Al-Zubayr b. al-'Awwam

De Wiki Shia
(Redirigé depuis Zubayr)
Aller à : navigation, rechercher

Al-Zubayr b. Al-'Awwām b. Khuwaylid (en arabe: الزبیر بن العوام بن خویلد), (m. 36/656), était l'un des compagnons du Prophète (s) et le neveu de Khadïja. Il s'est converti à l'islam quand il avait 8 ans et depuis lors, il était une compagnie du Prophète (s). Après le décès du Prophète (s), al-Zubayr n'a pas accepté le verdict émis par le conseil de Saqïfa au sujet de la succession du Prophète (s), au lieu de cela il a défendu le califat d'Ali (a) et a eu des discussions diverses avec 'Umar. Il était l'un de six personnes nommées par le second calife pour choisir le calife suivant, et qui a voté en faveur de Ali (a). Il a joué un rôle très important dans le soulèvement contre 'Uthmân qui a mené à son meurtre. Cependant, au début de la période du califat de l'Imam Ali, Talha, 'Aïcha et lui – connu sous le nom de Nâkithûn – ont lancé la bataille de Jamal, dans laquelle il a été tué.

Lignée

Al-Zubayr b. Al-'Awwām b. Khuwaylid b. Asad b. 'Abd al-'Uzza b. Qusay b. Kilab b. Murra b. Ka'b b. Lu'a al-Qurashi al-Asadi. Sa kunya était Abû 'Abd Allah. Son père (le frère de Khadïja) a été tué dans la bataille de Fijar.[1] Sa mère, Safiyya, était la fille de Abd al-Muttalib – c'est-à-dire la tante du Prophète (s) et de l'Imam 'Ali (a).[2] Certains considèrent la famille de Zubayr comme égyptienne et n'acceptent pas la revendication qui les attribue à Quraysh. Ils ont recours à un récit comme leur preuve, sur la base duquel dans son voyage en Egypte, Khuwaylid b. Asad a adopté al-'Awwam, et il est donc l'enfant adoptif de Khuwaylid. Al-Zubayr a épousé ensuite Asma', la fille d'Abû Bakr.

Conversion à l'islam

Il a été rapporté dans les sources historiques qu'il s'est converti à l'islam, après la conversion d'Abû Bakr. On a dit qu'il avait 8 ans quand il a accepté l'islam[3], tandis que certains d'autres disent qu'il avait 15 ans.[4] Cependant, selon un rapport qui dit que 'Ali (a) et Al-Zubayr étaient du même âge[5], il n'aurait pas pu devenir musulman quand il avait 8 ans. Son petit-fils, Hishâm b. 'Urwa b. Al-Zubayr, rapporte qu'il était la 5ème ou 6ème personne qui s'était convertie à l'islam.[6] Cependant ce rapport n'est pas aussi fiable, parce que le narrateur qui a rapporté sa conversion, était son petit-fils[7], et il y a la possibilité d'exagération dans ses paroles sur l'âge de la conversion d'Al-Zubayr.

A l'époque du Prophète (s)

Avant l'Hégire

Il n'y a pas beaucoup de rapports sur lui avant l'hégire, sauf qu'il était parmi ceux qui ont émigré à Abyssinie.[8] Pendant son séjour en Abyssinie, une rumeur a été répandue disant que Quraysh s'était converti à l'islam. Ainsi, certains émigrants, y compris Al-Zubayr, sont retournés à la Mecque.[9]

Liens de la Fraternité

L'établissement d'un Pacte de Fraternité entre les musulmans était l'une des principales tâches du Prophète (s) à Médine.[10] Le Prophète (s) a fait le lien de la fraternité entre al-Zubayr et 'Abd Allah b. Mas'ûd (ou d'après une autre narration, avec Salama b Salama b. Waqch). [11]

Participation aux batailles

On rapporte qu'il a participé aux batailles de Badr et Uhud et aussi dans la Conquête de La Mecque.

A l'époque des califes

Objection au califat d'Abû Bakr

Après le décès du Prophète (s), al-Zubayr était parmi ceux qui s'opposaient à Saqïfa. Quand la maison de l'Imam Ali (a) fut envahie, il tira son épée, disant:

« Ô fils de Abd al-Muttalib ! Voyez-vous ce qui a été fait à Ali et vous êtes en vie ?! »

Puis il les a attaqués. Khâlid b. Walïd a jeté une pierre vers lui, qui l'a frappé sur le dos et l'a fait lâcher son épée. 'Umar ramassa l'épée et la cacha.[12] Al-Zubayr était le gendre de Abû Bakr et Asma', la fille d'Abû Bakr était sa femme.[13] Cependant, il l'a divorcée sous l'insistance de son fils.

Le blâme d'Umar de Zubayr

La relation d'Al-Zubayr avec 'Umar pendant sa période de califat n'a jamais été bonne. Une nuit, comme 'Umar et Ibn 'Abbas se promenaient à Médine et parlaient, le nom d'al-Zubayr était mentionné. Umar a dit: «Il (al-Zubayr) est une personne impatiente et capricieuse. Quand il est content, il est comme un croyant, mais quand il est en colère, il est comme un païen. Il est un humain un jour et un diable l'autre. S'il devient le calife, il peut passer une journée entière négocier pour un mudd ( 3/4 kg) d'orge.»[14]

Son rôle dans le meurtre d'Uthmân

Comme l'un des membres du Conseil des Six-Membres, al-Zubayr n'a pas voté pour 'Uthmân. 'Uthmân, comme le calife, lui a donné 600 000 dirhams comme un don pour se réconcilier avec lui.[15] Cependant, peu de temps après, il a provoqué des gens à tuer 'Uthmân.[16]

Al-Zubayr et le califat de l'Imam Ali (a)

La relation entre al-Zubayr et l'Imam Ali (a) a eu de nombreux hauts et des bas. Il était parmi les partisans de l'Imam Ali (a) à Saqïfa. Il était l'un des témoins présents pour entendre le testament de la Dame Fâtima al-Zahrâ[17] et était présent à ses funérailles.[18] Il a voté pour Ali (a) dans le Conseil de Six-Membre. Après l'assassinat d'Uthmân, une grande foule, y compris Al-Zubayr et Talha, se sont rassemblés devant la maison de l'Imam Ali (a), disant qu'ils étaient venus lui prêter allégeance comme le calife. Après beaucoup d'insistance, l'Imam Ali (a) a accepté.[19] Dans cet incident, al-Zubayr et Talha ont garanti l'allégeance de Muhâjirûn (les émigrants de La Mecque à Médine).[20] Bientôt, ils ont changé d'avis et se sont opposés à Ali (a).[21] Quand ils ont appris que 'Aïcha était mécontent du califat de Ali (a), ils ont laissé Kûfa pour Médine, sous prétexte de faire la 'Umra. Lors de leur départ, l'Imam Ali (a) a dit:

« Ils ne vont pas pour 'Umra, mais pour le complot, la tromperie, et la trahison ».

Al-Zubayr a convaincu 'Aïcha de les associer. Ayant formé une grande armée, ils se dirigèrent vers Bassorah pour combattre l'Imam Ali (a). Après avoir confisqué les propriétés des Yéménites que Ya'la b. Munbih avait envoyées à Imam Ali (a), ils ont ouvertement et publiquement manifesté leur opposition au califat de l'Imam Ali (a).[22]

Son rôle dans la bataille de Jamal

Al-Zubayr est l'une des trois personnes les plus importantes, qui ont lancé la bataille de Jamal. Lui et Talha ont convaincu 'Aïcha de les associer et ils l'ont amenée à Bassorah. Après être entrés à Bassorah, ils ont battu 'Uthmân b. Hunayf, le gouverneur de Bassorah, nommé par Imam Ali (a); puis l'ont mutilé.[23] L'Imam Ali (a) a déplacé son armée vers les périphéries de Bassorah où la bataille a eu lieu. Après des jours de combat, l'Imam Ali (a) a gagné la bataille.

Réunion avec l'Imam Ali (a)

Après que les deux armées se sont affrontées, l'Imam Ali (a) a appelé al-Zubayr. Ils se rencontrèrent entre les deux lignes de front des armées. L'Imam Ali (a) lui a rappelé l'incident qu'ils avaient avec le Prophète (s): Un jour, le Prophète (s) a demandé à al-Zubayr - en présence de Ali (a): «Aimes-tu Ali?» Zubayr a dit: «Pourquoi pas?» Le Prophète (s) a dit: «Comment tu te sens quand tu le combattes et tu es l'oppresseur?»[24] Ayant rappelé ceci, al-Zubayr a quitté le camp de l'armée.[25]

Son assassinat

Lorsque al-Zubayr a quitté le camp de l'armée, 'Amr b. Jurmuz et certains de ses compagnons l'ont poursuivi et l'ont tué dans un endroit appelé Wadi al-Suba'.[26] 'Amr est allé auprès de l'Imam Ali (a) et a dit à son portier: «Va demander l'autorisation de tuer al-Zubayr.» L'Imam (a) a dit: «Faites-le entrer et l'informez du feu de l'Enfer[27] (Auparavant, le Prophète (s) avait dit que le feu de l'Enfer serait la position du meurtrier d'al-Zubayr.)[28] L'Imam a exprimé sa désapprobation du meurtre d'al-Zubayr et lorsqu'il a vu l'épée d'al-Zubayr, il a mentionné ses actes de bravoure dans les premiers combats de l'islam et a dit :

« Cette épée a plusieurs fois dissipé l'angoisse du visage du Prophète.»[29]

Repentir

Les hadiths du Prophète (s) et de l'Imam Ali (a) au sujet du meurtrier d'al-Zubayr peuvent impliquer qu'Al-Zubayr s'était repenti. Yûsufï Gharawï n'accepte pas qu'Al-Zubayr s'était repenti et dit :

« Son repentir aurait été vrai s'il avait suivi et servi l'Imam de son temps. Il ne l'a sûrement pas fait après sa rencontre avec l'Imam Ali (a). On ne peut pas dire que les hadiths du Prophète (s) et de l'Imam Ali (a) informant le meurtrier d'al-Zubayr du feu de l'Enfer sont des signes indiquant que son repentir a été accepté, surtout sur le fait que le meurtrier a peut-être été informé du Feu, car il l'a tué sans la permission de l'Imam, en particulier, que le meurtrier devint plus tard l'un des Khawarij qui ont participé à la bataille de Naharawan contre l'Imam Ali (a) ».[30]

Sa tombe

Ibn Jawzï al-Hanbalï a écrit dans son livre d'histoire :

«Après quelques événements, en 386 / 996-7, les habitants de Bassora ont construit une mosquée avec un dôme sur sa tombe et ont doté de nombreuses propriétés pour cette mosquée.»[31]

Ses enfants

'Abd Allah b. Al-Zubayr

'Abd Allah est l'enfant le plus célèbre d'al-Zubayr. Il était le premier enfant de Muhajirûn (les émigrants à Médine) qui est né après l'hégire. Les musulmans récitèrent Takbïr quand il naquit, non pas à cause du statut de son père, mais plutôt à cause d'une rumeur répandue, disant que les musulmans étaient devenus stériles à la suite du sorcellerie des juifs.[32]

Autres enfants

Les généalogistes ont rapporté 11 fils et 9 filles pour lui. Ses autres enfants sont :
Les fils :

  • 'Urwa
  • Mundhir
  • 'Asim
  • Muhajir
  • Khâlid
  • 'Umar
  • Mus'ab
  • Hamza
  • Ja'far

Les filles :

  • Khadïja
  • Umm Hasan
  • 'Aïcha
  • Habïba
  • Sura
  • Hind
  • Ramla
  • 'Ubayda
  • Zaynab

Propriétés

Al-Zubayr a accumulé des fortunes au temps des trois premiers califes (Abû Bakr, 'Umar et Uthmân). On dit qu'il a laissé 11 maisons à Médine, 2 à Bassora, une à Kûfa, une en Égypte[33], plus de mille dinars, mille chevaux et mille hommes et femmes esclaves.[34]

Voir aussi

Références

  1. Ibn Qutayba, al-Ma'ārif, P. 219.
  2. Al-Maqdisî, Al-bad' wa al-tarikh, Vol.V, P. 83.
  3. Al-Maqdisî, Al-bad' wa al-tarikh, Vol.V, P. 83.
  4. Ibn 'Abd al-barr, Al-isti'ab, Vol. II, P. 510; Ibn Athir, Usd al-Ghaba, Vol. II, P. 98.
  5. Ibn 'Abd al-barr, Al-isti'ab, Vol. II, P. 511.
  6. Ibn Sa'd, Al-tabaqat, V. III, P. 75.
  7. Ibn Abi Shayba, Al-musannaf V. VIII, P. 450; Ibn Sa'd, Al-tabaqat, V. III, P. 75.
  8. Tarikh Ibn Khaldun, Vol. II, P. 415.
  9. Tarikh Ibn Khaldun, Vol. II, P. 415.
  10. Ibn Sa'd, Al-tabaqat, V. III, P. 75.
  11. Tarikh Ibn Khaldun, Vol. II, P. 243.
  12. Al-Mufid, Al-ikhtisas, P. 186, Ibn Qutayba, Al-imama wa l-siyasa, Vol. I, P. 28.
  13. Ibn 'Abd al-barr, Al-isti'ab, Vol. IV, P. 1781.
  14. Tarikh Ya'qubi, Vol. II, P. 158.
  15. Ibn Sa'd, Al-tabaqat, V. III, P. 79.
  16. Ibn Qutayba, Al-imama wa l-siyasa, Vol. I, P. 47; Al-Baladhuri, Ansab al-ashraf, Vol. III, P. 56.
  17. Al-Saduq, Man la yahduruh al-faqih Vol. IV, P. 244.
  18. Fatal Nichaburi, Rawzatu l-wa'izin, Vol. I, P. 349.
  19. Cheikh Al-Moufid, Al-Jamal wa l-nusra li-Sayyid al-'Itra fi harb Basra, P. 130.
  20. Tarikh Ya'qubi, Vol. II, P. 167.
  21. Tarikh Ya'qubi, Vol. II, P. 169.
  22. Ibn Qutayba, Al-imama wa l-siyasa, Vol. I, P. 63.
  23. Ibn 'Abd al-barr, Al-isti'ab, Vol. I, Pp. 366-369; Ibn Athir, Usd al-Ghaba, Vol. I, P. 251.
  24. Ibn 'Asakir, Tarikh madina wa dimashq, Vol. XXXVIII, P. 409; Al-Majlisi, Bihar al-anwar, Vol. XXXVIII, P. 123.
  25. Al-Baladhuri, Ansab al-ashraf, Vol. IX, P. 430.
  26. Al-Tabari, Tarikh, Vol. IV, P. 511.
  27. Al-Baladhuri, Ansab al-ashraf, Vol. III, P. 254.
  28. Ibn 'Asakir, Tarikh madina wa dimashq, Vol. XXXVIII, P. 421.
  29. Ibn Sa'd, Al-tabaqat, V. III, P. 78.
  30. 'Askari Wadiqnani, Sahabeye payambar, Vol. V, P. 137.
  31. Ibn Jawzi, Al-muntazam fi tawafikh al-muluk wa al-umam, Vo, XIV, P. 383.
  32. Al-'Askari, Al-awa'il, P. 220.
  33. Sahih al-bukhari, Vol. IV; Ibn Abi Shiba, Al-musannaf, Vol. VIII, P. 717.
  34. Al-Mas'udi, Muruj al-dhahab, Vol. II, P. 333.