Sourate al-Ma‘ârij

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher
Al-Hâqqa Sourate al-Ma‘ârij Nûh
سوره معارج.jpg
Nombre de la sourate : 70
Juz' : 29
Révélation
Ordre de la révélation : 79
Mecquoise/Médinoise : Mecquoise
Statistiques
Nombre des versets : 44
Nombre des mots : 217
Nombre des lettres : 972

« Sourate al-Ma‘ârij » (en arabe : سورة المعارج) est la 70e sourate du Coran. C'est une sourate mecquoise située dans le 29e chapitre (Juz’) du Coran. Le mot al-Ma‘ârij signifie : les degrés. Elle est appelée al-Ma‘ârij, parce que ce mot est cité dans le verset trois de cette sourate.

Cette sourate commence par l'histoire d’une personne qui demanda à Dieu de le punir. Ensuite, il mentionne les caractéristiques du Jour du Jugement, certains attributs des croyants et le sort des mécréants. Aux derniers versets, on alerte les polythéistes et les mécréants et on parle de la Résurrection.

À propos de la circonstance de la révélation des versets un à trois de la sourate al-Ma‘ârij, il est mentionné que ces versets concernent l'événement de Ghadir lorsqu'une personne n'accepta pas la Wilaya et l’Imamat de l'Imam Ali (a).
Le Prophète (s) dit : « quiconque récite fréquemment la sourate al-Ma‘ârij, Dieu ne pose pas de questions sur ses péchés le Jour du Jugement et Il le loge au Paradis avec le Prophète Muhammad (s), In Shâ’ Allah ».

Présentation

Nomination

Cette sourate est appelée al-Ma‘ârij, parce que ce mot est mentionné dans le verset trois de cette sourate où il considère Dieu comme Dhi al-Ma‘ârij (le Maître des degrès). Elle est aussi appelée « Sa'ala » et « Wâqi‘ », car ces deux mots sont cités dans le premier verset.[1]

Lieu et l’ordre de la révélation

La sourate al-Ma‘ârij est une sourate mecquoise. C'est la 79e sourate révélée au Prophète (s) et la 70e[2] dans l'ordre actuel du Coran, située dans le chapitre (Juz’) 29 du Coran.
Selon certains exégètes chiites du Coran, tous les versets de la sourate al-Ma‘ârij ne sont pas mecquoises.[3] D’après ‘Allâma Tabâtabâ’î, le teneur et la signification des versets de cette sourate montrent que certains versets furent révélés à Médine.[4] Il ajoute : même si le contenu de la sourate qui parle de la punition des mécréants, est similaire aux sourates mecquoises, mais d’après certains des exégètes du Coran, le verset 24 est médinoise. Car, ce verset parle de la question du zakat dont il est établi dans le Médine. Et puisqu’il est un verset médinois, les quatorze versets, du verset 22 à 35, sont également médinois, parce que le contexte de ces versets est le même que celui du verset 24.[5] Il aussi dit que ces versets parlent des hypocrites qui entourèrent le noble Prophète (s) ; et cela est conforme à ce qui avait lieu dans la ville Médine.[6]

Nombre de versets

La sourate al-Ma‘ârij contient 44 versets, 217 mots et 972 lettres.[7]

Contenu

La sourate al-Ma‘ârij comprend quatre parties :

  1. Dans la première partie, il parle d'une punition rapide pour une personne qui rejeta certaines paroles de l'Envoyé de Dieu (s).
  2. Deuxième partie, elle mentionne certaines caractéristiques du Jour de la Résurrection, ses préparations et les sorts des mécréants de ce Jour-là.
  3. Troisième partie, parle de certaines signes des humains bons ou mauvais. Les caractères qui provoquent d’être parmi les gens du Paradis ou de l’Enfer.
  4. Quatrième partie comprend des avertissements pour les polythéistes et les mécréants et revient à la question de la Résurrection.[8]

Versets réputés

Versets 1 - 2

سَأَلَ سَائِلٌ بِعَذَابٍ وَاقِعٍ ﴿١﴾ لِّلْكَافِرِ‌ينَ لَيْسَ لَهُ دَافِعٌ ﴿٢﴾
Un questionneur a réclamé un tourment échéant ﴾1﴿ Aux Infidèles, que nul ne peut repousser ﴾2﴿
Coran, s LXX, v 24 - 25, Traduction de Régis Blachère

Selon le livre Tafsîr Majma‘ al-Bayân et certaines sources sunnites, ces versets furent révélés sur l'événement de Ghadir. À propos de la circonstance de la révélation de ces versets, il est mentionné après que le Prophète (s) annonça la Wilaya et l’Imamt et la succession de l'Imam Ali (a), une personne appelée Nu‘mân b. Hârith al-Fihrî alla voir le Prophète (s) en se plaignant lui dit :

« Tu nous a ordonné d'accepter l'Unité de Dieu, ta prophétie, le djihad, le hadj, le jeûne, la prière et le zakat et nous les avons accepté. Mais, cela ne t'a pas satisfait et a nommé ce jeune homme (Ali (a)) et lui a mit notre maître. Est-ce que c’est ton choix ou l’ordre de Allah ? »

Lorsque le Prophète Muhammad (s) dit que cela est de la part d’Allah, Nu‘mân a demandé à Dieu qu'une pierre le frappe du ciel si c’était de la part d’Allah ; tout à coup, une pierre l'a atteint et l'a tué immédiatement, puis ce verset fut révélé.[9]

Versets 24 - 25

وَالَّذِينَ فِي أَمْوَالِهِمْ حَقٌّ مَّعْلُومٌ ﴿٢٤﴾ لِّلسَّائِلِ وَالْمَحْرُ‌ومِ ﴿٢٥﴾
Et sur les biens desquels est prélevé un droit connu ﴾24﴿ Pour le mendiant et le pauvre démuni. ﴾25﴿
Coran, s LXX, v 24 - 25, Traduction de Régis Blachère

Ces deux versets s’adressant l’homme dit qu’il doit diviser deux parties ses biens : l’un pour les mendiants que l’être humaine doit les trouver et un autre pour les pauvres[10] qui se le demandent.[11]

Mérites et bienfaits

Concernant le mérite de la récitation de la sourate al-Ma‘ârij, il est rapporté de l'Envoyé de Dieu (s) qu’il avait dit :

« Quiconque fait fréquemment la récitation de la sourate al-Ma‘ârij, Dieu ne pose pas de questions sur ses péchés le Jour du Jugement et Il le loge au Paradis avec le Prophète (s). »[12]

Dans le livre Tafsîr al-Burhân, certains avantages sont mentionnés pour la récitation de cette sourate, y compris la libération des prisonniers.[13]

Texte et la traduction de la sourate

Traduction Phonétique Texte
Au nom d'Allah, le Bienfaiteur miséricordieux. Bismi Allāhi Ar-Raĥmāni Ar-Raĥīmi بِسْمِ اللَّهِ الرَّحْمَٰنِ الرَّحِیمِ
Un questionneur a réclamé un tourment échéant ﴾1﴿ Aux Infidèles, que nul ne peut repousser ﴾2﴿ Et qui vient d'Allah, Maître des Degrés. ﴾3﴿ Les Anges et l'Esprit montent vers Lui au cours d'un jour dont la durée est de cinquante mille ans. ﴾4﴿ Supporte avec douce patience ! ﴾5﴿ Sa'ala Sā'ilun Bi`adhābin Wāqi`in ﴾1﴿ Lilkāfiryna Laysa Lahu Dāfi`un ﴾2﴿ Mina Allāhi Dhī Al-Ma`āriji ﴾3﴿ Ta`ruju Al-Malā'ikatu Wa Ar-Rūĥu 'Ilayhi Fī Yawmin Kāna Miqdāruhu Khamsīna 'Alfa Sanahin ﴾4﴿ Fāşbir Şabrāan Jamīlāan ﴾5﴿ سَأَلَ سَائِلٌ بِعَذَابٍ وَاقِعٍ ﴿١﴾ لِّلْكَافِرِ‌ينَ لَيْسَ لَهُ دَافِعٌ ﴿٢﴾ مِّنَ اللَّـهِ ذِي الْمَعَارِ‌جِ ﴿٣﴾ تَعْرُ‌جُ الْمَلَائِكَةُ وَالرُّ‌وحُ إِلَيْهِ فِي يَوْمٍ كَانَ مِقْدَارُ‌هُ خَمْسِينَ أَلْفَ سَنَةٍ ﴿٤﴾ فَاصْبِرْ‌ صَبْرً‌ا جَمِيلًا ﴿٥﴾
Les Infidèles pensent ce tourment éloigné ﴾6﴿ Alors que Nous le pensons proche ﴾7﴿ En ce jour où le ciel sera comme airain fondu ﴾8﴿ Où les monts seront comme [flocons de] laine. ﴾9﴿ Où nul [ami] fervent n'interrogera un [ami] fervent ﴾10﴿ 'Innahum Yarawnahu Ba`īdāan ﴾6﴿ Wa Narāhu Qarībāan ﴾7﴿ Yawma Takūnu As-Samā'u Kālmuhli ﴾8﴿ Wa Takūnu Al-Jibālu Kāl`ihni ﴾9﴿ Wa Lā Yas'alu Ĥamīmun Ĥamīmāan ﴾10﴿ إِنَّهُمْ يَرَ‌وْنَهُ بَعِيدًا ﴿٦﴾ وَنَرَ‌اهُ قَرِ‌يبًا ﴿٧﴾ يَوْمَ تَكُونُ السَّمَاءُ كَالْمُهْلِ ﴿٨﴾ وَتَكُونُ الْجِبَالُ كَالْعِهْنِ ﴿٩﴾ وَلَا يَسْأَلُ حَمِيمٌ حَمِيمًا ﴿١٠﴾
En vue de qui il sera mis, où le Coupable aimerait à se racheter du Tourment de ce jour-là, en livrant ses fils ﴾11﴿ Sa compagne, son frère ﴾12﴿ Son clan qui lui donne asile ﴾13﴿ Et tous ceux qui sont sur la terre [pour qu']enfin cela le sauvât. ﴾14﴿ Prenez garde ! [l'Enfer] est un brasier ﴾15﴿ Yubaşşarūnahum Yawaddu Al-Mujrimu Law Yaftadī Min `Adhābi Yawmi'idhin Bibanīhi ﴾11﴿ Wa Şāĥibatihi Wa 'Akhīhi ﴾12﴿ Wa Faşīlatihi Allatī Tu'uwyhi ﴾13﴿ Wa Man Fī Al-'Arđi Jamī`āan Thumma Yunjīhi ﴾14﴿ Kallā 'Innahā Lažá ﴾15﴿ يُبَصَّرُ‌ونَهُمْ ۚ يَوَدُّ الْمُجْرِ‌مُ لَوْ يَفْتَدِي مِنْ عَذَابِ يَوْمِئِذٍ بِبَنِيهِ ﴿١١﴾ وَصَاحِبَتِهِ وَأَخِيهِ ﴿١٢﴾ وَفَصِيلَتِهِ الَّتِي تُؤْوِيهِ ﴿١٣﴾ وَمَن فِي الْأَرْ‌ضِ جَمِيعًا ثُمَّ يُنجِيهِ ﴿١٤﴾ كَلَّا ۖ إِنَّهَا لَظَىٰ ﴿١٥﴾
Arrachant les membres ﴾16﴿ Qui appellera celui qui aura reculé, tourné le dos ﴾17﴿ Amassé et thésaurisé. ﴾18﴿ En vérité, l'Homme a été créé versatile ﴾19﴿ Timide quand le malheur le touche ﴾20﴿ Nazzā`atan Lilshawá ﴾16﴿ Tad`ū Man 'Adbara Wa Tawallá ﴾17﴿ Wa Jama`a Fa'aw`á ﴾18﴿ 'Inna Al-'Insāna Khuliqa Halū`āan ﴾19﴿ 'Idhā Massahu Ash-Sharru Jazū`āan ﴾20﴿ نَزَّاعَةً لِّلشَّوَىٰ ﴿١٦﴾ تَدْعُو مَنْ أَدْبَرَ‌ وَتَوَلَّىٰ ﴿١٧﴾ وَجَمَعَ فَأَوْعَىٰ ﴿١٨﴾ إِنَّ الْإِنسَانَ خُلِقَ هَلُوعًا ﴿١٩﴾ إِذَا مَسَّهُ الشَّرُّ‌ جَزُوعًا ﴿٢٠﴾
Violent quand le bonheur le touche ! ﴾21﴿ Exception faite des orants ﴾22﴿ Qui, dans leur Prière, sont assidus ﴾23﴿ Et sur les biens desquels est prélevé un droit connu ﴾24﴿ Pour le mendiant et le pauvre démuni. ﴾25﴿ Wa 'Idhā Massahu Al-Khayru Manū`āan ﴾21﴿ 'Illā Al-Muşallīna ﴾22﴿ Al-Ladhīna Hum `Alá Şalātihim Dā'imūna ﴾23﴿ Wa Al-Ladhīna Fī 'Amwālihim Ĥaqqun Ma`lūmun ﴾24﴿ Lilssā'ili Wa Al-Maĥrūmi ﴾25﴿ وَإِذَا مَسَّهُ الْخَيْرُ‌ مَنُوعًا ﴿٢١﴾ إِلَّا الْمُصَلِّينَ ﴿٢٢﴾ الَّذِينَ هُمْ عَلَىٰ صَلَاتِهِمْ دَائِمُونَ ﴿٢٣﴾ وَالَّذِينَ فِي أَمْوَالِهِمْ حَقٌّ مَّعْلُومٌ ﴿٢٤﴾ لِّلسَّائِلِ وَالْمَحْرُ‌ومِ ﴿٢٥﴾
[Exception faite aussi] de ceux qui déclarent véridique le Jour du Jugement ﴾26﴿ Et qui, du Tourment de leur Seigneur, sont effrayés. ﴾27﴿ En vérité le Tourment de leur Seigneur est inévitable ! ﴾28﴿ [Exception faite encore] de ceux qui n'ont de rapports ﴾29﴿ Qu'avec leurs épouses et leurs concubines : [dans ce cas] ils ne sont point blâmables ﴾30﴿ Wa Al-Ladhīna Yuşaddiqūna Biyawmi Ad-Dīni ﴾26﴿ Wa Al-Ladhīna Hum Min `Adhābi Rabbihim Mushfiqūna ﴾27﴿ 'Inna `Adhāba Rabbihim Ghayru Ma'mūnin ﴾28﴿ Wa Al-Ladhīna Hum Lifurūjihim Ĥāfižūna ﴾29﴿ 'Illā `Alá 'Azwājihim 'Aw Mā Malakat 'Aymānuhum Fa'innahum Ghayru Malūmīna ﴾30﴿ وَالَّذِينَ يُصَدِّقُونَ بِيَوْمِ الدِّينِ ﴿٢٦﴾ وَالَّذِينَ هُم مِّنْ عَذَابِ رَ‌بِّهِم مُّشْفِقُونَ ﴿٢٧﴾ إِنَّ عَذَابَ رَ‌بِّهِمْ غَيْرُ‌ مَأْمُونٍ ﴿٢٨﴾ وَالَّذِينَ هُمْ لِفُرُ‌وجِهِمْ حَافِظُونَ ﴿٢٩﴾ إِلَّا عَلَىٰ أَزْوَاجِهِمْ أَوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُمْ فَإِنَّهُمْ غَيْرُ‌ مَلُومِينَ ﴿٣٠﴾
Tandis que ceux qui convoitent d'autres qu'elles sont les Transgresseurs. ﴾31﴿ [Exception faite enfin] de ceux qui, de leurs dépôts et de leurs engagements, sont respectueux ﴾32﴿ De ceux qui, dans leurs témoignages, sont siirs ﴾33﴿ De ceux qui observent leur Prière. ﴾34﴿ Ceux-là seront bien traités dans des Jardins. ﴾35﴿ Famani Abtaghá Warā'a Dhālika Fa'ūlā'ika Humu Al-`Ādūna ﴾31﴿ Wa Al-Ladhīna Hum Li'mānātihim Wa `Ahdihim Rā`ūna ﴾32﴿ Wa Al-Ladhīna Hum Bishahādātihim Qā'imūna ﴾33﴿ Wa Al-Ladhīna Hum `Alá Şalātihim Yuĥāfižūna ﴾34﴿ 'Ūlā'ika Fī Jannātin Mukramūna ﴾35﴿ فَمَنِ ابْتَغَىٰ وَرَ‌اءَ ذَٰلِكَ فَأُولَـٰئِكَ هُمُ الْعَادُونَ ﴿٣١﴾ وَالَّذِينَ هُمْ لِأَمَانَاتِهِمْ وَعَهْدِهِمْ رَ‌اعُونَ ﴿٣٢﴾ وَالَّذِينَ هُم بِشَهَادَاتِهِمْ قَائِمُونَ ﴿٣٣﴾ وَالَّذِينَ هُمْ عَلَىٰ صَلَاتِهِمْ يُحَافِظُونَ ﴿٣٤﴾ أُولَـٰئِكَ فِي جَنَّاتٍ مُّكْرَ‌مُونَ ﴿٣٥﴾
Qu'ont donc ceux qui n'ont pas cru, à venir vers toi, tendant le cou ﴾36﴿ À droite et à gauche, par groupes ? ﴾37﴿ Chacun d'eux convoite-t-il d'être introduit dans un Jardin de Délice ? ﴾38﴿ Eh bien ! non ! Nous les avons créés de ce qu'ils savent. ﴾39﴿ Non ! j'en jure par le Seigneur des Orients et des Occidents, Nous sommes en vérité capables ﴾40﴿ Famāli Al-Ladhīna Kafarū Qibalaka Muhţi`īna ﴾36﴿ `Ani Al-Yamīni Wa `Ani Ash-Shimāli `Izīna ﴾37﴿ 'Ayaţma`u Kullu Amri'in Minhum 'An Yudkhala Jannata Na`īmin ﴾38﴿ Kallā 'Innā Khalaqnāhum Mimmā Ya`lamūna ﴾39﴿ Falā 'Uqsimu Birabbi Al-Mashāriqi Wa Al-Maghāribi 'Innā Laqādirūna ﴾40﴿ فَمَالِ الَّذِينَ كَفَرُ‌وا قِبَلَكَ مُهْطِعِينَ ﴿٣٦﴾ عَنِ الْيَمِينِ وَعَنِ الشِّمَالِ عِزِينَ ﴿٣٧﴾ أَيَطْمَعُ كُلُّ امْرِ‌ئٍ مِّنْهُمْ أَن يُدْخَلَ جَنَّةَ نَعِيمٍ ﴿٣٨﴾ كَلَّا ۖ إِنَّا خَلَقْنَاهُم مِّمَّا يَعْلَمُونَ ﴿٣٩﴾ فَلَا أُقْسِمُ بِرَ‌بِّ الْمَشَارِ‌قِ وَالْمَغَارِ‌بِ إِنَّا لَقَادِرُ‌ونَ ﴿٤٠﴾
De changer [tes contemporains contre de] meilleurs qu'eux : Nous ne saurions être devancés. ﴾41﴿ Laisse-les ergoter et s'amuser jusqu'à ce qu'ils rencontrent le Jour qui leur a été promis ﴾42﴿ Ce Jour où ils sortiront des tombeaux, rapides comme si, vers des bétyles, ils accouraient ﴾43﴿ Les regards humbles, couverts d'humiliation ! Tel sera le Jour qui leur était promis. ﴾44﴿


`Alá 'An Nubaddila Khayrāan Minhum Wa Mā Naĥnu Bimasbūqīna ﴾41﴿ Fadharhum Yakhūđū Wa Yal`abū Ĥattá Yulāqū Yawmahumu Al-Ladhī Yū`adūna ﴾42﴿ Yawma Yakhrujūna Mina Al-'Ajdāthi Sirā`āan Ka'annahum 'Ilá Nuşubin Yūfiđūna ﴾43﴿ Khāshi`atan 'Abşāruhum Tarhaquhum Dhillatun Dhālika Al-Yawmu Al-Ladhī Kānū Yū`adūna ﴾44﴿ عَلَىٰ أَن نُّبَدِّلَ خَيْرً‌ا مِّنْهُمْ وَمَا نَحْنُ بِمَسْبُوقِينَ ﴿٤١﴾ فَذَرْ‌هُمْ يَخُوضُوا وَيَلْعَبُوا حَتَّىٰ يُلَاقُوا يَوْمَهُمُ الَّذِي يُوعَدُونَ ﴿٤٢﴾ يَوْمَ يَخْرُ‌جُونَ مِنَ الْأَجْدَاثِ سِرَ‌اعًا كَأَنَّهُمْ إِلَىٰ نُصُبٍ يُوفِضُونَ ﴿٤٣﴾ خَاشِعَةً أَبْصَارُ‌هُمْ تَرْ‌هَقُهُمْ ذِلَّةٌ ۚ ذَٰلِكَ الْيَوْمُ الَّذِي كَانُوا يُوعَدُونَ ﴿٤٤﴾
Coran, s LXX, Traduction de Régis Blachère


Sourate précédente :
Al-Hâqqa
Sourate al-Ma‘ârij
Sourates mecquoisesSourates médinoises
Sourate suivante:
Nûh

1.Al-Fâtiha 2.Al-Baqara 3.Âl ʻImrân 4.An-Nisâ’ 5.Al-Mâ’ida 6.Al-Anʻâm 7.Al-Aʻrâf 8.Al-Anfâl 9.At-Tawba 10.Yûnus 11.Hûd 12.Yûsuf 13.Ar-Ra‘d 14.Ibrâhîm 15.Al-Hijr 16.An-Nahl 17.Al-Isrâ’ 18.Al-Kahf 19.Maryam 20.Tâhâ 21.Al-Anbîyâ’ 22.Al-Hajj 23.Al-Mu’minûn 24.An-Nûr 25.Al-Furqân 26.Ash-Shuʻarâ’ 27.An-Naml 28.Al-Qasas 29.Al-'Ankabût 30.Ar-Rûm 31.Luqmân 32.As-Sajda 33.Al-Ahzâb 34.Saba’ 35.Fâtir 36.Yâsîn 37.As-Sâffât 38.Sâd 39.Az-Zumar 40.Ghâfir 41.Fussilat 42.Ash-Shûrâ 43.Az-Zukhruf 44.Ad-Dukhân 45.Al-Jâthîya 46.Al-Ahqâf 47.Muhammad 48.Al-Fath 49.Al-Hujurât 50.Qâf 51.Adh-Dhârîyât 52.At-Tûr 53.An-Najm 54.Al-Qamar 55.Ar-Rahmân 56.Al-Wâqi‘a 57.Al-Hadîd 58.Al-Mujâdala 59.Al-Hashr 60.Al-Mumtahana 61.As-Saff 62.Al-Jumu‘a 63.Al-Munâfiqûn 64.At-Taghâbun 65.At-Talâq 66.At-Tahrîm 67.Al-Mulk 68.Al-Qalam 69.Al-Hâqqa 70.Al-Ma‘ârij 71.Nûh 72.Al-Jinn 73.Al-Muzzammil 74.Al-Muddaththir 75.Al-Qîyâma 76.Al-Insân 77.Al-Mursalât 78.An-Naba’ 79.An-Nâziʻât 80.‘Abasa 81.At-Takwîr 82.Al-Infitâr 83.Al-Mutaffifîn 84.Al-Inshiqâq 85.Al-Burûj 86.At-Târiq 87.Al-A‘lâ 88.Al-Ghâshîya 89.Al-Fajr 90.Al-Balad 91.Ash-Shams 92.Al-Layl 93.Ad-Duhâ 94.Ash-Sharh 95.At-Tîn 96.Al-‘Alaq 97.Al-Qadr 98.Al-Bayyina 99.Az-Zalzala 100.Al-‘Âdîyât 101.Al-Qâri‘a 102.At-Takâthur 103.Al-‘Asr 104.Al-Humaza 105.Al-Fîl 106.Quraysh 107.Al-Mâ‘ûn 108.Al-Kawthar 109.Al-Kâfirûn 110.An-Nasr 111.Al-Masad 112.Al-Ikhlâs 113.Al-Falaq 114.An-Nâs


Voir aussi

Référence

  1. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 1, p 1258
  2. Ayatollah Ma‘rifat, mûzish ‘Ulûm Qur’ânî, vol 1, p 167
  3. lûsî, Rûh al-Ma‘ânî fî Tafsîr al-Qur’ân al-‘Azîm, vol 15, p 63 ; ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 6 ; Ayatollah Makârim Shîrâzî, Tafsîr Nimûni, vol 25, p 11
  4. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 6
  5. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 5 - 6
  6. ‘Allâma Tabâtabâ’î, Al-Mîzân fî Tafsîr al-Qur’ân, vol 20, p 6
  7. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 1, p 1258
  8. Khurramshâhî, Dânishnâmi Qur’ân wa Qur’ânpazhûhî, vol 2, p 1258
  9. Cheikh at-Tabrisî, Majma‘ al-Bayân, vol 10, p 530 ; Al-Qurtabî, Al-Jâmi‘ li Ahkâm al-Qur’ân, vol 19, p 278 ; Ath-Tha‘labî, Al-Kashf wa al-Bayân, vol 10, p 35
  10. Il y a une différence entre le mendiant et le pauvre. Le mendiant est celui qui a besoin mais ne mendie pas, contrairement au pauvre qui mendie des gens.
  11. ‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, vol 93, p 95
  12. Cheikh as-Sadûq, Thawâb al-A‘mâl wa ‘Iqâb al-A‘mâl, p 119
  13. Sayyid Hachim al-Bahrânî, Al-Burhân, vol 5, p 481