) du Prophète, et l'intercession[8].

Dans le Tafsir-i nimuna, de nombreux érudits chiites pensent que l'un des sujet avérés de Kawthar est l'être même de Fatima (a) fille du Prophète, car la sourate parle de ceux qui prétendent que le Prophète (s) n'aura pas de descendance, alors que sa descendance a continué à travers Fatima (a) , et c'est à travers cette descendance qu'est apparu l'Imamat [9].

Circonstances de la révélation

La sourate al-Kawthar a été révélée après ce que 'As b. Wa'il a dit à propos du Prophète (s): lorsque 'Abd Allah, le fils unique du Prophète, est mort, 'As b. Wa'il, dans un rassemblement du Quraysh[10], a qualifié le Prophète (s) de "Abtar" (c'est à dire un homme sans descendance). Par cette sourate, Dieu a consolé le Prophète (s) en lui disant qu'il recevrait une grâce abondante. De plus, Dieu lui a dit aussi que ce seront ses ennemis eux-même qui seront "Abtar"[11].

La récitation de la sourate dans les prières de surérogatoires

Il est recommandé de réciter la sourate al-Kawthar dans certaines prières surérogatoires, notamment :

  • La Prière de la dix-huitième nuit du mois de Ramadan : cette prière consiste en quatre rak'as; dans chaque rak'a la Sourate al-Hamd est récitée une fois, et la Sourate al-Kawthar est récitée 25 fois.
  • La Prière de la onzième nuit du mois de Ramadan : cette prière consiste en deux rak'as, dans chaque rak'a la Sourate al-Hamd est récitée une fois, et la Sourate al-Kawthar est récitée 20 fois.

Vertus et prééminence

Abu Basir a rapporté de l'imam al-Sâdiq (a) : "Si quelqu'un récite cette sourate dans ses prières quotidiennes, il boira à l'étang de Kawthar le jour de la Résurrection, et sera placé aux côtés du Prophète (s) sous l'arbre de Tuba" [12]. Dans Majma' al-bayân, le Prophète (s) est cité : " Si quelqu'un récite la sourate al-Kawthar, Dieu le rassasiera avec des rivières du ciel, et le récompensera au nombre de sacrifices que font les serviteurs de Dieu lors de la Aïd al-Adha , et au nombre de sacrifices que font les gens du Livre et les polythéistes [13].

Dans l'art

La sourate al-Kawthar a été calligraphiée sur les carreaux et céramiques de certains monuments, tels que des sanctuaires, des mosquées, mais aussi des écoles religieuses. Elle est également calligraphiée à l'intérieure du darih (châsse) de l'imam al-Husayn à Karbala.

Voir aussi

Références

  1. Khurramshâhî, Dânishnâma-yi Qurʾân, vol. 2, p. 1269
  2. Maʿrifat, Amûzish-i ʿulûm-i Qurʾân, vol. 2, p. 166
  3. Khurramshâhî, Dânishnâma-yi Qurʾân, vol. 2, p. 1269
  4. Makârim Shîrâzî, Tafsîr-i nimûna, vol. 27, p. 370.
  5. Makârim Shîrâzî, Tafsîr-i nimûna, vol. 27, p. 370-371.
  6. Tabarsî, Majmaʿ al-bayân, vol. 10, p. 835.
  7. Makârim Shîrâzî, Tafsîr-i nimûna, vol. 27, p. 373.
  8. Tabarsî, Majmaʿ al-bayân, vol. 10, p. 836-837.
  9. Makârim Shîrâzî, Tafsîr-i nimûna, vol. 27, p. 375; Tabâṭabâyî, al-Mîzân, vol. 20, p. 370.
  10. Wâḥidî, Asbâb nuzûl al-Qurʾân, p. 494; Tabrasî, Majma' al-bayân, vol. 10, p. 836.
  11. Makârim Shîrâzî, Tafsîr-i nimûna, vol. 27, p. 369
  12. Sadûq, Thawâb al-a'mâl, p. 126-127.
  13. Tabarsî, Majma' al-bayân, vol. 10, p. 835.