Sourate al-Mâ'ida

De Wiki Shia
Aller à : navigation, rechercher

Sourate al-Mâ'ida (en arabe : سوره المائده), sourate V., en français : La Table servie, est la quatrième sourate dans l'ordre du Coran et la 112ème sourate révélée. Cette sourate est nommée la Table servie puisque il y a une conversation à propos de la nourriture céleste, descendue par la demande de Jésus et ses apôtres. Elle constitue une des plus longues sourates du Coran.

Sourate al-Mâ'ida

Cette sourate est le cinquième sourate dans l'ordre du Coran, et contient plus d'un juz des trente juz coraniques. Elle contient 120 versets, 2842 mots et 12207 lettres.

Elle est également la deuxième sourate des onze sourates qui s'adressent à l'interlocuteur commençant par "O vous qui croyez!" («‌یا ایها الذین آمنوا‌») L'exégèse considère cette sourate comme révélée après la sourate XLVIII. Cette affirmation ne veut toutefois que pour certains passages car, dans l'ensemble, on constate que cette sourate est formée d'éléments chronologiquement fort divers. On peut grouper ceux-ci en cinq séries, en fonction de cinq idée centrales[1].

Le terme Mâ'ida a été mentionnée deux fois dans cette sourate (verset 112 et 114). Ce terme n'est pas mentionné ailleurs dans le Coran. D'autres noms de cette sourate sont "'Uqûd" (‌عقود‌) qui veut dire : "les pactes", et "Munqiza" (منقذه) qui veut dire "délivrant, sauveur".

Les concepts de la sourate

Parmi les concepts de cette sourate nous pouvons mentionner :

  • L'interdiction de la tuerie de l'assassina
  • les préceptes à propos du lavement du corps, l'ablution et et la propreté
  • les préceptes sur l'héritage
  • les sanctions de l'acte du vol
  • les sanctions de l'acte de la corruption

Dans cette sourate il y a également des notions à propos de l'Imamat, Wilayat, et la guidance après le Prophète. On y lit également l'histoire des enfants d'Adam : Hâbil et Qâbil ainsi que les propos sur le jour de la Résurrection et le Jugement dernier.

voir également

Références

  1. R. Blachère, Coran, p. 131