Hadith douze Califes

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Hadith douze Califes (en arabe : حديث اثنَي عشر خليفة) se réfère à un hadith du Prophète (s), disant que les califes après lui seront au nombre de douze et qu’ils seront tous Quraychites. Ce hadith est rapporté de Jâbir b. Samura avec de petites différences dans les sources sunnites, comme Sahîh al-Bukhârî.

Il est connu sous le nom de Hadith Douze Califes. Les ulémas dans les sciences du hadith sunnite, le considérèrent comme authentique.

D’après les chiites duodécimains, ce hadith prouve l’Imamat de douze Imams des chiites. Mais les ulémas sunnites n’ont pas une idée commune sur les personnes désignées par ce hadith.

Texte du hadith

Le hadith Douze Califes a plusieurs versions, mais elles ont un seul contenu. D’après ce hadith, les successeurs du Prophète (s) sont au nombre de douze. Les termes « Khalîfa (successeur) », « Amir (émir) », « Naqîb (chef) » et « Imam » sont utilisés dans différentes versions de ce hadith, comme titres de douze personnes qui viendront après le Prophète (s).

D’après la version rapportée par Jâbir b. Samura dans le livre Sahîh al-Bukhârî, le Prophète (s) dit :

« (Après moi), il y aura douze émirs ».

Puis le Prophète (s) dit quelque chose que je n’ai pas entendu. Dit Jâbir : mon père m’a dit :

« le Prophète (s) a rajouté : « Ils seront tous de Quraych » ».[1]

Ce même hadith est rapporté dans le livre Sahîh Muslim, mais au lieu du terme « émir », est cité le terme « Calife ». D’après ce rapport, le Prophète (s) dit:

« L’islam restera puissant jusqu’au califat de Douze Califes … Ils seront tous Quraychites ».[2] Cette même version est rapportée par Sunan Abû Dâwûd[3] et Sunan at-Tirmidhî.[4]

Aussi, d’après les autres sources sunnites, est rapporté un hadith d’après Ibn Mas’ûd, dans lequel le Prophète (s) avait dit que les califes ou les Imams après lui seront au nombre des adeptes de Jésus.[5]

Dans les sources chiites

Dans les sources chiites, le hadith Douze Califes est rapporté en deux versions :

Les versions qui désignent le nombre des califes

L’Imam as-Sâdiq (a) rapporta du Prophète (s) qui disait :

« Les Imams après moi seront au nombre de douze, dont le premier est Ali b. Abi Talib (a) et le douzième est le Qâ'im (l’Imam Mahdi (a)).
Ceux-ci sont mes successeurs et mes bien-aimés, et sont les Preuves de Dieu pour ma communauté. Un vrai croyant croit en leur Imamat et un incroyant renie leurs mérites ».[6]

Celles qui désignent le nom de tous les douze Imams

Jâbir demanda au Prophète (s) l’interprétation du terme « Uli al-Amr » dans le verset Al-‘Itâ’a[7]. Le Prophète (s) lui répondit :

« Uli al-Amr (ceux qui détiennent l’autorité) sont mes successeurs et les guides des musulmans après moi. Ils sont Ali b. Abi Talib (a), Hasan (a), Husayn (a), Ali b. al-Husayn (a), Muhammad b. Ali (a) -qui est connu dans la Bible sous le nom de Bâqir, et toi ô Jâbir, tu le rencontreras un jour.
Lorsque tu le verra, passe-lui mon Salam- , puis, As-Sâdiq Ja’far b. Muhammad (a), Mûsa b. Ja’far (a), Ali b. Mûsâ (a), Muhammad b. Ali (a), Ali b. Muhammad (a), Hasan b. Ali (a) et enfin, celui qui aura le même nom et le même surnom que moi, la Preuve de Dieu sur terre et Son élu parmi Ses serviteurs, fils de Hasan b. Ali (a), par lequel, Allah conquerra l’Est et l’Ouest de la terre.[8]

Sources du hadith

L’Ayatollah Sâfî Gulpâygânî, recueillit tous les rapports sur ce hadith qui arrivent au nombre de 148. D’après lui, dans son livre, Muntakhab al-Athar, 17 compagnons du Prophète (s) rapportèrent ce hadith. Ils sont :

  1. Jâbir b. Samura
  2. Abd Allah b. Mas’ûd
  3. Wahab b. Abd Allah
  4. Anas b. Mâlik
  5. Abû Saïd Khudrî
  6. Salmân al-Fârsî
  7. Abû Hurayra
  8. Umar ibn al-Khattab
  9. Wâthilat b. Asqa’
  10. Umm Salama
  11. Abd Allah b. Umar
  12. Mak’hûl
  13. Aïcha
  14. Abû Dhar al-Ghifârî
  15. Abd Allah b. Ubayy
  16. Zayd b. Arqam
  17. Abû Ayyûb al-Ansârî

Dans le livre « Muntakhab al-Athar », 52 chaînes de transmission pour ce hadith, liées à Jâbir b. Samura, sont citées.[9]

Les sources ci-dessous (dont la plupart sont sunnites) rapportèrent le hadith de Jâbir b. Samura :

  1. Musnad at-Tayâlisî
  2. Musnad Ahmad (rapporta 12 rapports sur ce hadith)[10]
  3. Sahîh al-Bukhârî
  4. Sahîh Muslim (rapporta 6 rapports sur ce hadith)
  5. Sunan Abî Dâwûd[11]
  6. Sunan at-Tirmidhî[12]
  7. Al-Mu’jam al-Kabîr d’At-Tabarânî (rapporta 16 rapports sur ce hadith)
  8. Al-Mu’jam al-Awsat
  9. Al-Malâhim d’Ibn al-Munâdî
  10. Al-Mustadrak ‘Ala as-Sahîhayn de Hâkim an-Nayshâbûrî
  11. Taysîr al-Wusûl, d’Ibn ad-Dayba’ ash-Shaybânî
  12. Nahâyat al-Bidâya wa an-Nihâya
  13. Yanâbî’ al-Mawadda
  14. Târîkh al-Khulafâ’
  15. Al-Jam’ Bayn as-Sahîhayn
  16. Firdaws al-Akhbâr

Qui sont les douze Califes ?

Dans le texte du hadith Douze Califes, il n’est pas cité les noms de de ces Califes. Ibn Jawzî dit :

« J’ai fait beaucoup de recherches sur ce hadith et j’ai demandé à beaucoup de savants, mais je n’ai trouvé personne qui sait bien, qui sont ces douze Califes ? »[13]

Certains essayèrent de désigner le nom de ces douze Califes. D’après Abd Allah b. Umar, ils sont :

Abu Bakr, Umar, Othman, Muawiya, Yazid, Saffâh, Mansûr, Jâbir, Amîn, Salâm, Mahdi, Amîr al-‘Asab.[14]

D’après Suyûtî, ils sont :

Abu Bakr, Umar, Othman, Ali (a), Hasan b. Ali (a), Muawiya, Abd Allah b. Zubayr et Umar b. Abd al-‘Azîz. Puis, il dit qu’il est probable que le neuvième et le douzième soient Al-Muhtadî et Az-Zâhir (Abbassides). Enfin d’après lui, il reste deux califes dont l’un sera le Mahdi Attendu et l’autre est inconnu.[15]


Ibn Hajar considéra l’avis de Qâdî ‘Ayâd comme vrai et déclara que les douze Califes sont :

Abu Bakr, Umar, Othman, Ali (a), Muawiya, Yazid, Abd al-Malik b. Marwân, Walîd b. Abd al-Malik, Sulaymân b. Abd al-Malik, Yazid b. Abd al-Malik, Hicham b. Abd al-Malik et Walîd b. Yazîd b. Abd al-Malik.[16]


Toutefois, ils déclarent que personne ne peut désigner de manière sûre le nom de ces douze Califes.[17]
Voici les autres idées de la part des savants sunnites sur les douze Califes :

Douze Imams des chiites

Article connexe : Les Imams des chiites.

Après avoir rapporté le hadith de douze Califes, Qundûzî al-Hanafî cita les points de vues de certains chercheurs qui disaient :

« En analysant les hadiths qui parlent de douze Califes après le Prophète (s), on conclut que le Prophète (s) voulait désigner les douze Imams de ses Ahl al-Bayt (a). On ne peut pas appliquer le terme « douze Califes » aux Califes ar-Râshidûn, car ils ne sont pas au nombre de douze.
Aussi, les califes Omeyyades ou Abbassides ne pouvaient pas être les douze Califes, car ils étaient plus de douze personnes. De plus, à part Umar b. Abd al-‘Azîz, ils étaient des tyrans et en plus d’après le hadith, les douze Califes devraient être Quraychites et du clan de Hachim.
Donc, on ne peut qu’appliquer le hadith aux douze Imams qui sont des Ahl al-Bayt (a). Car ils étaient les plus savants, et en ce qui concerne la généalogie, les statuts spirituels et les mérites, ils étaient supérieurs à tous les gens de leurs époques. Le plus important fut qu’ils avaient hérité leurs sciences de leur ancêtre, le Prophète Muhammad (s) ».[22]

Voir aussi

Références

  1. Bukhârî, Sahîh al-Bukhârî, v 8 p 127, hadith 7223
  2. Muslim, Sahîh Muslim, v 3 hadith 1453
  3. Abû Dâwûd, Sunan Abû Dâwûd, v 4 p 106
  4. Tirmidhî, Sunan at-Tirmidhî, v 4 p 501
  5. Ahmad b. Hanbal, Musnad Ahmad, v 1 p 398, 406
  6. Cheikh as-Sadûq, Man lâ Yahduruhû al-Faqîh, v 4 p 180
  7. Le Coran, sourate An-Nisâ’, verset 59
  8. Al-‘Allâma al-Majlisî, Bihâr al-Anwâr, v 23 p 290
  9. L’Ayatollah Sâfî Gulpâygânî, Muntakhab al-Athar, v 1 p 19 - 41
  10. Ahmad b. Hanbal, Musnad, v 5 p 106
  11. Abû Dâwûd, Sunan Abî Dâwûd, Kitâb al-Mahdî, hadith 1
  12. Tirmidhî, Sunan, Kitâb al-fitan, chapitre 46, hadith 1
  13. Ibn al-Jawzî, Kashf al-Mushkil min hadith as-Sahîhayn, v 1 p 449
  14. Suyûtî, Târîkh al-Khulafâ’, p 210
  15. Suyûtî, Târîkh al-Khulafâ’, p 10 - 12
  16. Ibn Hajar, Fat’h al-Bârî, v 13 p 214
  17. Ibn Hajar, Fat’h al-Bârî, v 13 p 211
  18. Bayhaqî, Dalâ’il an-Nubuwwa, v 6 p 520
  19. Ibn Hajar, Fat’h al-Bârî, v 13 p 215
  20. Ibn Hajar, Fat’h al-Bârî, v 13 p 213
  21. Ibn Hajar, Fat’h al-Bârî, v 13 p 212
  22. Qundûzî, Yanâbî’ al-Mawadda, v 2 p 535

ِ